lettre amu n46 dec2016 web .pdf


À propos / Télécharger Aperçu
Nom original: lettre_amu_n46_dec2016_web.pdf

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Adobe InDesign CS6 (Macintosh) / Adobe PDF Library 10.0.1, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 31/12/2016 à 00:10, depuis l'adresse IP 90.9.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 542 fois.
Taille du document: 11.8 Mo (40 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Décembre 2016 - n°46

Partenariat avec le
monde socio-économique

n°46

Le dossier...........................................p. 4

››AMU partenaire privilégiée du monde socio-économique...........

Le dossier
p. 4

p. 4

L a v i e d e s C o n s e i l s . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p . 1 2
A u c œ u r d e s c a m p u s . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p . 1 6

››AGIR ensemble : tous éco-responsables..........................................

p. 16

L e s d i r e c t i o n s .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p . 1 8

››Le SUAPS : « Fédérer autour du sport »..............................................

p. 18

M é t i e r s . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p . 2 0

››Les ingénieurs hygiène et sécurité : « prévention, conseil et
assistance ».......................................................................................... p. 20

À l ’ h o n n e u r . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p . 2 2

››Virginie Baby-Collin.............................................................................
››Sylvie Daviet.........................................................................................
››Alice Pisani............................................................................................

p. 22
p. 23
p. 24

L a v i e d e s l a b o s . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p . 2 5

››Publication de Nicolas Lévy, Annachiara De Sandre-Giovannoli
et Claire Navarro................................................................................. p. 25

››Publication de Sophia Stavrou..........................................................
››Publication de Pascal Belin................................................................

p. 26
p. 27

L a s c i e n c e p o u r t o u s . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p . 2 8

››Contrôler la lumière avec des nanoparticules de silicium.............

p. 28

E n s e m b l e . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p . 3 0

Les directions
p. 18

››La mission handicap : une action commune au service
d’une grande cause.......................................................................... p. 30

P a r o l e s d ' e x p e r t s . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p . 3 2

››Le dictionnaire de la Méditerranée, croisements de points de
vues scientifiques................................................................................ p. 32

B r è v e s . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p . 3 4

Ensemble
p. 30

LE HANDICAP...
Parlons-en !

Directeur de la publication : Yvon BERLAND / Directeur de la rédaction : Patrice VANELLE
Rédactrices en chef : Delphine BUCQUET, Aude CASTILLE / Conseiller : José SAMPOL
Rédaction : Claudie GALNON, Franck GONZALEZ /
Infographistes : Frédéric ESCALIER, Rémi MOLLARD, Isabelle ROULET./ Conception graphique :
Amandine COMTE / Imprimerie Aix-en-Provence : Direction déléguée à l’exploitation et à la
logistique - Pilotage des systèmes d’impression - Franck Esménard
Aix-Marseille Université - 58 bd Charles Livon - 13284 Marseille Cedex 07
Tél. : 04 91 39 65 00 - Fax. : 04 91 31 63 74 / dircom-contact@univ-amu.fr / www.univ-amu.fr
CPPAP N° 0904 B 05378 / Tirage : 3 250 ex. / Dépôt légal : décembre 2016 / ISSN : 2259-2091
Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de
l’auteur ou de ses représentants est illicite (art. A du Code de la Propriété Intellectuelle).
Illustration de couverture : Isabelle Roulet

Aix-Marseille Université a créé un bureau handicap à destination de tous ses
personnels, contractuels et titulaires.
Au sein de la DRH, au Pharo, ce bureau handicap vous accompagnera dans vos
démarches d’aide et de compensation de votre handicap grâce à différentes actions :

La lettre d’AMU n°46

Jean-Philippe Agresti

Vice-président Partenariat avec le
monde socio-économique
Comme le rappelait récemment le Président Yvon Berland, Aix-Marseille-Université a inscrit le renforcement
des relations avec le monde socio-économique au cœur de son action tant dans le domaine de la
formation initiale et continue, que dans le domaine de la recherche, de la valorisation, de l’innovation et
de l’insertion professionnelle.
En décidant de créer une Direction du partenariat avec le monde socio-économique, AMU s’inscrit
résolument dans une dynamique où elle entend relever les défis de demain en jouant, aux côtés des
entreprises et des partenaires, un rôle moteur pour l’emploi de ses étudiants et dans le développement
économique et l’attractivité de notre territoire.
Le renforcement des liens avec le monde socio-économique et notamment avec les entreprises passe par la
combinaison de différentes actions répondant à des objectifs déterminés dans le cadre d’une stratégie globale
déclinée dans le contrat d’établissement. La Direction du partenariat avec le monde socio-économique
traduit la volonté d’AMU de structurer et d’intensifier les synergies avec les entrepreneurs du territoire.
Au-delà des intentions, l’action ! Outre la participation des entreprises aux instances consultatives et
décisionnelles de l’établissement et aux conseils de perfectionnement de nos diplômes, l’organisation de
rencontres collectives permet de mieux se connaître et de mieux faire connaître nos actions. La semaine
AMU/Entreprises, en croisant les compétences, donne une belle visibilité aux liens qui unissent notre
université et le monde socio-économique. Dans le même sens, la formalisation des partenariats, grâce
à la signature d’accords-cadres fixant des objectifs clairs, renforce les liens entre l’établissement et les
entreprises, et permet un développement au bénéfice de toutes les composantes d’AMU en multipliant
les projets et en pérennisant les actions communes. La constitution d’un efficace réseau d’Alumni nourrira
le sentiment d’appartenance à AMU dans la société civile et facilitera l’insertion des diplômés. Enfin, la
fondation A*Midex sera l’outil privilégié du développement de chaires partenariales.
Une coopération réussie entre les entreprises et AMU permet de répondre aux besoins et capacités
d’innovation des entreprises, aux enjeux de la mondialisation, aux défis du recrutement par un contact
créé le plus tôt possible avec les employeurs, au développement de l’esprit d’entreprendre, aux nécessités
de transfert de technologies et de savoirs, ou encore aux indispensables évolutions des métiers et à
l’adaptabilité des étudiants par le développement de l’apprentissage notamment.
Plus que jamais, AMU et ses partenaires du monde socio-économique « relèvent ensemble les défis de
demain ».

La lettre d’AMU n°46

3

Le dossier

Le dossier > La vie des Conseils > Au cœur des campus > Les directions > Métiers > À l’honneur >
La vie des labos > La science pour tous > Innovation > Ensemble > Paroles d’experts > Brèves >

AMU partenaire privilégiée du

monde socio-économique
Depuis
2012,
Aix-Marseille
Université s’est imposée comme
un acteur majeur du développement du territoire d’Aix-Marseille.
Les relations entre l’université,
les entreprises et les collectivités
se sont naturellement tissées et
développées, autour de la formation, la recherche et l’innovation. Aujourd’hui, AMU est un
partenaire majeur des acteurs
socio-économiques au niveau
régional, national et international
grâce à une politique d'ouverture et grâce à l’action des composantes, aux projets portés en
matière d’innovation, de valorisation, d’orientation, d’insertion
professionnelle et d’entreprenariat étudiant.

Une structure pensée
pour le partenariat

4

Après une phase de structuration
nécessaire, AMU a placé le renforcement des partenariats avec
le monde socio-économique
au cœur de son projet. Pour
porter cet axe stratégique, les
structures existantes ont évolué.
Auparavant rattachée au VP
Formation, la Vice-présidence
Partenariat avec le monde
socio-économique est devenue
fonctionnelle. Portée par JeanPhilippe Agresti, elle promeut et
coordonne les échanges entre

le tissu socio-économique et
la communauté universitaire.
Rattachés à la Vice-présidence,
trois chargés de mission œuvrent
sur des thématiques transversales : Nathalie Teissier, chargée
de mission Alumni et anciens personnels ; Virginie Mercier, chargée de mission Fondation AMU  ;
et Jean-Louis Moulins, chargé de
mission Taxe d’apprentissage.

AMU et les
entreprises :
deux forces vives
complémenaires
Dirigée par Ariane Bliek, une
Direction du partenariat avec
le monde socio-économique
(DPMSE) a été créée en mars
2016, pour coordonner et renforcer les actions d’AMU en
matière de relation avec le tissu
socio-économique. La DPMSE
concentre son action sur quatre
missions prioritaires :
• Développer les relations avec
les entreprises ;
• Créer et animer le réseau des
Alumni et anciens personnels ;
• Coordonner la politique en
matière de collecte de la taxe
d’apprentissage ;

• Développer le mécénat d’entreprise au sein de la fondation A*Midex (fusion des 2
Fondations AMU et A*Midex
début 2017).
Pour développer son action, la
DPMSE s’appuiera sur un réseau
de référents au sein des composantes, lien fort entre la direction
et les composantes, qui permettra d’échanger les bonnes pratiques et de travailler dans un
sens commun.
Au regard de la nature transverse de ses missions, la DPMSE
travaille en lien avec de nombreux services de l’université. La
Direction de la recherche et de
la valorisation (DRV) est un relais
essentiel sur les projets relatifs à
la recherche et à l’innovation.
Le Service universitaire d'insertion
et d'orientation (SUIO) intervient
quant-à-lui dans le recrutement
de stagiaires et de jeunes diplômés, et le Service universitaire de
formation tout au long de la vie
(SUFA) dans la formation des salariés et la Validation des acquis de
l’expérience (VAE). La Direction
de la commande publique (DCP)
constitue un interlocuteur important, via les marchés publics,
ainsi que la Direction des relations internationales (DRI) pour le
développement de partenariats
européens et internationaux. La

La lettre d’AMU n°46

Ariane Bliek

directrice de la Direction du partenariat avec
le monde socio-économique (DPMSE)

La DPMSE, une nouvelle direction pour
renforcer les relations partenariales
« En mars 2016, une direction a été créée pour
porter et développer les missions de la Viceprésidence Partenariat avec le monde socioéconomique : la Direction du partenariat avec
le monde socio-économique. La DPMSE se
compose de 6 agents : une directrice ; une
assistante de direction, Clotilde GonzalezLorca ; deux agents en charge du développement de la Fondation AMU, Edith Raboisson
et Mailys Silvy ; une chargée de projet réseau
Alumni et anciens personnels, Floriane Rasplus ;
et une chargée de relation avec les entreprises,
Laurence Bernard. La direction est en cours de
structuration, avec des missions qui vont évoluer et s’affiner progressivement, en fonction
des besoins identifiés. La direction intervient
comme un facilitateur des relations partenariales, non comme une étape administrative
supplémentaire. Notre rôle est d’offrir une vision
d’établissement aux différents porteurs de projets, afin que la relation avec nos partenaires
soit la plus cohérente possible, et ne ressemble
pas à une addition de projets dépareillés.
L’idée est de centraliser les différents accords
établis, de fournir une expertise à l’ensemble
des porteurs de projet, de développer de nouveaux partenariats et de pérenniser ceux existants. Il ne s’agit pas de multiplier le nombre de
partenariats, mais plutôt de développer ceux
actifs dans un plus grand nombre de secteurs
disciplinaires et de les décliner dans un plus
grand nombre de missions : les stages en entreprise, le recrutement des diplômés, la formation
de salariés, les collaborations scientifiques. »

La lettre d’AMU n°46

5

Le dossier > La vie des Conseils > Au cœur des campus > Les directions > Métiers > À l’honneur >
La vie des labos > La science pour tous > Innovation > Ensemble > Paroles d’experts > Brèves >

