PIAVDS EAUXGrises 09 11 16 .pdf



Nom original: PIAVDS_EAUXGrises _09_11_16.pdfTitre: Microsoft Word - PIAVDS_EAUXGrises _09_11_16.docx

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Word / Mac OS X 10.11.6 Quartz PDFContext, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 22/11/2016 à 10:04, depuis l'adresse IP 84.6.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 228 fois.
Taille du document: 2.8 Mo (36 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Réutiliser les eaux grises vers les usages non domestiques
L’objectif de réutiliser les eaux grises s’inscrit dans une logique d’économie globale : le foyer peut consommer moins et faire des économies sur sa facture
d’eau. La ressource économisée peut compenser l’augmentation des besoins en eau nécessaires à l’arrosage des arbres fruitiers, haies ou potagers améliorant
les modes d’alimentation et le confort thermique. L’analyse d’opportunité et de faisabilité technique a été menée en considérant les aspects quantitatifs
(volumes potentiels de ressource alternative, besoins correspondant aux usages possibles) en fonction des exigences réglementaires et sanitaires et des
éléments économiques.

Enjeux pour le quartier et la ville


1



2

Opportunité et faisabilité analysée en fonction des critères suivants









Contexte sur les ressources : le Sud manque déjà d’eau en période d’étiage et les besoins futurs vont augmenter avec le développement projeté
jusqu’en 2030. La qualité des eaux souterraines, comme superficielles pourra difficilement supporter une augmentation des prélèvements. Le cout de
la facture d’eau risque d’augmenter à moyen long terme.
Besoin : inventaires des besoins et des usages de l’eau actuels sur le quartier de Bois d’Olives par analyse des consommations des abonnés au réseau
AEP et analyse des projets de potagers collectifs et de serre sur le quartier.
Economies ou ressource alternatives: si les économies d’eau sont une première piste d’économie on constate avec l’analyse des consommations
qu’une majorité d’abonné consomme déjà de manière raisonnable. L’inventaire des ressources alternatives à la ressource AEP sur le quartier de Bois
d’Olives a considéré trois ressources alternatives : la récupération de l’eau de pluie, des eaux grises et des eaux usées. La ressource en eau de pluie est
inégalement répartie dans l’année, elle peut représenter une économie potentielle d’eau pouvant aller jusqu’à environ 10%. Les ressources en eau
grise et eaux usées sont continuellement disponibles dans l’année et représente des volumes d’économie potentiellement d’eau pouvant aller jusqu’à
environ 50%.
Réglementation : le contexte règlementaire actuel permet seulement la réutilisation des eaux usées pour l’irrigation (arrêté du 2/08/10 modifié).
L’utilisation d’eau grise traitée pour des usages domestiques intérieurs au bâtiment n’est pas autorisée. Cependant un avis de l’ANSE paru en 2015
montre que l’usage des eaux grises traitées pour l’alimentation des chasses d’eau est sanitairement envisageable sous certaines conditions (objectifs
de qualité des eaux traitées, précautions d’usages…). La réutilisation des eaux grises traitées à l’intérieur d’un bâtiment nécessite une dérogation au
titre de l’article R1321-57 du code de la santé publique. D’une manière générale le contexte réglementaire encourage peu les initiatives de réutilisation
mais la réglementation évolue à l’échelle européenne.
Projet de réutilisation : après analyse des opportunités de réutilisation et des contraintes de réutilisation trois projets pilotes innovants de réutilisation
des eaux usées et des eaux grises ont été retenus par la commune.
o Projet 1 : REDUIRE LES CONSOMMATIONS AEP, EN RECYCLANT LES EAUX GRISES VERS LES CHASSES D’EAU ET L’ARROSAGE. Réutilisation des
eaux grises traitées issue de salle de bain d’un immeuble collectif neuf pour alimenter les chasses d’eau de 83 appartements sur Bois d’Olives.
Le surplus d’eau grise qui n’est pas utilisé pour la chasse d’eau peut être utilisé pour l’alimentation des potagers collectifs et des espaces verts
environnants. La généralisation de ce dispositif à l’ensemble des futurs immeubles du quartier permettrait de réaliser une densification du
quartier en maitrisant la pression sur la ressource en eau et assurant une réduction de la facture d’eau sur des habitats sociaux en particulier.
Dans le cadre réglementaire actuel, l’expérimentation est nécessaire pour pouvoir extrapoler ce dispositif à d’autres habitations collectives ce
principe. La diminution de consommation AEP générée par la réutilisation des eaux grises correspond à environ 39% de la consommation AEP
de l’immeuble.
o Projet 2 : IRRIGATION D’ESPACES VERTS ET DE POTAGERS COLLECTIFS A PARTIR DES EAUX ISSUES DE DISPOSITIFS D’ANC REHABILITES POUR 60
PARTICULIERS Mise en conformité de 60 assainissements non collectifs de Bois d’Olives avec des filières de traitement agréés permettant
d’envisager une qualité d’eau compatibles avec l’irrigation. Les eaux usées traitées à la parcelle sont collectées par un réseau de collecte,
désinfectées et réutilisées pour l’irrigation d’espaces verts et de potager collectif. Le projet offre une alternative innovante aux besoins de
mise en conformité des dispositifs d’assainissement autonome et aux nouveaux besoins identifiés pour la rénovation du quartier. permettrait
3

De compenser partiellement les couts de mise en conformité de leur assainissement ou leur raccordement obligatoire au réseau
collectif, par les économies générées pour la collectivité, selon un modèle économique à définir
§ De récupérer 10 000 m³ d’eau/an pour améliorer le cadre de vie du quartier et améliorer son autonomie alimentaire
§ De raccourcir le circuit de l’eau, d’économiser l’énergie nécessaire au transfert des effluents (3 relèvements successifs)

Projet 3 : ARROSAGE D’UNE PEPINIERE ET D’UNE SERRE A PARTIR DE LA RECUPERATION D’EAUX USEES DU FOYER ALBERT BARBOT
Récupération d’une partie des eaux usées générées par le Foyer Albert Barbot, pour alimenter une serre et une pépinière. Le Foyer Albert
Barbot, est une ville dans la ville sur le quartier de Bois d’Olives avec une consommation de plus de 60 000 m³ d’eau en 2015 ce qui représente
environ 8% de la consommation d’eau de Bois d’Olives. Il a une forte vocation sociale sur le quartier et regroupe, sur un site de plusieurs
hectares, différents foyers d’accueil pour les handicapés et les personnes dépendantes. La réutilisation des eaux usées traitées pour l’arrosage
du projet de pépinière et de serre permettrait de ne pas augmenter la pression sur la ressource associée au foyer Albert Barbot., et de limiter
le flux d’eau usée rejeté dans le réseau d’assainissement collectif. Ce projet est innovant car il permet de réaliser de projet associé à une
meilleure autonomie alimentaire à isopression sur la ressource en eau.
§

o


La demande de subvention PIA porte sur ces trois projets et vise à accompagner financièrement ces projets pilotes qui, serviront d’exemples pour la réalisation
d’aménagement plus respectueux de la ressource en eau à l’échelle du quartier comme d’autres ZAC.
Ces 3 projets, s’inscrivent en totale complémentarité avec les projets portés par les autres axes d’innovation en vue d’une mutation du quartier de Bois
d’Olives, respectueuse de l’environnement.
Les figures suivantes mettent en évidence les liens entre les projets 1 et 2 « Réutilisation des eaux » et les actions proposées pour renforcer l’autonomie
alimentaire.

