Le Wegrabbing de A à Z .pdf



Nom original: Le Wegrabbing de A à Z.pdf

Ce document au format PDF 1.6 a été généré par Writer / 3-Heights(TM) PDF Security Shell 4.5.24.6 (http://www.pdf-tools.com), et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 22/12/2016 à 12:33, depuis l'adresse IP 119.81.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 805 fois.
Taille du document: 4.9 Mo (44 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Merci de l'intérêt porté à mon ebook sois le bienvenu dans cette rédaction !

Dans cet ebook, vous découvrirez comment grabber vous même vos CCs via un site de e-commerce
créé dans cet unique but.

Tout vous sera expliqué étape par étape, de manière claire, précise, et imagée.

Je vous conseille de lire (et relire, si cela vous paraît nécessaire) cet ebook, de manière à en
comprendre les nuances abordées, et de me poser vos questions (qu'elles soient basiques ou plus
approfondies, j'essaierai d'y répondre de manière efficace) avant de vous lancer dans la mise en
pratique de la méthode.
Dans une première partie, nous aborderons l'anonymat, qui est un aspect majeur lors de la pratique
du grabbing, en effet le grabbing d'informations personnelles est illégal, ne l'oublions pas.
Se protéger est donc indispensable, en suivant les conseils promulgués dans cet ebook, vous
n'aurez pas de soucis à vous faire quant à cela.
Je vais vous guider pas à pas, dans l'installation, la création, et la diffusion de votre boutique

- Installation du CMS, Conseils d'hébergements … ,
- La manière de gérer votre boutique (les produits à y placer pour attirer les victimes, comment y faire des
modifications essentielles (…) ).

- Comment y intégrer le grabbeur de CC, et comment gérer ce dernier.
- Comment exploiter toutes les possibilités de votre grabbeur.

Une fois votre boutique e-commerce prête et fonctionnelle, nous nous intéresserons à comment la
diffuser, de manière à y faire venir de potentielles victimes.
Cela passera entre autres par le référencement de votre site sur les moteurs de recherche.
Des méthodes plus directes, qui mèneront directement la victime sur votre site y seront aussi
expliquées.
Tout cela réuni nous permettra d'avoir un trafic et une récupération de CC relativement régulière.
Sur le papier, cela peut vous sembler compliqué, il n'en est rien ! Pas de codage, pas d'inquiétude :
tout se passe via un environnement graphique agréable, sans difficulté.
Il vous suffit de suivre l'ebook, et que vous soyez noobs ou expérimenté, vous n'aurez pas de
problèmes à mettre en œuvre cette méthode.

Par ailleurs, j'aborderais certains points pouvant être considérés comme étant exclusifs :
- Comment être certain de récupérer des CCs ayant un solde supérieur à χ€ (χ étant une somme
que vous souhaitez), cela vous permettra de posséder, ou de proposer des CCs de qualité à la
revente.
- Comment récupérer le Scan CNI/Scan CC et encore mieux : le Selfie CNI du propriétaire de la CC !
Certains y verront un intérêt financier (si le but est la revente), des CCs avec documents liés se
revendrons + cher que de simples CCs, d'autres un moyen de récupérer leurs propres CCs de qualités
avec documents liés (pour du cashout BTC, etc.).
Notez que les CCs récupérées au travers de cette méthode seront de type :
- Nom de l'acheteur
- Numéro de carte
- Date d'expiration
- CVC
- Type de carte (Visa/MasterCard …)
- Adresse postale
- Numéro de téléphone
- Adresse mail
Et notez aussi que le propriétaire ne pourra pas se rendre compte que sa CC a été grabbée, nous
aborderons cela plus loin.
En termes d'anonymat, un VPN no log est quelque chose d'indispensable (PIA, Mullvad…)
Vous pourrez ensuite utiliser une machine virtuelle (cela permettra d'une part d'avoir un environnement de
travail propre pour gérer le site, et d'autre part, séparer votre ordinateur physique de la gestion de cette
boutique)
Pour cela, installez VirtualBox, et installez l'iso de Windows 7 (que je conseille, car stable sous VM)
Pour gérer notre site, nous ne pourrons pas le faire via l'adresse IP du VPN (car celle-ci est blacklistée), il
faudra donc utiliser, soit un VPN ayant une adresse FR non blacklistée, soit via un Socks5 FR stable dans le
temps.
Ce qui nous donnera VPN→ VM → Socks5 → votre boutique.
Cette solution se veut être la moins chère, il est aussi possible de passer par un VPS (virtual private server)
avec Windows installé dessus, ou encore via un RDP (l'investissement sera supérieur, mais vous disposerez
d'une adresse IP FR stable, et d'un environnement de travail virtuel intégralement séparé de votre
ordinateur, ce qui optimise la sécurité)
Voici un bon AutoShop de RDP (une adresse IP FR fixe pour 6 euros / mois environ) : xdedic.biz
Ici, cela donnera VPN → VPS/RDP → votre boutique.
Ou pour une sécurité accrue, l'addition VPN → VM → VPS/RDP → votre boutique, peut se vouloir
bénéfique.

Notre site sera basé sur une plateforme CMS gratuite nommée PrestaShop.
Ce CMS permet de gérer intégralement via un environnement graphique (le back-office) une
boutique e-commerce.
Voici à quoi ressemble la boutique de base (sans aucune modification) après installation de
PrestaShop :
Démo PrestaShop
Le site dans son état initial est déjà plutôt attrayant visuellement, et donne une impression de
sérieux. Il est évident que nous retravaillerons cette base pour l'adapter à nos besoins.
Mais notre boutique aura toujours l'air sérieuse.
PrestaShop est libre en termes de téléchargement, installable très simplement sur n'importe quel
hébergeur via FTP (et même installable de manière automatique chez certain d'entre eux).
Dans cet ebook je vais utiliser Hostinger, cet hébergeur n'est pas offshore, certes, mais sous nos
couches d'anonymat ce n'est pas un problème en termes de sécurité.
D'une part prenez en compte qu'un site basé offshore aura moins de chance d'être correctement
indexé, et qu'il sera moins stable. Par ailleurs, notre site éveillera moins les soupçons n'étant pas basé
offshore.
Notre site devra avoir l'air le plus clean possible, aussi bien en terme visuel/contenu… qu'en termes
d'hébergement.
Dans le cas ou vous souhaiteriez installer votre boutique e-commerce sur un hébergeur offshore, ou
sur un autre hébergeur que Hostinger, il n'y a rien de compliqué, la suite de la méthode restera
exactement la même dans tous les cas.
Il vous suffira simplement de suivre ce tutoriel d'installation de Prestashop via FTP (cela reste accessible à
tous)
L'installation est la même pour tous les hébergeurs, et ce tutoriel décrit très bien la procédure.

Pour ma part, je choisis Hostinger, car il permet une installation automatique de PrestaShop, ce qui
nous fait gagner du temps, et ajoute de la simplicité, pourquoi s'en priver ?
De plus, ce service propose une offre gratuite qui nous permettra de travailler sans frais sur notre site.
Nous travaillerons donc à partir de celle-ci, et par la suite lorsque votre site sera sur pied, vous
pourrez le déménager d'hébergeur, ou simplement augmenter l'offre Hostinger pour accueillir un
trafic plus ample et fluide sur votre site.

Lançons-nous dans l'installation de notre boutique :
Tout d'abord, créez une adresse email anonyme ( laposte.net fera très bien l'affaire), faux nom/fausse
adresse (adresse plausible/réel tout de même, il s'agit de la poste, ils ont accès à la BDD des adresses
postales françaises).
Nous nous en servirons pour nous inscrire à Hostinger, entre autres.

