ligne sncf PDF Complet edition de sarreguemines 20170314 .pdf


Nom original: ligne sncf PDF-Complet-edition-de-sarreguemines-20170314.pdf

Ce document au format PDF 1.7 a été généré par PDFium, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 14/03/2017 à 08:19, depuis l'adresse IP 91.91.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 831 fois.
Taille du document: 385 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)










Aperçu du document


Temps forts en Moselle-Est

Mardi 14 Mars 2017

à sulzbach, près de sarrebruck

sarrebruck
Concert
de piano

Prix franco-allemand
consacré à la chanson

Dans le cadre de leurs échanges
transfrontaliers réguliers, la
Musickschule de Sarrebruck a
invité les classes de piano de
Michèle Malick et de Claude
Gammella du conservatoire à
rayonnement intercommunal de
musique et de danse Forbach
Porte de France à participer à un
grand concert commun.
Il aura lieu le vendredi 24 mars à
19 h dans la salle de banquet du
Rathaus St Johann de Sarrebruck.
Entrée libre.

FAITS DIVERS

Lauréats et jury réunis lors de la finale organisée en 2015.

lauterbach

Voiture folle :
4 blessés, six épaves
Scène dantesque samedi soir
à Völklingen-Lauterbach, village voisin de Carling. Un automobiliste de Völklingen, ivre et
drogué, a traversé l’agglomération à très grande vitesse à bord
d’une BMW série 5 avant de
venir percuter plusieurs maisons puis une série de voitures
en stationnement. Les faits se
sont produits vers 19h dans la
rue Principale. Le conducteur
âgé de 29 ans a perdu le contrôle de la grosse cylindrée, s’est
déporté sur la gauche, percuté
violemment cinq voitures en
stationnement, démoli deux
escaliers d’entrée et un mur
d’une maison. Bien que blessé,
le conducteur a pu s’extraire

JUSTICE

seul de la voiture qui s’était
retrouvée sur le toit. Sa passagère de 20 ans, restée coincée et
blessée à l’intérieur, a pu être
délivrée par les services de
secours. Le chauffard malgré
ses blessures s’est opposé
vigoureusement aux policiers,
leur délivrant moult coups de
pied avant d’être immobilisé à
l’aide de menottes. Manifestement sous l’emprise de l’alcool
et de drogue, il a été soumis à
une prise de sang ; son permis
de conduire lui a été retiré.
Selon les premières estimations
de la police, les dégâts constatés sur ce véritable champ de
ruines sont estimés à
200 000 euros

freyming-merlebach

Vieux cyclo, outrage
et alcool : 3 mois ferme
Êtes-vous capable de vous
maîtriser quand vous êtes sous
l’emprise d’un état alcoolique ? », demande la présidente
du tribunal au prévenu. Il est
jugé en comparution immédiate au tribunal de grande
instance de Sarreguemines
pour de multiples infractions
commises le 11 mars au soir à
Freyming-Merlebach. « Oui, je
n’ai jamais eu de soucis auparavant », précise l’homme de
46 ans, qui répond d’outrage et
menaces de mort à l’encontre
de deux fonctionnaires de
police, de conduite d’un véhicule en état alcoolique et de
circulation sans assurance et
sans plaque réglementaire".
C’est justement parce qu’il circulait de nuit sur un scooter
sans lumière et quelque peu
brinquebalant, que le prévenu
a attiré l’attention d’une
patrouille de police. Le dépistage a confirmé les soupçons
des forces de l’ordre (0,51 mg/
litre), qui ont conduit l’individu au commissariat de Freyming-Merlebach. La suite des
opérations a viré aux insultes
répétées et aux menaces directes à l’encontre des agents. « Je
suis conscient du délit que moi
j’ai commis », poursuit cet

habitant de Hombourg-Haut,
déjà jugé en février dernier
pour des faits similaires à
l’encontre d’un fonctionnaire
de police. Il précise avoir lui
aussi reçu des coups, sans convaincre le tribunal. « Dès le
début du contrôle, il s’est montré outrageant et les a menacés
de mort », argumente le viceprocureur de la République,
qui demande une peine allant
jusqu’à un an de prison assortie d’un sursis.
« Je sais, j’ai pété les plombs,
et je m’en veux », admettra le
prévenu, avant que son avocate ne plaide la relaxe, arguant
du manque d’éléments face
aux arguments défendus par
son client, « Il dit qu’il a pris
des coups, qui dit la vérité ? »
Le tribunal le reconnaît coupable de tous les faits reprochés et le condamne à six mois
de prison dont trois mois
assortis d’un sursis avec mise à
l’épreuve pendant deux ans,
sans mandat de dépôt. Il devra
en outre s’acquitter d’une
amende de 200 € pour défaut
d’assurance et de trois autres
amendes à 70 € pour les diverses infractions routières.
Ph. C.

