INTERNICOLA LÉA .pdf



Nom original: INTERNICOLA_LÉA.pdf

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par PowerPoint / Mac OS X 10.10.5 Quartz PDFContext, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 11/02/2017 à 12:09, depuis l'adresse IP 90.65.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 329 fois.
Taille du document: 4 Mo (14 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)










Aperçu du document


L’Esprit des Lumières

Pourquoi  les  Lumières  ?  –Sor1r    des  ténèbres,  de  l’ignorance  grâce  aux  savoirs  

Sommaire
ü I.  Le  siècle  des  Lumières    
 1)  Contexte  poli1que  
 2)Découvertes  scien1fiques  
 3)Conflits  idéologiques  
ü II.  La  liJérature  au  XVIIIème  siècle  
 1)Principaux  auteurs  
 2)Formes  liJéraires  
 3)Idées,  valeurs  défendues  
ü III.  L’art  de  l’éloquence  
 1)Héritage  an1que  
 2)Etapes  du  discours  
 «3)L’éloquence  au  XVIIIème  siècle  



 
I.  Le  siècle  des  Lumières  (1715-­‐1799)  
Le  siècle  des  Lumières  est  un  mouvement  philosophique  qui  domina  le  
monde  des  idées  en  Europe  au  XVIIIème  siècle.  Le  siècle  1ent  son  nom  
du  fait  que  les  philosophes  des  Lumières  veuillent  combaJre  les  
ténèbres  et  l’ignorance  par  la  diffusion  des  savoirs.      

 
I.  Le  siècle  des  Lumières  (1715-­‐1799)  
 

1723-­‐1774:  
Louis  XV  
consolide  la  monarchie  absolue  
Opposi1on  du  peuple  et  des  
philosophes  

1715-­‐1723:  
Régence  de  Philipe  d’Orléans  
Poli1que  de  détente  
Relance  économique  

1715:  
Mort  de  Louis  XIV  
Fin  de  la  monarchie  
Espérance  pour  une  époque  
nouvelle.  

1799:  
Coup  d’Etat  de  Napoléon  Bonaparte  

1)  CONTEXTE  
POLITIQUE  

1774-­‐1792:  
Crise  économique,  financière  et  
sociale.  

1789-­‐1799:  
Révolu1on  française  
Bouleversements  poli1ques  et  
religieux    
Aboli1on  de  la  royauté  et  des  
privilèges.  

   
2)  Découvertes  scien@fiques  :  «  libérer  les  esprits  de  l’emprise  de  la  religion  par  les  sciences  et  les  savoirs.  »
 
 1729-­‐1811  
 Bougainville  

 découvre  des  
 nouveaux  
 peuples  et  de  
 nouvelles  cultures  
grâce  à  son  tour  du  monde  qu’il  
décrit  dans  des  carnets  de  
voyage.  

Concré1sa1on  du  
système  
héliocentrique  de  
Copernic  (XVème  
siècle)  

 
 
 
 

   
 1707-­‐1788  

 Buffon,  naturaliste  
 français,  montre  une    
 rela1on  entre  les  
Hommes  et  les  animaux  et  
permet  une  classifica1on  des  
espèces.  
 
Lavoisier  (1743-­‐1794)  
 
prouve  que  la  combus1on  
 
résulte  de  la  combinaison  de  
  combus1ble  en  
l’oxygène  avec  le  
  sa  loi  selon  
ques1on.  Il  énonce  
 
laquelle  «  Rien  ne  se  perd,  rien  
ne  se  crée  »  (la  masse  se  
conserve  lors  d’une  combus1on)  

Haller  (1708-­‐1777)  
Médecin  et  naturaliste  suisse  
met  en  avant  la  contrac1on  
musculaire  mais  aussi  le  
système  de  réflexe  en  
analysant  le  système  nerveux.  

3)  Conflits  idéologiques.

Ennemis  communs  aux  philosophes  

Eglise  et  ses  dogmes:  

Absolu1sme  monarchique:  

Les  dogmes  est  une  sorte  de  doctrine  dans  
laquelle  l’Eglise  affirme  la  vérité  sur  le  
monde.  Les  philosophes  grâce  au  savoir  vont  
essayés  de  révéler  la  vérité  et  sor1r  le  peuple  
de  l’endoctrinement  de  l’Eglise.    

Existence  de  Dieu  

Rousseau  croit  
en  la  religion  
naturelle  qui  est  
celle  du  cœur  et  
non  de  la  
société.  Il  suit  
son  cœur.  

