Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Boite à outils PDF Recherche Aide Contact



Natrix maura Couleuvre vipérine .pdf


Nom original: Natrix maura - Couleuvre vipérine.pdf
Auteur: Nicolas

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Word 2010, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 20/11/2016 à 22:34, depuis l'adresse IP 90.39.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 214 fois.
Taille du document: 753 Ko (2 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


Taxonomie :

Natrix maura / Couleuvre vipérine

Photo : Isasza / Wikimedia commons

Règne : Animalia

Phylum : Chordata
Sous-Phylum : Vertebrata
Super-Classe : Gnathostomata
Super-Classe : Tetrapoda
Classe : Reptilia
Ordre : Squamata
Sous-Ordre : Serpentes
Super-Famille : Colubroidea
Famille : Natricidae
Genre : Natrix
Photo : Josve05a / Wikimedia commons Espèce : Natrix maura

Identification :
Serpent qui mesure environ 1m, mais généralement moins de 70 cm. Les femelles sont plus grandes que les mâles. Sa tête,
large est bien distincte du cou et possède un motif caractéristique formé d’une à deux marques en forme de « V » pouvant
être reliée par une tâche centrale. Ses pupilles sont rondes et elle possède des écailles labiales supérieures claires avec des
bords foncés très visibles. Son corps est plutôt trapu avec des écailles dorsales fortement carénées. Sa coloration est variable,
généralement marron ou grisâtre, mais pouvant être teintée de jaune olivâtre ou de rouge. Son dos comporte 2 rangs de
tâches foncées décalées qui fusionnent souvent pour former des barres ou un zigzag bien marqué. Certains individus peuvent
avoir deux étroites lignes claires jaunes ou rougeâtres le long du dos Les flancs sont marqués de tâches noires ou de grands
ocelles clairs au milieu.. Son ventre est blanchâtre, jaune, rouge ou marron avec un motif en damier noir ou marron foncé.
Elle possède généralement 21 rangs d’écailles dorsales (exceptionnellement 17, 19 ou 23).
Risques de confusion :
Les individus ayant un motif en zigzag sur le dos peuvent ressembler à une vipère, cette impression est accentuée par leur
comportement. Mais les vipères ont des pupilles verticales et les écailles de la tête plus petites.
Alimentation et comportement :
La couleuvre vipérine se nourrit principalement d’amphibiens et
d’une quantité plus ou moins importante de poissons, d’invertébrés
aquatiques, parfois de vers de terre ou même de petits mammifères.
Elle chasse souvent sous l’eau, s’aidant de son odorat et du
toucher pour détecter les proies cachées sous les pierres et dans la
végétation aquatique, mais chasse également à terre ou attrape
parfois des proies aquatiques à partir de la berge. Elle se retire
souvent dans l’eau et plonge lorsqu’elle est dérangée. Elle peut
rester plus de 15 minutes immergée. Si elle ne peut pas s’enfuir,
elle peut souffler férocement, aplatir son corps et sa tête et
attaquer à plusieurs reprises, en gardant généralement la bouche
fermée. Ce comportement associé à ses motifs et couleurs la fait
beaucoup ressembler à une vipère. Cette couleuvre est une espèce
diurne, parfois crépusculaire, voire nocturne par temps chaud.

Répartition de Natrix maura en France métropolitaine :

Répartition et habitat :
Natrix maura se trouve en Espagne, Portugal, France (limite Nord

vers Paris), Sud-Ouest de la Suisse, Nord-Ouest de l’Italie, iles
Baléares, iles d’Hyères et Sardaigne, en Corse. Mais également de
Nord-Ouest de l’Afrique et jusqu’au Nord de la Libye. Elle vit
généralement près de l’eau et est souvent très commune dans les
mares et les vasques, on la rencontre aussi en milieu saumâtre et le
long des ruisseaux de montagne, dans les forêts très humides et les
prairies, voir même dans des milieux plus secs. Elle atteint plus de
1800 mètres d’altitude dans le sud de son aire.