4







5








6

PROJET 1
REDUIRE LES CONSOMMATIONS AEP, EN
RECYCLANT LES EAUX GRISES VERS LES CHASSES
D’EAU ET L’ARROSAGE


7



Partie 2 : Stratégie globale du projet d’innovation

2.1. Présentation des objectifs stratégiques du projet d’innovation

Objectifs stratégiques

1.

Baisser la facture d’eau des particuliers

2.

Mieux valoriser la ressource en eau consommée localement et
diminuer la pression sur la ressource en eau et le milieu
aquatique
Optimiser la gestion de l’assainissement collectif (réduction des
effluents transférés à traiter)
Améliorer le confort thermique des habitations grâce par
l’arrosage d’espaces verts en périphérie des bâtiments ou
d’espaces publics

3.
4.



Impacts finaux auxquels chaque
objectif contribue

Suivi/évaluation

Attractivité

Reste pour vivre

Indicateur associé

o

Q

Economie sur la facture d’eau

Q

o

Q

o

Q

o

Echelle prise en compte pour
l’utilisation de l’indicateur
Volontaires

Volume non prélevé = Volume
économisé/ rendement réseau AEP

NPRU2

Débit des postes de relevages

NPRU2

Surface d’espace vert irriguée

NPRU2


2.2. Présentation des axes d’intervention stabilisés pour atteindre les objectifs stratégiques
2.2.1. Actions envisagées

Intitulé de l’action

PROJET 1 : REDUIRE LES CONSOMMATIONS AEP, EN RECYCLANT LES EAUX GRISES VERS LES CHASSES D’EAU ET L’ARROSAGE
Description succincte

L’utilisation d’eau potable pour la chasse d’eau représente en moyenne 20% de la consommation d’eau potable d’un abonné de Bois d’Olives. Les eaux grises traitées qui sont en surplus
permettent d’alimenter les espaces verts situés à proximité. La réutilisation des eaux grises issues des salles de bain pour alimenter les chasses d’eau des 83 appartements et irriguer permet
une économie globale de 39% des volumes d’eau potables à l’échelle du projet. La configuration la plus favorable à la réutilisation des eaux grises est le logement collectif neuf car la mise en
place d’un réseau dédié de collecte des eaux grises de salle de bain et d’alimentation en eau grise traitée est moins couteuse qu’un logement collectif ancien. De plus, le collectif permet de
mutualiser l’investissement lié au traitement.
Voir Schéma FICHE ACTION 2 page 6


8

1.

Chasse
d’eau

Surplus pour
l’irrigation

Eau traitée
Eau grise de salle de bain





Maître d’ouvrage

Partenaires associés

Bailleur

Locataire et Ville de Saint Pierre

Contribution aux objectifs stratégiques (remplir autant de lignes d’objectifs que présentés en première partie)

Objectif stratégique 1

¢¢¢

Objectif stratégique 2

¢¢p

Objectif stratégique 3

¢¢p

Objectif stratégique 4

¢¢p

Indicateur(s) de résultat associé(s) (et échelle de prise en compte) pour le suivi et l’évaluation de
l’action, s’il(s) se distingue(nt) de l’indicateur ou des indicateurs retenu(s) pour le suivi et l’évaluation
de l’objectif stratégique concerné


Caractérisation de l’innovation (* si plusieurs types d’innovation peuvent être considérés pour l’action, remplir plusieurs lignes) :

9

Echelle géographique de prise en
compte de l’innovation

Innovation attendue*
Maitrise des consommations en eau potable
généré par la densification du quartier grâce
à la réutilisation d’eau grise pour alimenter la
chasse d’eau et irriguer les espaces verts
alentours.
Niveau de performance visé :
Modalités de mesure de la performance
(méthodologie / indicateur(s))
Facture d’eau

Périmètre d’étude du PNRU2

Niveau de performance actuelle
Base 100%

Appréciation du niveau d’innovation

þ 1 p 2 p 3

Norme ou niveau de surperformance
visée par l’action
20 %

Eléments de comparaison / positionnement permettant de
qualifier le niveau d’innovation (benchmark)



Eléments de comparaison / positionnement permettant de
qualifier le niveau de performance (benchmark)


Dispositifs de co-construction spécifiquement associé à l’action

Comité technique avec les bailleurs concernés
Relation avec les services techniques de la ville et les services d’exploitation du bailleur
Inscription de l’action d’innovation dans le PRU d’ensemble

Proposition d’une solution alternative à l’arrosage des espaces verts de la construction neuve permettant de valoriser les eaux grises

2.2.2. Autres champs d’action d’innovation à investir dans le projet

Présentation des pistes de travail complémentaires à investir dans le projet d’innovation :
Thématiques d’innovation

Champ d’action 1 : xxx

Champ d’action 2 : xxx

Description succincte

Sélection des bailleurs et de
l’opération de construction
objet de l’innovation
Mission de maîtrise
d’œuvre(intégrée à la
conception globale du
bâtiment)

Objectif stratégique
1

Objectif stratégique
2

Objectif stratégique
3

Objectif stratégique
4

Groupe de travail

¢ ¢ ¢

¢ p p

p p p

p p p



¢ ¢ p

¢ ¢ ¢

¢ p p

¢ p p

Modalités de travail envisagées

Champ d’action 3 : xxx

Mission AMO de suivi



¢ p p

p p p

¢ ¢ ¢

p p p

Champ d’action 4 : xxx





p p p

p p p

¢ ¢ p

¢ p p


10

2.2.3. Présentation du caractère systémique du projet ou d’un groupe d’actions

Le PNRU vise l’amélioration du cadre de vie et en particulier l’amélioration de l’Ambiance Urbaine et la suppression des ilots de chaleur. La végétalisation
importante du quartier permettrait d’atteindre cet objectif mais nécessiterait de prélever toujours plus d’eau dans le milieu pour arroser. Les scénarios de
réutilisation des eaux usées et des eaux grises apportent une alternative durable et originale pour la gestion de l’eau sur le quartier où la ressource en eau
pluviale est faible et très inégalement répartie dans l’année.
2.3. Présentation de la gouvernance et du pilotage proposés

NB : Les actions ciblées doivent être cohérentes avec les moyens dédiés et la capacité opérationnelle et financière du porteur de projet et ses partenaires. Il est par conséquent
rappelé que le porteur de projet doit démontrer sa capacité technique et financière à mener à bien les actions opérationnelles envisagées, qui sont par nature plus complexes que
des opérations classiques, et relèvent d’une prise de risque supplémentaire.