metzing

Refus de priorité et
blessures involontaires
Ce jour-là, à Metzing, près
de Sarreguemines, un jeune
conducteur ent ame une
manœuvre en tournant à gauche, mais une moto arrive en
face, et le choc est inévitable.
Le pilote est éjecté de sa
machine, il est grièvement
blessé et doit subir plusieurs
semaines d’interruption temporaire de travail de 75 jours.
« Je me sens responsable au
vu du code de la route, mais
pas de la vitesse du motard »,
affirme le prévenu à la barre
du tribunal de grande instance de Sarreguemines. «Ce
n’est pas parce que le choc est
important que la vitesse est
excessive », fait savoir l’avocate du motard, qui revenait
de Faulquemont.
La substitut du procureur de
la République se dit «surprise
par l’attitude du conducteur,
qui consiste à dire que tout est
la faute de la victime. J’ai une
tout autre lecture du dossier»,
et rappelle que le contrôle aux

1

produits stupéfiants s’est
avéré positif pour celui qui
était au volant. «Il est établi
qu’il avait consommé du cannabis, que dans ce cas, les
réflexes sont compromis,
quand bien même il y a un
soleil aveuglant. L’origine est
bien le choix de fumer avant
de prendre le volant. »
«Les policiers ont indiqué
que le motard était en vitesse
excessive, mais à cet endroit,
il est quasi impossible de voir
qu’une moto arrive à grande
vitesse, conteste l’avocate du
prévenu, Il est impossible que
le conducteur soit seul responsable des dégâts et de la
responsabilité civile», ajoutet-elle à propos de son client,
qu’elle décrit comme un étudiant qui suit ses cours de
façon sérieuse et assidue.
Le tribunal a mis l’affaire en
délibéré et rendra sa décision
le vendredi 24 mars.
Ph. C.

Photo RL

La finale du 4e prix de la
chanson franco-allemand aura
lieu samedi soir dans la salle
du moulin à sel (Aula) de
Sulzbach, ville voisine de Sarrebruck. Plus d’une centaine
de candidats, d’origine allemande et francophone ont été
examinés et les meilleurs
d’entre eux s’affronteront
dans une ambiance amicale,
chacun disposant d’une vingtaine de minutes pour faire
valoir son talent. Ce concours
est coorganisé par la radio

TRANSPORTS

sarroise SR KulturRadio et la
Ville de Sulzbach, et le premier prix est doté d’une
somme de 8 000 €. Ce prix
franco-allemand, qui sera présenté par le journaliste et spécialiste de la chanson Heger
gerd, est le seul du genre. Il
met en avant à la fois la
chanson allemande et française. Lors de la dernière édition en 2015, une jeune chanteuse belge originaire de
Waterloo avait remporté le
premier prix.

hilsprich
89
C’est l’âge de la troupe de théâtre
d’Hilsprich, commune à côté de
Puttelange-aux-Lacs. Créée sous la
direction de Joseph Hilpert à
l’initiative des sapeurs-pompiers,
elle a été mise en sommeil
entre 1939 et 1949 avant de
renaître avec la chorale.
Aujourd’hui, elle est sous l’égide
du foyer rural. et compte une douzaine d’acteurs. Des représentations de Die Liewe Satane sont
prévues ces samedi 18 et dimanche 19 mars, à 20 h,
et dimanche 26 lars, à 14 h 30 à la
salle socioculturelle.

entre sarreguemines et strasbourg

La ligne SNCF n’est
pas près d’être rénovée
L

VIE SYNDICALE
Manifestation à
Metz le 21 mars

1 h 30 de parcours
désormais
Et pourtant, sur ce tronçon
fortement fréquenté, la SNCF a
dû inventer le TPV, le train à
petite vitesse. Alors qu’il fallait
un tout petit peu plus d’une
heure il y a quelques années
pour relier Sarreguemines à
Strasbourg, il faut aujourd’hui
toujours plus d’1 h 20. Dans le
pire des cas, 1 h 30, pour le
train qui part de la cité de la
faïence à 15 h 07. Un record !
La région avait pourtant promis des trains tout neufs, tout
beaux, tout rapides, des temps
de parcours moins importants.
Il n’en est strictement rien.
La faute tout simplement à
l’état de la voie, très fortement
dégradée entre Obermodern et
Mommenheim. La vitesse des
trains est limitée à 60 km/h,
voire moins encore. Les con-

ducteurs de trains doivent
lever le pied non pas sur 1 ou
2 km, mais sur 21 km ! Bref, les
voyageurs ont le temps de lire,
de discuter, de sortir leurs
mots fléchés tant le train
avance lentement.