Données cartographiques : INPN

Reproduction :
La copulation peut durer une heure. Cette espèce est ovipare, les femelles
pondent 3 à 16 œuf, parfois jusqu’à 24 mais généralement moins de 10,
d’environ 28-40 x 14-19mm. Ils sont pondus en amas dans des trous à
proximité des berges. Ils éclosent après 6 à 13 semaines d’incubation. Les
nouveaux nés mesurent 14 à 22cm. La maturité sexuelle est atteinte à l’âge
des 3 ans pour les mâles contre 4-5 ans pour les femelles. Sa longévité est de
20 ans dans la nature.
Menaces sur l’espèce :
La modification de son biotope (disparition des zones humides tels que les

tourbières, le morcellement de son habitat naturel par les routes et voies
ferrées) et l’anthropisation (berges artificielles abruptes le long des rivières,
la réduction des franges de végétation aquatique ou encore l’aménagement
d’installations de loisirs) nuisent à la survie de l’espèce. Bien que Natrix
maura soit inoffensive, les préjugés et confusions amènent l’Homme à des
destructions directes notamment en bordure de plans d’eau de loisir ou à
vocation piscicole.
Photo : Claude Ruchet / ruchet.com
Conservation et protection de l’espèce :
Statut de conservation :
- Liste rouge mondiale de l'UICN (évaluation 2009) : LC (listé Natrix maura)
- Liste rouge européenne de l'UICN (évaluation 2009) : LC (listé Natrix maura)
- Liste rouge des reptiles de France métropolitaine (2015) : NT (listé Natrix maura)
LC = préoccupation mineure

NT = presque menacée

Statut réglementaire :
La couleuvre vipérine (Natrix maura) est protégée par :
La convention de Berne (annexe 2), interdit toutes les formes de capture, de détention ou de mise à mort intentionnelles,
la détérioration ou la destruction intentionnelles des sites de reproduction ou des aires de repos, la perturbation
intentionnelle de la faune sauvage, notamment durant la période de reproduction, de dépendance et d'hibernation, la
destruction ou le ramassage intentionnel des œufs dans la nature ou leur détention, ainsi que la détention et le commerce
de ces animaux, vivants ou morts, y compris des animaux naturalisés ou de toute partie ou de tout produit, obtenus à
partir de l'animal.
Arrêté du 19 novembre 2007 (article 3) fixant les listes des amphibiens et des reptiles protégés sur l'ensemble du territoire
français et les modalités de leur protection. Celui-ci interdits, sur tout le territoire métropolitain la destruction ou
l'enlèvement des œufs et des nids, la destruction, la mutilation, la capture ou l'enlèvement, la perturbation intentionnelle
des animaux dans le milieu naturel, la destruction, l'altération ou la dégradation des sites de reproduction et des aires de
repos des animaux, la détention, le transport, la naturalisation, le colportage, la mise en vente, la vente ou l'achat,
l'utilisation, commerciale ou non, des spécimens prélevés dans le milieu naturel du territoire métropolitain de la France,
après le 12 mai 1979 ou dans le milieu naturel du territoire européen des autres Etats membres de l'Union européenne,
après la date d'entrée en vigueur de la directive du 21 mai 1992 susvisée.
Sources consultées :
- inpn.mnhn.fr
-Wikipédia

- legifrance.gouv.fr
- natagora.org
- Le guide herpéto ; Edition Delachaux et Niestlé

Nicolas Ventura


Natrix maura - Couleuvre vipérine.pdf - page 1/2
Natrix maura - Couleuvre vipérine.pdf - page 2/2

Documents similaires


Fichier PDF cle de determination des mues de serpents
Fichier PDF natrix maura couleuvre viperine
Fichier PDF natrix natrix couleuvre a collier
Fichier PDF liste rouge france poissons d eau douce de metropole
Fichier PDF liste rouge france orchidees de metropole
Fichier PDF mwks5ip


Sur le même sujet..