les 70 plus Grands Péchés .pdf


Aperçu du fichier PDF les-70-plus-grands-peches.pdf - page 6/52

Page 1 ... 4 5 678 ... 52



Aperçu du document


La conséquence de cette action fut que le Prophète

dispersés. Un jour ou l’Envoyé d’Allah
parlèrent entre eux :

tomba malade et ses cheveux furent

s’était endormi, deux Anges vinrent près de lui et

• Le premier : « Qu’a-t-il ? ».

• Le second : « Ensorcelé ! ».

• Le premier : « Et qui l’a ensorcelé ? ».

• Le second : « Lâbid Ibn Assem, le Juif ».

• Le premier : « Par quoi ? ».

• Le second : « Par un peigne et quelques cheveux ».

• Le premier : « Mais où sont t-‘ils ? »

• Le second : « Dans un spath du palmier caché sous une pierre au fond du puit de «Zarwan ».

Alors le Messager d’Allah s’éveilla et dit : « O Aïcha ! Tu sais qu’Allah vient de m’informer sur
l’origine de mon mal ! » Puis il envoya Ali Ibn Taleb, Az-Zubayr, Amar Ibn Yasser vers le puits.
Arrivés, ils vidèrent le puits de manière à n’y laisser presque rien. L’eau semblait mélangée au
henné. Puis ils soulevèrent la pierre et sortirent le spath contenant quelques uns des cheveux, son
peigne et une corde où il y avait onze nœuds piqués par des aiguillons. Allah fit descendre les deux
dernières sourates du coran : S113 (Al-Falaq) comprenant 5 versets et S114 (An-Nâs) comprenant 6
versets. L’Ange Gabriel de mit à les réciter toutes les deux et a chaque verset récités, un nœud de la
http://bibliotheque-islamique-coran-sunna.over-blog.com/
6


Ce fichier a été mis en ligne par un utilisateur du site. Identifiant unique du document: 00482520.
⚠️  Signaler un contenu illicite
Pour plus d'informations sur notre politique de lutte contre la diffusion illicite de contenus protégés par droit d'auteur, consultez notre page dédiée.