Rendez-vous sur le site Hostinger, créez-y un compte ;

Après avoir validé votre compte Hostinger via votre adresse e-mail nouvellement créée, cliquez sur
« Commander » l'offre gratuite. Pour l'instant, nous sélectionnerons l'option « sous-domaine », je vous
conseille d'entrer un nom simple tel que : « maboutique » (ou autre), rien de concret à ce niveau-là
pour l'instant, nous ne souhaitons pas avoir de visite durant la mise en place du site, et nous ne
souhaitons pas non plus payer pour un domaine « .com » tant que la boutique n'est pas à terme.



Sur la page suivante, dans « description », entrez une phrase rassurante pour les services Hostinger,
au cas où ils se pencherait sur notre compte.

Après l'avoir commandé, votre hébergement sera actif en quelques secondes, cliquez sur le « + »
pour faire dérouler les configurations du site. Puis cliquez sur l'icône « Auto Installateur ».

Recherchez Prestashop, cliquez dessus et installez-le :

Patientez 15-20 minutes que tout se mettent en place correctement sur les serveurs Hostinger, cela
est important, car parfois il arrive que Prestashop ne soit pas correctement installé, et que nous
trouvions une page « Compte Hostinger créé avec succès », ce problème pourra se résoudre en
supprimant le domaine lié au compte Prestashop et en le recréant, puis en réinstallant Prestashop.
Normalement, il ne devrait pas y avoir de problème !
Cliquez à nouveau sur « Auto Installateur », et voici ce qu'il apparaîtra :

Ouvrez « Détails » :

Nous y trouverons :
- Un lien vers la partie administration, « url de l'admin » : le backoffice (placez le en favori,
cela vous évitera de venir le chercher sur le site Hostinger à chaque fois que vous souhaitez y accédez)
- Ainsi qu'un lien vers la boutique, « Url ». (boutique similaire à ce que je vous avais présenté
plus haut).

Vous voici en possession d'une base de boutique PrestaShop fonctionnelle !

Nous nous intéresserons à la forme du site plus tard, pour l'instant nous allons installer le module
nous permettant de récupérer les CCs (ce qui vous permettra de le tester directement, afin d'être
certain qu'il est fonctionnel, il s'agit tout de même de la base de notre boutique, elle n'a pas lieu
d'être si cela n'est pas fonctionnel).
Il s'agit d'un module de paiement PrestaShop. Je vous ai envoyé un lien contenant le fichier lors de la
livraison du .pdf via MP.
Il s'agit d'un fichier .zip, contenant le module PrestaShop.
Une fois le fichier .zip sur votre disque dur, procédez comme suit pour l'intégrer à votre boutique :
Connectez-vous à votre back-office PrestaShop (via l'url admin récupérée précédemment) :
Rendez-vous dans la catégorie
Et cliquez sur « Ajouter un module » en haut à droite, de manière à faire dérouler cette fenêtre :

Cliquez sur

Sélectionnez le fichier .zip

Puis cliquez sur
Entrez à nouveau dans l'onglet « Modules et services », et dans « liste des modules »,
Recherchez le terme
apparaîtra.

Cliquez sur « Configurer »

, de cette manière, seul le module que nous recherchons

La configuration du module est très simple, je vous conseil de suivre la configuration suivante dans un
premier temps, c'est celle qui se veut la plus logique :

N'oubliez pas de sauvegarder la configuration du module en cliquant sur

Nous allons maintenant observer comment réagit notre site lors d'une simulation d'achat.
Ne prêtez pas attention au produit sur lequel je vais effectuer le test, nous verrons la modification des
produits plus tard, ici j'ai mis un « MacBook » en termes de produit, de manière à ce que vous voyiez
plus concrètement ce qu'il se passera lors d'un achat.
Pour votre part, effectuer le test sur un produit présent sur la boutique de base (robe …) cela n'a
aucune importance :

1. Commandez l'un des produits de la boutique.

2. Entrez une adresse email fake. Copier/coller la sur un bloc note. (le bloc note nous permettra de
comparer le résultat du grabb avec les informations que nous avons entrées lors de la simulation
d'achat).

3. Entrez des informations personnelles au hasard sur les deux pages suivantes, notez le tout sur le
bloc note ouvert.

4. Sur la page suivante cliquez sur

5. Puis sur

Voici enfin la page permettant de grabber les CCs, entrez y un numéro de CC dead, ou fake
(si vous n'en disposez pas : getcreditcardnumbers.com)

6. Confirmez l'achat, et sur la page de confirmation de commande, cliquez sur « historique des
commandes » en bas à gauche. Vous verrez ensuite la page suivante s'afficher et le statut de la
commande s'affichera s'affichera sous la forme de : « Payment error ». Le client supposera donc qu'il
y a eu un souci de payement et il ne se doutera de rien (à moins qu'il soit connaisseur de ce genre de
pratique, évidemment).

Nous allons maintenant récupérer toutes les informations grabbées dans notre back-office.
Rendez-vous dans la catégorie « Commandes » de celui-ci, et cliquez sur la commande relative au test
que vous venez de faire (la dernière, logiquement). Constatez par vous même en comparant les infos
inscrites dans le bloc-note avec celles affichées sur cette page ! Nous récupérons la CC dans une
version full info totale.

Vous avez devant vous une boutique e-commerce ayant la possibilité de grabber des CCs, elle vous
appartient. Nous l'avons testée et elle se veut fonctionnelle.
Elle n'est pour l'instant pas à l'image de ce que nous souhaitons lui donner, nous allons y remédier :
Attaquons-nous maintenant à la forme de la boutique !
De nombreux thèmes gratuits (ou payants) sont disponibles, et donneront une impression unique à votre
site.
Pour l'instant, je vous conseille de vous entraîner à partir du thème de base préinstallé, avec lequel nous
pouvons déjà faire de belles choses. Dans le cas où vous souhaiteriez créer dès maintenant une boutique
ayant un visuel différent (nous parlons principalement de la forme du squelette de la boutique : placement
de la barre de catégorie ...) :
Vous trouverez des thèmes gratuits (ou payant, certainement cardables via PP) sur la boutique officielle
Prestashop
Et voici un lien vers un tutoriel décrivant la procédure permettant d'installer ce dernier simplement.

Si vous prenez cette voie, pas de problème, le rendu final ne sera pas le même en terme visuel, mais
la procédure de modification restera relativement similaire.
Dans cet ebook, je vais m'appuyer sur la création d'une boutique de produits Apple. (il s'agira d'un
site test dédié à la réalisation de la méthode, je ne peux pas me permettre d'afficher l'une de mes
vraies boutiques sur cet ebook).
Sachez que vous pouvez dès maintenant changer le domaine de produits de votre site :
Pourquoi ne pas proposer un site avec des vêtements de luxes ? Un site de cafetières (…) enfin, tout
ce qui vous passe par la tête, de préférence des produits relativement chers (entre 250€ et 700€)
Cela influencera sur la qualité des CCs, tout en maintenant un panel d'acheteurs assez large.
Plus vous viserez des produits luxueux : moins vous aurez de CCs en termes de quantité, mais plus la
qualité de celles-ci sera haute !
L'important est que le site reste dans une logique propre, si vous proposez des vêtements, n'allez pas
proposez des iPhone à côté, vous pourrez créer d'autres boutiques pour diversifier votre panel de
victimes.
L'astuce, et son explication : Si vous proposez une boutique avec des produits affichant un prix de
800€ vous aurez moins de victimes en terme quantitatif, mais vous récupérerez des CCs que vous
pourrez garantir High-Balance (au moins 800€ sur les cartes).
La victime pensant être un client lambda, elle n'achètera pas un produit ayant un prix de 800€ si sa
carte ne le lui permet pas, ou si elle n'a pas assez de fond dessus : en toute logique vous récupérerez
uniquement des CCs avec un solde supérieur à 800€.
Cela fonctionne avec tous les produits, vous serez en mesure de savoir quelle est la valeur de l'objet que la
victime à « commandé » , de cette manière vous saurez quel est le solde de la carte à ce moment précis.
Pour nuancer ce propos, il est possible que la victime ait effectué un achat, ou autre, entre le grab de la CC
et la vente/utilisation de celle-ci. L'information concernant le solde de la carte pourra donc être valide
uniquement durant quelques jours.
À vous de juger si cela en vaut la peine. Si ce qui vous intéresse est le grabbing de masse, préférez
présenter des produits peu coûteux, et attrayant.