Jean-Louis Moulins

chargé de mission Taxe d’apprentissage

6

La collecte de la taxe d’apprentissage, un enjeu financier
important
« Depuis 2015, je dois superviser la collecte de la taxe d’apprentissage au sein d'AMU. Mon rôle consiste à inciter, aider et
orienter l’action des composantes et formations dans la récolte
des fonds, dans le respect de leurs prérogatives. La réforme
nationale de 2014 a profondément modifié la répartition de
la taxe d’apprentissage, dans un sens nettement défavorable
aux universités. La taxe d’apprentissage, payée par les entreprises, représente 0,68% de la masse salariale brute. Une partie
est consacrée à l’apprentissage (quota), l’autre peut être
versée librement aux formations accréditées par la préfecture
(hors-quota). Or, avec la réforme, la part du hors-quota est
passé de 43% à 23% avec une nette inflexion vers la catégorie
A (Bac+2). L’immense majorité de nos composantes, à l’exception notable de l’IUT, s’en trouve donc doublement pénalisée.
Les entreprises versent ces fonds, via des organismes collecteurs, certains fléchés vers des formations ou composantes,
d’autres non : ce sont des fonds libres. Les composantes et formations éligibles à la taxe d’apprentissage ont pris conscience
de la nécessité d’avoir une démarche active auprès des entreprises pour bénéficier de ces fonds, et de l’enjeu de recourir à
ce mode de financement. Je m’efforce de développer cette
culture, très inégalement répandue. En tant qu’établissement,
AMU n’a pas vocation à se substituer aux composantes et formations pour collecter la taxe, mais elle peut les accompagner. Malgré un contexte doublement difficile, nous avons
récolté, en 2016, 20% de TA en plus que l’année précédente,
alors que le montant collecté était en baisse constante depuis
2012. Ce résultat est naturellement satisfaisant mais insuffisant.
L’objectif est d’arriver à un niveau compatible avec la taille et
l’importance de notre université. »

Direction de la communication
(Dircom) et la Direction opérationnelle des systèmes d’information (DOSI) sont impliquées dans
la constitution et l’enrichissement
du réseau Alumni, dans le développement d’outils de gestion
des communautés et dans la
notoriété d'AMU auprès de ses
partenaires.

Des dispositifs pour
créer le lien
Structurée pour porter et développer les relations avec le
monde socio-économique, AixMarseille Université favorise la
connexion entre les deux entités.
Ce guichet unique comprend la
création d’un site web, nommé
espace-entreprise, un accueil
physique et téléphonique et un
CRM (Customer Relationship
Management), outil de gestion
des relations clients, pour suivre
les relations avec nos partenaires
de façon efficace et professionnelle. Entièrement dédié aux
acteurs du monde socio-économique, le site espace-entreprise
présentera les possibilités de coopération et de partenariat avec
l’université. La création du site,
répond à deux objectifs  : faciliter l’accès d’AMU aux entreprises, et les accompagner dans
l’expression de leurs besoins et la
réalisation de leurs projets avec
l’université. Ces projets peuvent
prendre différentes formes :

La lettre d’AMU n°46

• participer aux programmes des
diplômes en formations initiale
et continue ;
• collaborer dans le domaine de
la recherche et de l’innovation ;
• développer
le
mécénat
d’entreprise ;
• devenir prestataires ;
• recruter des stagiaires, des
collaborateurs∙trices.

Un guichet
unique, pour
une relation
connectée
Les entreprises seront directement orientées vers les services,
laboratoires ou formations avec
lesquels elles souhaitent collaborer. Un formulaire permettra
aux entreprises qui n’auraient
pas clairement identifié leurs personnes ressources, de les guider
et les accompagner dans la
concrétisation de leurs besoins.
Un accueil physique et téléphonique, assuré par les équipes
de la DPSME, interviendra en
complément. À terme, le guichet unique s’ouvrira à un public
international, avec une version
anglophone.

La lettre d’AMU n°46

La Semaine AMUEntreprises, symbole
d’une union
Depuis 2013, la Semaine AMUEntreprises (SAE) réunit les acteurs
universitaires et socio-économiques le temps d’une semaine
riche, autour d’ateliers, tables
rondes, conférences, forums et
animations. L’événement valorise l’action d’AMU auprès des
partenaires, met en lumière sa
démarche partenariale, soude
les relations avec les entreprises et
ouvre de nouvelles perspectives
de collaboration. Ce temps fort de
la vie de notre établissement est
réalisé grâce au fort soutien de la
CCIMP, de l’UPE, du MEDEF PACA,
de la CGPME et de l’ensemble
des collectivités territoriales.
Grâce au concours du SUIO, la
SAE met les étudiants et diplômés
au cœur des débats relatifs aux
métiers, à l’esprit d’entreprendre,
à l’apprentissage. L’objectif est
double : offrir aux futurs diplômés
les conditions d’une insertion professionnelle réussie et les aider à
décrocher un emploi, et favoriser
l’accès aux talents et à l’innovation pour les entreprises locales.
Intégré à la SAE, Le Forum
stages et emplois rassemble par
exemple de nombreuses entreprises, qui proposent des offres
de stages et emplois dans une
large variété de domaines. Dans
ce cadre, un Job meeting met en

relation des entreprises au besoin
spécifique de recrutement avec
des diplômés d’AMU au profil
correspondant, préalablement
sélectionnés et préparés par le
SUIO. Toujours en l’honneur des
étudiants, l’action « Entrepreneur
1 jour », organisée en partenariat avec la CGPME13, est mise
en avant à l’occasion de cette
semaine. L’action, qui a mobilisé plus de 30 entreprises pour sa
seconde édition en 2016, permet
à un étudiant de se projeter, pendant une journée, en chef d’entreprise. « Entrepreneur 1 jour »
familiarise les étudiants avec la
culture entreprenariale et leur
offre une belle expérience.

La SAE, un
événement
pour les
étudiants et
le territoire
En 2016, la quatrième édition de
la SAE portait sur deux thématiques phares pour le territoire
d’Aix-Marseille sur les mois à
venir : « Sport et entreprise, tout le
monde y gagne » et « AMU et les
entreprises au service de l’attractivité du territoire métropolitain ».
Une autre journée a été dédiée
aux thématiques « 
développer
les synergies entre acteurs, développer les compétences 
» et
« réussir son insertion profession-

7

Le dossier > La vie des Conseils > Au cœur des campus > Les directions > Métiers > À l’honneur >
La vie des labos > La science pour tous > Innovation > Ensemble > Paroles d’experts > Brèves >

nelle grâce à une formation en
apprentissage 
» en partenariat
avec le CFA-Epure Méditerranée.
Le mercredi 16 novembre était
quant-à-lui consacré au lancement du jeu des 36h chrono de
la création d’entreprises. Ouvert

à tous les étudiants d’AMU, il
s'agit pour eux de monter un
projet d’entreprise cohérent en
deux jours et une nuit, seul ou en
équipe. Ils doivent construire un
business plan allégé, analyser le
marché et ses opportunités, trouver un nom pour le projet d’entre-

prise et présenter celui-ci devant
un jury de professionnels.
Fédératrice et valorisante, la
Semaine AMU-Entreprises s’impose comme un événement
désormais majeur, riche d’expériences et de rencontres.

Nathalie Teissier

chargée de mission Alumni et anciens personnels

8

Former un réseau d’ambassadeurs pour
l’université
« En tant que chargée de mission Alumni et
anciens personnels, mon rôle est de former
et structurer le réseau des Alumni et le réseau
des anciens personnels d’AMU. Créée en septembre 2015 par José Sampol, la mission s’organise autour de 4 objectifs-clés :
• Développer les liens entre étudiants et
Alumni en France et à l’international ;
• Renforcer le sentiment d’appartenance des
étudiants et Alumni à l’université ;
• Promouvoir la formation et la recherche
d’AMU auprès des entreprises et collectivités
via le réseau des anciens ;
• Contribuer à la recherche de financements
via le réseau des anciens.
Pour constituer ce réseau, nous intégrons 3
niveaux de réflexion : université, composante et
formation. Le repérage des étudiants et Alumni
ainsi que le développement du sentiment d’appartenance se font principalement au niveau

des composantes et formations, avec l’appui
des acteurs de la vie étudiante. Ce sont des
interlocuteurs clés pour le développement de
la mission. L’apport des réseaux sociaux pour
identifier les anciens étudiants, notamment
« remarquables », est également précieux. À
terme, l’idée est de développer des actions
de communication pour rassembler les Alumni
d’AMU. Beaucoup d’actions sont déjà mises
en place à l’échelle des composantes. Notre
rôle est de nous fondre dans cette organisation,
pour donner aux événements une dimension
d’établissement et davantage de visibilité. En
ce qui concerne le volet « anciens personnels »,
notre mission est de maintenir le lien entre AMU
et ses anciens agents, qui ont consacré leur
carrière à l’université. Ces personnes ont une
expertise précieuse, et peuvent prolonger leur
engagement avec AMU à travers ce réseau.
Ce seront, en quelque sorte, les ambassadeurs
de l’université. »

La lettre d’AMU n°46

Allocution d'ouverture de la Semaine
AMU-Entreprises par le Président Yvon Berland

« Emploi et attractivité de notre territoire :
AMU et les entreprises relèvent ensemble les défis de demain »

Remise de prix du jeu des 36h chrono

9

La lettre d’AMU n°46

Le dossier > La vie des Conseils > Au cœur des campus > Les directions > Métiers > À l’honneur >
La vie des labos > La science pour tous > Innovation > Ensemble > Paroles d’experts > Brèves >

Trois missions autour du
partenariat
Le partenariat avec le monde
socio-économique passe également par d’autres canaux tout
aussi importants. Le développement d’une plateforme Alumni,
rassemblant les anciens étudiants d’AMU, est une priorité.
Le réseau des Alumni offrira un
plus grand rayonnement à l'université, renforcera les liens avec
l'entreprise et le sentiment d'appartenance à AMU. Il constitue
un levier important pour faciliter
l’insertion professionnelle des
étudiants et futurs diplômés.
L’ambition d’AMU est de créer
un réseau des "Alumni d'AMU",
de tels réseaux étant déjà développés par certains instituts et
composantes, et de fédérer
l’ensemble de la communauté
Alumni. Dans un second temps,
un réseau des anciens personnels sera développé.

10

Reposant sur le lien fort entre
AMU et les entreprises, la collecte
de la taxe d’apprentissage est
également un enjeu majeur.pour
l’excellence de ses formations.
Recueillie par ses instituts et composantes, cette taxe permet le
financement de l’offre de formation initiale ou continue. Investie
dans l’acquisition de matériel,
la modernisation des équipements, l’enrichissement du fond
documentaire ou encore dans le

financement de stages à l’étranger, elle contribue à la formation
des professionnels de demain. La
taxe d’apprentissage représente
ainsi un pari sur l’avenir, qu’AMU
et les entreprises doivent relever
ensemble.
Outil de promotion et de développement d’Aix-Marseille Université,
la Fondation AMU constitue une
interface entre l’université et
le monde socio-économique.
Grâce aux dons et à l’engagement de ses partenaires, elle
développe des projets ambitieux et novateurs, portés par des
chercheurs,
enseignants-chercheurs et doctorants. Huit chaires
ont été créées dans le cadre
de la Fondation dont quatre
totalement financées  : la chaire
Innovations et Brevets avec la
Caisse des Dépôts ; la chaire
Banque et Développement avec
la Caisse d'Épargne ProvenceAlpes-Corse ; la chaire Banque,
mutualisme et relations interpersonnelles avec le Crédit Agricole
Alpes-Provence ; la chaire SNCF
Logistics avec la SNCF Logistics.
Les quatre autres chaires sont
actuellement partiellement soutenues par des entreprises : la
chaire Euro-méditerranéenne de
l'Économie sociale et solidaire, la
chaire Responsabilité Sociale des
Entreprises et Développement
Durable, la chaire Droit du Sport
et Marketing Événementiel et la
chaire Économie circulaire.

