Avis du CS sur l'arrêté prefectoral pêche en ZPR.pdf


Aperçu du fichier PDF avis-du-cs-sur-l-arre-te-prefectoral-pe-che-en-zpr.pdf

Page 1 2 3 4 5 6 7 8




Aperçu texte


Conseil Scientifique

Saint-Gilles les Bains le 9 février 2017

Avis du CS de la RNMR, réuni le jeudi 9 février 2017, portant sur le projet d’arrêté
préfectoral modifiant l’arrêté du 15 juillet 2008 réglementant l’exercice de la pêche
maritime professionnelle dans les eaux du département de La Réunion
(Demande n° 207).

OBJET DE LA DEMANDE FORMULEE PAR LE PORTEUR DE PROJET:
« Le projet d’arrêté joint vise à permettre la pêche ciblée de requins bouledogue et tigre par des
pêcheurs professionnels sélectionnés par le Comité régional des pêches maritimes et des élevages
marins de La Réunion dans le cadre d’une convention avec l’État pour une période de 6 mois dans un
secteur délimité de 1,28 hectare situé devant la plage de Boucan Canot, dans la bande des 300 mètres
et au-delà des zones de baignade. Une évaluation de ce dispositif est proposée d’être réalisée à miparcours en concertation avec le Conseil Scientifique de la Réserve Naturelle Marine. L’engin de pêche
utilisé, une palangre verticale avec alerte de capture, sera déployée conformément au protocole joint
en annexe. »

Celui-ci préconise que :
- le Pêcheur professionnel mandaté dans cadre du programme CapRequins 2 sera accompagné
d’un observateur embarqué indépendant mobilisé par le Centre de ressources et d’appui sur le
risque requin ;
- seront prélevés les Requins bouledogue et tigre visés, suivant protocole détaillé en annexe au
projet d’arrêté ;
- les captures accessoires retrouvées mortes après alerte seront transmises à la Réserve Naturelle
Marine pour analyses scientifiques, sachant que l’objectif est de les relâcher vivantes après
captures, d’où l’obligation pour le pêcheur d’intervenir dans un délai maximal d’une heure
entre la réception de l’alerte et l’arrivée pour intervention sur zone ;
- qu’il n’y aura pas de corps-mort installé ;
- que les captures accessoires, limitées aux gros individus par l’usage d’hameçons de grande
taille et récupérées vivantes dans la majorité des cas (85% de taux de survie, cf. second rapport
scientifique CapRequins 2) seront relâchées ;
- seront utilisés des appâts non gras. »

Avis du CS – projet arrêté préfectoral autorisant la pêche aux requins bouledogues et tigres dans la ZPR de Boucan Canot 9/02/2017

1/8