Je tiens à insister sur le fait que nous verrons les modifications de manière globale, je ne détaillerai
pas chaque modification étape par étape (ce serait bien trop long, et bête, car une fois que le
fonctionnement global du back-office PrestaShop est compris, vous serez en mesure de tout modifier
sans soucis).
Pour rendre votre boutique réellement unique, ce sera à vous de vous intéresser aux multiples
possibilités de PrestaShop que nous n'aurons pas forcément abordées ici. Ce sera à vous de jouer
avec les modules, tester différentes configurations, etc.
Le but est que vous ressortiez de cette partie de l'ebook en sachant gérer les images présentes sur le
site, comment modifier des paramètres essentiels (tels que les infos de livraison, CGU…), comment
ajoutez des produits, gérer les catégories. Et modifier divers autres paramètres importants.

Choisissez un nom pour votre boutique, simple et efficace de préférence. En rapport avec le
contenue qu'elle affiche, pour ma part je nommerai ma boutique « AppleTech ». Vérifiez qu'un site
ayant un nom ou une adresse similaire n'existe pas déjà.
Premièrement, sachez que toutes les images présentes de base sur le site sont modifiables, à vous de
choisir celles qui caractériseront le vôtre.
Créez votre logo, pour cela ouvrez un logiciel tel que Photoshop (ou autre, à votre guise),
sélectionnez une écriture que vous trouvez appropriée (le site dafont.com regroupe de nombreuses
écritures gratuites), pour ma part voici le logo que j'ai créé en quelques minutes de travail :

Si vous n'avez aucune compétence dans ce domaine, vous pouvez aussi faire faire le logo par un
designer du forum, je vous conseille « Alenzo », qui vous propose un prix de 4 euros pour la création
d'un logo (en accord avec lui, stipulez simplement que vous êtes client de cet ebook). Voici un
exemple de logo créé par ce designer, dédié à ma boutique factice :

Pour insérer le logo à votre boutique, rendez-vous dans « Préférences/Thème/Logo ». Recherchez
l'image sur votre ordinateur, et validez. Vous verrez apparaître la modification en direct sur votre
boutique.

Dans un second temps, intéressons-nous aux images de l'accueil, voici desquels je parle :

(à noter, je vous expliquerai comment faire pour une image, la procédure sera la même pour la
majorité des autres images)
Avant tout, il faudra trouver des images caractérisant votre site, ces images devront donner un air
propre et sérieux à votre boutique.
Les images pourront être des pubs pour des produits que vous « vendez », ou simplement des images
représentant la boutique.
Nous allons rechercher ces images sur internet, et une fois que notre sélection globale sera faite, nous
verrons comment adapter les images au site. Où trouver les images ?
Principalement sur des sites proposant de grandes BDD d'images de qualité gratuitement,
D'une part Google image pourra vous être utile, et le site qui selon moi, se veux être le plus efficace
pour cela : pixabay.com ; Je citerai aussi gettyimages.fr.
Internet regorge d'image en tout genre, vous pouvez même screener des publicités/vidéos pour
récupérer de belles images (…) Cela permet de donner une « âme/chaleur » à votre site.
Voici quelques images que j'ai choisies pour modifier la page d'accueil de ma boutique AppleTech :

(Ces deux premières images seront destinées au diaporama)

Une fois vos images sélectionnées, il faut avant les mettre aux mêmes dimensions que les images déjà
présentes sur la boutique (selon l'image, et le placement sur le site, la dimension sera évidemment
différente d'une image à l'autre). → redimensionner/rogner vos images. Pour ne pas déformer le site.
Vous pouvez ensuite ajouter du texte sur certaines de vos images. Un exemple sur l'une des images
que j'ai choisi (n'ajoutez rien sur les images destinées au diaporama)

Nous allons d’abord modifier les images et le texte du diaporama (car pour cela, il s'agit d'un module,
et non d'une intégration directe dans le thème)
Rendez-vous dans « modules et services » et tapez

Cliquez sur « Configurer », vous pourrez modifier les images de base du diaporama par les vôtres, et
aussi modifier le texte présent sur chacune d'entre elles.
Pour modifier la majorité des autres images présente sur votre boutique :
Rendez-vous dans « Préférence/Themes/Configurateur de thème » vous les trouverez en descendant
la page.
(Au passage, désactivez l'option « afficher la bannière de haut de page »).
Sélectionnez l'image que vous souhaitez modifier, vous avez simplement à uploader votre image de la
même dimension que celle présente de base, validez, et elle se remplacera automatiquement.

Voici le résultat des premières modifications sur ma boutique :

Intéressons-nous maintenant à la gestion des catégories :
Je vais créer larboration suivante : Apple → 1. MacBook / 2. Apple Watch, de sorte à vous montrer
comment gérer les catégories. Les images interviendront aussi, nous pourrons modifier l'image
relative à chaque catégorie.
Pour ce faire, rendez-vous dans «Catalogue/ Catégorie »
Supprimez toutes les catégories de base et cliquez sur « Ajouter une catégorie »

Ici, j'ajouterai donc la catégorie « Apple »

Cliquez sur cette nouvelle catégorie (Apple pour moi) et cliquez à nouveau sur « Ajouter une
catégorie », cette dernière catégorie que vous créerez se trouvera être la sous-catégorie de « Apple »
ce qui donnera :
Apple → iWatch.

Faites la même manipulation pour les autres catégories. Si vous avez compris cela vous serez en
mesure de créer autant de catégories/sous-catégories que vous le souhaitez, et même des sous-souscatégories.

Si jamais vous rencontrez un problème qui fait que vous ne voyez aucune des catégories créées sur votre boutique,
contactez-moi, j'y ai été confronté et j'ai pu résoudre ce problème, je vous donnerai la solution !

Notez qu'en cliquant sur « modifier » vous trouverez une option vous permettant d'ajouter une image
pour représenter votre catégorie/sous-catégorie. Vous aurez aussi la possibilité d'ajouter une
description de la catégorie (…)

Voici ma catégorie iWatch :

Nous arrivons à la gestion des produits :
Je vais ajoutez une Apple iWatch à ma boutique, à vous de voir ce que vous souhaitez y ajouter de
votre côté, en prenant compte ce que je vous ai expliqué plus tôt concernant le choix des produits.
Entrez dans la catégorie
Du back-office et commencez d’abord par supprimer les produits présents de base dans la boutique.
Cliquez sur « Ajouter un produit »

Je vous conseille de trouver votre produit sur le site officiel du fabricant, ou encore sur un
site tiers et d'en copier la description/caractéristique/image, ou de faire un mix
d'informations provenant de différents sites, et d'en faire quelque chose de pertinent. Vous
pourrez coller ces informations dans les catégories correspondantes. Remplissez du mieux
possible chaque catégorie lors de l'ajout d'un produit.
Dans « Quantités » mettez au moins 10 exemplaires en ligne, et 2 ou 3 exemplaires si vous
souhaitez que la mention « dernier produit disponible » apparaisse sur les produits
attrayants et en promotion, cela permettra de déclencher un achat plus « compulsif » chez
certains clients.
Pour choisir la catégorie dans laquelle vous souhaitez que votre produit ce trouve, cliquez
sur « Associations » et sélectionnez une catégorie/sous-catégorie.
Vous pouvez proposer des déclinaisons sur un même produit : imaginons que je propose un
iPhone, je pourrais proposer aux clients de choisir la couleur et le nombre de Gb de celui-ci.
Cela permet d'éviter d'engorger le site de produits relativement similaires.

