Leçon III Les bonnes oeuvres sont des fruits .pdf


Nom original: Leçon III_Les bonnes oeuvres sont des fruits.pdf
Titre: Microsoft Word - Leçon III_Les bonnes oeuvres sont des fruits, pas le fruit de l'Esprit.docx

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Word / Mac OS X 10.10.5 Quartz PDFContext, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 25/01/2017 à 22:38, depuis l'adresse IP 41.202.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 315 fois.
Taille du document: 80 Ko (4 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


 

 

 

Leçon  III  :  Les  bonnes  oeuvres  sont  des  fruits,  pas  
le  fruit  de  l'Esprit  
 
 
Jésus  est  venu  avec  la  grâce  et  la  vérité.  
Dans  Jean   1  :17,  il  est  écrit  :  «La  loi  a  été  donnée  par  Moïse,  la  grâce  et  la  vérité  
sont  venues  par  Jésus-­‐Christ  ».  
Nous  sommes  justifiés  par  la  Grâce  et  c’est  un  don  gratuit  de  Dieu.  
Cependant  tous  ceux  qui  ont  reçu  la  grâce  de  Dieu,  prennent  la  vérité  qui  est  en  
Christ.  
La  vérité  est  donc  le  fruit  de  la  grâce  reçu  de  Dieu  au  travers  de  Christ.  
Dans  Ephésiens  4  :20-­‐21,  nous  lisons  «  20.  Mais  vous,  ce  n'est  pas  ainsi  que  vous  
avez  appris  Christ,  21  si  du  moins  vous  l'avez  entendu,  et  si,  conformément  à  la  
vérité  qui  est  en  Jésus,  c'est  en  lui  que  vous  avez  été  instruits»    et  aux  versets  22  à  
23,  voici  ce  que  cette  vérité  nous  enseigne  :    
• à   vous   dépouiller   eu   égard   à   votre   vie   passée,   du   vieil   homme   qui   se  
corrompt  par  les  convoitises  trompeuses,    
• à  être  renouvelés  dans  l'esprit  de  votre  intelligence,    
• et   à   revêtir   l'homme   nouveau,   créé   selon   Dieu   dans   une   justice   et   une  
sainteté  que  produit  la  vérité.  
 

 

Les  bonnes  oeuvres  sont  le  fruit  du  dépouillement  
 
Ainsi,  la  vérité  qui  est  en  Christ  nous  instruit  à  tout  ceci.  Cependant,  lorsque  nous  
lisons   plus   bas   aux   versets   24   à   32,   Paul   cite   les   choses   pour   lesquelles   nous  
devons  nous  dépouiller  :  
• Le  mensonge  
• La  colère  
• Le  vol  
• Les  paroles  mauvaises  
• La  désobéissance  au  Saint-­‐Esprit  (ne  pas  l’attrister)  
• L’amertume  
• L’animosité  
• La  clameur  
• La  calomnie  
• Toute  espèce  de  méchanceté  
• Le  cynisme  (manque  de  bonté)  
• L’insensibilité  (manque  de  compassion)  
• Le  manque  de  pardon  

 
Plus  loin  dans  Tite   2  :   11-­‐14,  nous  pouvons  lire  que  :  «  la  grâce  de  Dieu,  source  
de  salut  pour  tous  les  hommes  a  été  manifestée  et  elle  nous  enseigne  à  renoncer  à  
l’impiété  et  aux  convoitises  mondaines  et  à  vivre  dans  le  siècle  présent  selon  la  
sagesse,   la   justice   et   la   piété,   en   attendant   la   bienheureuse   espérance,   et   la  
manifestation   de   la   gloire   du   grand   Dieu   et   de   notre   sauveur   Jésus-­‐Christ,   qui  
s’est  donné  lui-­‐même  pour  nous,  afin  de  nous  racheter  de  toute  iniquité  et  de  se  
faire   un   peuple   qui   lui   appartienne,   purifié   par   lui   et   zélé   pour   les   bonnes  
œuvres.  »  
 
Ce  qu’il  faut  retenir  de  ce  passage  est  que  la  grâce  reçue  doit  produire  en  nous,  les  
fruits  de  la  vérité  qui  sont  en  Jésus-­‐Christ  et  ces  fruits  sont  les  bonnes  œuvres.  
 