A*Midex et la
Fondation AMU :
une fusion
d'avenir
En
2014,
la
fondation
portée par l’université de la
Méditerranée « Santé, Sport et
Développement Durable » et la
fondation portée par l’université
Paul Cézanne « Savoirs, Métiers
et Territoires » ont été fusionnées
pour créer la fondation universitaire d’Aix-Marseille Université.
Avec la pérennisation à présent assurée d’A*Midex, il est
apparu utile de ne conserver
qu’une fondation universitaire :
une fondation qui procède de
l’absorption de la fondation
Aix-Marseille Université par la
fondation universitaire A*Midex.
L’objectif de cette fusion est
de pouvoir communiquer de
manière plus efficace auprès des
partenaires susceptibles d’être
des donateurs au bénéfice de
la formation et de la recherche
d’Aix-Marseille Université.
Cette démarche a été validée
à l’unanimité par le conseil de
gestion de chacune des fondations initiales et par le Conseil
d’Administration d’Aix-Marseille
Université le 13 décembre 2016.

La lettre d’AMU n°46

Le réseau des Alumni offrira un plus grand rayonnement, renforcera
les liens avec l'entreprise et le sentiment d'appartenance à AMU

11

La lettre d’AMU n°46

La vie des Conseils

Le dossier > La vie des Conseils > Au cœur des campus > Les directions > Métiers > À l’honneur >
La vie des labos > La science pour tous > Innovation > Ensemble > Paroles d’experts > Brèves >

Retrouvez les procès-verbaux des conseils dans leur intégralité sur : www.univ-amu.fr
(Rubrique Université/Instances)

Conseil d'Administration
10 octobre 2016

Relevé de décisions

Ordre du jour
• Approbation du procès-verbal
du Conseil d’Administration du 27
septembre 2016
• Actualités
• DRV
>> Auto-évaluation HCERES : volet
Recherche

• DEVE
>> Auto-évaluation HCERES : volet
Formation
• Questions diverses

Approbations :
• Le bilan de l’auto-évaluation de
la recherche ainsi que les perspectives d’évolution des unités de
recherche
• Le bilan des écoles doctorales ainsi
que les perspectives d’évolution
• Le bilan de l’auto-évaluation de la
formation

25 octobre 2016
Ordre du jour

12

• Approbation du procès-verbal
du Conseil d’Administration du 10
octobre 2016
• Actualités
• Présidence
>> Auto-évaluation HCERES :
-- volet établissement
-- volet politique de site
• DRH
>> Bilan social 2015
>> Mise à jour des fonctions
éligibles aux Primes de
Charges Administratives et des
Équivalences de Service
• DAF
>> Budget rectificatif n°2
• DHSE
>> Bilan Général Santé Sécurité au
Travail 2015
>> Programme annuel de prévention
• DEVE
>> Fonds d’intervention
pédagogique : appel à projets 2017

Relevé de décisions
• DAJI
>> Désignation de la personnalité
extérieure assumant des fonctions
de direction générale au sein
d’une entreprise
>> Adhésion au projet de création
de GIPTIS - FRUP
>> Adhésion à l’Université Ouverte
des Humanités (UOH)
>> Désignation du Directeur du
SUFLE
>> Récapitulatif trimestriel (3e
trimestre 2016) des décisions prises
et des contrats et conventions
approuvés par le Président en
vertu de la délégation de pouvoir
du Conseil d’Administration
• Questions diverses

Approbations :
• Le bilan de l’auto-évaluation volet
établissement
• Le bilan de l’auto-évaluation volet
politique de site
• Le bilan social d’Aix-Marseille
Université réalisé au titre de l’année 2015
• La mise à jour des fonctions éligibles aux Primes de Charges
Administratives
• Le programme de prévention pour
l’année 2016/2017
• Le budget rectificatif n°2
• Les modalités de mise en œuvre
du fonds d’intervention pédagogique pour l’année 2017
• La désignation de Madame
Florence
Delettre
Directrice
Déléguée
EDF
COMMERCE
MÉDITERRANÉE au titre de la personnalité extérieure assumant des
fonctions de direction générale au
sein d’une entreprise
• L’adhésion
d’Aix-Marseille
Université à l’Université Numérique
Thématique : « Université Ouverte
des Humanités »

La lettre d’AMU n°46

Conseil Académique
Commission de la Recherche
6 octobre 2016
Ordre du jour

Relevé de décisions

• Informations
• Nomination de 4 membres de
la Commission de la Recherche
à la Commission des Relations
Internationales (CORI)
• Nomination de Directeurs et de
Directeurs adjoints d’Unités de
Recherche
• Aspects financiers : demandes de
subvention
• Formation doctorale : Demandes
de dispenses de master, de
cotutelles de thèse et d’avenants
à des cotutelles de thèse

Informations
• Point sur les dossiers APOG-APEX
et Plateformes déposés en 2016
auprès de la Région PACA
Le Conseil Régional PACA n’a toujours
pas rendu sa décision concernant les
2 dossiers APOG, les 11 dossiers APEX et
le dossier Plateforme déposés en mars
2016. En mai, deux porteurs de projets
APEX ont retiré leur dossier compte tenu
de la décision de la Région de ne plus
financer de post-doctorants contrairement à ce qui était prévu dans l’appel
à projets.
Le 15 septembre dernier, le Conseil
Régional a informé AMU que 9 dossiers
étaient susceptibles d’être retenus (2
APOG, 6 APEX et 1 Plateforme) sous
réserve de transmission de documents
complémentaires
non
demandés
initialement.
À ce jour, 8 dossiers ont été retournés
complétés à la Région qui devrait statuer le 4 novembre 2016.
• Nomination de 4 membres de
la Commission de la Recherche
à la Commission des Relations
Internationales (CORI)
La Commission de la Recherche
a adopté à l’unanimité la nomination de 4 de ses membres pour
siéger à la Commission des Relations
Internationales conformément aux
statuts de la Direction des Relations
Internationales. Ces 4 personnes
représentent les différents collèges de
la CR : personnels non enseignantschercheurs, doctorants, professeurs et
maîtres de conférences.

La lettre d’AMU n°46

• Nomination de directeurs et de
directeurs adjoints d’unités de
recherche
La Commission de la Recherche a
approuvé à l’unanimité la nomination
de :
>> M. Benoit Fliche en tant que
directeur de l’Institut d'Ethnologie
Méditerranéenne, Européenne et
Comparative (IDEMEC UMR 7307) ;
>> M. Christophe Pons en tant
que directeur adjoint de l’Institut
d’Ethnologie
Méditerranéenne,
Européenne
et
Comparative
(IDEMEC UMR 7307) ;
Leurs mandats couvrent la période du
01/01/2017 au 31/12/2017.
• Aspects financiers : demandes de
subventions
La Commission de la Recherche a émis
un avis favorable à l’unanimité à la
demande de subvention suivante :
>> 39e table ronde du CRA : « la
dématérialisation
des
procédures administratives et autres
téléprocédures ».
Le
Centre
de
Recherches
Administratives (EA 893) organise une
table ronde autour de la dématérialisation des procédures administratives
et autres télé-procédures qui s'illustrent
dans plusieurs domaines : marchés
publics, fiscalité, contentieux, administration générale ou décentralisée.
Les tables rondes permettront de recenser les télé-procédures administratives
dans les divers États européens ; de vérifier leur généralisation  ; d'examiner les
raisons de leur mise en œuvre ; d'étudier

13

Le dossier > La vie des Conseils > Au cœur des campus > Les directions > Métiers > À l’honneur >
La vie des labos > La science pour tous > Innovation > Ensemble > Paroles d’experts > Brèves >

les répercussions sur le régime juridique
des télé-procédures afin de mettre en
évidence les évolutions convergentes
ou divergentes des différents systèmes
européens de droit applicable à l'administration. Le budget demandé à la
Métropole Aix-Marseille Provence est
de 1 000 €.
• Demandes de dispenses de master 2
La Commission de la Recherche a
approuvé à l’unanimité les demandes
de dispenses de master 2, présentées
par :
>> l’ED 62 (Sciences de la Vie et de
la Santé) pour l’IBDM (UMR 7288),
le CRCM (UMR_S 1068, UM 105,
UMR 7258), l’URMITE (UMR 7278)- 2
demandes et le CIML (UM 2);
>> l’ED  67 (Sciences juridiques et
politiques) pour le CRA (EA 893),
le LID2MS (EA 4328) et le CERHIIP
(EA 2186) ;
>> l’ED 184
(Mathématiques
et
Informatique)
pour
l’I2M
(UMR 7373)
>> l’ED 352 (Physique et Sciences
de la matière) pour l’IM2NP

(UMR 7334) - 3 demandes et le
LAM (UMR 7326) ;
>> l’ED 353 (Sciences pour l’Ingénieur : mécanique, physique,
micro et nanoélectronique) pour
l’IUSTI (UMR 7343).
• Demandes de cotutelles de thèse
La Commission de la Recherche a
émis un avis favorable à l’unanimité
pour deux demandes de cotutelles
internationales de thèses entre AixMarseille Université » et :
>> l'École Nationale Supérieure des
Mines et de la Métallurgie (Algérie),
pour l’IN2MP (UMR 7334) : « Étude
thermo-mécanique des matériaux
pour le photovoltaïque souple » ;
>> l’Université St Joseph (Liban),
pour le GMGF (UMR_S 910) :
« Identification de gènes responsables de maladies génétiques
par séquençage à haut débit
dans des familles libanaises ».
La Commission de la Recherche a
validé par ailleurs 4 demandes d’avenants de prolongation à des cotutelles
de thèse.

14

La lettre d’AMU n°46

Commission de la Formation et de la Vie Universitaire
7 octobre 2016
Ordre du jour

Relevé de décisions

• Présentation : les parcours
d’excellence
• Bilan tutorat Tandem - AFEV
• Projets FSDIE
• Fonds d’Intervention
Pédagogique (FIP)
• Répartition des crédits
pédagogiques 2017
• Constitution du groupe de travail
EFEE
• Tarif certification TOEIC
• Enquêtes d’insertion
professionnelle à 30 mois :
présentation des résultats

Présentation : les parcours
d'excellence
Le récent dispositif des parcours
d’excellence a été présenté à la
CFVU. Celui-ci vient compléter les
Cordées de la réussite en proposant à des collégiens relevant de
Réseaux d'Éducation Prioritaire (REP+)
un accompagnement de la classe
de troisième jusqu’à la terminale.
L’objectif ainsi poursuivi vise notamment un accès élargi à l’enseignement supérieur aux élèves des EPLE
classés REP+.

Répartition des crédits
pédagogiques  2017
Dans le respect de l’enveloppe fixée
par le Conseil d’Administration lors du
Débat d’Orientation Budgétaire, la
CFVU a approuvé la répartition des
crédits pédagogiques de l’établissement pour l’année civile 2017. Ces
crédits se déclinent en quatre masses
correspondant respectivement aux
heures complémentaires, au FSDIE,
au FIP et à la Prime d’Engagement
Pédagogique.

Bilan tutorat Tandem - AFEV
En prévision du renouvellement de
la convention dédiée à compter
de 2017/2018, un bilan du tutorat
Tandem piloté par l’AFEV (Association
de la Fondation Étudiante pour la
Ville) a été exposé à la CFVU.