Cela est un exemple pour un produit, vous pouvez ajoutez autant de produits que vous le souhaitez, il est
d’ailleurs conseillé d'en proposez un nombre logique (un site web ne vendra rarement qu'un seul produit).
20/30 produits tournant autour d'une même catégorie générale me semble être approprié.

Vous êtes maintenant en mesure de modifier votre site à votre guise, dans les grandes lignes, c'est-àdire suffisamment pour déjà avoir un site dégageant une impression de sérieux au premier coup
d'oeil.
Je vais maintenant approfondir ces notions de manière plus ciblées, car certains points, moins
généraux, ne sont pas à négliger.
Comment ajouter une promotion / et l'appliquer à un ou des articles ; les limites à ne pas
dépasser / l'intérêt d'afficher des promotions. :
Cette notion est importante, car si vos produits ne disposent pas de promotions, les clients
préféreront acheter sur un site qu'ils connaissent!
La promotion va être un paramètre majeur pour attirer les clients, n'appliquer pas des promotions
sur tous les produits cela pourrait paraître louche, mais ajoutez une promo sur les produits les plus
tendances, ne descendez pas en dessous de -35 %, car encore une fois, cela pourrait sembler louche
(vous pouvez tout de même en mettre quelque un à -50%).
Rendez vous dans Catalogue/Produit, sélectionnez le produit souhaité, et cliquez sur la catégorie
« Prix », descendez jusqu'à :

Et complétez (ici, j'ajoute une promotion de 30%) :

C'est le moment de lier vos images à des produits / catégories du site :
Vous avez maintenant des images qui vous sont propres, il est important de les faire pointer vers le
produit/la catégorie/la page, que chacune d'entre elles représente.
De base toutes les images pointent vers « prestashop.com »
Pour modifier ce paramètre, rien de plus simple : Copiez le lien de votre la page qui vous intéresse
(en naviguant sur votre boutique),
et collez ce lien dans :

(Cette option se trouve au même endroit que là ou vous avez modifié les images plus tôt)
Et ceux, pour chaque image (je rappelle que pour les images du diaporama, cela ce passe dans le
module dédié)
Retirer les autres moyens de paiement :
De base, le CMS propose le paiement par virement bancaire et chèque.
Nous souhaitons que les clients passent exclusivement par notre mode de paiement : le module
grabbing CC, installé plus tôt , sinon, quel intérêt ?
Nous allons donc retirer les autres moyens de paiements. Ils se trouvent sous forme de modules qu'il
faudra désactiver. Rendez-vous dans « Modules et services / Paiement »
Et désactivez ces deux modules :

Comment modifier la partie informations de la boutique :
Cette partie de votre site est en Anglais, pour lui donner une once de sérieux supplémentaire, nous
allons modifier le texte pour le mettre en Français, et sélectionnez uniquement les catégories qui nous
intéressent (par exemple retirer la catégorie «Nos magasins »).



Aprés
Avant

Nous verrons la forme des catégories, et par la suite le contenu de celle-ci.
Rendez-vous dans : « Paramètres / CMS », ici vous pourrez modifier chaque catégorie de la partie
information
cliquez sur
et ensuite modifiez le nom/les méta-données de chaque catégorie (…) il
s'agit en grande partie de traduction, très simple à réaliser!
Par ailleurs, supprimez ou désactivez la catégorie « legal-notice ».
Voici mon menu CMS avant et après modification :

Au niveau du contenu, pour les CGU (anciennement « term and conditions of use »), je vous conseille
de copier/coller les CGU d'un site peu connu qui vend la même chose que ce que vous proposez.
Faites tout de même attention à changer le nom du site en question, par le nom de votre site.
Nous n'allons pas nous embêter à écrire cette paperasse juridique, et entre nous, qui les lit ? (à part les
cardeurs)

Au niveau page de paiement « Paiement sécurisé », entrez des informations rassurantes, voici un
exemple (il est possible de faire bien plus complet, je rappel qu'il ne s'agit que d'un exemple) :

Pour la page informant sur la livraison, voici un exemple (information copier/coller depuis un autre
site) :

Pour la partie « Nous concernant », inventez ! « Cette boutique est née de l'idée... » Rédigez un texte
qui dégage une impression de sérieux de vous même, « propriétaire de la boutique ». Vous pouvez
aussi désactiver cette catégorie si vous ne la jugez pas nécessaire.

Pour retirer la catégorie « Nos Magasins » Rendez-vous dans « Modules et Services», trouvez le
module nommé « Bloc CMS » et configurez-le.

Dans

cliquez sur

puis

Ajouter les informations de contacts :
Le sérieux de votre site se transmet aussi au travers du contact client, il faut qu'il sente que vous êtes
bien celui que vous prétendez être, pour cela, nous allons ajouter des informations à notre boutique.
Je vous conseille de créer une adresse Gmail (par la suite vous aurez même la possibilité de disposer
d'une adresse de type contact@votresite.com)
Si vos victimes vous contactent avant de passer commande, n'hésitez pas à leur répondre de manière
claire et efficace, sans fautes d'orthographe. Ils seront de cette manière plus susceptibles de passer
commande.
Si jamais, après la commande, l'une des victimes vous contacte pour vous dire qu'il y a une anomalie
(erreur de payement) vous pourrez répondre quelque chose du type :
« Nous sommes navrés, mais il semblerait que le problème soit dû à notre service de payement, nous allons nous pencher sur le
problème de manière sérieuse, et nous vous remercions de nous en avoir informés. Excusez-nous du dérangement.
Je tiens à vous informer qu'aucun dédit n'a été effectué sur votre carte lors de cette opération, vous n'avez pas de soucis à vous faire
quant à cela. »
Nous allons modifier/ajouter les informations de contact sur la boutique :
Cela se passe dans « modules et services » :
dans le module « Bloc contact » : Retirez le numéro de téléphone, et modifier l'adresse email par la
votre.
Et dans le module « Bloc information de contact », retirez l'adresse/numéro de téléphone, et ajoutez
le nom de votre boutique, et votre adresse email.

Modifier le bloc d'information client :
Le bloc d'information client est ce bloc en fin de page d'accueil :

Il recense brièvement les informations concernant le paiement/la livraison (…). Il est important de le
modifier correctement pour donner un rendu encore plus beau/sérieux à votre boutique.
Voici comment le modifier :
Rendez-vous dans «Modules et services » puis recherchez le module « bloc CMS d'information
client » :

Cliquez sur « Configurer »

Et modifiez le texte comme vous le souhaitez :

Effectuez la même opération pour le second bloc, vous pouvez y rédiger une vague description du
site (ou autre), cette catégorie est libre. Veillez à ne faire aucune faute d'orthographe.

Retirer le module Facebook :
Intéressons-nous au module Facebook présent sur la page d'accueil, il est possible de le retirer,
certes. Mais un lien vers une page Facebook peut rassurer certains clients, nous verrons donc dans
une partie suivante comment exploiter ce module.