« Aucun calendrier
n’est arrêté »
Les (bons) horaires, avec un
allongement du temps de par-

La CGT appelle à manifester
pour « le développement des
industries et services publics »,
le mardi 21 mars à 14 h 30, place
de la République à Metz.
Le départ en bus aura lieu à
12 h 45 à Hambach (entrée
principale du site Smart) ; à
13 h à Sarreguemines (parking
de l’ancien Match) ; à 13 h 20 à
Forbach (parking de la piscine) ;
à 13 h 30 à Freyming (siège de la
CGT 31/33, rue de Metz).
Le temps de parcours entre Sarreguemines et Strasbourg a été allongé
I n s c r i p t i o n s a u
à cause du mauvais état de la ligne. Photo RL 03 87 81 58 00 aux heures de
bureau ou par courriel :
cours officiellement de 8 rer. D’autant que les trains ferrée vétuste où le temps de cgt.moselle-est@wanadoo.fr
minutes, ont été annoncés lors sont bondés. Les espoirs sont parcours a été augmenté de 18
du changement de service en totalement rincés. La ligne de minutes !) aucun calendrier
décembre dernier. Sur ce chemin de fer n’est pas prête à n’est arrêté pour la ligne Sarrepoint, il n’y a pas de mauvai- être rénovée, a annoncé Marc guemines-Strasbourg. Les rustises surprises. Mais début jan- Bizien, directeur territorial de nes ne servent à rien. Mieux
Mieux
vier, la direction de la SNCF, à SNCF réseau Grand Est.
vaut faire des travaux de fonds
comprendre le
Strasbourg, annonçait que des
« Des études, affirme le res- et de manière massifiée, ce qui
travaux allaient être rapide- ponsable, sont en cours pour coûte également moins cher au
développement
ment menés sur la voie ferrée moderniser cette ligne. Si des final. » Et dire que la SNCF doit
du cerveau
entre Obermodern et Mom- travaux doivent être enclen- nous faire préférer le train !
menheim, pour permettre de chés en 2018 sur la ligne Saanouveaux aux trains d’accélé- les-Saint-Dié (une autre voie
J. Br.
Le Festival du film de

le rendez-vous

la ligne vers haguenau sera fermée jusqu’en septembre

De Niederbronn, le Pays de Bitche
se rapprochera de Strasbourg
Si la rénovation de la ligne entre Sarreguemines et Strasbourg, pourtant en très mauvais état, n’est pas
à l’ordre du jour, par contre celle entre Niederbronn-les-Bains et Haguenau sera réhabilitée par la SNCF.

P

our prendre le train en
direction de Strasbourg, les
habitants du Pays de Bitche ont deux possibilités. Soit
ils vont à Wingen-sur-Moder, et
ils sont majoritaires (30 % de la
clientèle de cette gare alsacienne sont originaires de la
région de Bitche). Soit ils vont à
Niederbronn-les-Bains, à quelques kilomètres seulement de
Philippsbourg. Et d’ici quelques
mois, ils se rendront encore plus
rapidement dans la capitale
européenne.

Première tranche
en 2014
En 2014, la ligne SNCF entre
Niederbronn-les-Bains et
Haguenau a été rénovée. Ballast
changé, rails longs soudés,
signalisation automatique
revue… 15 trains circulent chaque jour entre les deux villes du
nord-ouest alsacien. « La vitesse
est de 100 km/h entre Haguenau
et Schweighouse, 115 jusqu’à
Gundershoffen, 95 pour Reichshoffen et 75 jusqu’à Niederbronn. Il n’y a pas de croisement
entre Schweighouse et Reichshoffen (l’économie s’est faite sur
la suppression des installations
de Mertzwiller) mais Reichshof-

FAITS DIVERS
Vitres de
voitures
brisées au
centre-ville
Dans la nuit de vendredi à
samedi, une quinzaine de voitures ont été endommagées
au centre-ville à Sarreguemines. Des vitres latérales ont
été détruites afin de voler ou
tenter de dérober des objets,
dans ces véhicules en stationnement rues Pauline, Chamborand, du Petit Paris.
Une quinzaine de propriétaires ont déposé plainte au
commissariat de police. Une
enquête est ouverte.