 Dans  Tite   3:14,   nous   pouvons   lire  :   «  Il   faut   que  les  nôtres   aussi   apprennent   à  
pratiquer  de  bonnes  oeuvres  pour  subvenir  aux  besoins  pressants,  afin  qu'ils  ne  
soient  pas  sans  produire  des  fruits.  »  
 
Selon  ce  passage,  les  bonnes  œuvres  sont  des  fruits  que  tous  ceux  qui  ont  accepté  
la   grâce   de   Dieu   doivent   porter.   Ainsi   lorsque   Jésus   dit   dans  Matthieu  
7:20  «  C'est   donc   à   leurs  fruits  que   vous   les   reconnaîtrez".   Et   dans    Matthieu  
7:19  «  Tout  arbre  qui  ne  porte  pas  de  bons  fruits  est  coupé  et  jeté  au  feu.  »  
 
Ce   qu’il   faut   comprendre   par   fruits,   ce   sont   les   bonnes   œuvres.   Nous   devons  
produire  des  fruits,  c’est-­‐à-­‐dire  pratiquer  les  bonnes  œuvres.    
 
 
Il  n'y  a  pas  des  fruits  sans  le  fruit  de  l'Esprit  
 
La  question  est  donc  quelles  sont  ces  bonnes  œuvres  que  nous  devons  pratiquées  
ou  ces  fruits  que  nous  devons  porter  ?  
 
Dans  Galates   5   versets   22,   nous   pouvons   lire   que   le   fruit   de   l’Esprit,   c’est  
l’amour,  la  joie,  la  paix…  
 
Il  y  a  une  petite  coquille  dans  ce  passage  dans  la  plupart  des  versions.  Cette  petite  
coquille,  c’est  la  virgule  qu’il  y  a  après  amour.  Il  s’agit  plutôt  de  deux  points  qui  
devaient  être  à  cet  endroit.  
 
Laissez-­‐moi  vous  expliquer  pourquoi  ?  
Tout  d’abord,  il  y  a  une  différence  entre  le  fruit  de  l’Esprit  et  les  fruits  que  nous  
devons  porter.  
 
La  voici  cette  différence  :  
Le  fruit  de  l’Esprit,  Esprit  avec  grand  E,  signifie  que  c’est  le  fruit  du  Saint-­‐Esprit,  
c’est  le  Saint-­‐Esprit  qui  produit  ce  fruit,  pas  nous.  
Et  ce  fruit  de  l’Esprit  c’est  l’amour.  Il  n’est  pas  la  joie,  la  paix….  
Pourquoi  ?   Parce   que   selon   Romains  5  :5,   il   est   écrit   «  Or,   l'espérance   ne   trompe  
point,  parce  que  l'amour  de  Dieu  est  répandu  dans  nos  cœurs  
par  le  Saint-­‐Esprit  qui  nous  a  été  donné.  »  

 
 
 
L’amour  est  le  seul  fruit  de  l’Esprit  
 
Ainsi,  le  fruit  de  l’Esprit  qu’il  s’agit  ici  est  uniquement  l’amour  et  cet  amour  a  été  
répandu   dans   nos   cœurs   par   le   Saint-­‐Esprit.   Ainsi,   tout   enfant   de   Dieu   a   en   lui  
l’amour  de  Dieu.  Car  cet  amour  répandu  dans  nos  cœurs  est  le  caractère  et  la  vie  
de  Dieu.  Aucun  l’homme  ne  peut  produire  cet  amour.  
 
Maintenant,  lisez-­‐moi  bien,  l’amour  que  Dieu  a  répandu  dans  nos  cœurs  par  son  
Esprit   est   invisible   à   l’œil   nu   parce   que   ce   qui   est   Esprit   est   comme   le   vent,   on   ne  
peut  pas  le  voir  ni  l’attraper  mais  on  peut  en  ressentir  les  effets.  
 
