Mémoire Master 1 Franck BERNARD.pdf


Aperçu du fichier PDF memoire-master-1-franck-bernard.pdf

Page 1...4 5 67850


Aperçu texte


-2resterait impossible de fait (économie) donc la valeur sans le savoir qui y est
affecté est nulle. Racisme, violences, maladies, fanatisme, tous ces effets découlent
en fait d'une incompréhension par les hommes de leur environnement et c'est ce
rapport au savoir que je voulais étudier, notamment dans sa traduction en
structure sociétales hiérarchisées, dont j'ai pu étudier l'incroyable diversité lors de
mes périples. Ma logique est que s'attaquer aux causes est bien plus efficace que
d'en traiter les conséquences quand bien même celles-ci sont les plus visibles.
Donner à manger à l'affamé est une solution de court terme, alors que lui expliquer
pourquoi il ne mange pas à sa fin correspond à lui faire comprendre les raisons de
sa condition et donc lui permettre de les modifier en connaissances de cause. Si on
utilise la première solution, nous le condamnons à vivre de la solidarité toute sa
vie.
J'ai moi-même la passion de m'instruire et c'est aussi pour trouver un sens à cette
passion que je veux prouver que comprendre le système socio-économique dans
lequel nous évoluons permet d'en pointer les incohérences, de les dénoncer pour
enfin les combattre et finalement les changer. L'élite vit de l'ignorance du peuple,
qui en assure la soumission. La liberté commence où l'ignorance finit, car elle
permet l'émancipation humaine et donne la possibilité de transgresser sa condition
sociale.
Nous sommes dans une période de transformation sociale consécutive au
développement accéléré des nouvelles technologies qui remettent en cause les
rapports de production, de travail, au travail, sociaux et interindividuels. La culture
sous toutes ses formes, et notamment l’éducation populaire (comme praxis
culturelle de conscientisation et de transformation) définissent les formes
idéologiques sous lesquelles les hommes prennent conscience de ces conflits et les
mènent jusqu’au bout. L'éducation détermine comment l'individu appréhende le «
voir, comprendre, juger, agir » commun à de nombreux mouvements sociaux et de
jeunesse.
Le projet national d’éducation populaire de la Fédération Française des MJC définit
la culture comme « l’ensemble des savoirs et des méthodes, des modèles
esthétiques et d’organisation permettant de comprendre sa situation dans le
monde, de la décrire, de lui donner un sens, afin de la transformer ».