selection .pdf



Nom original: selection.pdf

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par , et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 25/10/2016 à 13:20, depuis l'adresse IP 81.64.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 279 fois.
Taille du document: 163.1 Mo (3 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)










Aperçu du document


Nouveau 84 pages de détente
Numéro 3617
DU 25 AU 31 octobre 2016

L’hebdomadaire qui porte bonheur

C’est le bon moment... et c’est facile !

Faites-vous
un jardin

de roses

Mode
Elégant,
l’effet daim !

Docu-fiction
L’histoire de
Gaspard Besse,
le Robin des Bois
provençal
Maison
Toutes les
astuces pour une
cuisine nickel

 

Comment les bouturer
 

Les plus belles variétés

À LIRE

Partir loin
La vie émouvante d’Eliza,
veuve à 25 ans...
Vos droits

Chauffage : les aides
pour payer moins cher
Santé

Peut-on acheter bio
en toute confiance ?

Philippe
Candeloro
Toujours très
amoureux...

Cuisine
Fruits et légumes de saison

Les meilleures recettes
de l’automne 3’:HIKLMC=WUWVU[:?d@g@l@h@k";
M 01222 - 3617 - F: 2,10 E

D : 3,50€ - BEL : 2,30€ - ESP : 2,80€ - GR : 2,80€ - DOM S : 2,40€ - ITA : 2,80€ - LUX : 2,30€ - PORT CONT : 2,80€ - CAN : 4,50$CAN - MAR : 31DH - TOM S : 430CFP - TOM A : 860CFP - CH : 4,30FS - TUN : 5DTU.

EN COUVERTURE

Philippe Candeloro
J’ai 4 femmes à la maison !

A

vec Olivia, ils viennent
de fêter leurs dixhuit ans de mariage et
s’aiment comme au premier jour. Pour Nous
Deux, Philippe se confie
sur ses nouveaux challenges, sur ses bonheurs
de mari et de père. Une
interview tonique 100 % Candeloro !

Nous Deux : Vous voir à l’affiche
du Lac des cygnes sur glace,
voilà de quoi surprendre…
Philippe Candeloro : C’est vrai que j’ai

passé ma vie à dire que la danse classique
n’était pas pour moi, et que je ne risquais pas
de patiner avec un manche à balai dans le
derrière [rires] ! Mais, sans me renier, j’ai
accepté de participer à ce magnifique
spectacle qui tourne dans le monde entier
depuis 2006 et que j’ai eu la chance de
découvrir l’année dernière à Bilbao. Bien sûr,
je ne pourrai jamais devenir un Noureev
[danseur étoile russe, ndlr] sur glace, même

Il est le Baron Von
Rothbart du Lac des
cygnes sur glace et publie
un roman policier. Philippe
Candeloro va toujours
où on ne l’attend pas. Et
forcément avec humour !
Par Danielle Moreau

après des années de boulot, mais ce qui
m’intéresse dans cette expérience, c’est de
créer un rôle de composition, de méchant,
comme le ferait un vrai comédien.

Quel est le rôle d’Olivia, votre épouse,
dans cette aventure ?

Elle a créé un prologue et m’a aidé à construire
mon personnage. Nous avons beaucoup travaillé
sur mon apparence : les cheveux longs, le côté
sombre, presque gothique, et le mime. Je vais
essayer, grâce à ma démarche et mes postures,
d’avoir un côté inquiétant, avec une pointe d’humour noir. Mais nous ne travaillons pas
ensemble sur les chorégraphies, là, on s’engueulerait trop ! Travailler avec Joseph Arena, mon

chorégraphe sur D’Artagnan et Braveheart, me
rassure car il me connaît bien, il va m’aider
pour le travail en couple et les portés, que je
n’ai jamais pratiqués. C’est dur, car mon corps
n’est pas tout à fait d’accord et me dit que j’aurais dû commencer ces activités beaucoup plus
tôt ! Mais faites-moi confiance, je ne pourrai
pas m’empêcher de faire quelques pirouettes,
car je sais que le public vient aussi pour ça…

Comment évitez-vous l’usure
du couple que vous formez
avec Olivia depuis dix-huit ans ?

Croyez-moi, vous pouvez compter sur mon imagination pour que la séduction soit toujours là,
mais je ne vous donnerai pas de détails [rires] !
Avec Olivia, nous avons eu la chance de nous
trouver et d’être sur la même longueur d’onde
pour les choses essentielles. Nous sommes fiers
d’avoir créé une belle petite famille, soudée et
heureuse. Elle m’a toujours soutenu dans les
bons et les mauvais moments. Et puis, nous faisons des efforts pour rester séduisants l’un pour
l’autre, en faisant attention à notre hygiène de
vie. C’est un respect que l’on se doit, surtout
après dix-huit ans de vie commune.