Pour retirer le module : (vous pourrez le réinstaller par la suite, si les conseils d'exploitation de la
plateforme Facebook, que je promulguerais plus tard dans l'ebook, vous paraissent intéressants).
Entrez dans « Modules et services » et cliquez sur « Configurateur de thème »

Puis désactivez cette option :

Voici un screen général de la page d'accueil de ma boutique factice, AppleTech :

Nous avons vu l'ensemble des modifications essentielles de notre boutique, vous avez maintenant en
votre possession, une boutique à la fois complète, et dégageant une impression de sérieux !
J'ai essayé d'aborder chacun des points qui vous permettront par la suite de créer vos boutiques
efficacement, néanmoins, libre à vous d'approfondir les modifications de la boutique, avec vos
recherches/tests personnelles (...).
Par ailleurs j'aimerai insister sur le fait que copier la boutique « AppleTech » présentée dans cet ebook
n'aurai ni sens, ni utilité. Il s'agit d'une boutique factice créée pour les besoins de l'ebook, pour votre
apprentissage.
Créez votre propre boutique, à votre propre image. Vous en avez les outils nécessaires au travers de
cette méthode.
Pour une première approche, notre boutique est assez modifiée pour accueillir de nombreuses
victimes, le reste pourra être vu comme du scoring (donc augmentation du visuel du site =
augmentation de l'impression de sérieux = augmentation du nombre de victimes).

Nous allons maintenant nous intéresser au référencement,
Cela est une part importante de notre travail, car certes, vous avez une boutique prête à grabber des
CCs, mais avoir des victimes est tout aussi important !
Avant tout voici un diagramme représentant la moyenne d'où les clients arrivent lorsqu'il entre sur
votre boutique (donnés à nuancer, car d'autres diagrammes présentent une répartition relativement
différente! Celui-ci, datant de 2015 me semble être le plus sérieux à vous présenter), le pourcentage change selon le
domaine de produits vendus par chaque site :

Dans un premier tant nous nous intéresserons à « organic search », c'est-à-dire les clics à partir des
moteurs de recherches, pour que notre site soit analyser du mieux possible par les robots des
moteurs de recherche (et donc le plus visible possible), nous allons devoir ajouter certaines
informations dans notre boutique (le S.E.O).
Une fois que cela sera vu, notre site sera prêt à être diffusé sous un vrai nom de domaine. Je ferai un point
sur l'hébergement, ainsi que sur les noms de domaine.
Nous verrons par la suite comment améliorer le référencement de notre site sur les moteurs de recherche,
entre autres via des logiciels de référencement, ou encore du référencement manuel.
Enfin nous nous intéresserons à la diffusion de notre boutique par le biais des réseaux sociaux, et autres
manières de diffuser le site de manière plus direct.

Nous allons modifier les paramètres SEO de certaines pages (accueil et produits, les plus
importantes) :
- La Méta Description : Description de la page, cette méta-description apparaîtra dans le résultat de
recherche.
- Le Méta Title : Le titre de la page.
- Les Métas Keyword : Les mots clés les mieux ciblés concernant la page.
Chacun de ces paramètres, une fois complétés au mieux, permettra aux moteurs de recherche
d'améliorer votre référencement, et de proposer votre page dans sa liste, si possible dans les
premiers résultats.

Rendez-vous dans, « Préférences / SEO & URL » et sélectionnez « index »,

Cette page est la page d'accueil, elle est sans soute la page la plus importante à compléter au niveau
méta-données pour influer sur la qualité du référencement.
Complétez les méta-informations de manière la plus efficace selon votre boutique, voici ce que cela
donne pour moi :

Il est aussi important d'effectuer cette opération sur chacune des pages produits, pour cela, rendezvous dans « Catalogue / Produits »
Dans un premier temps, complétez les donnés mots-clés (en bas de la catégorie « informations »),
tout en ciblant au mieux vos mots-clés.

Et ensuite rendez-vous dans Référencement – SEO pour ajouter le titre et la description.

Effectuez cette opération pour chacun de vos produits, vous pourrez ensuite peaufiner le travail SEO
en complétant les méta-donnés d'autres pages, cela ne peut se vouloir que bénéfique pour la qualité
de référencement.
Une dernière étape : Rendez-vous dans « Préférences / SEO & URL » et activez l'option url-simplifié :

Notre boutique est terminée, tant au niveau visuel qu'au niveau SEO, la plus grosse partie du travail à
été effectuée !

Revenons-en à l'hébergement, le référencement passe aussi par l'url, un site avec une url en sousdomaine ne paraîtra d'une part que peu sérieux, et d'autre part, il ne sera pas correctement
référencé.
C'est donc le moment de donner à notre boutique une vraie notion de site internet, il n'y a pas
encore eu de clients, donc cela n'influera pas la qualité du référencement comme c'est le cas lors d'un
changement de nom de domaine, au contraire la modification d'URL de notre boutique ne pourra
avoir qu'un effet bénéfique (je précise que cela n'est pas une obligation, garder une adresse de sousdomaine en .16mb.com, peu rester convenable, mais aura une portée moins efficace).

Vous aurez plusieurs possibilités, soit rester chez Hostinger (le plus simple) soit changer pour un autre
hébergeur (offshore par exemple : attention, un site hébergé offshore aura plus de difficultés à être
correctement référencé).

Dans le cas où vous changeriez d'hébergeur, évitez les formules gratuites, il faut que notre site soit
stable, et puisse accueillir du trafic en toute fluidité, achetez de préférence le nom de domaine final
directement chez le nouvel hébergeur. Puis déplacer vos fichiers et bases de données de l'ancien site
vers le nouveau via FTP.

Pour ma part j'achèterai nom de domaine directement chez Hostinger, de cette manière il n'y aura
pas de configuration à effectuer. Je vous conseille de faire de même !
Si vous souhaitez acheter votre nom de domaine chez un autre fournisseur, il faudra configurer les DNS
pour qu'ils pointent vers les serveurs Hostinger (ou autre, si votre hébergeur n'est plus Hostinger). Voici les
informations DNS de Hostinger :

Comment acheter un nom de domaine chez Hostinger, et comment y lier votre boutique ?

Allez dans la catégorie « Domaines » du site Hostinger puis « Enregistrer un
nom de domaine »
Entrez le domaine souhaité, avec une terminaison en .fr ou .com.

Pour les achats sur ce site → passez par AdvCash (compte sans activation, rechargé avec du BTC
mixé, en utilisant la VCC fournie) ou bien par un compte PP legit, qui n'est pas lié à votre identité.
Un total de 25-30€ sera largement suffisant.

Une fois votre nom de domaine enregistré et payé, il faudra vous rendre dans
sur la gestion du sous-domaine de votre boutique.
Dans la section « Domaine » entrez sur « Domaines garés »

Et entrez le nom de domaine que vous venez d'enregistrer, et cliquez sur « Créer »:

Patientez quelques heures que le domaine soit actif, et correctement initialisé dans les domaines
garés (sachant qu'il a été acheté directement chez Hostinger, ce sera relativement rapide).