Le projet sera porté par les bailleurs sociaux et les aménageurs qui disposent de moyen type référents dans le domaine du développement durable. Un
support sera apporté par la commune à travers le comité de pilotage du projet qui regroupera a minima le bailleur (maitre d’ouvrage) et la commune.
L’agence régionale de Santé (ARS) sera également invitée à participer au comité de pilotage pour les aspects préservation de la ressource et risques sanitaires.
La fréquence de réunion du comité de pilotage sera adaptée en fonction de l’avancement du projet.
Le comité de pilotage aura entre autre pour charge de valider un cahier des charges type, en vue d’une généralisation de la réutilisation des eaux grises dans
les logements collectifs.





11

Partie 3 : Actions à mettre en œuvre, phasage et estimation financière
3.1. Présentation de chacune des phases envisagées pour la mise en œuvre du projet (court terme, à plus long terme)

3.1.1. Liste des actions à conduire
Note méthodologique
Cette sous-partie vise à présenter le programme physique et financier pour la première année de mise en œuvre du projet (démarrage en 2017, « à court terme ») ainsi que pour les années
ultérieures (démarrage à partir de 2018, « à plus long terme »), reprenant :
Les dépenses d’investissements
Les éventuelles études ou missions d’ingénierie complémentaires à conduire (objet, coût, maître d’ouvrage…), et leur phasage (à conduire notamment à court terme)
Les dépenses de rémunération pour les postes touchant à la mise en œuvre, totale ou partielle, du projet d’innovation

Quelques règles de présentation des investissements sont à suivre :
Présenter de façon distincte chaque demande de subventionnement (en renseignant une fiche par action, dite fiche-action opérationnelle)
Distinguer et préciser la nature et le type de dépenses envisagées
Indiquer précisément leur calendrier d’engagement prévisionnel
Distinguer les besoins de financement PIA des autres co-financements
Préciser l’articulation des dépenses (éventuellement avec d’autres dépenses hors financement PIA) et les modalités de leur engagement
Préciser l’articulation avec les dépenses d’investissements prévus dans le cadre du NPNRU (inscrites dans le protocole de préfiguration et/ou la convention pluriannuelle de
renouvellement urbain)







12

3.1.1.1. Réutilisation des eaux grises

Intitulé de l’action :

PROJET 1 : REDUIRE LES CONSOMMATIONS AEP, EN RECYCLANT LES EAUX GRISES VERS LES CHASSES D’EAU ET L’ARROSAGE
Description succincte :

L’action sera composée des principales phases suivantes :

Sélection du projet collectif neuf auprès des bailleurs intervenants sur le quartier et organisation du comité de pilotage

Conventions et montages juridiques avec les bailleurs et éventuels particuliers concernés

Travaux

Exploitation et suivi

Récupération des eaux grises de salle de bain sont collectées séparément et traitées pour l’alimentation de chasse d’eau de 83 logements d’un bâtiment collectif neuf et utilisation du surplus
pour l’arrosage des potagers collectifs et des espaces verts. Généraliser aux autres logements collectifs
La réutilisation des eaux grises permet d’économiser 13,5 m³/j d’eau potable sur l’ensemble de l’immeuble collectif et de diminuer la pression sur la ressource en eau avec en moyenne 22 m³/j
d’eau en moins prélevés dans le milieu.
Les principales étapes de l’action sont les suivantes :

Durée
2016 2017 2018 2019 2020
Montage juridique et financier/ conventions (Bailleur, gestionnaires des espaces verts, locataires, propriétaires)

6 mois











Etude de maîtrise d’œuvre et demande de dérogation au titre de l’article R.1321-51 du code de la santé publique 12 mois











Travaux de raccordement des logements

2 semaines











Mise en place de l’installation de traitement et des cuves de stockage

3 semaines











Contrôle de la conformité des installations

1 semaine











Mise en service

Fin 2020











Le particulier a une économie directe sur sa facture d’eau d’environ 20% (économie sur la consommation d’eau de la chasse d’eau)
Le bailleur optimise les charges sur les parties collectives. Ces charges sont à confirmer dans le cadre de l’expérimentation.
Le diagramme ci-après présente la décomposition des coûts entre ces différents postes

13

Maître d’ouvrage :
A sélectionner :
SIDR
SEMADER
SHLMR
Besoins en financement : (* remplir autant de lignes que de dépenses envisagées pour l’action)

Nature de la dépense

Type de dépense envisagée

p Investissement

þ Etude ou mission d’ingénierie
(uniquement à court terme)
p Rémunération de personnel

Etudes de maitrise d'œuvre
concernant le projet et demande de
dérogation au titre de l'article R.132151 du code de la santé publique

Nature de la dépense*

Type de dépense envisagée

þ Investissement


Système de traitement des eaux
grises (13,5m³/jour), réseaux de

Partenaires associés :



Mairie de Saint-Pierre

Calendrier de réalisation prévisionnel
p Réalisation à court terme.
þ Réalisation à plus long terme.
Préciser (date OS prévisionnelle, le cas échéant) :
Début de la mission

Calendrier de réalisation prévisionnel
p Réalisation à court terme.
þ Réalisation à plus long terme.

Financement PIA
sollicité
7500€, soit 50 %


Autres financements
(préciser l’origine)
Source cofinancement/contributeur 1
: Bailleur social
7500 €, soit 50 %

Financement PIA
sollicité

Autres financements
(préciser l’origine)

84 500 €, soit 50%

Source cofinancement/contributeur 1
: Bailleur social

14

p Etude ou mission d’ingénierie
collecte des eaux grises et système de
84 500 €, soit 50 %
(uniquement à court terme)
distribution sur 83 logements
Préciser (date OS prévisionnelle, le cas échéant) :

2018
p Rémunération de personnel
Modalités de travail et autres moyens engagés par le
Mise en œuvre d’un Comité technique mensuel réunissant l’ensemble des Bailleurs présents sur le Périmètre d’étude du PNRU2. Le
porteur pour accompagner la mise en œuvre de l’action
premier comité technique s’est déroulé le 22 SEPTEMBRE 2016. Le suivant a eu lieu le 7 Novembre 2016..
Articulation avec les investissements prévus dans le
Ces opérations seront réalisées en lien avec la programmation des nouveaux logements collectifs dans le cadre du PNRU2
cadre du PRU





15

3.1.2.