Constitution du groupe de travail EFEE
Dans la perspective d’une possible
révision des textes de cadrage relatifs
à l’EFEE (Évaluation des Formations et
des Enseignements par les Étudiants),
la CFVU a validé la constitution nominative d’un groupe de travail prévu à
cet effet.

Projets FSDIE
La CFVU a approuvé les propositions de financements émises par
la commission FSDIE projets du 29
septembre 2016.

Tarif certification TOEIC
La CFVU a émis un avis favorable à
la grille tarifaire correspondant à la
certification TOEIC, à compter de
2016/2017.

Fonds d’Intervention Pédagogique (FIP)
Sur la base d’un bilan développé en
séance, la CFVU a émis un avis favorable à l’appel à projets FIP pour l’année 2017.

Enquêtes d’insertion professionnelle à
30 mois : présentation des résultats
À titre informatif, l’OVE a présenté les
résultats des enquêtes relatives à l’insertion professionnelle des diplômés à
une échéance de trente mois après
l’obtention du diplôme.

15

La lettre d’AMU n°46

A u c œAuur cdœ
e su rc a
dm
e sp c
u sa m p u s

Le dossier > La vie des Conseils > Au cœur des campus > Les directions > Métiers > À l’honneur >
La vie des labos > La science pour tous > Innovation > Ensemble > Paroles d’experts > Brèves >

AGIR ensemble : tous éco-responsables
Aix-Marseille Université a participé pour la 3e année au Tour
de France Agir ensemble : TOUS
ECO-RESPONSABLES, opération
de sensibilisation sur les gestes
éco-citoyens auprès des différents publics des villes, des
écoles et des établissements du
supérieur.
Présent sur une dizaine de sites de
l’université entre le 28 novembre
et le 2 décembre, cet événement
visait à faire prendre conscience
de l’impact écologique des pratiques quotidiennes et de l’importance d’adopter des gestes plus
éco-responsables,
notamment
dans le cadre professionnel.

16

Cette opération se voulant avant
tout ludique et participative,
les personnels d'Aix-Marseille
Université étaient invités à participer au jeu « Écono-Misez » et à
« ma journée éco-responsable ».
La consommation d’énergie, les
solutions écologiques ou encore
le recyclage étaient abordés
lors de cette animation. À la fin
du jeu, les 330 participants sont
repartis avec un mémento récapitulant 10 bons éco-gestes à
retenir. Un grand merci à tous les
participants !
Cet événement a été l’occasion de présenter 2 expositions
proposées par France Nature
Environnement  : « Quand je

mange, j’agis sur ma santé et sur
mon environnement » (présentée
à la cafétéria sur le site du Pharo)
et « La transition énergétique : on
en parle » (présentée sur les sites
de Luminy et ESPE Aix).
Ce concept d’économie d’énergie permet de traduire les enjeux
et bénéfices d’une politique
d’investissement au service de
l’environnement.
Poursuivez l’expérience, animations digitales et défis en allant sur
le site : www.agir-ensemble.net
Opération menée depuis 2011 par l’AVUF
et l’ADEME, en concertation avec la CPU,
et avec le soutien de la MGEN et de la
Caisse des Dépôts, à destination de toute
la communauté universitaire mais visant
majoritairement les étudiants.

Notre
politique
développement durable concerne tous
les publics, toutes les activités,
tous les domaines de formation et de recherche. Pour assurer la meilleure mise en œuvre
de nos actions, la Direction
développement durable s’appuie sur le réseau des référents
Développement Durable (DD),
qui, pour garantir une démarche
transversale et interdisciplinaire,
ont été nommés à différents
niveaux : composantes, services
centraux et services communs.
Ils identifient les actions mises
en œuvre et en développent
de nouvelles. N’hésitez pas à les
contacter :

Chiffres-clés
Développement
Durable d'AMU




42

référents développement durable (DD)

62 modules de formation
développement durable



96 étudiants participants
17  projets au
et

concours DD en TRANS’ 2016

1 seule



université
française lauréate des "EcoCampus" pour l'engagement de ses étudiants : AMU



note d’AMU à
l’auto-évaluation DD/RS 2016



3,27/5

4 sites marseillais, 2 sites

aixois et l’Arbois équipés de
bornes de recharge électrique vélo/ automobile (sur
place ou parkings relais de
proximité)



10%

d’économie réalisée sur les fluides par le
référent énergie/fluide en
2016 v/s 2015

http://developpement-durable.
univ-amu.fr/reseau-referents-dd

La lettre d’AMU n°46

Économisons l’énergie :
10 éco-gestes simples et quotidiens
1. Modifier les paramètres de
l’imprimante par défaut en
« rétention de document »
et « en noir et blanc ».
2. Utiliser le mode « mise en
veille 
» de l’ordinateur en
fonction de son usage mais
veiller à le mettre hors tension en absence ou la nuit
3. Vérifier que les lumières de
son bureau et/ou de la salle
sont éteintes lorsque l’on
quitte la pièce
4. Éviter d’avoir recours inutilement aux ascenseurs,
réservés aux personnes en
situation de handicap et
au transport de charges
lourdes.
5. Regrouper les cours après
18 h et le week-end dans
des bâtiments pouvant être
gérés de façon indépendante au niveau énergétique.

6. Organiser l’entretien des
locaux en journée. C’est
socialement responsable et
cela évite d’éclairer trop tôt
ou tard les locaux.
7. Penser à l’entretien régulier
de tous les appareils électriques, particulièrement de
ceux produisant du froid.
8. Utiliser des locaux d’enseignement (salles de cours,
amphithéâtres) et de réunions adaptés au nombre
de participants.
9. Signaler toute anomalie aux
correspondants patrimoine
et logistique : fuite d’eau,
problème de température,
installations défectueuses…
10. Ne jamais installer de
radiateurs électriques en
saison de chauffe ou de
climatiseurs en été, sans en
référer aux services techniques, seuls habilités à juger
de l’opportunité et à sécuriser les installations.

17

La lettre d’AMU n°46

Les directions

Le dossier > La vie des Conseils > Au cœur des campus > Les directions > Métiers > À l’honneur >
La vie des labos > La science pour tous > Innovation > Ensemble > Paroles d’experts > Brèves >

Le SUAPS : « Fédérer autour du sport »
Né de la fusion du SIUAPS Aix et
du SIUAPS Marseille en 2012, le
Service universitaire des activités
physiques et sportives (SUAPS) est
un service commun d’Aix-Marseille Université. Il se compose
d’un directeur (Bernard Camps),
d’un directeur adjoint et de 6 responsables de centres. Les centres
du SUAPS sont repartis sur les 5
campus de l’université : MarseilleCentre, Timone, Luminy, Étoile
et Aix-en-Provence. Ce dernier,
regroupant 50% des étudiants
inscrits, est coordonné par deux
responsables.

La grande mission du SUAPS est
d’organiser la pratique sportive
pour l’ensemble des usagers
d’AMU, étudiants et personnels. Le
SUAPS organise aussi bien la pratique bonifiante que la pratique
qualifiante pour les étudiants.
Ces derniers peuvent obtenir un
bonus dans leur moyenne semestrielle, ou directement des unités
d'enseignement (UE) sous forme
d’unités d’enseignement libres.
Il s'agit également d'organiser
la pratique de loisir, car le sport
ne représente pas seulement
un levier pour augmenter une

moyenne : « le sport permet à la
fois la santé physique et la santé
mentale. C’est un élément important, voire essentiel, du bienêtre », soutient Bernard Camps.

Bernard Camps, directeur du SUAPS

18

La lettre d’AMU n°46

Le SUAPS en chiffres
(nov 2016)

Les équipes du SUAPS participent
à l’animation des campus, par
l’organisation de manifestations
sportives conviviales, ouvertes
aux étudiants et personnels de
l’université. Programmée sur Aixen-Provence, la Nuit de la forme
regroupe plus de 500 étudiants
chaque année, lors d’une soirée
où toutes les activités forme et
bien-être sont représentées. La
Nuit des sports collectifs, la Nuit
de l’eau, la Randonnée MarseilleCassis ou encore les Rencontres
de Danse sont parmi les événements sportifs universitaires
emblématiques. L’ensemble de
ces animations est organisé en
collaboration avec le Comité
régional du sport universitaire
(CRSU).

La lettre d’AMU n°46

Le sport à l’université se compose de nombreux acteurs, aux
statuts et missions différentes :
la Chargée de mission sport,
Isabelle Dimeglio, définit la stratégie politique ; le SUAPS gère la
pratique bonifiante et en loisir  ;
l’Association Sportive (AS) AMU
et les AS de composantes portent
la pratique en compétition ; le
CRSU organise les compétitions
officielles. Ensemble, ils forment
un tout cohérent et dynamique.
Les enseignants du SUAPS interviennent, par exemple, au sein
des AS, en tant qu’entraineurs et
animateurs.
La mise en place prochaine d’un
Pack sport AMU est le résultat de
la collaboration entre ces différentes entités. Grâce à ce pack,

• 5 centres sportifs
• 28 professeurs d’EPS titulaires
• 10 670 étudiants pratiquent une activité sportive
• 610 personnels pratiquent une activité
sportive

l’étudiant pourra à la fois avoir
une pratique bonifiante, de loisir
et en compétition, à des tarifs très
compétitifs avec, par exemple,
l’accès à moindre coût à la
musculation, la voile ou encore
l’escalade. Les personnels pourront également bénéficier de ce
pack. L’idée est d’englober par
ce dispositif tout l’espace sportif
universitaire. En complément du
Pack sport, les inscriptions aux
activités physiques et sportives
seront dématérialisées dès la rentrée 2017.

19

Métiers

Le dossier > La vie des Conseils > Au cœur des campus > Les directions > Métiers > À l’honneur >
La vie des labos > La science pour tous > Innovation > Ensemble > Paroles d’experts > Brèves >

Les ingénieurs hygiène et sécurité :
« prévention, conseil et assistance »
La direction hygiène, sécurité et
environnement (DHSE), dirigée
par la conseillère de prévention
d’Aix-Marseille Université, Mme
Christine Blanc, participe à la
mise en œuvre de la politique
d’hygiène et sécurité de l’université. La DHSE participe également
à la formation et l’information des
personnels en matière de prévention des risques et à l’animation
du réseau des assistants de prévention. Pour mener à bien ces
missions, la DHSE s’appuie notamment sur l’expertise de 5 ingénieurs en prévention des risques,
présents sur chaque campus de
l’université. Quatre d’entre eux
nous présentent leurs métiers.

Guillermo Gonzalez
Responsable DHSE Timone

20

Les ingénieurs hygiène et sécurité
assistent et conseillent les laboratoires et directions de compo-

sante dans l’application de la
réglementation santé et sécurité au travail. Les ingénieurs ont
une triple mission : « Au niveau
de la sécurité, nous veillons à ce
que les laboratoires respectent
les normes, réglementations et
bonnes pratiques. Nous prenons
garde à la sécurité incendie et à
l’évacuation dans les bâtiments
recevant du public, afin d’assurer la protection des usagers. Le
terme « 
hygiène 
» se rattache
directement à la sécurité, une
thématique autour de la gestion
des déchets, des ambiances de
travail comme, par exemple, la
ventilation des locaux. Le traitement des déchets, chimiques
ou biologiques, revêt également
une dimension environnementale ». Les ingénieurs doivent
connaître précisément la réglementation, et effectuer une
veille réglementaire pour prévenir le litige. En cas d’incident, les
ingénieurs mènent une enquête
pour en déterminer les causes,
et produisent un rapport avec
remarques et prescriptions. En
identifiant les potentiels dysfonctionnements et points d’amélioration, le rapport permet
d’anticiper un problème du
même ordre et agir en tant que
prévention.

