Transitions BRECHT .pdf


Nom original: Transitions BRECHT.pdf
Auteur: Valentin

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Word 2016, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 16/11/2016 à 21:47, depuis l'adresse IP 92.134.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 321 fois.
Taille du document: 75 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)










Aperçu du document


QUESTIONS QUE POSE UN OUVRIER QUI LIT
Qui a construit Thèbes aux sept portes ?
Dans les livres, on donne les noms des rois.
Les rois ont-ils traîné les blocs de pierre ?
Babylone, détruite plusieurs fois,
Qui tant de fois l’a reconstruite ? Dans quelle maisons
De Lima la dorée logèrent les ouvriers du bâtiment ?
Quand la Muraille de Chine fut terminée,
Où allèrent, ce soir-là, les maçons ? Rome la Grande
Est pleine d’arcs de Triomphe . Qui les érigea ? De qui
Les Césars ont-ils triomphé ? Byzance la tant chantée
N’avait-elle que des palais
Pour ses habitants ? Même en la légendaire Atlantide,
Hurlant dans cette nuit où la mer l’engloutit,
Ceux qui se noyaient appelaient leurs esclaves.
Le jeune Alexandre conquit les Indes.
Tout seul ?
César vainquit les Gaulois.
N’avait-il pas à ses côtés au moins un cuisinier ?
Quand sa flotte fut coulée, Philippe d’Espagne
Pleura. Personne d’autre ne pleurait ?
Frédéric II gagna la guerre de Sept Ans. Qui,
A part lui, était gagnant ?
A chaque page une victoire.
Qui cuisinait les festins ?
Tous les dix ans un grand homme.
Les frais, qui les payait ?

MON FRERE ETAIT AVIATEUR
Mon frère était aviateur,
Un jour il reçoit une carte,
Le voilà qui fait son paquetage
Et vers le sud il faut qu’il parte.
Mon frère était un conquérant,
Notre peuple manque d’espace
Et posséder terres et biens,
C’est chez nous un rêve ancien.
L’espace que mon frère a conquis
Dans le massif de Guadarrama
A un mètre quatre-vingts de long,
Un mètre cinquante de profond.
Bertold BRECHT, Histoires d’almanach

EPILOGUE
Vous, apprenez à voir, plutôt que de rester
Les yeux ronds. Agissez au lieu de bavarder.
Voilà ce qui aurait pour un peu dominé le monde !
Les peuples en ont eu raison, mais il ne faut
Pas nous chanter victoire, il est encore trop tôt :
Le ventre est encore fécond, d’où a surgi la bête immonde.

Autant de récits,
Autant de questions.
Bertold BRECHT, Histoires d’almanach

Bertold BRECHT, La Résistible ascension d’Arturo Ui


Aperçu du document Transitions BRECHT.pdf - page 1/1

Documents similaires


transitions brecht
projet programme lyon session 2014
veinard 04 novembre
la distanciation brechtienne
chap 2
ft epopee lt marchal