Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils PDF Recherche PDF Aide Contact



Real Madrid FC Bayern Munich .pdf



Nom original: Real Madrid_FC Bayern Munich.pdf
Auteur: Pino

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Acrobat PDFMaker 11 pour Word / Adobe PDF Library 11.0, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 20/03/2017 à 14:12, depuis l'adresse IP 80.12.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 292 fois.
Taille du document: 846 Ko (5 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


*

Real-Bayern, comme
un air de déjà vu
© Maxifoot

Real Madrid – FC Bayern, telle sera l’affiche européenne des 12 et 18 avril 2017. Qu’en est-il de la double confrontation
entre Leicester et l’Atlético, (également les 12 et 18 avril) me direz-vous ; non pas que le duel Rojiblancos-Foxes soit
inintéressant, bien au contraire. Cependant, ce Real-Bayern est fascinant, inquiétant pour certains, séduisant pour
d’autres. Le prestige éternel d’un tel rendez-vous ? Peut-être. La multitude d’étoiles présentes sur la pelouse ? Sans doute.
Cette opposition entre deux géants européens va générer d’innombrables réactions, mais elle est également l’objet de
plusieurs retrouvailles non moins plaisantes.

 Un classique du Vieux Continent
Les deux équipes se sont rencontrées à 22 reprises : 11 victoires du Bayern, 9 victoires du Real et 2 matchs nuls.
Historiquement, c’est un classique : première opposition en 1976, dernière en 2014, avec (presque) à chaque fois du
grand spectacle. A titre d’exemple, le choc des phases de poules de l’anciennement nommée Coupe des Clubs
Champions en 2000 avait vu le Real Madrid se faire humilier 4-0 à Munich, puis enterrer au Santiago Bernabéu 2-4.
Plus récemment, en 2014, les Merengues s’étaient adjugés une courte victoire à Madrid 1-0, pour ensuite abattre les
Bavarois 4-0 dans leur enceinte munichoise, avec notamment un doublé de Sergio Ramos, et ce en demi-finales de
Ligue des Champions.
Sergio Ramos euphorique après son doublé,
guidant son équipe vers la tant attendue Décima,
la 10ème Ligue des Champions du Real.

© Eurosport

L’élève retrouve le maître

© Marca

26 juin 2013. Zinedine Zidane est officiellement entraîneur adjoint du Real Madrid, aux côtés de Carlo Ancelotti,
fraîchement arrivé du Paris Saint-Germain. Ils rejoignent un vestiaire usé, accablé par les années du sévère José
Mourinho, qui s’est querellé avec à peu près tous les cadres du club pendant ses trois années passées dans la capitale
espagnole. Avec l’apparition de « Carletto » et de « Zizou » arrivent de nombreux jeunes talents espagnols tels que
Dani Carvajal, Isco ou encore Illaramendi. Un mercato estival au Real n’en est cependant pas un sans un transfert
onéreux : ainsi, le 1er septembre arrive en provenance de Tottenham le vif Gareth Bale, pour la modique somme de 91
millions d’euros.

Ces arrivées s’avérèrent payantes puisque moins d’un an après l’arrivée de « ZZ » et consorts, le 24 mai 2014, le Real
Madrid remporte la Ligue des Champions (sa dixième) contre son voisin l’Atlético, après avoir conquis la Coupe du
Roi face au FC Barcelone. La saison suivante vit le même Barça réaliser un exceptionnel triplé Liga-Coupe du RoiLigue des Champions, ne laissant rien au Real d’Ancelotti, privé de Zidane qui, en septembre 2014, souhaitant diriger
lui-même un groupe, prit la tête de la Castilla du Real Madrid, l’équipe réserve. « Carletto » fut limogé en juin 2015 et
rejoignit le Bayern Munich en septembre 2016, après une année sabbatique. Pendant ce temps, « Zizou » fut nommé
à la tête de l’équipe première du Real le 4 janvier 2016, afin de sauver les meubles après le catastrophique début de
saison de Rafael Benitez à la tête de la Maison Blanche. Non seulement il limita la casse mais il parvint à garnir une
fois de plus l’étagère de trophées du Real, en remportant sa deuxième C1 en tant qu’entraîneur en mai 2016.

© Goal.com

1Crédits : Goal.com

© Goal.com

A l’occasion des quarts de finale de la Ligue des Champions, ces deux entraîneurs autrefois complices vont donc se
rejoindre, tous deux à la tête d’une grosse écurie européenne. L’occasion pour Ancelotti de retrouver « son » Bernabéu,
stade dans lequel il n’a pas d’ennemis, ni dans les tribunes, ni dans le vestiaire. L’accueil des joueurs et des
« aficionados » du Real va sans l’ombre d’un doute être chaleureux.

© Sports.fr

© Goal.com

• Le retour du milieu
Cette double confrontation sera également l’occasion pour deux milieux de terrains de revoir leur ancienne maison :
Xabi Alonso et Toni Kroos, qui retrouveront respectivement le Real Madrid et le FC Bayern. Ces deux joueurs
possèdent des caractéristiques très similaires (frappe de balle efficace, passes millimétrées, relance propre). Par
ailleurs, le transfert de Toni Kroos au Real Madrid s’est effectué car Xabi Alonso était justement parti au Bayern
Munich, pour y remplacer qui ? Toni Kroos lui-même ; deux joueurs très semblables, qui ont, de plus, passé des années
très fructueuses avec leur club respectif. Ainsi, de même que pour Carlo Ancelotti et le Santiago Bernabéu, les accueils
réservés à Toni Kroos à l’Allianz Arena et à Xabi Alonso dans l’antre madrilène seront très enthousiastes.

Palmarès avec le Bayern Munich (2008-2014 ;
prêté au Bayer Leverkusen en 09-10)







Coupe du Monde des Clubs : 2013
Supercoupe de l’UEFA : 2013
Champion d’Allemagne : 2008, 2013, 2014
Coupe d’Allemagne : 2008, 2013, 2014
Supercoupe d’Allemagne : 2010, 2012

Palmarès au Real Madrid (2009-2014) :

 Ligue des Champions : 2014
 Champion d’Espagne : 2012
 Coupe du Roi : 2011, 2014
 Supercoupe d’Espagne : 2012
 Supercoupe d’Europe : 2014

Cette merveilleuse affiche des quarts de finale de la Ligue des Champions cru 2017 verra donc s’affronter deux des
plus grands clubs européens, qui se connaissent suffisamment pour savoir que la tâche sera loin d’être aisée. Il est
important de rappeler qu’aucune équipe, dans le format actuel de la compétition, n’a remporté la si belle « Coupe
aux grandes oreilles » deux fois d’affilée. Deux géants européens, deux (déjà ?) grands entraîneurs, deux stades
mythiques réunis pour deux matchs décisifs : les 12 et 18 avril, amoureux du ballon rond ou simple amateur de
frissons, soyez devant votre télévision, smartphone, ordinateur, soyez au stade. La soirée ne peut être
qu’exceptionnelle.

A.Allaire

© soccerly.com


Documents similaires


real madrid fc bayern munich
ppt snapchat 2
aio magazine 13
txt
projet2etape1
projet2etape2


Sur le même sujet..