Violaine Bouin
Responsable DHSE Aix-en-Provence,
Arles, Avignon et Salon-de-Provence

Les ingénieurs hygiène et sécurité font principalement de la
prévention, afin de veiller au bon
respect de la réglementation et
de réduire les risques. Le risque
zéro n’existant pas, leur principal
objectif est que la fréquence des
incidents et accidents diminue.
Pour cela, ils effectuent régulièrement des visites de prévention,
veillant à la sécurité des équipements, à la conformité des produits et dispositifs, et corrigent
d’éventuels dysfonctionnements.
Ils s’appuient également sur les
documents de chaque unité qui
recensent et analysent les risques.
Ces documents uniques seront
transcrits sur le nouveau logiciel
EVRP auquel tous les assistants
de prévention vont être formés.
Pour toucher l’ensemble des usa-

La lettre d’AMU n°46

gers, les ingénieurs s’appuient
sur un réseau d’assistants de prévention, composé d’un référent
au sein de chaque laboratoire
et de département d’enseignement. « Formés à la sécurité, les
assistants de prévention sont un
important relais d’information
pour la DHSE. Nous animons quotidiennement ce réseau, afin que
l’information circule sans déperdition. Nous organisons des réunions, tables rondes, et diffusons
des retours d’expérience suite à
des accidents ».

Camille Raboteur
Responsable DHSE Luminy,
La Ciotat et site d'Endoume

peux être sollicitée pour des travaux, puis le lendemain pour une
alerte incendie, ou encore pour
un risque chimique. Nous devons
être polyvalents, avoir un bon
esprit d’analyse et une connaissance large de la réglementation
pour trouver la solution adéquate
à un problème précis ». Les ingénieurs hygiène et sécurité sont
également sollicités à l’occasion
de manifestations dites « exceptionnelles » : événements culturels ou sportifs, mise en place
d’examens ou cérémonies de
remise de diplômes. Leur rôle est
de veiller à ce que la manifestation réponde aux règles élémentaires de sécurité, par exemple
faire en sorte que les issues de
secours soient dégagées et bien
accessibles.

Valentin Joseph
Responsable DHSE Marseille-Centre,
Digne et Gap

Au-delà de la prévention, l’essence-même du métier d’ingénieur hygiène et sécurité est de
résoudre les problèmes signalés
par les assistants de prévention
ou directement par les usagers.
Les risques sont vastes et exigent
un panel de compétences large.
« Notre métier est très complet.
Une journée ne ressemble jamais
à une autre, c’est très plaisant. Je

La lettre d’AMU n°46

Les ingénieurs hygiène et sécurité tiennent un rôle de conseil
sur les grands projets, comme
la création ou l’aménagement

d’un laboratoire ou d’un bâtiment. Ils apportent une expertise
sur l’aspect réglementaire en
terme de sécurité, d’hygiène et
d’environnement, ainsi que sur
les choix des équipements et sur
l’aménagement. « Nous contribuons à la préparation et assurons le suivi des visites périodiques
de la Commission de sécurité
en collaboration avec les directions de composante et les services patrimoniaux d’AMU. Ces
visites permettent de vérifier le
respect des règles en matière de
sécurité incendie pour tous nos
bâtiments classés ERP (établissement recevant du public) et IGH
(immeuble de grande hauteur).
La périodicité est de 3 ou 5 ans
en fonction du classement du
bâtiment, défini selon l’effectif et
le type d’activité ». En lien avec
de nombreux interlocuteurs, l’ingénieur hygiène et sécurité doit
être à l’écoute des usagers et
être force de propositions pour
améliorer leur quotidien. « Nous
devons entretenir de bonnes
relations avec l’ensemble de la
communauté universitaire, pour
garantir une bonne circulation
des informations et la sécurité des
usagers ».

21

À l’honneur

Le dossier > La vie des Conseils > Au cœur des campus > Les directions > Métiers > À l’honneur >
La vie des labos > La science pour tous > Innovation > Ensemble > Paroles d’experts > Brèves >

Chevalier dans l'Ordre
National du Mérite

Virginie Baby Collin présente un parcours scientifique et professionnel
impressionnant dont la dimension
internationale se retrouve dans la
diversité des terrains parcourus.

Virginie
Baby-Collin

22

Virginie Baby-Collin, Professeure de
géographie à Aix-Marseille Université
et membre du laboratoire Telemme, a
été décorée de l'insigne de Chevalier
dans l’Ordre National du Mérite le 5
décembre 2016 par le Professeur Yvon
Berland, Président d’AMU. Spécialiste
de géographie urbaine, des migrations et du développement, elle a
beaucoup travaillé en Amérique
latine, et plus récemment aux ÉtatsUnis et en Europe méditerranéenne
(Espagne, France).

Cursus de normalienne, agrégée,
docteure en géographie de l'université de Toulouse II Le Mirail en
2000, maître de conférences en
géographie à l'université de Paris X
Nanterre en 2001, puis à l'université de
Provence en 2004, elle devient professeure à l'ESPE d'Aix-Marseille Université
en 2015, après une habilitation à diriger des recherches soutenue en 2014
à l'université de Paris Ouest. Elle a été
accueillie par plusieurs universités
étrangères, notamment à New York
par l'université de Columbia, où elle a
séjourné entre 2010 et 2012 lors d'une
délégation CNRS. Elle est titulaire de
la Prime d’Excellence Scientifique
d’Aix-Marseille Université, et membre
junior de l'Institut Universitaire de
France depuis 2015, sur un projet qui
interroge les trajectoires des jeunes
générations issues de la migration
en Europe et aux États-Unis. Ses nom-

breuses recherches, travaux et publications, tant en français qu'en anglais
et en espagnol, langues qu'elle manie
couramment, ont contribué à en faire
une référence dans son domaine.
Très investie dans l'enseignement
et la formation à la recherche, elle
accompagne la formation des professeurs d'histoire-géographie du
second degré (au sein des préparations CAPES, agrégation, master
MEEF), comme de nombreux masterants et doctorants de géographie,
dont l'un – Assaf Dahdah - vient de
recevoir le prix de thèse d'AMU 2016,
ainsi que le prix du CNFG (centre
national français de géographie) et
de l'AUF-Moyen Orient. À la Maison
méditerranéenne des sciences de
l'homme, elle codirige depuis 2009
le programme de recherches transversal MIMED, sur les migrations et les
mobilités en Méditerranée et au-delà.
Entre 2012 et 2015, elle a également
été chargée de mission aux relations
internationales d’AMU pour l’Aire
Amérique-Australie.

La lettre d’AMU n°46

Chevalier dans l'Ordre
National du Mérite

« Lorsqu’un collègue m’a appris ma
nomination au Journal Officiel, j’étais
stupéfaite. Au quotidien, nous travaillons spontanément, sans attendre
quelconque récompense ou même
y penser. Je ne m’attendais pas à
recevoir une telle distinction », décrit
Sylvie Daviet, distinguée Chevalier
dans l’Ordre National du Mérite le
5 décembre dernier, à la Maison
méditerranéenne des sciences de
l’homme (MMSH). Après avoir enseigné dans plusieurs établissements
d’enseignement secondaire, Sylvie
Daviet a débuté à l’université de
Provence en 1992, en tant que Maître
de conférences en géographie. En
1996, elle a intégré la MMSH, pour
laquelle elle éprouve un attachement singulier : « La MMSH est un lieu
unique de recherche, de production,
de relation et de dynamisme sur l’espace méditerranéen. Je la considère
comme ma seconde maison ! » sourit
Sylvie Daviet. En 2004, Sylvie Daviet
est devenue directrice de l’UFR
Géographie et Aménagement, puis
est élue en 2006 au Conseil scientifique
de l’université de Provence, fonc-

La lettre d’AMU n°46

tions qu’elle honorera jusqu’en 2008.
Très impliquée au sein de son laboratoire, TELEMME (Temps, Espaces,
Langages,
Europe
Méridionale,
Méditerranée), Sylvie Daviet a
notamment été coresponsable du
groupe de recherche « 
Entreprises
en Méditerranée » (2004-2007) et du
programme « 
Constructions territoriales et dynamiques socio-économiques 
» (2008-2011). En parallèle,
Sylvie Daviet a participé aux travaux
du Comité National Français de
Géographie, entre 2004 et 2012, et
a intégré le conseil de direction de
l’Observatoire Hommes-Milieux du
Bassin minier de Provence, de 2008
à 2013. Enrichie d’une expérience
aux États-Unis dans le cadre d’un
programme de recherche au début
des années 2000, et d’un séjour de 2
ans en Tunisie en délégation CNRS à
l'Institut de Recherche sur le Maghreb
Contemporain, pendant la révolution du 14 janvier 2011, Sylvie Daviet
s’oriente vers les Relations internationales. « Ce moment fort, d’observer
un événement majeur de l’histoire
contemporaine, a élargi ma vision

Sylvie
Daviet
du monde. Les rencontres aussi,
notamment ma découverte de l’université de Madison. Ces expériences
ont profondément marqué ma carrière, et m’ont mise sur le chemin de
cette Vice-présidence », raconte la
géographe. C’est le 16 juillet 2013
que Sylvie Daviet a été nommée
par le Président Yvon Berland, Viceprésidente chargée des Relations
internationales
d’Aix-Marseille
Université, fonction qu’elle assure
avec passion et dévouement.

23

Le dossier > La vie des Conseils > Au cœur des campus > Les directions > Métiers > À l’honneur >
La vie des labos > La science pour tous > Innovation > Ensemble > Paroles d’experts > Brèves >

Jeune chercheuse d’Aix-Marseille
Université, Alice Pisani, cosmologue,
a reçu le 12 octobre dernier l’une des
30 bourses « L’Oréal-Unesco pour les
femmes et la science ».

Alice
Pisani

Ce prix vient récompenser le beau
parcours de cette chercheuse postdoctorale en Cosmologie. Alice
Pisani travaille depuis deux ans au
Centre de Physique des Particules
de Marseille (CPPM) à Luminy. Ses
recherches portent sur les vides cosmiques. Sa recherche est novatrice
car elle étudie ces zones sous-denses
de l’Univers, alors que la recherche
en Cosmologie se focalise en grande
majorité sur les parties les plus denses
de l’Univers, denses de galaxies. Alice
fait partie du groupe Renoir, spécialisé dans l’étude de l’énergie noire

Crédit photo : L'Oréal

Prix l'Oréal-UNESCO

et qui contribue au développement
du satellite Euclid qui sera lancé en
2020, permettant d’étudier ce côté
obscur de l’Univers. Pour elle, ces
vides immenses peuvent expliquer
cette énergie noire mystérieuse, qui
constituerait 70% de l’Univers et qui
serait responsable de l’accélération
de son expansion. Lors de sa thèse,
elle a développé une méthode permettant de reconstruire en détail et
pour la première fois la forme des
vides à partir des données des télescopes. « 
Je regarde le vide pour
comprendre l’infiniment grand  !  ».
Cette bourse l’Oréal-Unesco va,
entre autres, lui permettre de valoriser
son travail en finançant des voyages
pour participer à des conférences
internationales.