Il vous faudra ensuite modifier le nom de domaine dans le back-office PrestaShop, pour que la
boutique pointe nativement vers le nom de domaine nouvellement créé, et non plus vers le sousdomaine.
Pour cela, rendez-vous dans « SEO & URL », et modifiez les valeurs d'URL par votre nouvelle URL :

Par ailleurs, si vous souhaitez rester chez Hostinger, augmentez votre offre pour une offre payante.
Vous pourrez effectuer cela plus tard, mais si vous souhaitez une fluidité/stabilité maximum, je vous
le conseille. L'offre premium est parfaite, elle vous coûtera 5 euros par mois (pour un cycle de
paiement de 3 mois, soit 15 euros).
Cliquez sur « Mise à niveau » dans votre tableau de bord

Sélectionnez l'offre premium :

Et choisissez votre cycle de paiement (dans un premier temps, je vous conseille 3 mois) :

Maintenant que votre boutique est hébergée de manière correcte, et dispose d'une URL propre.
Nous allons pouvoir améliorer une dernière fois le référencement naturel sur les moteurs de
recherche.
Mais cette fois, il n'y aura pas de modifications à faire au niveau du site, nous allons inscrire notre site
à des annuaires (cette étape est facultative, mais je trouve utile d'en parler).
Les robots des moteurs de recherche fouillent aussi dans les annuaires, ce qui aura comme impact un
meilleur référencement, et augmentera la rapidité d'indexation.
Inscrivez votre boutique sur des annuaires : en voici quelques-uns :
- E-Komerco.fr
- Boutique-boutiques.com
- Rankingcommerce.com
-…
Vous pouvez aussi utiliser des logiciels d'inscription automatique dans les annuaires, il en existe un
grand nombre (entre autres, refhotkey.com ; yooda.com ; … )
Néanmoins, n'en abusez pas, car cela pourrait au final se retourner contre vous et produire l'effet
inverse : un rejet par les moteurs de recherches. Mais à petites doses, s'inscrire sur quelques
annuaires de qualité reste bénéfique.
Après tout ce que nous avons effectué au niveau modification SEO sur le site / changement de nom
de domaine, etc., il faudra attendre quelque temps que les moteurs de recherches indexe le tout sur
leurs serveurs, et que votre boutique puisse être trouvée directement à partir de ces derniers.
Mais logiquement, tout est bon pour nous, il ne nous reste plus qu'à patienter à ce niveau-là, les
choses se feront d'elles même !

Voyons maintenant comment diffuser notre site de manière plus direct, c'est à dire sans que le client
ne soit passé par un moteur de recherche, nous attirerons donc directement les clients sur notre
boutique.
Comme vous avez pu le constater dans le diagramme SEO présent plus haut, les réseaux sociaux
prennent une part importante des connexions entrantes sur les sites de e-commerce.
Nous allons exploiter cela. Facebook, étant le réseau social le plus efficace pour attirer et cibler nos
victimes.
Comme nous l'avons vu plus haut dans l'ebook, un module Facebook est présent nativement sur le
CMS PrestaShop. Je vous expliquai que celui-ci peut d'une part rassurer nos clients arrivés sur le site
via les moteurs de recherches (bien qu'ils seront peu nombreux au début !).
Mais permets aussi de créer un lien vers l'extérieur et vous ouvrir à une base de données de victime
très large. Si vous souhaitez utiliser la méthode de diffusion par Facebook que je décris juste après,
réactivez ce module.

Évidemment pour cela il vous faudra créer une page Facebook à partir d'un compte FB fake, et vous
faire passer pour un site professionnel de e-commerce, jouer sur le design / le marketing … :
Tout cela ne sera que du vent, évidemment, mais le principal est l'impression qu'il en ressort !
Vous pourrez alimenter votre page en faux commentaires (à partir de comptes FB piratés/achetés) ou
encore créez de toute pièce.
Dans ce second cas, il vous faudra des comptes donnant une impression de vie, des amis (…)
Voici une astuce pour rapidement faire vivre un compte : (il en existe d'autres, c'est simplement la
technique que j'utilise et qui fonctionne plutôt bien, sans trop d'effort) :
Créez votre compte avec un nom féminin, postez des images « sexy/mignonnes » sur des pages où se
trouvent des gars « en chaleurs »/des pages de concours. Écrivez « Je suis de Paris/Lyon/autre grande ville ;
j'accepte les demandes d'amis » fleurissez un peu le tout en émoticônes, etc.
(Pour trouver les images : allez chercher des profils de vraie fille, vous trouverez tout ce qu'il vous faut, ou bien dans
des packs eworhing…).

Vous aurez rapidement un bon nombre de demandes d'amitié, et donc d'amis réels sur votre profil.
Attendez quelques jours que ces « amis » soit passés à autre chose et ne surveille plus votre compte.
Pour finalement changer le nom (si nécessaire) et placer des photos d'un Homme ou d'une Femme
dégageant un air sérieux. Vous disposez d'un compte legit, clean, avec des amis. Multipliez ces
comptes.

À partir de ces comptes, vous serez en mesure de manipuler les foules, vous pourrez créer des
situations par exemple :
Un exemple concret, sur la page Facebook de votre boutique :
Sollicitation de notre compte fake :
Mon produit Apple, commandé sur votre site, ne semble plus fonctionner correctement, un échange serait-il envisageable ?
Réponse du compte officiel de la page :
Bonjour, si votre produit est sous garanti, nos services le prendront intégralement en charge, le produit en question vous sera
échangé contre un neuf, ou réparé si cela est possible. Merci de prendre contact avec notre équipe via le formulaire de contact
présent sur notre site (votreboutique.com), nous vous répondrons dans les plus brefs délais.
Cela aura un impact dans les deux sens :
- Un client arrivant sur votre site verra le module Facebook pointant vers votre page, il lira les
commentaires, et vos manières de répondre, pour juger votre sérieux, à la vu de cette situation Q/R, il
sera rassuré.
- Un client arrivant sur votre page Facebook verra les promotions proposées, etc., si il est
méfiant, il regardera les commentaires de vos clients, les interactions publiques que vous avez eues
avec eux. Et il sera mis en confiance. Pour par la suite peut-être passer commande.
De nombreuses situations comme celle-ci sont imaginables, le but étant que les victimes pensent
qu'il y ai un réel dialogue entre la boutique et ses clients.
Cela donne une très bonne image de la boutique, de plus si jamais les victimes venaient à checker si
le compte du « client » est fake, elle ne pourrait pas s'en rendre compte au vu du nombre d'amis, par
exemple. Vous comprenez l'idée.

De manière plus générale, sur votre page, publiez les « produits nouvellement sortis sur votre
boutique », avec un lien vers le produit, et une description
(je conseille de faire cela un peu dans le genre « blog », ce qu'apporte le produit, etc., cela « fidélise »
les gens aimant à la page), et ils seront plus susceptibles de partager le produit lorsque celui-ci est
présenté sous forme d'article : le partage est une pub gratuite.

Prenez en compte que certains sites proposent des « likes » contre rémunération, il peut s'avérer
intéressant de profiter de ces services pour que votre page soit efficace plus rapidement (les likes
attirent les likes) : n'oubliez pas que l'investissement est ridicule en comparaison des gains pouvant
être amassés grâce à la revente, ou l'utilisation de CCs pour du carding !

La campagne virale du « jeu-concours » :
Facebook nous permettra aussi de lancer des campagnes virales, je vous conseille d'investir quelque
15-20 euros dans la pub pour lancer la campagne.
En ciblant du mieux possible le public, par exemple pour ma part je ciblerai
« les personnes aimant : APPLE, iPhone, Technologie … »
Avec cet investissement, vous aurez un panel de 3000 à 20000 personnes (voir plus, ou moins, selon le
ciblage) qui verront un lien vers votre site.
Vous n'êtes pas obligé d'investir, vous pouvez vous débrouiller autrement pour faire connaître la
page, mais c'est une méthode intéressante, de SE encore une fois.

Sur votre page, quelques jours après la création de
celle-ci, vous pouvez proposer un « jeu concours » fictif
évidemment, mais ça personne, autre que vous, ne le
saura.
Car au final, ce pourra très bien être l'un de vos
comptes fictifs qui gagnera !

Voici comment je présente mes « concours viraux »,
évidemment à vous de faire à votre façon, tout cela
n'est que du SE de masse, propre à chacun :
Pour avoir une chance de « gagner » les personnes
doivent nécessairement aimer notre page, ou partager
la publication. Nous en verrons l'intérêt sur la page
suivante !

Et lancez votre pub sur cette publication (en payant via AdvCash ou PP legit).