Ainsi,  l’amour  qui  a  été  répandu  dans  nos  cœurs  en  tant  que  fruit  de  l’Esprit,  ne  
peut  être  manifesté  qu’au  travers  des  fruits  visibles  par  l’homme,  ces  fruits  sont  
donc   :   la   joie,   la   paix,   la   patience,   la   bonté,   la   bénignité,   la   fidélité,   la   douceur   et   la  
tempérance.  
L’amour  est  quelque  chose  d’abstrait  parce  que  c’est  un  fruit  de  l’Esprit  mais  les  
autres  fruits  sont  concrets  parce  que  c’est  la  manifestation  de  l’amour  abstrait  qui  
est  dans  notre  cœur.    
Vous   comprenez   donc   que   les   fruits   ou   les   bonnes   œuvres   que   nous   devons  
pratiquer   doivent   être   portés   par   le   fruit   de   l’Esprit   qui   est   l’amour  ;   ou   alors,  
doivent  reposer  sur  le  fruit  de  l’Esprit  qui  est  l’amour.  
 
Ainsi,  dans  Galates   5   :22,   voici  comment  ce  passage  devait  être  traduit.  Mais  le  
fruit  de  l’Esprit  est  l’amour  :  la  joie,  la  paix,  la  patience,  la  bonté,  la  bénignité,  la  
fidélité,  la  douceur,  la  tempérance.  
Le  fruit  de  l’Esprit  qui  est  l’amour  est  donc  comme  la  racine  d’une  plante  qu’on  ne  
voit  pas  mais  dont  on  voit  les  fruits  visibles  qui  sont  :  la  joie,  la  paix  ;…  »  
N’oubliez  pas,  ces  bonnes  oeuvres  doivent  être  visibles  comme  le  dit  Jésus  dans  
Matthieu   5   :16   ‘Que   votre   lumière   luise   ainsi   devant   les   hommes,   afin   qu’ils  
VOIENT   VOS   BONNES   ŒUVRES,   et   qu’ils   glorifient   votre   Père   qui   est   dans   les  
cieux  »  
Ainsi,  les  deux  bonnes  traductions  de  ce  passage  de  Galates  5  :22  sont  :  «  Mais  le  
fruit  de  l’Esprit,  c’est  l’amour  :  la  joie,  la  paix,  la  patience,  la  bonté,  la  bénignité,  la  
fidélité,  la  douceur,  la  tempérance  »  
Ou  encore  «  Mais  le  fruit  de  l’Esprit,  c’est  l’amour  qui  se  manifeste  par  la  joie,  la  
paix,  la  patience,  la  bonté,  la  bénignité,  la  fidélité,  la  douceur,  la  tempérance  ».  
 
Personnellement  j’aime  bien  la  deuxième  version,  elle  est  plus  explicite  et  vous  ?  
 
 
Ainsi,   les   bonnes   œuvres   que   nous   devons   pratiquer   devant   les   hommes   ou   les  
fruits  visibles  que  nous  devons  porter  sont  donc  :  
• la  joie  
• la  paix    
• la  patience    
• la  bonté    

 
la  bénignité    
la  fidélité    
la  douceur    
et  la  tempérance  ou  la  maîtrise  de  soi  
 
Nous   sommes   donc   au   terme   de   cette   section   sur   la   question   «  pourquoi   êtes-­‐
vous  chrétien  ?  »,  nous  espérons  vivement  que  cela  vous  a  permis  de  faire  le  point  
en   vous   examinant   vous-­‐même   à   la   lumière   des   bonnes   œuvres,   pour   ne   pas   dire  
des  fruits  que  nous  devons  porter  en  tant  que  chrétiens.  
 
 
 






Aperçu du document Leçon III_Les bonnes oeuvres sont des fruits.pdf - page 1/4

Aperçu du document Leçon III_Les bonnes oeuvres sont des fruits.pdf - page 2/4

Aperçu du document Leçon III_Les bonnes oeuvres sont des fruits.pdf - page 3/4

Aperçu du document Leçon III_Les bonnes oeuvres sont des fruits.pdf - page 4/4




Télécharger le fichier (PDF)




Sur le même sujet..





Ce fichier a été mis en ligne par un utilisateur du site. Identifiant unique du document: 00484245.
⚠️  Signaler un contenu illicite
Pour plus d'informations sur notre politique de lutte contre la diffusion illicite de contenus protégés par droit d'auteur, consultez notre page dédiée.