PAP DEF V9.pdf


Aperçu du fichier PDF pap-def-v9.pdf - page 6/178

Page 1...4 5 678178



Aperçu texte


LA MATRICE D’INTERVENTION COMMUNE AUX DEUX MODULES

La communauté des référents théoriques et des processus choisis pour les problématiques qui
relient conduite, produits psychoactifs et vitesse, a conduit à concevoir une matrice d’intervention
unique.
Cette matrice implique un schéma général d’intervention, une logique à suivre. Ce schéma d’intervention ne propose pas un contenu figé mais au contraire permet aux animateurs d’adapter leur
intervention en fonction du ou des groupes-cibles repérés, dans le cadre de chacune des 13
séquences à mettre en œuvre.
Lecture de la matrice d’intervention
La

première colonne, indique où l’on se situe dans le stage : partie « module tronc commun » ou partie « module spécifique »
La deuxième colonne, présente les quatre phases du stage : la phase de prise de contact, la
phase de diagnostic, la phase d’analyse des influences, la phase d’ajustement
La troisième colonne, précise la logique du stage
La dernière colonne, identifie chacune des 13 séquences du stage
En effet, le processus de changement suggéré à travers cette matrice vise le conducteur comme
sujet autonome et sujet social. Il s’ancre sur le cheminement suivant : l’implication et l’ouverture à
soi et aux autres, le repérage, l’identification et l’évaluation par l’individu de son comportement
d’usage (de produits psychoactifs, de vitesse), de ses négociations possibles avec le contexte social
et normatif, de ses ressources personnelles et adaptatives, de son rapport au savoir scientifique, et
enfin de sa motivation à changer de comportement et des actions à mettre en œuvre pour initier
un changement.
La matrice se lit ensuite de manière verticale pour appréhender l’enchaînement logique des phases,
et de manière horizontale pour identifier la liaison entre une séquence et la phase.
Chaque phase comporte ainsi plusieurs séquences numérotées comme suit :
Pour le module tronc commun :
Pour la phase 1 (prise de contact) : quatre séquences : 1,2,3,4
Pour le module spécifique :
Pour la phase 2 (diagnostic) : trois séquences : 5,6,7
Pour la phase 3 (analyse) : trois séquences : 8,9,10
Pour la phase 4 (ajustement) : trois séquences également : 11,12,13
Cette numérotation sera reprise tout au long du rapport jusque dans les fiches pratiques
d’animation.
Les treize séquences obéissent à une logique d’intervention qui demande de suivre l’ordre chronologique défini :
Il faut commencer par le tronc commun avec la séquence Présentation, enchaîner avec Données de
sécurité routière et Accidentologie et terminer cette phase par Données psychophysiologiques.
Lorsque le thème du module a été choisi (vitesse ou produits), on commence par la première
séquence de la phase 2 (Diagnostic), c’est à dire la séquence Représentations, puis on enchaîne par
la séquence 2 de la phase 2 c’est à dire la séquence Attentes puis on termine cette phase par la
séquence 3 Auto-évaluation de ses comportements.

Le guide de l’animateur ©

DSCR - MEEDDM / INSERR 2010

INTRODUCTION

6