24

La lettre d’AMU n°46

La vie des labos

Le dossier > La vie des Conseils > Au cœur des campus > Les directions > Métiers > À l’honneur >
La vie des labos > La science pour tous > Innovation > Ensemble > Paroles d’experts > Brèves >

Découverte d’un nouveau principe actif
ayant un effet thérapeutique dans la Progéria
de Hutchinson-Gilford

Nicolas Lévy

Annachiara De Sandre-Giovannoli

Claire Navarro

En collaboration avec l’équipe du Pr Nicolas Lévy
(AMU-INSERM UMR_S910, faculté de médecine),
une équipe du laboratoire I-stem dirigée par le
Dr Xavier Nissan, a mis en évidence l’effet de la
metformine, un antidiabétique couramment utilisé, pour le traitement d’une maladie génétique
caractérisée par un vieillissement accéléré, la
Progéria. Cette étude montre que la metformine
est capable de diminuer la production de la
progérine, protéine toxique à l’origine du vieillissement accéléré, et d’améliorer des paramètres
pathologiques (ex : anomalie de la morphologie
nucléaire) dans les cellules pluripotentes induites
des patients. Ces travaux, soutenus par l’AFMTéléthon, AMU et l’Inserm, ont été publiés en
Novembre dans la revue Aging and Mechanisms
of Disease (NPJ). La collaboration de l’équipe du
Pr Lévy avec le Dr Nissan dure depuis plusieurs
années, ayant permis la découverte d’autres

molécules prometteuses. En effet, différentes pistes
thérapeutiques, dont notamment une utilisant
une approche de thérapie génique ‘antisens’,
sont en cours de développement préclinique par
l’équipe du Pr Lévy, dans un cadre de recherche
translationnelle.
Metformin decreases progerin expression and alleviates pathological defects of
Hutchinson – Gilford progeria syndrome cells.
A-L. Egesipe, S. Blondel, A. Lo Cicero, A-L. Jaskowiak, C. Navarro, A. De SandreGiovannoli, N. Levy, M. Peschanski and X. Nissan
Aging and Mechanisms of Disease (Nature Publishing Group), 2016

CONTACT

Nicolas Lévy
Département de Génétique Médicale, Laboratoire de
Génétique Moléculaire
INSERM UMR_S 910, « Génétique médicale et
génomique fonctionnelle », faculté de médecine,
Aix-Marseille Université
nicolas.levy@univ-amu.fr

25

La lettre d’AMU n°46

Le dossier > La vie des Conseils > Au cœur des campus > Les directions > Métiers > À l’honneur >
La vie des labos > La science pour tous > Innovation > Ensemble > Paroles d’experts > Brèves >

La pédagogisation de l’université: la mise
en œuvre de la politique de l’enseignement
supérieur et ses effets sur les relations sociales
L’évaluation de la qualité constitue désormais une des principales
orientations de la politique de
l’enseignement
supérieur.
Une
recherche doctorale, menée au
sein de l’Axe 3 du LAMES, a permis
Sophia Stavrou
d’examiner les effets du dispositif
d’évaluation sur les transformations
de l’enseignement universitaire. Par le cadrage
technico-pratique qu’il établit dans la production
des programmes, ce dispositif fonctionne comme
un instrument gestionnaire efficace, qui rend possible la circulation des normes de qualité du discours politique officiel aux pratiques locales. Outre
cette efficacité, ce dispositif implique également
des effets sociaux sur l'organisation du travail universitaire, la communication et les relations sociales
à l’intérieur du monde académique. L’Université

et ses agents sont positionnés dans des relations
pédagogiques, fondées sur un rapport au savoir et
une tentative de modifier les cadres sociocognitifs
et pratiques d’action. L’article contribue à démontrer les apports du concept de « pédagogisation »
pour l’analyse de la mise en œuvre des politiques
publiques.
“Pedagogising the university: on higher education policy implementation and its effects
on social relations”
S. Stavrou
Journal of Education Policy, 2016, 31(6), 789-804

CONTACT

Sophia Stavrou,
chercheure Associée, Aix-Marseille Université, Laboratoire
Méditerranéen de Sociologie (LAMES), UMR 7305, CNRS,
Aix-en-Provence, France
stavrou_sofia@yahoo.fr

26

La lettre d’AMU n°46

Voir les voix et entendre les visages
Dans la vie de tous les jours, nous
reconnaissons
des
personnes
connues en combinant des signaux
de différentes modalités, particulièrement leur voix et leur visage ;
toutefois, la manière dont notre
Pascal Belin
cerveau combine ces informations
reste mal comprise. En utilisant des techniques
d’apprentissage automatique, un classificateur
mathématique entrainé à classifier l’identité de
visages connus sur la base de l’activité cérébrale
induite par ces visages dans certaines régions
cérébrales peut ensuite classifier l’identité de la
voix de ces personnes connues, et inversement

(« cross-classification »). Cela suggère fortement
l’existence d’un code amodal de représentation
de ces personnes connues dans le cerveau, permettant de les reconnaitre des personnes quelle
que soit la modalité sensorielle.
"Hearing faces and seeing voices": Amodal coding of person identity in the human brain.
B.A.S. Hasan, M. Valdes-Sosa, J. Gross, P. Belin,
Scientifc Reports, 2016, 6(37494)

CONTACT

Pascal Belin,
Professeur, Institut des Neurosciences de la Timone,
UMR 7289, CNRS and Aix-Marseille Université, Marseille
pascal.belin@univ-amu.fr

27

La lettre d’AMU n°46

La science pour tous

Le dossier > La vie des Conseils > Au cœur des campus > Les directions > Métiers > À l’honneur >
La vie des labos > La science pour tous > Innovation > Ensemble > Paroles d’experts > Brèves >

Contrôler la lumière avec

des nanoparticules de silicium
Des chercheurs et ingénieurs de
2 laboratoires Marseillais, l’Institut
Fresnel (UMR 7249) et le CINAM
(UMR 7325), sont récemment
parvenus à exploiter l’interaction résonante entre la lumière
et des nanoparticules de silicium pour reproduire à l’échelle
micrométrique
une
célèbre
toile de Mondrian et détecter
des molécules individuelles. Ces
2 avancées ont fait l’objet de
publications dans les revues ACS
Nano et Nano Letters.

28

Les nanoparticules métalliques
comme l’or, l’argent ou l’aluminium ont attiré d’intenses
recherches depuis une vingtaine
d’années car elles sont le siège
d’une résonance électromagnétique liée à l’excitation collective
des électrons libres du métal.
Mais les particules constituées de
matériaux isolants peuvent également exciter des résonances
électromagnétiques, appelées
résonances de Mie. Des travaux
théoriques menés dans l’équipe
Clarté de l’Institut Fresnel ont
récemment démontré que ces
résonances
morphologiques
pouvaient sous certaines conditions conduire à des renforcements de champs identiques à
ceux produits par les particules
métalliques. En d’autres mots, ces
chercheurs ont montré que les
réponses optiques liées à l’excita-

tion résonante d’électrons libres
par la lumière pouvaient être
reproduites par des matériaux
isolants, dépourvus d’électrons
libres !
Les chercheurs de l’Institut Fresnel
ont exploité ces résonances dites
de Mie dans des particules diélectriques en silicium. Ils ont en
particulier, exploité les renforcements de l’intensité lumineuse
entre deux particules séparées
de seulement 20 nanomètres
pour détecter des molécules
fluorescentes individuelles. Ces
nanostructures en silicium ont été
fabriquées conjointement entre
les plateformes technologiques
de l’Institut Fresnel (Espace
Photonique) pour le dépôt des
couches minces de silicium et
du CINAM (Planète) pour la gravure des particules. Le nombre
moyen de molécules détectées
est diminué d’un facteur 3 600
pour devenir inférieur à l’unité.
Pourquoi réduire ce volume ?
Afin de pouvoir détecter des
molécules individuelles, des virus,
des protéines à des résolutions
ultimes, l’objectif étant de travailler avec des concentrations physiologiques élevées.
Ces recherches ont également
été appliquées à la diffusion résonante de la lumière pour imprimer des images colorées sans

pigment. L’idée est de contrôler
la couleur apparente de chaque
zone par la fréquence de résonance de chaque particule.
Chaque particule va diffuser la
lumière en modifiant le spectre
de diffusion qui au départ était
plat. Certaines fréquences vont
être mieux diffusées que d’autres
et lorsque cette lumière diffusée
rentre en interaction avec l’œil
ou un capteur d’image, cette
particule apparaît colorée. La
fréquence de résonance dépendant de la taille et de la forme
de la particule, une palette de
couleurs structurelles a pu être
reproduite en modifiant le diamètre des particules. Les plus
grosses particules vont donner du
blanc, les plus petites du bleu. On
confère de la couleur à la matière
qui au départ n’en avait pas. Tout
ceci s’observe au microscope à
petite échelle.
Pour illustrer le potentiel et l’intérêt de cette technique, Nicolas
Bonod et ses collègues ont relevé
le défi de reproduire une célèbre
toile de Piet Mondrian à l’échelle
1:1 200° dans une monocouche
de silicium - donc sans peinture,
sans pigment, sans colorant qui
eux, sont basés sur une interaction à l’échelle moléculaire.
Ces découvertes seront applicables dans le futur dans les

La lettre d’AMU n°46

Micro reproduction de la « Composition en rouge, jaune, bleu et noir » de Piet Mondrian (à l’échelle
1 :1200, d’une taille de 500 µm x 500 µm) fabriquée en silicium amorphe sur un support de verre.
L’image a été obtenue par un microscope optique en champ sombre. Le diamètre de nanoparticules
cylindriques utilisées est de 70 nm pour la coloration en bleu, 100 nm pour le jaune, 130 nm pour
le rouge et 210 nm pour le blanc. Les zones sans nanoparticule de silicium apparaissent en noir.
L’original du tableau de Mondrian est exposé à Haags Gemeentemuseum aux Pays-Bas.

Image obtenue en microscopie électronique de 2 particules de silicium séparées par une distance
de 20 nm. Cet interstice est le siège d’un renforcement important de la lumière émise par un laser.
Le volume de détection est beaucoup plus petit que celui qui serait obtenu avec un faisceau
focalisé par un objectif de très grande qualité. Le nombre moyen de molécules observées dans cet
interstice est inférieur à l’unité. Le traitement du signal de fluorescence en fonction du temps (en
rouge), autrement dit du nombre de photons émis en fonction du temps par les molécules présentes
dans l’interstice, permet de montrer que ce signal est multiplié par un facteur supérieur à 200.

marchés de la sécurité, comme
certifier les billets de banque,
les cartes bleues… ou encore
dans les filtres colorés des capteurs d’images des téléphones
portables, et plus généralement
dans tous les effets colorés où il
sera possible ou nécessaire de se
passer de pigments.

La lettre d’AMU n°46

Collaboration : l’Institut Fresnel et le CINAM en
collaboration avec l’Institut des NanoSciences
de Paris, l’Institut Langevin, ICFO, l’Institut Charles
Delaunay.
Ces travaux ont été soutenus par A*Midex (projet
Étoiles Montantes), une partie de ces travaux
a été soutenue par le Conseil Européen de la
Recherche (ERC 278242).

CONTACT CHERCHEUR :
Nicolas Bonod

POUR EN SAVOIR PLUS :
“«Plasmonics» with dielectrics”, Optics &
Photonics News, February 2016.
“All-Dielectric
Silicon
Nanogap
Antennas To Enhance the Fluorescence
of Single Molecules”, Nano Letters, 2016,
16, 5143-5151
“All-dielectric colored metasurfaces
with silicon Mie resonators”, J. Proust, F.
Bedu, B. Gallas, I. Ozerov, and N. Bonod,
ACS Nano, 2016,10, 7761-7767

29

Ensemble

Le dossier > La vie des Conseils > Au cœur des campus > Les directions > Métiers > À l’honneur >
La vie des labos > La science pour tous > Innovation > Ensemble > Paroles d’experts > Brèves >

La mission handicap : une action

commune au service d’une grande cause
Dédiée aux étudiants d’AMU, la
mission handicap est pleinement
intégrée à la Direction des études
et de la vie étudiante (DEVE).
Les agents des Bureaux de la vie
étudiante (BVE) remplissent ainsi
une double fonction : gérer la
vie étudiante et répondre aux
enjeux du handicap. Portée par le
Chargé de mission Handicap, le
Pr Laurent Bensoussan, la mission
handicap accompagne sur tous
les campus, les étudiants déclarés
en situation de handicap, aussi
bien dans leur vie étudiante que
dans leur parcours académique. Il
s’agit de permettre au plus grand
nombre l’accès aux formations,
activités et manifestations portées
par Aix-Marseille Université.