En très mauvais état, la ligne SNCF entre Sarreguemines et Strasbourg ne sera pas rénovée avant 2018.
La circulation restera donc ralentie entre Obermodern et Mommenheim, au grand dam des voyageurs.
es usagers de la ligne ferroviaire entre Sarreguemines et Strasbourg vont
devoir prendre leur mal en
patience. En 2017, près
570 millions d’euros, soit
100 millions d’euros de plus
que l’année dernière, seront
investis dans la modernisation, le développement et la
maintenance courante des
lignes SNCF dans la région
Grand Est. En Alsace, plus de
40 chantiers sont planifiés,
dont une dizaine de grosses
opérations. Mais la ligne Sarreguemines-Strasbourg est totalement oubliée.

3

SRG

fen, siège de De Dietrich et d’Alstom, aura les deux passages à
niveau des rues du Marronnier
et d’Oberbronn automatisés. »
Ça, c’était pour la première
étape.

Pour accélérer la vitesse
des trains
La SNCF a décidé de mettre le
turbo. Et d’engager une seconde
étape de modernisation de la
ligne Niederbronn-Haguenau,
fréquentée par plus de 600 voyageurs par jour. Le projet prévoit
de moderniser cet axe de 22 km,
dont les composants nécessitent d’être renouvelés, pour y
développer l’offre TER. Coût du
chantier : 16,5 millions d’euros.
« Les objectifs : adapter l’infrastructure à la circulation de la
nouvelle génération Régiolis,
passer de 15 TER par jour sur la
ligne aujourd’hui à plus de 20 »,
annonce la direction de l’entreprise publique. Davantage de
trains circuleront aussi en heures creuses.

La ligne fermée
durant cinq mois
En clair, 8 km de voie seront
modifiés, pour améliorer le con-

Sur la ligne entre Niederbronn-les-Bains et Haguenau aussi, les quais des gares seront prolongés
pour pouvoir accueillir des Régiolis en double rame. Photo RL

fort et optimiser la vitesse des
trains, jusqu’à 110 km/h. Cinq
passages à niveau seront modernisés et automatisés, pour raccourcir le temps de fermeture.
Une nouvelle signalisation sera
mise en place pour améliorer la

régularité des trains. Les gares
seront aussi rénovées et des
quais rallongés, pour permettre
la circulation des Régiolis en
double rame. Conséquence, la
ligne Niederbronn-HaguenauStrasbourg sera totalement fer-

mée du 10 avril au 1er septembre. Tous les trains seront
remplacés par des cars. Mais du
côté de Sarreguemines, la rénovation n’est pas à l’ordre du jour.
J. Br.

Chercheur, en partenariat
avec la ville de Forbach et
le lycée Jean Moulin
propose de mieux comprendre le développement
du cerveau à travers une
projection débat autour
du film "un an dans la
peau d’un bébé".
Le neuroscientifique
Laurent Koessler du Centre de recherche en automatique de Nancy (Université de Lorraine-CNRS)
répondra ce mardi
14 mars à 18 h 30 au
Burghof, aux différentes
questions du grand
public.
"Un an dans la peau d’un
bébé" est également diffusé dans le cadre de la
semaine du cerveau qui a
lieu du 13 au 19 mars.
Dans le film, il sera
retracé la vie de la petite
Mathilde, du jour de sa
naissance jusqu’à son
premier anniversaire où sa
vie sera étudiée sous tous
ses aspects.
Le neuroscientifique
Laurent Koessler pourra
expliquer le processus de
développement du cerveau, les stimulations et
comment fonctionne
l’apprentissage, la
mémoire… et nous sommes tous concernés.
Entrée gratuite au
Burghof.


Aperçu du document ligne sncf PDF-Complet-edition-de-sarreguemines-20170314.pdf - page 1/1

Documents similaires


juillet2017
ligne sncf pdf complet edition de sarreguemines 20170314
fiche horaire juillet octobre
terhorairesoctdec2016
2017
carte mobilopticien


Sur le même sujet..