Mgr Charles Joseph Hefele Histoire des Conciles.pdf


Aperçu du fichier PDF mgr-charles-joseph-hefele-histoire-des-conciles.pdf

Page 1 2 345922


Aperçu texte


[515]

LIVRE QUARANTE ^ET UNIEME
QUINZIEME CONCILE CECUMEklQUE . o
A VIENNE, 1311-1312. — CONCILES JUSQU'A
DE JEAN XXII, 1316.

700. Les trois sessions du concile de Vienne, 1311-1312,
Dans sa bulle Alma Mater (4 avril 1310)1, Clement V, considerant comme encore insuffisante 1'enquete relative aux Ternpliers2, remit au ler octobre 1311 1'ouverture du concile general
1. Hardouin, Condi, coll., t. vn, p^ 1134; Memorias de D. Fernando IV de
Castillo,, par D. Antonio Benavides, Madrid, I860, t. n, p. 732.
2. L'enquete pontificale instruite en France etait, dans son ensemble, defavorable aux Templiers; niais il n'en etait pas de memo de 1'enquete poursuivie dans
les divers royaumes. Malgre 1'impulsion donnee par Philippe le Bel et 1'acharnement qu'il marquait centre ses victimes, les autres souverains se mohtrerent
hostiles a sa politique. Sur 1'ordre de Clement V, les mandats d'arrets furent lances
apres le 22 novembre 1307; en Angleterre, Edouard line se pressapas et laissa les
Templiers en liberte provisoire. Un concile tenu a Londres, le 20 octobre 1309,
voulut faire preuve de zele, mit les inculpes au secret, les livra a la question et,
ne trouvant rien, se separa. Le concile d'York (30 juillet 1311), ceux d'Irlande et
d'Ecosse ne furent pas plus heureux. L'aflaire se derobait sous eux; au fond, ils
n'en etaient pas faches, se trouvant en regie avec la volonte du pape, le desir du
roi et le sentiment national. Les enqueteurs pontificaux penserent en remontrer a
ces Anglais obstines, citerent et interrogerent tout ce qui leur tomba sous la main
et, a force de ragots, batirent un acte d'accusation qui dut scandaliser les contemporains; aujourd'hui, il fait sourire. Cf, Delaville Le Roulx, La suppression des
Templiers, dans Revue des questions historiques, 1890, t. XLVIII, p. 40-42; H. Finke,
Papsttum undUntergang des Templerordens, in-8°, Miinster, 1907, t. i, p. 312-317.
En Espagne, les Templiers sortirent indemnes des conciles de Tarragone (octobre
1310-4 novembre 1312) et de Salamanque (octobre 1310); quant aux enqueteurs
pontificaux, ils jugerent sage d'abonder dans le meme sens et proclamerent 1'innocence de 1'ordre (H. Finke, op. cit., t. i, p. 282-312); en Allemagne, ils torturerent
CONCILES — vi — 42