De cette manière, vous aurez une pub virale :
Imaginons que 20000 personnes ciblées voient la publication (grâce à la pub payée),
donc une partie de ces 20000 personnes est susceptible :
- Soit d'aimer la page (donc, futures victimes potentielles)
- Soit simplement de cliquer sur le lien de votre site (et finalement peut-être payé directement via
CB sur votre site)
- Soit de partager. → Imaginons 30 partages de personnes, ayant 300 amis chacune. (30 personnes /
20000, représentants – de 0,025 pour cent ! Donc objectif tout à fait probable!)
Et ainsi de suite, jusqu'à essoufflement, vous aurez d'ici là récupéré bon nombre de CCs !

Cette technique nous permettra de nous faire de la pub presque gratuitement, à vous de maîtriser
l'outil de la manière qui vous convient, vous en avez normalement la possibilité au travers de ce que
je vous ai expliqué, et vous pouvez approfondir tout cela pour en faire quelque chose de plus
personnel.

La méthode de diffusion du coupon de réduction à expiration quantitative :
Cette méthode de diffusion se déroule toujours par le biais de Facebook, je vous conseille encore une
fois d'investir 10-15 euros dans la pub (si vous ne souhaitez pas investir, il faudra que vous ayez déjà
quelques j'aime réel sur votre page, acquis grâce à la méthode du concours viral).
L'intérêt principal de cette méthode est qu'elle est encore plus directe que la précédente.
Nous proposerons un code de réduction sur un produit en particulier, et nous noterons :
« Coupon limité à 50 exemplaires, faites vite, il n'y en aura pas pour tout le monde ! »
En réalité, ce coupon sera valable jusqu'à ce que vous décidiez de le désactiver (ou avec une limite
bien supérieure à 50).
Comment cela se passe ?
Les victimes, penserons que vous effectuez une offre promotionnelle, si elles cherchent par exemple
un MacBook (enfin pour vous, votre produit) et qu'elles tombent sur votre réduction, même limitée à
50 exemplaires, elles se rendront sur votre site, entrerons le code sur le produit en question pour le
tester (le coupon sera valide) et réaliserons donc l'achat, pensant qu'elles ont eu de la chance d'avoir
été dans les 50 premiers : Vous récupérerez leurs Ccs !

Comment créer ce code de réduction, et sous quelle forme le partager ?
Pour le créer rendez-vous dans
Puis :

Dans la catégorie « informations » entrez le code promo, vous pouvez aussi le générer
automatiquement (mais je vous conseille de le personnalisé, cela donne une impression plus
professionnelle).

Dans la catégorie « conditions »
Entrez une quantité relativement haute, pour que votre code se désactive pas. Vous pouvez aussi
mettre une limite de date (vous pourrez jouer là-dessus, plutôt que sur la quantité, par exemple).

Vous pouvez aussi sélectionner un produit en particulier, la promotion ne s'appliquera uniquement à
celui-ci, si vous souhaitez l'appliquer à toute la boutique, ne cochez rien.

`

Et enfin dans la catégorie « Actions » vous pouvez configurer le montant/le pourcentage de la
réduction, et configurer les domaines pour lesquels celle-ci s'applique.
Voici un exemple, une fois partagé sur la page :

Si correctement utilisé, soyez certain d'avoir un bon rendement avec cette méthode de diffusion.
Comme je vous le disais, une fois que votre publication est prête, n'hésitez pas à investir dans la
publicité de celle-ci (mais cela reste votre choix évidemment).
Si vous mettez 15 euros en ciblant 10000 personnes et que sur cela vous récupérez quelques CCs
(entre 15 à 40 voir +, par coup promotionnel comme celui-ci, compliqué d'être objectif sur ce point, car
cela dépend de nombreux paramètres, tel que le type de produit, le ciblage, la qualité du travail réalisés
en amont), dans tout les cas vous y serai très largement gagnant.
Prenez en compte que l'utilisation de Facebook n'est en rien obligatoire, mais comme vous le
constatez, si bien utilisé, les retombés peuvent être très intéressantes ! Pourquoi s'en priver.
Dans tous les cas, mettez-vous à la place du client, si vous jugez que vous-même serez en mesure de
passer commande (attention à ce que vos critères ne soient pas non plus trop drastique, un client
lambda sera généralement beaucoup mois regardant que vous) alors vous êtes bon.
Faites attention au design, et tous les points attraits à la propreté/soin de l'écriture… Ce sont des
choses relativement importantes !

Nous allons nous pencher sur une autre méthode de diffusion à partir des codes de réduction :
Celle-ci est une astuce très efficace, lorsque l'annonce est validée, vous pourrez récupérer un nombre
élevé de Ccs.
Intéressons-nous au site

Le site recense les codes promotion de nombreux sites, pour nous, l'intérêt de ce site réside dans le
fait qu'il est possible d'y mettre son code ainsi qu'un lien vers le site proposant le code (le notre en
l'occurrence). Nous allons ajouter notre offre (rendez-vous sur cette page)

Ce site, relativement connu, et reconnu pour son sérieux (donc un grand + pour nous), vous offrira un
affichage parfait pour votre boutique.
De plus, il attirera directement les victimes dessus, car si elles sont intéressées, elles passeront
sûrement commande directement pour profiter du code rapidement.

En effet les personnes naviguant sur le site ma-reduc cherchent à acheter moins cher lorsqu'il y en a
possibilité, ce sont donc des victimes qui n'hésiteront pas à passer commande, s'appuyant sur le
sérieux du site ma-reduc.
Mon conseil : à la fin du formulaire d'inscription du site, cochez la case « J'ai une preuve de la
validité de ce code. » et indiquez ce qu'il vous demande (en simulant un achat sur votre site).
Aussi lorsqu'ils vous demandent la description de l'offre, soignez la syntaxe et l'orthographe.
De cette manière, votre boutique aura de plus grandes chances de passer leurs contrôles.

Une autre méthode pour un affichage du lien sur internet :
Je vais par exemple rechercher sur Google : (pour votre part, cherchez un produit que vous proposez)

Nous trouverons principalement des forums sur lesquels des personnes demandent où elles peuvent
trouver le produit qu'elles cherchent à moins cher. Ou encore des sites/blogs proposant des articles
« où trouver votre MacBook moins cher » (par exemple) avec possibilité de laisser un commentaire.

Créez un compte sur certains d'entre eux et postez quelque chose du style :
« Perso je suis passé par « votresite.com », boutique sur laquelle j'ai trouvé « l'un de vos produits » avec une promo agréable
dessus, que du bon. Je partage pour ceux qui ne connaissent pas »
(évidemment, changez le texte de manière significative).

Ces forums/commentaires d'articles sont un bon endroit pour ce genre de lien, car ils restent dans le
temps.
Vous aurez donc un affichage constant de la boutique dans le temps, sur des pages sur lesquelles se
rendent en majorité des personnes cherchant à acheter le produit qu'elles cherchent à bas coût (votre
produit en l'occurrence). Donc un nid à victimes potentielles !
De plus afficher le lien sur internet (forum, blog, ou autre) permet une meilleure indexation de la
boutique par les moteurs de recherche.

En dernier point, j'évoquerai la méthode de diffusion par spamming :
Le spamming, méthode de diffusion largement connue, et logique, représente une bonne part des
victimes, si correctement utilisé.
Le spamming reste quelque chose de relativement compliqué à mettre en place.