30

Les BVE accueillent et orientent
les étudiants en situation de
handicap en fonction de leurs
besoins. En cas de demande
d’aménagement pour les examens par exemple, les étudiants
sont dirigés vers le Service interuniversitaire de médecine préventive et de promotion de la santé
(SIUMPPS), qui établit les besoins
précis. Des réunions, rassemblant
agents de la Mission, enseignants
et services administratifs, organisent la vie académique de
l’étudiant en situation de handicap et fixent des mesures via
le Projet Personnalisé d'Études
Supérieures (PPES), contrat entre
l’étudiant et l’établissement sur

les aménagements mis en place
pour accompagner l’étudiant
tout au long de son parcours.

La question du
handicap nous
concerne tous
La mission handicap s’est professionnalisée au fil des années,
assurant la mise en place, le
suivi et la coordination de ces
aménagements. Les personnes
atteintes d’un handicap ancien,
ou survenant brutalement pendant le cursus universitaire, sont
accompagnées. Par exemple,
un aménagement spécifique a
été déployé pour un étudiant
atteint d’une maladie rare,
caractérisée par une grande
sensibilité aux rayons du soleil.
Pour cet étudiant, la mobilisation
et les efforts de tous (enseignants,
personnels administratifs et étudiants) ont porté tant sur des travaux que sur des aménagements
pédagogiques. La mission handicap constitue un lien important
entre les étudiants en situation
de handicap et l’université via
un réseau de référents handicap,
composé d’enseignants et personnels administratifs sur chaque
composante.
Le handicap étant une préoccupation collective, de nombreux

services d’AMU sont impliqués
autour de la thématique. Au-delà
de l’action du SIUMPS, le Service
universitaire des activités physiques et sportives (SUAPS) met en
place des dispositifs dédiés aux
étudiants en situation de handicap, avec un accompagnement
individualisé et personnalisé. AMU
s’appuie également sur le soutien
du CROUS, de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH), et d’autres
intervenants extérieurs. Du côté
des personnels, le Bureau handicap de la Direction des ressources humaines accompagne
les agents en situation de handicap en poste au sein de l’établissement. L’ensemble de ces
acteurs seront évidemment au
centre du futur Schéma directeur
du handicap.
Pour toute information concernant
la mission handicap, contactez le
04 42 17 25 21

Quelques chiffres
• 8 équivalents temps plein dédiés à
la mission handicap ;
• 30 référents handicap au sein des
composantes ;
• 1 218 étudiants déclarés en situation
de handicap en 2015-2016 ;
• 876 étudiants accompagnés par la
mission handicap en 2015-2016

La lettre d’AMU n°46

LE HANDICAP...
Parlons-en !
Aix-Marseille Université a créé un bureau handicap à destination de tous ses
personnels, contractuels et titulaires.

Mission
Handicap

Au sein de la DRH, au Pharo, ce bureau handicap vous accompagnera dans vos
démarches d’aide et de compensation de votre handicap grâce à différentes actions :
❱ Informations
❱ Aménagements de votre poste de travail
❱ Sensibilisation

bureau handicap
Jardin du PharoLa
- 58
Boulevard
Charles Livon
- 13284
Cedex 07
mission
handicap
accueille
et Marseille
accompagne

du lundi au
9h30deà handicap
17h physique,
lesvendredi
étudiants ende
situation
Bérangère Carron
- Responsable
bureau handicap
sensoriel
ou psychique,
de dyslexie ou d’un
04 91 39 66 53 - drh-gpeec-handicap@univ-amu.fr

trouble de santé invalidant à longue durée.

www.univ-amu.fr
La lettre d’AMU n°46

31

Paroles d'experts

Le dossier > La vie des Conseils > Au cœur des campus > Les directions > Métiers > À l’honneur >
La vie des labos > La science pour tous > Innovation > Ensemble > Paroles d’experts > Brèves >

Le dictionnaire de la
Méditerranée, croisements
de points de vues scientifiques.

QUESTIONS à
Maryline Crivello
co-auteur du dictionnaire,
historienne, professeure des
universités et directrice de la
fondation A*Midex (Initiative
d'excellence d'AMU). Spécialiste
des questions mémorielles, des
usages du passé et des médias
(TELEMME, Aix-Marseille Université
- CNRS).

32

Qu’est-ce que le
dictionnaire de la
Méditerranée ?
Ce dictionnaire invite à comprendre les conceptions scientifiques de la Méditerranée dans
une perspective pluridisciplinaire.
Des chercheurs, archéologues,
anthropologues,
géographes,
politistes, historiens, croisent et
comparent ainsi leurs savoirs
et leurs points de vue. C’est
une invitation au voyage en
Méditerranée, une invitation
à penser ce qui constitue la
Méditerranée en tant qu’espace
régional aujourd’hui. Le dictionnaire rassemble plus de 200
entrées, les plus diverses, sélectionnées pour apporter des éclai-

rages sur les débats en cours, tels
que « colonisation », « conversion », « Printemps arabe » ou
« fromage », « poil », « corail ».
Ces notices ont toutes un point
commun : établir un état des
lieux des connaissances sur la
Méditerranée.
On y retrouve des termes associés
implicitement à certaines représentations de la Méditerranée :
Albert Camus, Fernand Braudel,
cités barbaresques, croisades,
monothéisme ou bataille de
Lépante... D’autres notices ont
un caractère plus générique –
cinéma, opéra, architecture,
conflit, temps ou vent – et les
auteurs ont alors caractérisé la
dimension
méditerranéenne.

La lettre d’AMU n°46

Enfin, il y a des entrées singulières
proposées par des chercheurs
et qui tendent à dénouer certains stéréotypes. Par exemple,
l’entrée « 
Anthropologie biologique », définie comme l’étude
de l’homme, de sa variabilité et
de son évolution à partir de données biologiques et qui interroge
ensuite, l’étude de la couleur de la
peau, la taille des populations, les
groupes sanguins, les marqueurs
de l’ADN et enfin les pathologiques génétiques dans les populations méditerranéennes.
En fait, il s’agit majoritairement
de courts articles, plus que de
simples définitions qui intègrent
une constitution des savoirs, des
problématiques et des perspectives de recherches. Les
notices ordonnées alphabétiquement couvrent cinq grands
axes organisés selon une grille de
questionnement préalable : les
savoirs, les espaces, les histoires
et les mémoires, les figures et les
pratiques.

Ce travail a nécessité
8 années. Pourquoi avoir
réalisé ce dictionnaire ?
C’est une élaboration scientifique et intellectuelle qui a pour
but de faire avancer la connaissance. Il ne s’agit certainement
pas de poser l’identité de la
Méditerranée comme un dogme
mais bien au contraire, de faire
varier les perspectives et d’accepter que plusieurs conceptions
de la Méditerranée coexistent.

La lettre d’AMU n°46

Plus de 150 chercheurs ont participé à ce projet, initié au sein
d’un réseau d’excellence européen Ramses², coordonné par
la Maison Méditerranéenne des
Sciences de Homme, regroupant 30 centre de recherches
en sciences humaines et sociales
pour faire converger des acquis
et des compétences. Au total,
huit années de travail durant lesquelles les directeurs d’ouvrages,
les auteurs, les experts, les éditeurs et le comité scientifique
ont débattu, échangé et ont fait
évoluer le projet initial pour aboutir au dictionnaire. C’est aussi une
aventure humaine et le résultat
d’un véritable travail collectif.

À quel public le
dictionnaire est-il destiné ?
Le dictionnaire est destiné aux
chercheurs, aux étudiants mais
aussi à tous ceux qui s’interrogent
sur cette Méditerranée sans
cesse sollicitée par l’actualité. On
peut feuilleter le dictionnaire à sa
guise, en fonction de ses curiosités
pour apprendre ou pour s’étonner quelquefois. Il a été édité
par Actes Sud et vous pouvez le
trouver dans toutes les librairies, à
la Fnac et tous les sites de vente
en ligne. Une version arabe sera
prochainement accessible. Nous
avons une demande de traduction en coréen, et nous prévoyons surtout une traduction en
version anglaise.
Dans le prolongement de ce travail, une publication numérique

Dictionnaire de
la Méditerranée
Sous la direction de Dionigi Albera,
Maryline Crivello et Mohamed Tozy
en collaboration avec Gisèle Seimandi
Éditions Actes Sud, avec le concours de la
Maison méditerranéenne des sciences de
l'homme (Aix Marseille Université / CNRS)
est prévue sur le site de la MMSH.
Le dictionnaire, dans cette version évolutive, s’enrichira de
nouvelles notices. C’est un projet
ouvert.
Le
dictionnaire
de
la
Méditerranée a été présenté lors
des Rencontres d’Averroès par le
Président d’AMU Yvon Berland,
qui a souligné la cohérence
entre cette publication et la politique de notre université tournée
vers la construction des études
méditerranéennes.

33

Brèves

Le dossier > La vie des Conseils > Au cœur des campus > Les directions > Métiers > À l’honneur >
La vie des labos > La science pour tous > Innovation > Ensemble > Paroles d’experts > Brèves >

1er Prix Départemental pour la Recherche en Provence
Julien Favier, enseignant-chercheur au laboratoire
de mécanique modélisations et procédés propres
(M2P2), gagne le Grand Prix attribué dans le cadre
du 1er Prix Départemental pour la Recherche en
Provence quelques jours après avoir obtenu son
habilitation à diriger des recherches (HDR). Ce prix
a pour objectif de mettre à l’honneur la communauté scientifique du département, l’excellence

des acteurs de la recherche et en même temps
favoriser le dialogue science-société.
Les travaux du jeune chercheur en simulation
numérique pour la mécanique des fluides ont été
récompensés pour leur complexité, leur interdisciplinarité, leur originalité et leur applicabilité future
dans des domaines comme l'aéronautique ou la
médecine.

Le nouveau logo d'AMU suite à
la pérennisation de l'initiative d'excellence

34

L'initiative d'excellence du site, A*Midex, portée
par Aix-Marseille Université et ses partenaires a
obtenu sa pérennisation à l'issue de sa période
probatoire. Cette belle réussite, au bénéfice de
l'ensemble de notre communauté scientifique et
universitaire et de notre territoire, sera dorénavant
visible sur les supports de communication institutionnelle de l'université avec le rajout de la mention "initiative d'excellence" au logo de l'université.

La lettre d’AMU n°46

Soirée académique :
palmes académiques et médailles de l’université

Le 8 décembre a eu lieu la soirée académique
annuelle à la faculté de médecine sur le campus
Timone à Marseille. Le Président Yvon Berland a
remis aux promus 2016 les diplômes et insignes de
chevaliers, officiers et commandeurs de l’Ordre
National des Palmes Académiques ainsi que la
médaille de l’université. Les palmes académiques
constituent une décoration française pour honorer
des membres éminents de l'université félicités pour
leur implication dans leurs missions.

