présentation sophrologie.pdf


Aperçu du fichier PDF presentation-sophrologie.pdf - page 5/7

Page 1 2 3 4 5 6 7



Aperçu texte


Les techniques en sophrologie
La sophronisation de base
Elle permet d’obtenir un état de détente profonde,
comme au bord du sommeil. Autrement dit, elle permet
l’induction vers le niveau sophro-liminal, guidée par la
voix du sophrologue. Elle peut se pratiquer assise, debout
ou allongé.
Il est cependant plus facile d’accéder à cet entraînement
en position allongée.
Il s’agit de porter notre attention progressivement
et lentement sur chaque partie du corps, segment
par segment. Le sophrologue suggère verbalement la
détente musculaire de chaque partie du corps et une
détente mentale. Elle consiste en une prise de conscience
de chaque partie du corps dans sa globalité.
Cette détente du corps, cet ajustement tonique,
vers un tonus plus agréable se fait au rythme de notre
respiration.
Le retour à la conscience ordinaire se fera
progressivement à travers le discours du sophrologue,
proposant de réajuster le tonus de base, de reprendre
contact avec les points d’appui du corps, de faire des
étirements, des respirations…

L’activation intra sophronique
C’est le nom donné aux procédés
réalisés pendant la sophronisation.
Une fois en état sophro-liminal,
l’activation intra-sophronique vient :
soit renforcer l’état sophro
liminal, où l’on suggère l’intégration
des sensations dans l’instant présent.
soit répondre à l’intentionnalité de la séance. Elle répond à la
demande initiale du sujet d’où l’importance de l’entretien initial.
La durée de l’activation intrasophronique est variable selon les
techniques

La relaxation dynamique
C’est un véritable parcours initiatique existentiel.
La Relaxation dynamique du 1er degré, RD1, est
concentrative. Elle s’inspire du yoga. La mise en
mouvement du corps se fait en état sophro-liminal,
debout. Il s’agit de réaliser ces mouvements, en
privilégiant le ressenti en fonction des parties du
corps stimulées.
Les exercices se font les yeux fermés, le plus
souvent en « respiration synchronique » (inspiration,
rétention, stimulation ou tension douce, expiration,
relâchement). Puis s’en suit une pause, un temps
d'intégration, moment privilégié pour percevoir les
sensations expérimentées et les intégrer au corps
tout entier.
Cet enchaînement dans la conscience du geste,
la concentration, la respiration, en alternance avec
des phases récupératives amène à une présence
particulière au corps.

La RD1 permet d’accueillir le ressenti du corps,
qu’il soit agréable ou fait de tensions, de « nœuds »
Ces exercices réalisés lentement, tout en respirant,
peuvent permettre de dénouer certaines tensions
libérant en même temps le flux émotionnel qu’il leur
est souvent associé. Ils amènent à une libération
des tensions et induisent un état de calme.
Le fait de vivre, de découvrir ces différents lieux
du corps, les sensations, leurs formes, volume,
etc. dans le moment présent, en s’abstenant de
tout jugement, permet de cheminer à travers
notre corporalité. Cela permet le renforcement du
schéma corporel.
La relaxation dynamique du 2e degré, RD2 est
contemplative.
Elle s’inspire du bouddhisme tibétain. La mise en
mouvement du corps se fait plutôt assise. Il s’agit de

-4-