Comme vous vous en doutez, je ne pourrais pas vous détailler tout cela dans cet ebook.
En effet, c'est quelque chose d'assez long à expliquer ainsi qu'à mettre en place correctement.
La preuve en est, j'ai moi-même rédigé une méthode concernant le spamming professionnel, et cette
dernière fait + de 50 pages, dont une grande partie traite de la configuration complète de
l'ensemble nécessaire au spamming, l'autre partie traitant de comment en tirer un gain de 250 à 300
euros par semaine en moyenne, avec cashout des gains en PP,BTC, DAB (…).
Si vous vous intéressez à cette méthode de diffusion, vous pourrez d'une part faire des recherches
personnelles, ou encore vous orientez vers des tutoriels en faisant part.
Par ailleurs, si vous souhaitez vous y lancer, sachez que si mon ebook concernant le spamming vous
intéresse, une promotion est négociable, sachant que vous êtes acheteur de celui-ci.
Nous en sommes à la Version 2, et une Version 3 est en préparation pour une sortie d'ici les prochains
mois, la V3 vous sera offerte à sa sortie dans le cas d'un achat de la V2.

Comment multiplier vos boutiques ?
Multiplier vos boutiques peux s'avérer intéressant, car vous récupérerez plus de CCs, et ceux, de
manière logique. Mais aussi, car cela vous permettra de trouver le domaine de produits dans lequel
vous vous sentez le plus à l'aise.
Néanmoins, je vous conseille dans un premier temps de bien gérer une unique boutique, et de vous
diversifier par la suite lorsque vous aurez une maîtrise correcte de votre première boutique.
Pour cela il faudra créer une seconde VM, et que l'IP soit différente pour chaque boutique.
Ce qui nous donnera :
VPN→ VM(1) → Socks5/VPS/RDP(1) → votre boutique 1.
VPN→ VM(2) → Socks5/VPS/RDP(2) → votre boutique 2.
...

Lorsque vous disposez de plusieurs boutiques, prenez soin d'opter pour différentes méthodes de
diffusions pour chacune d'entre elles, il ne faut pas qu'elles puissent être liée entre en elles. Chaque
boutique doit être façonnée différemment des autres et ceux pour chaque point de vue.
Il en va de la qualité du grabbing, ainsi que de votre sécurité.

Pour ma part, je préfère me concentrer sur une seule boutique (deux maximum) pour ne pas
m'emmêler dans la gestion, et la diffusion ultérieure de celles-ci, je pense qu'il est plus intéressant
d'avoir une boutique belle et efficace en tout point de vus, que plusieurs boutique moins travaillés. À
vous d'en jugez utile ou non.

Abordons maintenant un point que vous attendez certainement avec impatience :
Comment récupérer des documents (tels que Scan CNI/Scan CC/ ou même Selfie CNI) de nos
victimes ?
Cela passera par du SE virtuel et automatique ! (donc le même SE pour chaque victime).
Chez Hostinger vous disposez d'une webmail avec une adresse au nom de votre boutique
(contact@votreboutique.com) , nous nous servirons de cela pour mettre en confiance la victime, et lui
faire croire à une procédure automatique, et normale, de la part de notre site.
Voici comment créer et accéder à votre web-mail via Hostinger :
Dans votre tableau de bord, cliquez sur « Comptes emails », et créez votre adresse mail.
Vous pouvez choisir le préfixe vous convenant le mieux : « contact@ », « admin@ », etc.
Sachant que vous pouvez créer plusieurs adresses e-mail, je vous conseille d'en créer une dédiée à la
récupération de document ; du type : « verification@ »

Maintenant que cela est configuré, il vous faudra cibler ce que vous souhaitez récupérer comme
documents (ici je vais faire un exemple pour Scan CNI + Scan CC ; et pour Selfie CNI).

Dans un premier temps, il nous faudra légèrement modifier la configuration de notre module servant
à grabber les CCs.
Rendez-vous dans la configuration du module,
Et remplacez « Payment error » par « Processing in progress »
De la sorte, la victime ne pensera pas que son paiement à échoué, mais elle constatera qu'il est en
attente. Nous allons exploiter cela.

Pour accéder à votre webmail, cliquez sur « Webmail » dans votre tableau de
bord Hostinger, vous constaterez qu'il s'agit d'une messagerie simple et
classique.

À partir de votre webmail (et donc de votre adresse en @votresite.com), vous rédigerez un message
du type :
Sujet : Votre commande num. XXXXX (numéro de commande)
Madame/Monsieur XXXXX (nom de la victime, disponible dans la fiche de la commande)
Nous vous remercions de votre achat, ce dernier à bien été pris en compte. Le statut de votre commande est en attente.
Dans une mesure sécuritaire, et préventive, contre le phénomène de la fraude à la carte bancaire. Notre service se réserve le droit de
vous faire la demande de documents menants à prouver votre identité.
Cette mesure vise dans un premier temps à vous protéger. Ainsi qu'à nous prémunir contre la fraude.
Merci de nous fournir une photographie de vous, tenant votre carte d'identité. Votre visage ainsi que les informations présentes sur
votre carte doivent être nettement visibles. Ceux à l'aide d'une webcam.
Merci de nous fournir les documents suivants sous forme numérisée :
- Une copie recto/verso de votre carte d'identité.
- Une copie recto/verso de la carte bancaire ayant servi au paiement. (en prenant soin de recouvrir le cryptogramme de sécurité se
situant à l'arrière de celle-ci).
L'état de votre commande évoluera après contrôle manuel de ces documents.
L'état de votre commande évoluera après contrôle de la correspondance entre les informations de paiements, et la photographie
qui nous aura été jointe.
Nous vous remercions de votre compréhension.
Signature
Je vous conseille de modifier ce message, à votre manière.

(En toute logique, si la majorité de mes clients utilisent ce message soyez sur qu'il sera moins efficace, qui si chacun,
en rédige un qui lui est propre).

Vous disposez de l'adresse e-mail du client sur sa fiche commande, envoyez le message à cette
adresse e-mail.
Un message bien rédigé et contenant toutes les informations nécessaires à la compréhension de la
démarche permettra de mettre en confiance le client.
Vous pouvez demander uniquement un scan CNI ou bien uniquement un scan CC.
Si vous demandez un selfie CNI, évitez de demander d'autres documents supplémentaires.
Parmi ces documents, le selfie CNI est le plus compliqué à avoir, les clients y sont généralement
retissant, mais soyez certain qu'avec un message clair et efficace, ainsi qu'une relance si nécessaire,
vous en récupérerez !
Les autres documents font partie des demandes courantes lors des contrôles antifraude, les victimes
devraient donc vous les envoyer sans trop hésiter.

Vous voilà aguerri dans le domaine du grabbing de CCs. Je tiens à terminer sur un point qui me
semble primordial :
Faites vos propres essais, vos propres recherches, vos propres modifications, mettez en œuvre vos
propres réflexions (en vous appuyant sur ma rédaction, cela va de soi), de cette manière vous
évoluerez et vous démarquerez positivement.

Nous arrivons à la fin de cet ebook, en espérant que celui-ci vous ait plu, et qu'il vous ait appris des
choses.
Je suis disponible pour répondre à toute question de votre part !

Je vous demanderai de ne pas partager. Un tel acte serait contraire au respect de mon long travail.
Ma demande est compréhensible. Je vous en remercie.

Inject0r


Aperçu du document Le Wegrabbing de A à Z.pdf - page 1/44
 
Le Wegrabbing de A à Z.pdf - page 3/44
Le Wegrabbing de A à Z.pdf - page 4/44
Le Wegrabbing de A à Z.pdf - page 5/44
Le Wegrabbing de A à Z.pdf - page 6/44
 




Télécharger le fichier (PDF)


Télécharger
Formats alternatifs: ZIP




Documents similaires


le wegrabbing de a a z
topic cecilejoliefoli
tuto photorecit3
cahier des charges
cgv high boutique
guide gps installation 4

Sur le même sujet..




🚀  Page générée en 0.331s