Oliver Keramidas
Philippe Kock
Françoise Le bris
Georges Leonetti
Patrick Maignan
Marie-Madeleine
Mazzier
Yamina Ouahhoud
Marylène Paul
Jean Peytavin

38 Chevaliers :
Mohamed Abdellaoui
Marc Barthet
Mireille Bastien
Lydie Benaroche
Philippe Boivin
Philippe Bonfils
Sophie Bouffier
Valérie Canova
Jean-Pierre Centi
Marjolaine Chatoney

5 Officiers :
Philippe Berbis
Martine Laumet
Jean-Marc Layet

La lettre d’AMU n°46

Joseph Ciccolini
Jean-Michel Claverie
François Devred
Josiane Giglio
Christophe Girardeaux
Pierre Granier
Jean-Marie Grulier
Rahma Guerin
Younis Hermes
Stéphanie Huguet

2 Commandeurs :
Jacques Ginestié

Jeanine Predal
Emmanuel Putman
Jean-Francis Ranucci
Elisabeth Roucolle
Sophie Saffi
Patricia Scopetta
Corinne Singellos
Badr Eddine Tehhani
André Thevand

Dominique Maraninchi
Andrée Robaglia-Schlupp

Théa Picquet

3 Médaillés de l’université :
Bernard Cousin
Renée Moustier
Jacques Derrien

35

Le dossier > La vie des Conseils > Au cœur des campus > Les directions > Métiers > À l’honneur >
La vie des labos > La science pour tous > Innovation > Ensemble > Paroles d’experts > Brèves >

A*Midex : une journée placée
sous le signe de l’excellence
Le mercredi 23 novembre la journée « Académie
d’Excellence » était consacrée aux projets de formation soutenus par A*Midex. Organisé au Pharo,
l’événement a permis de réaliser un état des lieux
des actions pédagogiques entreprises jusqu’à présent, via l’intervention de partenaires-clés de la
formation et la diffusion de quelques réalisations

des équipes universitaires. Temps d’échanges et
de réflexion, plusieurs ateliers thématiques parallèles étaient organisés l’après-midi, autour des projets lauréats de la période 2016-2018, avec pour
objectif, d’envisager des perspectives. Avec plus
de 100 participants, cette 1ère journée « Académie
d’Excellence » a été une réussite.

36

La lettre d’AMU n°46

8e colloque médias et santé : le sport à l’honneur
Jeudi 1er décembre dernier, la faculté de médecine de la Timone accueillait le 8e colloque médias
et santé. Organisé par Aix-Marseille Université et
le groupe La Provence, le colloque avait cette
année pour thème « Le sport, c’est la santé ? ».
Autour d’Yvon Berland, Président d’AMU, et de
Claude Perrier, Président Directeur Général de La
Provence, de nombreux professionnels et experts

du monde des médias, de la santé et du sport sont
intervenus devant un amphithéâtre Toga comble,
parmi lesquels deux athlètes de haut niveau : le
footballeur Djibril Cissé et le nageur Fabien Gillot.
À cette occasion, 4 trophées ont été remis : le trophée « Médias et santé », le trophée « Recherche
et innovation médicale », le trophée du public et le
trophée coup de cœur.

L’EU3M : enseignement pluridisciplinaire
sur simulateur haute-fidélité
Grâce au financement de la région PACA à hauteur de 80 % du projet, l’école de Maïeutique
vient d’acquérir un mannequin haute-fidélité
permettant de simuler les situations obstétricales
d’urgence.
La création d’un groupe de travail pluridisciplinaire permettra aux étudiants en Maïeutique de

travailler notamment avec des internes d’Anesthésie Réanimation et des internes en Gynécoobstétrique sur des scénarios adaptés. L’objectif :
s’exercer ensemble à la gestion de situations d’urgence simulées et d’éviter « la première fois sur le
patient ». L’équipe y travaille depuis plusieurs mois
et le premier scénario devrait être testé avant la fin
de l’année universitaire.

Cérémonie des retraités
Comme traditionnellement, les personnels retraités de l'année ont été invités par le Président le 8
décembre au Pharo. Une cinquantaine de jeunes
retraités ont répondu présents accompagnés souvent d’un proche. Après une allocution du Président
et la remise d'un cadeau préparé par le SCASC, ils

ont partagé un buffet amical. Tous les participants :
retraités, personnels de la DRH qui les ont côtoyés
tout au long de leur carrière, Yannick Luciani directrice du SCASC et anciens collègues de travail... ont
pu échanger et amorcer le réseau des anciens personnels AMU : « AMU un jour, AMU toujours".

37

La lettre d’AMU n°46

Le dossier > La vie des Conseils > Au cœur des campus > Les directions > Métiers > À l’honneur >
La vie des labos > La science pour tous > Innovation > Ensemble > Paroles d’experts > Brèves >

Publications des presses universitaires
RECHERCHES ADMINISTRATIVES

CAHIERS DROIT, SCIENCES & TECHNOLOGIES

Droit nucléaire.
Nucléaire et transition énergétique
Sous la direction de Jean-Marie Pontier
et Emmanuel Roux

Regards croisés sur les objets et les
pratiques scientifiques et techniques.
Cahiers Droit, Sciences &
Technologies n° 6
sous la direction de Stéphanie Lacour,
Olivier Leclerc et Laurence Dumoulin

Transition énergétique, COP 21, sont des termes qui
résonnent familièrement et ce qu’ils recouvrent se
présente comme une réponse à la préoccupation
découlant de ce constat désormais non contesté du
réchauffement climatique. Ce dernier est sans doute
l’un des thèmes auxquels le public est le plus sensibilisé.
Quelle que soit sa part, déterminante ou non, l’activité
humaine contribue à ce réchauffement. Simultanément
une autre préoccupation s’est fait jour, celle d’un épuisement progressif des ressources de cette planète qui, pour
longtemps encore, est notre seule demeure.
ISBN : 978-2-7314-1045-7
PUAM – 170 p. – 13 €

INTER-NORMES

Parce que l’intelligence des dispositifs sociotechniques,
de ce qu’ils sont, ce qu’ils produisent, s’enrichit de regards
pluridisciplinaires, parce que les échanges entre droit et
autres sciences humaines et sociales sont trop rares, le
dossier thématique qui compose le cœur de ce sixième
numéro des Cahiers Droit Sciences & Technologies propose de croiser ces perspectives à propos d’objets et de
pratiques scientifiques et techniques. L’interdisciplinarité
n’est pas ici entendue comme un cadre méthodologique fermé impliquant des modalités particulières de
collaboration. Elle doit être pratiquée, mise en œuvre,
expérimentée, mais aussi discutée à partir des formes
concrètes qu’elle prend et des tentatives, fructueuses ou
non qu’elle suscite.
ISBN : 978-2-7314-1035-8
PUAM – 292 p. – 22 €

Justice et diversité culturelle
Odina BENOIST (dir.)
La cohabitation au sein d’une même unité politique de
peuples porteurs de cultures différentes ne caractérise
pas seulement les plus grands empires. Elle se fait aussi,
à des degrés divers à certaines époques de leur histoire,
dans presque toutes les nations, à la suite de conflits
(guerres, colonisation, etc.), d’annexions, ou du fait de
mouvements migratoires. Ce ne sont pas seulement des
groupes humains d’origines différentes qui cohabitent
alors, mais leurs références culturelles, leurs conceptions
de la façon de gérer la vie en société, qu’il s’agisse des
relations au sein de la famille, de la place accordée au
religieux dans la vie publique ou des attentes et des rôles
vis-à-vis de l'État.

38

ISBN : 978-2-7314-1021
PUAM – 210 p. – 15 €

PSYCHOLOGIE SOCIALE
Psychologie et Scolarités
Christine Bailleux, dir.
Enseignants-chercheurs en psychologie et praticiens
proposent un regard croisé sur quelques enjeux majeurs
posés à l’école de la république et sur les solutions envisagées pour répondre aux missions qui lui sont confiées :
transmission des savoirs et des savoir-faire, accueil de
la diversité socio-culturelle et des personnes à besoins
particuliers, prévention et prise en charge des difficultés
d’apprentissage et du décrochage scolaire.
ISBN :979-10-320-0082-3
PUP – Psy – 212 p. – 15 €

La lettre d’AMU n°46

BLOC NOTES
Calendrier des vœux du
Président aux personnels
Mercredi 4 janvier à 13h30
Site Pharo : Amphithéâtre Gastaut
+ galette des Rois en salle des voûtes

LITTÉRATURE MODERNE
Autour d’Aurélien
Lucien Victor
Ce petit ouvrage apporte un éclairage complet sur
Aurélien, ce roman d’Aragon, si attachant par bien des
aspects, qui revient au programme des classes préparatoires littéraires. Heureux événement qui s’inscrit dans le
grand mouvement de retour au poète et au romancier
Aragon sanctionné en particulier ces dernières années
par ses œuvres complètes à La Pléiade et par l’excellente biographie de Ph. Forest (2015).
ISBN : 979-10-320-0081-6
PUP – 1… – 156 p. – 7 €

Jeudi 5 janvier à 13h30
Site Saint-Jérôme : amphithéâtre EGIM Sud
+ galette des Rois en salle des Actes
Lundi 9 janvier à 13h30
Site Saint-Charles : Amphithéâtre Sciences Naturelles
+ galette des Rois à l'Espace Pouillon
Jeudi 12 janvier à 13h30
Site Aix-en-Provence - ALLSH : Amphithéâtre 1
+ en attente de confirmation de salle pour la galette des Rois
Lundi 16 janvier à 13h
Site Luminy - Polytech : Amphithéâtre Bâtiment A
+ galette des Rois à la caféteria
Mercredi 18 janvier à 13h30
Site Timone - faculté de médecine : Auditorium Toga
+ galette des Rois dans le Grand Hall

GÉOGRAPHIE DE L’ENVIRONNEMENT
Habiter le littoral
Enjeux contemporains
Samuel Robert & Hélène Melin, dir.
Cet ouvrage rend compte de l’habitabilité des littoraux
en ce début de XXIe siècle, en revisitant le rapport instauré par les sociétés humaines avec le milieu côtier à
travers l’acte « d’habiter ». Par des approches disciplinaires et des terrains variés, il propose un dialogue sur
un sujet stratégique, dans un contexte où les relations
entre humanité et environnement n’ont jamais été aussi
tendues.
ISBN : 979-10-320-0084-7
PUP – Espace et développement durable – 472 p. – 25 €

Événements
Jeudi 12 janvier à 10h00
Signature d'un accord-cadre AMU/Société Canal de Provence, Salle du
Conseil, siège d’AMU, Le Pharo, Marseille
Mardi 17 janvier à 18h00
Soirée des champions sportifs, Amphithéâtre Gastaut et Salle des voûtes,
siège d’AMU, Le Pharo, Marseille
Vendredi 20 janvier à 10h15
Inauguration du Salon de l'étudiant, Parc Chanot - Rond-point du Prado,
Marseille

39

La lettre d’AMU n°46


Aperçu du document lettre_amu_n46_dec2016_web.pdf - page 1/40

 
lettre_amu_n46_dec2016_web.pdf - page 2/40
lettre_amu_n46_dec2016_web.pdf - page 3/40
lettre_amu_n46_dec2016_web.pdf - page 4/40
lettre_amu_n46_dec2016_web.pdf - page 5/40
lettre_amu_n46_dec2016_web.pdf - page 6/40
 




Télécharger le fichier (PDF)




Sur le même sujet..





Ce fichier a été mis en ligne par un utilisateur du site. Identifiant unique du document: 00477858.
⚠️  Signaler un contenu illicite
Pour plus d'informations sur notre politique de lutte contre la diffusion illicite de contenus protégés par droit d'auteur, consultez notre page dédiée.