Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils Recherche Aide Contact



temps1 .pdf


Nom original: temps1.pdf

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Writer / OpenOffice 4.0.1, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 25/02/2017 à 13:50, depuis l'adresse IP 80.236.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 260 fois.
Taille du document: 94 Ko (2 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


Idée initiale :
Créer un système ABSOLUMENT juste ? Comment faire ?
Inspiration des mathématiques : les Math sont un système juste car aucune des règles des
mathématiques ne contredit les précédentes.
Or grâce aux règles des Mathématiques, on sait que les Mathématiques se contredisent aux mêmes,
car les Mathématiques peuvent prouver l'incohérence de ses axiomes.
Nous avons donc un système cohérent mais qui émerge nécessairement de l'incohérence.
Un système qui fonctionne donc de cette manière : incohérence → cohérence → incohérence →
cohérence → etc.
Une boucle logique infinie, ayant pourtant un début finie.
Dessin boucle :

Pour expliquer plus logiquement comment ce genre de système puisse exister en deux dimensions,
il suffit de le compléter par une autre boucle exactement similaire (cette deuxième boucle est
supposée, mais je pense qu'elle est nécessaire pour permettre de facilement admettre qu'un tel
système puisse fonctionner).
Dessin boucles entrelacées :

Or puisque ce système est donc par définition cohérent (puisqu'il prévoit sa propre incohérence), il
est pour autant incohérent.
C'est donc un système à la fois fondamentalement stable ET instable.
Cette boucle ne peut donc pas exister de manière cohérente en deux dimensions, puisqu'elle se
valide et s'invalide elle-même. Il est donc nécessaire d'invoquer une troisième dimension.
Et là, tout s'explique ; nous avons une boucle infinie qui ne retombent jamais sur elle-même, tout en
incluant des phénomènes finie (les segments reliant les boucles).
Photo ADN :

Ce système logique, à la fois cohérent et incohérent, qui ne propose pas une troisième dimension
mais l'invoque par nécessité, pourrait expliquer de nombreuses choses.
On pourrait supposer que cette troisième dimension soit concrètement dans notre monde, le temps.
On pourrait supposer que ce sont ces segments finis (leurs longueurs) qui permettent à l'homme de
mesurer le temps, et donc que plus ces segments sont différents, plus la perception du temps est
différente (relativité du temps).
On pourrait supposer que c'est via ces segments finies que la matière apparaît et/ou disparaît.
Les phénomène quantique (comme le chat de Schrödinger qui existe tout en existant pas)
deviennent bêtement logique, puisque le système stipule qu'un événement peut se contredire tout en
ne se contredisant pas. On peut également invoquer un nombre infinies de boucles pour compléter
ce système, et de là supposer un nombre potentiellement infinie de plans parallèles au notre.
On pourrait même faire entrer ce système dans une boucle plus « grande » (qui contiennent notre
boucle), ou supposer que notre système donne naissance à des boucles plus « petites » (contenues
dans notre boucle).
Je n'ai pas la prétention de dire que je puisse appliquer un tel système logique aux mathématiques
ou à la physique, mais vous probablement que si.


temps1.pdf - page 1/2
temps1.pdf - page 2/2

Documents similaires


Fichier PDF temps1
Fichier PDF www mathovore fr la mediatrice d un segment cours maths 57
Fichier PDF stabilite des systemes asservis
Fichier PDF une petite idee sur la logique en mathematiques
Fichier PDF lenz lk200
Fichier PDF louis serre apercu sur l evolution


Sur le même sujet..