Voltaire  voit  
l’univers  comme  
une  grande  
horloge  qui  a  
besoin  d’un  
horloger  pour  
faire  marcher  le  
monde  et  la  
société  

Selon  les  philosophes  ceJe  monarchie  
empêche  la  liberté  de  pensée  et  d’expression  
des  individus  les  laissant  dans  l’indifférence.    
Rejet  de  l’arbitraire.    

Façons  de  penser  différentes  

Diderot  défend  
une  idée  
matérialiste,  ce  
qui  signifie  qu’il  
explique  
l’univers  par  la  
ma1ère  et  les  
sciences  et  non  
par  la  religion.    

Poli1que  

Montesquieu  
écrit  De  l’Esprit  
des  lois  dans  
lequel  il  propose  
la  sépara1on  des  
pouvoirs.    

Rousseau  pense  
a  démocra1e  est  
la  seule  forme  
d'exercice  
normal  de  la  
souveraineté  
qu'il  voit  dans  le  
peuple  

II.  La  liMérature  du  XVIIIème  siècle.
Le  mouvement  des  Lumières  se  dis1ngue  des  autres  mouvements  
intellectuel  car  il  s’adresse  à  l’opinion  public.  Ses  idées  s’adressent  à  la  
société  et  les  philosophes  meJent  en  place  des  espaces  d’échanges  
comme  les  salons,  cafés  liJéraires,  les  académies  et  les  bibliothèques.  
La  liJérature  est  aussi  un  très  bon  moyen  de  diffuser  les  idées  des  
Lumières…  

   Beaumarchais  (1732-­‐
 1799)  Annonciateur  de  la  
 Révolu1on  française.    Le  
 Mariage  de  Figaro  

 Marivaux(1688-­‐1763)  
 Journaliste,  romancier  et  
 amoureux  du  théâtre.  
 Pièce  tragique  :  Annibal  

 D’Alembert  (1717-­‐1783)  
 Mathéma1cien  et  
 philosophe  français  
 ayant  rédigé  
l’Encyclopédie  

 Diderot  (1713-­‐1784)  
 Ecrivain  et  philosophe  
 français  ayant  rédigé  
 l’Encyclopédie  et  ayant  
inventé  la  cri1que  

Voltaire  (1694-­‐1778)  
Ecrivain  et  philosophe  
les  plus  connu  des  
Lumières.  
Chef  du  par1  
philosophique.  
Candide  ou  l’Op1misme.  

3)Principaux  auteurs  

 

Montesquieu  
(1689-­‐1755)  
Penseur  poli1que,  
sociologue,  philosophe  
et  écrivain  français.    
L’Esprit  des  Lois  

 
Rousseau  (1712-­‐1778)  
Ecrivain,  philosophe  et  
musicien  ayant  eu  des  
problèmes  avec  l’Eglise.  
Les  Confessions.  

 

Conte  philosophique:  
Histoire  fic1ve,  cri1que  de  la  
société  et  du  pouvoir  en  place  
pour  transmeJre  des  idées,  
concepts  à  portée  
philosophique.  
Ex:  Candide,  Voltaire.  

Récit  de  voyage    
Philosophes  défendent  les  
nouveaux  peuples  et  accusent  les  
préjugés.  
Ex:  Voyage  autour  du  monde,  
Bougainville.    

Essais  
Genre  argumenta1f  donnant  un  point  de  
vue  sur  un  sujet,  ils  peuvent  être  
explica1f,  démonstra1f  et  polémique.  
Ex:  De  l’Esprit  des  lois,  Montesquieu.      

2)Formes  li>éraires  

Roman  liberBn  
Associa1on  d  ’éro1sme  et  de  
manipula1on.  
Ex:  Les  Bijoux  indiscrets,  Diderot.  

Encyclopédie  
Ou  dic<onnaire  raisonné  des  sciences,  
des  arts  et  des  mé<ers.  
Ouvrage  regroupant  toutes  les  
connaissances  dans  de  nombreux  
domaines  dirigé  par  Diderot  et  
d’Alembert.    

Correspondances  ficBves  
Cri1que  la  société  en  u1lisant  
l’humour  et  un  point  de  vue  étranger.  
Ex:  Le;res  persanes,  Montesquieu.    

Zoom  sur  l’encyclopédie
L’encyclopédie  est  un  ensemble  de  35  volumes  qui    
a  permis  la  collabora1on  de  150  savants  et  philosophes.    
Le  but  de  cet  ouvrage  est  de  rassembler  toutes  les  connaissances  des    
Hommes  pour  les  transmeJre  aux  généra1ons  futures.    
 
La  personne  ayant  inventé  l’encyclopédie  est  Diderot  aidé  par  d’Alembert  les  
premières  années.  Ce  livre  laisse  place  aux  illustra1ons,  celles-­‐ci  permeJent  de  
renforcer  la  visée  de  l’ouvrage.    
 