Interview « Avec des si...»
Si vous deviez animer une émission
de télévision ?
Sans hésitation, Le Juste Prix . J’adorerais
« déconner » avec les candidats. Je pense que
mon naturel serait un atout. Avis aux producteurs !
Si vous deviez jouer un rôle au cinéma ?
Je me serais bien vu interpréter Le Parrain.
Mais je m’imagine aussi en Astérix. Avec ma fille
aînée, qui aimerait se diriger vers le cinéma,
on envisage de proposer un Astérix aux Jeux
olympiques d’hiver, avec moi dans le rôle du
petit gaulois. C’est un scoop pour Nous Deux !
Si vous n’aviez pas été patineur,
quel métier auriez-vous aimé exercer ?
Boulanger. Je n’envisage pas un repas sans
10

pain, et, après tout, on n’est jamais
mieux servi que par soi-même !
Si vous n’aviez pas rencontré Olivia,
pour quelles actrices auriez-vous craqué ?
Monica Bellucci et Sophie Marceau,
il y a pire, non ? Mais qu’elles n’aillent
pas se faire des idées, je n’échangerais
pas mon Olivia pour tout l’or du monde !
Si vous deviez quitter la France,
dans quel pays pourriez-vous vivre ?
En Italie, parce que j’y ai des attaches.
Je me verrais bien travailler la terre dans
les campagnes ou les montagnes italiennes.
Sinon, j’aime l’esprit de combativité
des Américains. Ils ont l’ambition de réussir.

C’est dans une patinoire
que Philippe et Olivia
se sont rencontrés…
Evidemment !

non plus, car elles ne sauraient pas se défendre
dans la vie. Elles savent qu’elles peuvent
compter sur nous, c’est l’essentiel.

Un ballet classique, un roman,
vous êtes toujours là où
on ne vous attend pas…

Ce livre est né par hasard. J’ai toujours eu envie
de faire un film sur les coulisses du patinage.
C’est un domaine que le grand public ne connaît
pas, et il y a tellement de légendes qui circulent !
Il y a quelques mois, j’ai rencontré un éditeur
qui m’a mis en contact avec un spécialiste des
romans policiers. Ensemble nous avons construit
une intrigue, avec des personnages formés à
partir de personnes réelles. Le but n’est pas de
dénoncer quoi que ce soit, mais plutôt de décrire
une ambiance. Il n’y a pas de roman policier
sans meurtre, et même si jamais personne n’est
passé à l’acte dans le patinage, il y a parfois
beaucoup de violence, au moins psychologique.

« Avec Olivia, nous
avons eu la chance
de nous trouver »
On y retrouve tous les ingrédients d’un roman
policier, avec du sexe, car il y en a aussi dans
ce milieu. J’aimerais que ce livre soit adapté
pour la télévision. Je sais qu’on m’attend au
tournant, mais c’est le jeu quand on se risque
dans de nouvelles aventures.

S’il donne parfois
l’impression de rouler
des mécaniques,
Philippe Candeloro est,
dans la vie, un vrai papa
poule et un mari
attentionné .

J-M.HAEDRICH / VISUAL PRESS

Que faites-vous quand vous êtes
enfin seuls tous les deux ?

Je ne vais pas vous faire un dessin, mais ça passe
déjà par la case sexe, vous vous en doutez…
Vous m’avez tendu la perche, si j’ose dire [rires] !
Plus sérieusement, nous avons passé une semaine
tous les deux cet été, et nous en avons profité
pour aller au théâtre tous les soirs. Même lorsque
nous voyageons pour le travail, nous tentons de
sauvegarder des moments à deux. A la maison,
nous nous retrouvons quasiment tous les soirs
pour dîner tous ensemble, c’est important de
pouvoir se raconter nos journées.

Ce n’est pas trop dur la vie
quotidienne avec trois filles ?

Il y a aussi Madame ! J’ai quatre femmes à
la maison ! J’essaie de garder mon rôle
d’homme, en ayant un langage un peu grivois
pour qu’elles ne soient pas trop prudes. Nos
filles sont bien élevées, gentilles, en grande
partie grâce à Olivia, qui s’est occupée d’elles
au quotidien. Elles sont un peu trop émotives
et ont parfois du mal à s’imposer, sans doute
à cause de leurs deux parents aux fortes personnalités. Mais nous essayons surtout d’être
des guides pour elles, sans trop les protéger

C. PRIOLI / STARFACE

Imaginez-vous votre vie
sans le patinage ?

Je sais que je vais être obligé de raccrocher les
patins dans quelque temps. Mon objectif
aujourd’hui est de monter un énorme spectacle
pour fêter les vingt ans des Jeux olympiques
de Nagano, qui pourrait s’appeler 20 ans déjà.
J’aimerais ensuite travailler pour la Fédération,
car j’ai toujours eu de grandes ambitions pour
le patinage. J’ai tout fait pour développer mon
sport, on ne pourra pas me reprocher de m’être
endormi sur mes médailles olympiques !

Son actu
Sur scène : Le Lac des cygnes,
au Grand Rex à Paris du 19 au
23 octobre et du 1er au 6 novembre,
et en tournée dans toute la France :
le 26 octobre à Toulouse, le 29 à
Tours, le 8 novembre à Lyon, le 10 à Grenoble,
les 12 et 13 à Marseille, le 15 à Genève,
le 17 à Strasbourg, les 19 et 20 à Roubaix.
En librairie : Le Pic à glace,
éd. de l’Archipel, sortie le 9 novembre.
11


selection.pdf - page 1/3
selection.pdf - page 2/3
selection.pdf - page 3/3

Documents similaires


affiche debutants avec fonds
2015 en images
club lecture 24 sept 2015
interview 2
conte macabre 2
extrait du dernier roman de sellig 22l operation r8 22


Sur le même sujet..