Liste des études ou missions d’ingénierie complémentaires (le cas échéant)

Note méthodologique
Si des études ou missions d’ingénierie complémentaires sont nécessaires à la définition et la conduite du projet en dehors d’une action identifiée (champ d’action ou thématique à approfondir,
projet plus global…), le rédacteur renseigne un tableau comme présenté ci-dessous pour chaque étude ou mission d’ingénierie à mettre en œuvre.

Etude ou mission d’ingénierie : Analyse du montage juridique et financier pour
l’optimisation des charges collectives
Montant : 15 000 €
Description :
Objet :
Analyser le montage juridique et financier pour l’optimisation des charges collectives
et la définition d’un règlement intérieur adapté
Maître d’ouvrage : Bailleur
Calendrier de mise en œuvre envisagé : à partir 2018

Cofinancement PIA sollicité

Autres cofinancements

7 500 €, soit 50 %

Source cofinancement/contributeur 1 : Bailleur
7 500€, soit 50 %






Cofinancement PIA sollicité

Etude ou mission d’ingénierie : AMO suivi du fonctionnement du dispositif

30 000 €, soit 50 %

Montant : 60 000€
Description :
Objet :
Suivi du fonctionnement du système (analyse hebdomadaire), des difficultés
rencontrées, de l’acceptation sociale du projet durant 3 ans=> 20 k€/an
Maître d’ouvrage : Bailleur
Calendrier de mise en œuvre envisagé : à partir 2019




Autres cofinancements
Source cofinancement/contributeur 1 : Bailleur
30 000€, soit 50 %







16

PROJET 2 : IRRIGATION D’ESPACES VERTS ET DE
POTAGERS COLLECTIFS A PARTIR DES EAUX
ISSUES DE DISPOSITIFS D’ANC REHABILITES
POUR 60 PARTICULIERS




17

Partie 2 : Stratégie globale du projet d’innovation

2.4. Présentation des objectifs stratégiques du projet d’innovation

Objectifs stratégiques

1.

Economie sur l’assainissement des eaux usées

2.

Mieux valoriser la ressource en eau consommée localement et
diminuer la pression sur la ressource en eau et le milieu
aquatique
Optimiser la gestion de l’assainissement collectif (réduction des
effluents transférés à traiter)
Améliorer le confort thermique des habitations grâce par
l’arrosage d’espaces verts en périphérie des bâtiments ou
d’espaces publics

3.
4.



Impacts finaux auxquels chaque
objectif contribue

Suivi/évaluation

Attractivité

Reste pour vivre

Indicateur associé

o

Q

Economie sur la facture d’eau

Q

o

Q

o

Q

o

Echelle prise en compte pour
l’utilisation de l’indicateur
Volontaires

Volume non prélevé = Volume
économisé/ rendement réseau AEP

ANRU

Débit des postes de relevages

ANRU

Surface d’espace vert irriguée

ANRU


2.5. Présentation des axes d’intervention stabilisés pour atteindre les objectifs stratégiques
2.5.1. Actions envisagées
Modèle de fiche-action stratégique :

Intitulé de l’action

PROJET 2 : IRRIGATION D’ESPACES VERTS ET DE POTAGERS COLLECTIFS A PARTIR DES EAUX ISSUES DE DISPOSITIFS D’ANC REHABILITES POUR 60
PARTICULIERS
Description succincte

L’utilisation directe des eaux usées traitées par un particulier de moins de 20 EH n’est pas autorisée par la réglementation sanitaire française. C’est possible à partir de 20 EH. Le quartier est
zonage d’assainissement collectif, à terme les habitants devront se raccorder ce qui augmentera la charge mensuelle des foyers (prix de l’eau doublé). En alternative au tout collectif, le projet 2
propose la mise en conformité de 60 assainissements non collectifs de Bois d’Olives avec des filières de traitement agréés permettant d’envisager une qualité d’eau compatibles avec
l’irrigation. Les eaux usées traitées à la parcelle sont collectées par un réseau de collecte, désinfectées et réutilisées pour l’irrigation d’espaces verts et de potager collectif. Ce projet est
innovant car il permet :
§
D’aider 60 particuliers qui auraient eu du mal à financer une mise en conformité de leur assainissement en leurs proposant un assainissement innovant
(phytoépuration ou autre),
§
De récupérer 10 000 m³ d’eau/an pour améliorer le cadre de vie du quartier et améliorer son autonomie alimentaire
§
De valoriser un effluent à l’échelle du quartier et de différer ou optimiser les extensions du réseau EU en évitant la consommation énergétique du transfert

18

§

jusqu’à la STEP
De raccourcir le circuit de l’eau, qui est pénalisé énergétiquement par le fort relief de Saint-Pierre.

Maître d’ouvrage

Partenaires associés

Ville de Saint Pierre

Particuliers/Volontaires

Contribution aux objectifs stratégiques (remplir autant de lignes d’objectifs que présentés en première partie)

Objectif stratégique 1

¢¢¢

Indicateur(s) de résultat associé(s) (et échelle de prise en compte) pour le suivi et l’évaluation de
l’action, s’il(s) se distingue(nt) de l’indicateur ou des indicateurs retenu(s) pour le suivi et l’évaluation
de l’objectif stratégique concerné

Objectif stratégique 2
Objectif stratégique 3
Objectif stratégique 4

¢¢p
¢¢p
¢¢p



Caractérisation de l’innovation (* si plusieurs types d’innovation peuvent être considérés pour l’action, remplir plusieurs lignes) :

Innovation attendue*
Maitrise des consommations en eau généré
par la densification du quartier grâce à la
réutilisation d’eau usée traitée pour irriguer
les espaces verts alentours.
Niveau de performance visé :
Modalités de mesure de la performance
(méthodologie / indicateur(s))
Economie sur l’assainissement des eaux
usées
Volume non prélevé = Volume économisé/
rendement réseau AEP
Débit des postes de relevages
Surface d’espace vert irriguée grâce aux eaux
usées traitées

Echelle géographique de prise en
compte de l’innovation
NPRU Bois d’Olives

Niveau de performance actuelle
Base 100%
0

Appréciation du niveau d’innovation

þ 1 p 2 p 3

Norme ou niveau de surperformance
visée par l’action
Inférieur au coût de l’assainissement
collectif

Eléments de comparaison / positionnement permettant de
qualifier le niveau d’innovation (benchmark)


Eléments de comparaison / positionnement permettant de
qualifier le niveau de performance (benchmark)
Assainissement collectif

Environ 16 000m³/an non prélevé





Environ 10 000 m³/an en moins



0 ha

Environ 5,5 ha



Dispositifs de co-construction spécifiquement associé à l’action

Comité technique avec les particuliers concernés
Relation avec les services techniques de la ville et les services d’exploitation de la mairie et du SPANC
Inscription de l’action d’innovation dans le PRU d’ensemble

19

Proposition d’une solution alternative à l’arrosage des espaces verts urbains permettant de valoriser les eaux usées traitées

2.5.2.

