notetauxdeprofit .pdf


Nom original: notetauxdeprofit.pdf

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Writer / LibreOffice 5.1, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 28/01/2017 à 16:10, depuis l'adresse IP 81.242.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 205 fois.
Taille du document: 141 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)










Aperçu du document


Note 2. le taux de profit (Marx résumé par Mylène Gaulard, 2014)
Avec Pl, la plus­value, C, le capital fixe (les machines, les outils de production mais aussi les patentes ou
les stocks) et V, le capital variable (les salaires), le taux de profit est défini comme :

(2.5)

Taux de Profit=Pl /(C+V )
En divisant les termes par V, le capital variable (ce que nous appelons les salaires), il vient

(2.6)

Taux de Profit=(Pl /V )/(C /V )+(V /V )
en simplifiant V/V par 1, en définissant Pl/V (la plus­value divisée par les salaires) 1  comme le taux
d'exploitation et en définissant C/V (l'ensemble de la capitalisation divisée par les seuls salaires) 2 comme
la composition organique du capital, nous avons

(2.7)

Taux de Profit=Taux d ' exploitation/( composition organique du capital +1)
Avec l'accumulation progressive du capital fixe C, la composition organique du capital augmente (les
salaires  y deviennent   marginaux),  c'est­à­dire  que,  pour  maintenir  un taux  de  profit   constant,  il  faut
augmenter   le   taux   d'exploitation   –   augmenter   les   heures   supplémentaires   gratuites   et   la   durée   de   la
journée de travail, diminuer les salaires, les salaires socialisés et les jours chômés. Comme le taux de
réalisation  ρ (voir ci­dessous) des salaires est supérieur, la déflation salariale qui découle de la nécessité
du maintien du taux de profit est mortelle pour le PIB lui­même, pour l'ensemble de la valeur ajoutée à
terme. C'est cette contradiction qui éclate périodiquement sous forme de crise – nous y reviendrons.

1
2

Dans notre exemple du pain à 2,4€ avec 1,6€ de valeur ajoutée et 1,2€ de masse salariale, nous avons un taux
d'exploitation de 0,2€ (les dividendes) sur 1,2€ (les salaires) soit 15 %.
Dans notre exemple toujours, la composition organique du capital sera le rapport entre la valeur immobilisée et les
salaires. En admettant que la boulangerie loue ses locaux, ce taux est assez bas : en comptant les machines, les
farines voire les patentes, imaginons que cela représente au mieux 30 % du chiffre d'affaire – soit 0,8€ à l'échelle du
pain – ce qui, divisé par la masse salariale de 1,2€ du pain donne une composition organique du capital de 2/3, de
67 %.


Aperçu du document notetauxdeprofit.pdf - page 1/1

Documents similaires


notetauxdeprofit
compoorganique
econproduction
econinflation
le travail dans la sortie du capitalisme 1
masse salariale des organismes de bienfaisance


Sur le même sujet..