PourUneCharteRennaiseDeLaLaicite light .pdf


Aperçu du fichier PDF pourunecharterennaisedelalaicite-light.pdf - page 6/113

Page 1...4 5 678113



Aperçu texte


*****

Plusieurs missions sont assignées au Comité
Consultatif.

Voilà pourquoi il est essentiel aujourd’hui, plus que
jamais, de faire vivre l’esprit et la lettre de la loi de
1905.

La première est de partager.
D’aucuns parlent d’observatoire, comme il peut
en exister au niveau national et régional. Partager
l’information sur l’exercice de la laïcité à Rennes.
Partager vos convictions, partager vos expériences
pour parvenir à une connaissance objective, une
conscience mutuelle des enjeux liés à l’application
du principe.

Pour cela, nous avons besoin de la vigilance des élus ;
toutes les sensibilités de notre conseil municipal sont
représentées ici. Mais aussi de l’engagement des
représentants des cultes, des mouvements de pensée,
des experts et des acteurs engagés que vous êtes.
Nous lançons ce matin, avec vous, une nouvelle
mobilisation pour la laïcité.

Pour cela, nous proposons que le Comité se réunisse
à un rythme mensuel. Dans cette période qui précède
l’installation officielle du Comité, René Jouquand et
Gilles Suignard se proposent de conduire à plusieurs
dizaines d’auditions pour recueillir les analyses d’un
spectre, aussi large que possible, d’acteurs rennais. Je
souhaite que cette démarche de consultation puisse
perdurer au-delà de la période qui nous sépare de
l’installation.

Il ne s’agit pas d’y voir la panacée de tous les problèmes
du vivre-ensemble. Ils sont aussi économiques,
sociaux, culturels… Nous avons d’ailleurs ouvert
d’autres chantiers, d’autres réflexions pour y faire
face.
Il ne s’agit pas non plus de réinventer un cadre
juridique puisqu’il repose sur une jurisprudence
réaffirmée, constante et un corpus qui va de la
circulaire jusqu’à notre Constitution.

Votre deuxième mission sera de veiller, d’informer,
de construire des repères face à des situations qui
font débat.

Non, ce comité a, au contraire, vocation à s’inscrire
profondément dans la réalité, dans la spécificité
de notre ville. Et c’est la raison pour laquelle j’ai
demandé à un acteur local, à René Jouquand – qui
l’a accepté et je l’en remercie – d’assumer le rôle
d’animateur du comité.

Je vous propose que le Comité Consultatif rédige,
d’ici la fin de l’année, une Charte du vivre-ensemble.
Elle aura vocation à être soumise au vote du Conseil
municipal au premier semestre de l’année 2016. Il est
important que nous nous donnions des échéances
calendaires.

Je sais que sa très grande connaissance du tissu
rennais, son engagement de longue date en faveur de
la culture – la culture comme moyen de faire société,
et je sais aussi son ouverture d’esprit également
permettront à vos débats de se développer en toute
sérénité.

Pourquoi une charte ? Non pas pour être dans
l’incantation. Mais au contraire pour éprouver, dans
l’action, la notion de laïcité. La rendre accessible,
lisible, compréhensible. Donner aussi de nouvelles
boussoles pour agir, dans la fidélité d’un travail
engagé, de longue date, par notre Ville. Certains se
souviennent des travaux lancés par Edmond Hervé
et Pierre-Yves Heurtin.

Il sera assisté administrativement par Gilles Suignard,
qui a été le directeur général de nos services
municipaux et qui met aujourd’hui son expérience
au service de sa mission d’inspecteur général de
l’administration municipale et métropolitaine. Gilles
Suignard pourra occuper les fonctions de rapporteur.

Car la troisième mission du Comité Consultatif sera
de proposer.
Le Comité pourra émettre des avis pour se saisir
de toute question locale, dans une perspective de
conseil, de soutien et d’aiguillon à l’action municipale.
Je pense notamment à la question de l’occupation
du domaine public. Au respect scrupuleux de la
neutralité, du principe de neutralité, de nos services
publics. À la question de l’orientation aussi de notre
projet éducatif local, dont j’ai souhaité qu’il soit
conforté vers l’éducation à la citoyenneté.

Je présiderai personnellement le Comité Consultatif.
C’est le sens de la délibération qui sera soumise au
Conseil municipal. J’exercerai cette fonction avec
l’implication particulière d’Hubert Chardonnet et
de Geneviève Letourneux, qui par leurs délégations
municipales sont particulièrement investis sur ces
missions.
*****

Tout part de l’école et tout y revient aussi. Faut-il
défendre une nouvelle pédagogie de la laïcité. Des
débats ont lieu en ce moment, à l’initiative de
Najat Vallaud-Belkacem au ministère de l’Éducation
nationale.

POUR UNE CHARTE RENNAISE DE LA LAÏCITÉ

6