Autres champs d’action d’innovation à investir dans le projet

Note méthodologique
Pour les projets dont le plan d’actions opérationnelles n’est pas encore abouti, sont ici à indiquer les champs d’action ou les thématiques de recherche à approfondir ultérieurement, avec une
première estimation de leur impact sur les objectifs stratégiques du projet.



Présentation des pistes de travail complémentaires à investir dans le projet d’innovation :
Thématiques d’innovation

Description succincte

Modalités de travail envisagées

Objectif stratégique
1

Objectif stratégique
2

Objectif stratégique
3

Objectif stratégique
4

Champ d’action 1 : xxx

Sélection des particuliers

Groupe de travail

¢ ¢ ¢

¢ p p

p p p

p p p

Champ d’action 2 : xxx

Mission de maîtrise d’œuvre
(intégrée à la mission Etude
urbaine du NPRU2)



¢ ¢ p

¢ ¢ ¢

¢ p p

¢ p p

Champ d’action 3 : xxx

Mission AMO de suivi



¢ p p

p p p

¢ ¢ ¢

p p p


2.5.3.


Présentation des dispositifs de co-construction du projet d’innovation

Note méthodologique
Si des dispositifs de co-construction du projet d’innovation dans son ensemble sont prévus (en dehors des dispositifs spécifiques à chaque action), distincts ou intégrés à ceux du NPNRU, le
rédacteur peut les indiquer ci-dessous.



La méthodologie développée pour cette action est la suivante

Phase 1 : Intégration de l’étude de faisabilité des eaux grises dans l’étude urbaine du NPRU (précision sur le secteur d’intervention, et espace à irriguer,…)
Phase 2 : La sélection des volontaires souhaitant participer à cette expérimentation pourra découler de l’étude habitat du NPRU2 et des enquêtes réalisées
dans le cadre du PIA.

2.5.4.

Présentation du caractère systémique du projet ou d’un groupe d’actions
20





Note méthodologique
L’approche intégrée et la logique d’ensemble du projet (ou d’un groupe d’actions) constituant également des critères d’appréciation, le rédacteur décrit ici cette vision globale et la mise en
cohérence des actions programmées, notamment avec les objectifs stratégiques du projet et les objectifs directeurs du programme (augmentation du reste pour vivre des ménages,
renforcement de l’attractivité du quartier).



Le PNRU vise l’amélioration du cadre de vie et en particulier l’amélioration de l’Ambiance Urbaine et la suppression des ilots de chaleur. La végétalisation
importante du quartier permettrait d’atteindre cet objectif mais nécessiterait de prélever toujours plus d’eau dans le milieu pour arroser. Les scénarios de
réutilisation des eaux usées et des eaux grises apportent une alternative durable et originale pour la gestion de l’eau sur le quartier où la ressource en eau
pluviale est faible et très inégalement répartie dans l’année.
2.6. Présentation de la gouvernance et du pilotage proposés

NB : Les actions ciblées doivent être cohérentes avec les moyens dédiés et la capacité opérationnelle et financière du porteur de projet et ses partenaires. Il est par conséquent
rappelé que le porteur de projet doit démontrer sa capacité technique et financière à mener à bien les actions opérationnelles envisagées, qui sont par nature plus complexes que
des opérations classiques, et relèvent d’une prise de risque supplémentaire.




Le projet sera porté par la commune de Saint-Pierre qui dispose de référents dans le domaine du développement durable, de l’assainissement et de
l’arrosage. Un support sera apporté par le SPANC à travers le comité de pilotage du projet qui regroupera a minima la commune (maitre d’ouvrage), le SPANC.
L’agence régionale de Santé (ARS) sera également invitée à participer au comité de pilotage pour les aspects préservation de la ressource et risques sanitaires.
La fréquence de réunion du comité de pilotage sera adaptée en fonction de l’avancement du projet.
Le comité de pilotage aura entre autre pour charge de valider un cahier des charges type, en vue d’une généralisation de la réutilisation des eaux usées pour
l’arrosage.
Il validera le montage juridique et financier retenus (convention type avec le particulier, modalité de financement et de réalisation des mises en conformité
des ANC…)






21

Partie 3 : Actions à mettre en œuvre, phasage et estimation financière
3.2. Présentation de chacune des phases envisagées pour la mise en œuvre du projet (court terme, à plus long terme)

3.2.1. Liste des actions à conduire
Intitulé de l’action :

PROJET 2 : IRRIGATION D’ESPACES VERTS ET DE POTAGERS COLLECTIFS A PARTIR DES EAUX ISSUES DE DISPOSITIFS D’ANC REHABILITES POUR 60
PARTICULIERS
Description succincte :

L’action sera composée des principales phases suivantes :

Sélection de la zone retenue pour réaliser la mise en conformité des ANC+ Sélection des zones à arroser (espaces verts / potagers)

Audit du bon fonctionnement des ANC de la zone par le SPANC

Conventions et montages juridiques avec les particuliers concernés

Travaux

Exploitation et suivi
Les principales étapes de l’action sont les suivantes :

Durée
2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022
Sélection la zone retenue pour mise en conformité ANC + zones à arroser

6 mois















Audit du bon fonctionnement des ANC
Conventions et montages juridiques avec les particuliers concernés

6 mois















6 mois















Etude de maîtrise d’œuvre et demande d’autorisation préfectorale réutilisation eau usée traitée

12 mois















Travaux de mise en conformité de 60 ANC

6 mois















Travaux de mise en place du réseau de collecte des eaux usées traitées et installation de désinfection

1 mois















Analyse sur 6 mois des eaux usées traitées

6 mois















2022















Mise en service
Le diagramme ci-après présente la décomposition des coûts d’investissement entre ces différents postes

22

Maître d’ouvrage :

Partenaires associés :

Mairie de Saint-Pierre

Particuliers Volontaires



Besoins en financement : (* remplir autant de lignes que de dépenses envisagées pour l’action)

Nature de la dépense

Type de dépense envisagée

p Investissement

þ Etude ou mission d’ingénierie
(uniquement à court terme)
p Rémunération de personnel

Etudes de maitrise d'œuvre et
demande de dérogation au titre de
l'article R.1321-51 du code de la santé
publique

Nature de la dépense*

Type de dépense envisagée

Calendrier de réalisation prévisionnel
þ Réalisation à court terme.
p Réalisation à plus long terme.
Préciser (date OS prévisionnelle, le cas échéant) :
Début de la mission
Calendrier de réalisation prévisionnel

Financement PIA
sollicité

5 000€, soit 50 %

Financement PIA
sollicité

Autres financements
(préciser l’origine)
Source cofinancement/contributeur 1
: Mairie Saint-Pierre
5 000€, soit 50 %
Autres financements
(préciser l’origine)

þ Investissement
p Réalisation à court terme.