L’ouvrage  a  été  imprimé  en  4000  exemplaires,  ce  qui  est  considérable  pour  
l’époque.    
   

Contesta1on  
sociale  et  
poli1que    

Hos1lité  à  
l’esclavage    

 
3)  Idées,  valeurs  
défendues  
Contre  
l’intolérance  et  
le  fana1sme  
religieux  

Combat  
l’injus1ce  et  
l’ignorance  

III.  L’art  de  l’éloquence:  1)Héritage  an@que.
Vème  siècle  avant  J.C  
Art  ancien  inventé  par  les  Grecs  qui  permet  de  défendre  une  idée  en  u1lisant  l’argumenta1on.  
Principaux  précurseurs:  Corax,  Tisias,  Lysias  ou  Isocrate.    

Isocrate  

Ier  siècle  avant  J.C  
Traité  De  l’Orateur  par  l‘homme  poli1que  et  avocat  romain  Cicéron  qui  définit  l’éloquence  poli1que  et  donne  des  exemples  
de  ses  discours.    
Ier  siècle  après  J.C  
Quin1lien  rédige  l’Ins1tu1on  oratoire  dans  lequel  il  explique  la  bonne  attude  de  l’orateur  et  ou  il  y  dis1ngue  trois  types  
de  discours  :  
-­‐discours  judiciaire(  discours  des  avocats)  qui  défend  une  personne  ou  prouver  qu’une  chose  est  juste  ou  non.  
-­‐discours  épidicBque  (ou  démonstra1f)  qui  permet  de  parler  d’une  personne  ou  d’une  en  en  faisant  un  bon  ou  mauvais  
portrait.  
-­‐discours  délibéraBf  (  dédié  aux  assemblées  poli1ques)  permet  de  s’interroger  sur  l’avenir  et  si  une  ac1on  future  serait  
u1le.  
Il  énonce  les  trois  grandes  finalités  que  doivent  avoir  le  discours  :  
-­‐docere,  c’est-­‐à-­‐dire  convaincre  par  la  raison.  
-­‐placere,  c’est-­‐à-­‐dire  plaire:  il  faut  que  le  des1nataire  éprouve  du  plaisir  à  écouter  le  texte.  
-­‐movere,  émouvoir,  faire  appel  à  l  ’émo1on  et  aux  sen1ments.      

Quin1lien  
AOtude  de  l’orateur:  
-­‐Ethos:  inspirer  confiance,  paraitre  sincère  et  sympathique.  
-­‐Pathos:  susciter  des  passions  et  des  émo1ons.  
-­‐Logos:  u1liser  l’argumenta1on.  

Cicéron  

2)  Etapes  de  l’élabora@on  du  discours
Inven<o  (l’inven1on)  
Recherche  des  moyens  de  
persuasion  et  des  arguments  pour  
rendre  son  discours  persuasif.  
 
Disposi<o  (la  disposi1on)  
Organisa1on  des  idées  selon  un  plan:  
-­‐l’exorde(la  capta1on  de  la  bienveillance),  
séduire  le  public  dès  début.  
-­‐la  narraBon,  exposer  les  faits.  
-­‐la  digression,  distraire  le  public,  
complicité  avec  le  public.  
-­‐la    péroraison,  conclure  en  redonnant  les  
arguments.    
   

Elocu<o(l’élocu1on)  
Choix  des  mots  et  figures  de  
style  à  employer.  
Ac<o  (  l’ac1on)  
Recherche  des  gestes  à  
prendre  pendant  le  discours.    

Memoria  (la  mémorisa1on)  
Appren1ssage  du  discours.    

3)  L’éloquence  au  XVIIIème  siècle.

Œuvres  
Concours  et  débats  
 

-­‐Académies  scien1fiques  
ou  ar1s1ques  :  concours  
de  discours  entre  
spécialistes  et  gens  
leJrés.    
-­‐Suite  à  la  Révolu1on  
française:  créa1on  de  
clubs  et  débats  de  
l’Assemblée.    

 

-­‐Discours  sur  l’origine  et  
les  fondements  de  
l’inégalité  parmi  les  
hommes  (1752-­‐1755)-­‐
Rousseau  suite  à  un  
concours  organisé  à  
Dijon.  

-­‐Discours  de  Robespierre  
en  faveur  de  l'exécu<on  
de  Louis  XVI    

 



Documents similaires


internicola le a
l encyclopedie detaillee
la presse en france au xviieme siecle fin redaction
pdf theme 45 paragraphe 2 exemple
molina me lissa
hernandez felix


Sur le même sujet..