Fichier PDF

Partagez, hébergez et archivez facilement vos documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Boite à outils PDF Recherche Aide Contact



madelyn chanson douce def .pdf


Nom original: madelyn_chanson_douce_def.pdf
Auteur: Madelyn Lines

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Writer / OpenOffice 4.1.2, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 07/12/2016 à 14:26, depuis l'adresse IP 78.241.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 251 fois.
Taille du document: 52 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


Madelyn Lines, 1e L
Leila Slimani, Chanson douce, Gallimard

Oraison funèbre
« Le bébé est mort. » Dès la première phrase camusienne, le public le sait : c'est à la déchéance, à
l'errance et à la folie qu'il aura à faire dans le second livre de Leïla Slimani, fondé sur deux faits
divers. En lisant les premières pages de l'ouvrage, le lecteur ne trouve pas de chanson douce mais
des cris stridents, pas de cocon douillet mais une vision d'horreur. Comment en est-ce arrivé là ?
Myriam et Paul avaient pourtant fait en sorte de trouver la nounou parfaite : « pas de sanspapiers », « pas trop vieille », pas de femme voilée... Louise. Louise avec son visage comme
« une mer paisible », Louise et son don avec les enfants, Louise et sa cuisine délicieuse, sa manie
du rangement, son attention aux détails. C'est « comme un coup de foudre amoureux », la fée du
logis prend de plus en plus de place dans la vie du jeune couple, « les enfants l'adorent », elle ne fait
jamais d'erreurs, jusqu'au jour où...
C'est peut-être de la faute de Myriam et de son carriérisme dévorant ? Si elle s'était cantonnée à son
rôle de femme au foyer, si elle s'était moins impliquée dans son travail, si elle avait su communiquer
avec son mari, ses enfants... La jeune mère dévorée par la culpabilité est une proie parfaite pour
l'ensorceleuse.
La faute à qui ? Comment ? Pourquoi ? Voilà les questions auxquelles est confronté le lecteur tout
au long de ce thriller psychologique haletant. La lecture du premier chapitre lui est fatale, noyé dans
l'intrigue, il ne pourra pas en ressortir indemne.
« Tout se retourne et s'inverse. » Dans cet univers où les adultes sont anesthésiés, ce sont la
perspicacité et la sensibilité des enfants qui saute au cœur. Seule Mila, la petite fille voit clair au
milieu de la spirale angoissante, mais son silence se heurte au brouhaha hypocrite des grands « les
enfants, c'est comme les adultes. Il n'y a rien à comprendre. »
Leïla Slimani est impressionnante de finesse : elle nous offre une peinture on ne peut plus juste des
différents groupes sociaux, des bobos égocentriques aux nounous immigrées. Traits de caractères,
injustices et inégalités de notre société sont passés au crible. L'écrivaine manie le double sens à la
perfection, elle éclaire chaque mot de sa lampe de génie et confronte son lecteur à la précarité de sa
vie : peu importe sa situation financière ou maritale, une rencontre, une soirée, un moment
d'inattention peuvent suffire à tout faire basculer.
La jeune auteure, de sa plume experte, nous dessine le monde d'aujourd'hui dans toute sa misère et
son hypocrisie, n'épargnant ni les familles prolétaires, ni les prétendus artistes, ni les carriéristes
ambitieux. Elle peint les caractères à la perfection, par touches éparses, laissant au lecteur la liberté
de juger les personnages, de s'en faire sa propre opinion, même si elle effleure parfois la noirceur
écœurante. Comme dans son premier ouvrage, Dans le jardin de l'ogre, Leïla Slimani donne à la
maladie mentale une place centrale dans son récit : elle grignote les pages mais ne les dévore pas
toutes entières, se tait pour mieux hurler, se cache puis bondit. La distorsion temporelle et visuelle,
à base de témoignages judiciaires, flash-back, d'ellipses et de métaphores, fait son effet sur le
lecteur, emporté loin des côtes par le radeau fou de Leïla Slimani.
Passionnante et poétique plongée dans l'univers de la folie et de la « mélancolie délirante ».
Souvenez-vous, « Le destin est vicieux comme un reptile ».
[3440 caractères espaces compris]


Aperçu du document madelyn_chanson_douce_def.pdf - page 1/1

Documents similaires


Fichier PDF madelyn chanson douce def
Fichier PDF corps de ferme presentation sommaire joints
Fichier PDF jacques brel paroles de 137 chansons
Fichier PDF le petit guidm illustre tome i
Fichier PDF interview old tree valley 2
Fichier PDF unite pluralite 19112015 compressed


Sur le même sujet..