þ Réalisation à plus long terme.
Source cofinancement/contributeur 1
Mise en conformité de 60 ANC et
p Etude ou mission d’ingénierie
356 350 €, soit
: Mairie Saint-Pierre
mise en place réseau d’eau usée
(uniquement à court terme)
50%
356 350 €, soit 50 %
Préciser (date OS prévisionnelle, le cas échéant) :
traitée


2019
p Rémunération de personnel
Modalités de travail et autres moyens engagés par le
Mise en œuvre dans un Comité technique mensuel avec l’ensemble des particuliers concernés sur le Périmètre d’étude du
porteur pour accompagner la mise en œuvre de l’action
PNRU2..
Articulation avec les investissements prévus dans le
Cette opération se déroulera en lien avec l’étude urbaine (détection du site test) ainsi qu’avec les opérations de rénovation de

23

cadre du PRU


3.2.2.

l’habitat individuel (détection des volontaires)

Liste des études ou missions d’ingénierie complémentaires (le cas échéant)

Note méthodologique
Si des études ou missions d’ingénierie complémentaires sont nécessaires à la définition et la conduite du projet en dehors d’une action identifiée (champ d’action ou thématique à approfondir,
projet plus global…), le rédacteur renseigne un tableau comme présenté ci-dessous pour chaque étude ou mission d’ingénierie à mettre en œuvre.


Cofinancement PIA sollicité

Etude ou mission d’ingénierie : Etude du montage juridique et financier

12 500 €, soit 50 %

Montant : 25 000 €
Description :
Objet :
Définir le montage juridique et financier de l’action (Conventions 60 particuliers,
Syndicat ou collectivité...)
Maître d’ouvrage : Mairie de Saint-Pierre/SPANC

Calendrier de mise en œuvre envisagé : à partir 2017

Autres cofinancements
Source cofinancement/contributeur 1 : Bailleur
12 500€, soit 50 %






Cofinancement PIA sollicité

Etude ou mission d’ingénierie : AMO suivi du fonctionnement du dispositif

30 000 €, soit 50 %

Montant : 60 000€
Description :
Objet :
Suivi du fonctionnement du système (analyse hebdomadaire), des difficultés
rencontrées, de l’acceptation sociale du projet durant 3 ans=> 20 k€/an
Maître d’ouvrage : Mairie de Saint-Pierre
Calendrier de mise en œuvre envisagé : à partir 2019

Autres cofinancements
Source cofinancement/contributeur 1 : Bailleur
30 000€, soit 50 %







24

PROJET 3
ARROSAGE D’UNE PEPINIERE ET D’UNE SERRE A
PARTIR DE LA RECUPERATION D’EAUX USEES DU
FOYER ALBERT BARBOT




25



Partie 2 : Stratégie globale du projet d’innovation

2.7. Présentation des objectifs stratégiques du projet d’innovation

Objectifs stratégiques

1.

Economie sur l’assainissement des eaux usées

2.

Mieux valoriser la ressource en eau consommée localement et
diminuer la pression sur la ressource en eau et le milieu
aquatique
Optimiser la gestion de l’assainissement collectif (réduction des
effluents transférés à traiter)
Améliorer le confort thermique des habitations grâce par
l’arrosage d’espaces verts en périphérie des bâtiments ou
d’espaces publics

3.
4.



Impacts finaux auxquels chaque
objectif contribue

Suivi/évaluation

Attractivité

Reste pour vivre

Indicateur associé

o

Q

Economie sur la facture d’eau

Q

o

Q

o

Q

o

Echelle prise en compte pour
l’utilisation de l’indicateur
Volontaires

Volume non prélevé = Volume
économisé/ rendement réseau AEP

ANRU

Débit des postes de relevages

ANRU

Surface d’espace vert irriguée

ANRU


2.8. Présentation des axes d’intervention stabilisés pour atteindre les objectifs stratégiques
2.8.1. Actions envisagées
Modèle de fiche-action stratégique :

Intitulé de l’action

PROJET 3 : ARROSAGE D’UNE PEPINIERE ET D’UNE SERRE A PARTIR DE LA RECUPERATION D’EAUX USEES DU FOYER ALBERT BARBOT
Description succincte

Le Foyer Albert Barbot, est une ville dans la ville sur le quartier de Bois d’Olives avec une consommation de plus de 60 000 m d’eau en 2015 ce qui représente environ 8% de la consommation
d’eau de Bois d’Olives. Il a une forte vocation sociale sur le quartier et regroupe, sur un site de plusieurs hectares, différents foyers d’accueil pour les handicapés et les personnes dépendantes.
La réutilisation des eaux usées traitées pour l’arrosage du projet de pépinière et de serre permettrait de ne pas augmenter la pression sur la ressource associée au foyer Albert Barbot., et de
limiter le flux d’eau usée rejeté dans le réseau d’assainissement collectif. Ce projet est innovant car il permet de réaliser de projet associé à une meilleure autonomie alimentaire à isopression
sur la ressource en eau.
Mise en place d’un assainissement innovant (phytoépuration ou autre) traitant une partie des eaux usées générées par le foyer les eaux usées traitées sont utilisées pour l’irrigation du projet
de serre du foyer Albert Barbot et la pépinière de la CIVIS en aval du foyer (besoins d’environ 1400 m³/an)
Maître d’ouvrage
Partenaires associés
Foyer Albert Barbot
Ville de Saint Pierre
Contribution aux objectifs stratégiques (remplir autant de lignes d’objectifs que présentés en première partie)

26

Objectif stratégique 1

¢¢¢

Indicateur(s) de résultat associé(s) (et échelle de prise en compte) pour le suivi et l’évaluation de
l’action, s’il(s) se distingue(nt) de l’indicateur ou des indicateurs retenu(s) pour le suivi et l’évaluation
de l’objectif stratégique concerné

Objectif stratégique 2
Objectif stratégique 3
Objectif stratégique 4

¢¢p
¢¢p
¢¢p



Caractérisation de l’innovation (* si plusieurs types d’innovation peuvent être considérés pour l’action, remplir plusieurs lignes) :

Innovation attendue*

Echelle géographique de prise en
compte de l’innovation

Maitrise des consommations en eau généré
par les actions associées à l’autonomie
alimentaire

Foyer Albert Barbot

Appréciation du niveau d’innovation
þ 1 p 2 p 3

Eléments de comparaison / positionnement permettant de
qualifier le niveau d’innovation (benchmark)


Niveau de performance visé :

Modalités de mesure de la performance
(méthodologie / indicateur(s))
Economie sur l’assainissement des eaux
usées
Volume non prélevé = Volume économisé/
rendement réseau AEP
Débit des postes de relevages
Surface d’espace vert irriguée grâce aux eaux
usées traitées

Niveau de performance actuelle
Base 100%

Norme ou niveau de surperformance
visée par l’action
Inférieur au coût de l’assainissement
collectif

Eléments de comparaison / positionnement permettant de
qualifier le niveau de performance (benchmark)
Assainissement collectif

0

Environ 2 240 m³/an non prélevé





Environ 1400 m³/an en moins



0 ha

Environ 8 000 m²



Dispositifs de co-construction spécifiquement associé à l’action
Comité technique avec le foyer Albert Barbot, la mairie de Saint-Pierre et la Civis
Relation avec les services techniques de la ville et les services d’exploitation de la Fondation.
Inscription de l’action d’innovation dans le PRU d’ensemble
Proposition d’une solution alternative à l’arrosage des espaces verts urbains permettant de valoriser les eaux usées traitées et transversalité avec le volet Alimentaire.

27

2.8.2.

Autres champs d’action d’innovation à investir dans le projet

Note méthodologique
Pour les projets dont le plan d’actions opérationnelles n’est pas encore abouti, sont ici à indiquer les champs d’action ou les thématiques de recherche à approfondir ultérieurement, avec une
première estimation de leur impact sur les objectifs stratégiques du projet.



Présentation des pistes de travail complémentaires à investir dans le projet d’innovation :
Thématiques d’innovation

Description succincte

Modalités de travail envisagées

Objectif stratégique
1

Objectif stratégique
2

Objectif stratégique
3

Objectif stratégique
4

Champ d’action 1 : xxx

Sélection des bâtiments à
collecter

Groupe de travail

¢ ¢ ¢

¢ p p

p p p

p p p

Champ d’action 2 : xxx

Mission de maîtrise d’œuvre



¢ ¢ p

¢ ¢ ¢

¢ p p

¢ p p

Champ d’action 3 : xxx

Mission AMO de suivi



¢ p p

p p p

¢ ¢ ¢

p p p


2.8.3.


Présentation des dispositifs de co-construction du projet d’innovation

Note méthodologique
Si des dispositifs de co-construction du projet d’innovation dans son ensemble sont prévus (en dehors des dispositifs spécifiques à chaque action), distincts ou intégrés à ceux du NPNRU, le
rédacteur peut les indiquer ci-dessous.





2.8.4. Présentation du caractère systémique du projet ou d’un groupe d’actions

Le PNRU vise l’amélioration du cadre de vie et en particulier l’amélioration de l’Ambiance Urbaine et la suppression des ilots de chaleur. La végétalisation
importante du quartier permettrait d’atteindre cet objectif mais nécessiterait de prélever toujours plus d’eau dans le milieu pour arroser. Les scénarios de
réutilisation des eaux usées et des eaux grises apportent une alternative durable et originale pour la gestion de l’eau sur le quartier où la ressource en eau
pluviale est faible et très inégalement répartie dans l’année.

28

2.9. Présentation de la gouvernance et du pilotage proposés

NB : Les actions ciblées doivent être cohérentes avec les moyens dédiés et la capacité opérationnelle et financière du porteur de projet et ses partenaires. Il est par conséquent
rappelé que le porteur de projet doit démontrer sa capacité technique et financière à mener à bien les actions opérationnelles envisagées, qui sont par nature plus complexes que
des opérations classiques, et relèvent d’une prise de risque supplémentaire.




Le projet sera porté par le foyer ALBERT BARBOT qui dispose d’un service technique. Un support sera apporté par la commune à travers le comité de pilotage
du projet qui regroupera a minima le foyer Albert Barbot (maitre d’ouvrage) et la commune. L’agence régionale de Santé (ARS) sera également invitée à
participer au comité de pilotage pour les aspects préservation de la ressource et risques sanitaires.
La fréquence de réunion du comité de pilotage sera adaptée en fonction de l’avancement du projet.






29

Partie 3 : Actions à mettre en œuvre, phasage et estimation financière
3.3. Présentation de chacune des phases envisagées pour la mise en œuvre du projet (court terme, à plus long terme)

3.3.1. Liste des actions à conduire

Intitulé de l’action :

PROJET 3 : ARROSAGE D’UNE PEPINIERE ET D’UNE SERRE A PARTIR DE LA RECUPERATION D’EAUX USEES DU FOYER ALBERT BARBOT
Description succincte :

Mise en place d’un assainissement traitant une partie des eaux usées générées par le foyer les eaux usées traitées sont utilisées pour l’irrigation du projet de serre du foyer Albert Barbot et la
pépinière de la CIVIS en aval du foyer.
Les principales étapes de l’action sont les suivantes :

Durée
2016 2017 2018 2019 2020
Montage juridique et financier : Financier

6 mois











Etude de maîtrise d’œuvre et demande d’autorisation préfectorale réutilisation eau usée traitée

12 mois











Travaux de mise en place du système de traitement

6 mois











Travaux de mise en place du réseau de distribution des eaux usées traitées

1 mois











6 mois











2nd trimestre 2020











Analyse sur 6 mois des eaux usées traitées
Mise en service
Le diagramme ci-après présente la décomposition des coûts entre ces différents postes

30

Maître d’ouvrage :

Partenaires associés :
Mairie de Saint-Pierre
CVIS

Foyer Albert Barbot



Besoins en financement : (* remplir autant de lignes que de dépenses envisagées pour l’action)

Nature de la dépense

Type de dépense envisagée

p Investissement

þ Etude ou mission d’ingénierie
(uniquement à court terme)
p Rémunération de personnel

Etudes de maitrise d'œuvre et
demande de dérogation au titre de
l'article R.1321-51 du code de la santé
publique

Nature de la dépense*

Type de dépense envisagée

þ Investissement

p Etude ou mission d’ingénierie
(uniquement à court terme)

p Rémunération de personnel

Calendrier de réalisation prévisionnel
þ Réalisation à court terme.
p Réalisation à plus long terme.
Préciser (date OS prévisionnelle, le cas échéant) :
Début de la mission
Calendrier de réalisation prévisionnel

Financement PIA
sollicité

5000€, soit 50 %

Autres financements
(préciser l’origine)
Source cofinancement/contributeur 1
: Mairie Saint-Pierre
5000€, soit 50 %

Financement PIA
sollicité

Autres financements
(préciser l’origine)

36 250 €, soit 50%

Source cofinancement/contributeur 1
: Foyer Albert Barbot
36 250 €, soit 50 %

p Réalisation à court terme.
þ Réalisation à plus long terme.
Mise en place d’un assainissement de
20 EH permettant de produire 1095
m³/an d’eau usée traitée

Modalités de travail et autres moyens engagés par le

Préciser (date OS prévisionnelle, le cas échéant) :
2019

Mise en œuvre d’un Comité technique mensuel réunissant l’ensemble des participants

31

porteur pour accompagner la mise en œuvre de l’action
Articulation avec les investissements prévus dans le
cadre du PRU


3.3.2.

. Le premier comité technique s’est déroulé le 22 SEPTEMBRE 2016. Le prochain aura lieu le 24 Octobre 2016.
Cette action sera réalisée en lien avec l’étude de restructuration du foyer Albert Barbot.

Liste des études ou missions d’ingénierie complémentaires (le cas échéant)

Note méthodologique
Si des études ou missions d’ingénierie complémentaires sont nécessaires à la définition et la conduite du projet en dehors d’une action identifiée (champ d’action ou thématique à approfondir,
projet plus global…), le rédacteur renseigne un tableau comme présenté ci-dessous pour chaque étude ou mission d’ingénierie à mettre en œuvre.



Cofinancement PIA sollicité

Etude ou mission d’ingénierie : Etude du montage juridique et financier

7 500 €, soit 50 %

Montant : 15 000 €
Description :
Objet :
montage juridique et financier de l’action (Convention Foyer / CIVIS, règlement
intérieur)
Maître d’ouvrage : CIVIS/Foyer Albert Barbot

Calendrier de mise en œuvre envisagé : à partir 2017

Autres cofinancements
Source cofinancement/contributeur 1 : CIVIS
7 500€, soit 50 %






Cofinancement PIA sollicité

Etude ou mission d’ingénierie : AMO suivi du fonctionnement du dispositif

30 000 €, soit 50 %

Montant : 60 000€
Description :
Objet :
Suivi du fonctionnement du système (analyse hebdomadaire), des difficultés
rencontrées, de l’acceptation sociale du projet durant 3 ans=> 20 k€/an
Maître d’ouvrage : Mairie de Saint-Pierre
Calendrier de mise en œuvre envisagé : à partir 2019

Autres cofinancements
Source cofinancement/contributeur 1 : Bailleur
30 000€, soit 50 %









32

3.3.3.

Liste des dépenses de rémunération de personnel (le cas échéant)


Cofinancement PIA sollicité

Poste : Chef de projet FOYER ALBERT BARBOT
Montant (pour un % ETP et une durée à préciser) :
ère
20% => 40jr 1 année
2%=>4 jr /an 5 années suivantes
Description :
Objet : Chef de projet FOYER ALBERT BARBOT
Champ d’action concerné (le cas échéant) :

Mission dans le cadre du projet d’innovation : Mise en place du projet, animation,
suivi de son déroulement

Temps d’affection dédiée à la mission (pourcentage équivalent temps plein) :
ère
20% => 40jr 1 année
2%=>4 jr /an 5 années suivantes

Durée prévisionnelle du poste en nombre de mois : 1 an






15 000 €, soit 50 %

Autres cofinancements
Source cofinancement/contributeur 1 :
Foyer Albert Barbot
15000 €, soit 50 %





33

3.4. Synthèse de l’ensemble des phases envisagées pour la mise en œuvre du projet (à
court terme, à plus long terme)

Objectifs opérationnels

PROJET 1 : REDUIRE LES CONSOMMATIONS
AEP, EN RECYCLANT LES EAUX GRISES VERS
LES CHASSES D’EAU ET L’ARROSAGE

Actions d’innovation envisagées à court terme (2017)



Projet 2 : IRRIGATION D’ESPACES VERTS ET DE
POTAGERS COLLECTIFS A PARTIR DES EAUX
ISSUES DE DISPOSITIFS D’ANC REHABILITES
POUR 60 PARTICULIERS

PROJET 3 : ARROSAGE D’UNE PEPINIERE
ET D’UNE SERRE A PARTIR DE LA
RECUPERATION D’EAUX USEES DU FOYER
ALBERT BARBOT






Actions d’innovation envisagées à plus long terme (à partir de
2018)
- Mise en place d’un système de récupération et traitement des
eaux grises de salle de bain pour l’alimentation des chasses d’eau
et l’irrigation de potagers collectifs dans un immeuble collectif de
82 logements

Coût prévisionnel : 260 k€ HT
Subventions PIA sollicitées : 130 k€ HT
Maîtres d’ouvrages : Bailleur social
-Mise en conformité de l’assainissement non collectif de 60
maisons avec technique d’assainissement innovante
(phytoépuration ou autres)
- Récupération des eaux usées traitées pour l’irrigation de
potagers/espaces verts

Coût prévisionnel : 808 k€ HT
Subventions PIA sollicitées : 404 k€ HT
Maîtres d’ouvrages : Mairie de Saint-Pierre
- Mise en place d’un système de traitement innovant
(phytoépuration ou autre) qui récupère et traite une partie des
effluents du Foyer Albert Barbot (le reste des effluents part en
assainissement collectif) afin d’arroser la future serre du foyer
Albert Barbot et la pépinière de la CIVIS.

Coût prévisionnel : 188 k€ HT
Subventions PIA sollicitées : 94 k€ HT
Maîtres d’ouvrages : Foyer Albert Barbot



34







35

36


Aperçu du document PIAVDS_EAUXGrises _09_11_16.pdf - page 1/36
 
PIAVDS_EAUXGrises _09_11_16.pdf - page 2/36
PIAVDS_EAUXGrises _09_11_16.pdf - page 3/36
PIAVDS_EAUXGrises _09_11_16.pdf - page 4/36
PIAVDS_EAUXGrises _09_11_16.pdf - page 5/36
PIAVDS_EAUXGrises _09_11_16.pdf - page 6/36
 




Télécharger le fichier (PDF)


PIAVDS_EAUXGrises _09_11_16.pdf (PDF, 2.8 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


piavds eauxgrises 09 11 16
st pierre pia mci v3
16p7 reuse bois olives phase 3 4 08 11 16
tramedossierdemandefinancement 160913
dossierdemandefinancement lfu 07 novembre 2016
la lettre du gouverneur aout 2017

Sur le même sujet..