Newsletter1737 .pdf


Nom original: Newsletter1737.pdf

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Scribus 1.4.6 / Scribus PDF Library 1.4.6, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 21/03/2017 à 05:30, depuis l'adresse IP 178.197.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 296 fois.
Taille du document: 1.2 Mo (2 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)










Aperçu du document


Vers un bureau fédéral des affaires religieuses ?

Et la laïcité, alors ?

GENÈVE, 1er Germinal
(MARDI 21 MARS 2017)

- HTTPS://WWW.FACEBOOK.COM/CAUSESTOUJOURS

VIVELACOMMUNE@INFOMANIAK.CH

HTTP://PASCAL.HOLENWEG.BLOGSPOT.COM

RÉDACTION : CASE POSTALE 343, 1211 GENÈVE 4 -

Feuille à peu près quotidienne et assez généralement socialiste

Causes Tousjours

8ÈME ANNÉE, N° 1737
Paraît généralement du lundi au vendredi
(sauf quand on en décide autrement)

Un groupe de travail a
été mis en place par le
Département fédéral
de Justice et Police
pour étudier la création d'un bureau fédéral des affaires religieuses, qui serait une
sorte de « point de
contact»
entre
la
Confédération, les cantons et les « communautés religieuses» . Il existe déjà un « Conseil suisse des religions» , qui ne réunit que les représentants des trois
grandes religions monothéistes (le christianisme, le
judaïsme, l'islam) et qui estime qu'un bureau fédéral
des affaires religieuses lui serait d'une « grande aide »
pour préserver la « paix religieuse en Suisse » . La
«paix religieuse», pas la laïcité. On s'en serait douté.
ASSUMER LE PLURALISME, REFUSER LA DIVISION
u e s t i o n q u i fâ c h e ( n e s e r a i t - c e
que parce qu'elle égare) : Doiton « reconnaître l'islam » ? Si
o n d em an d e c et t e r ec o n n ai s s an c e à l a
société, il n'y a aucune raison de la
refuser puisque l'islam est là, présent,
d a n s l a s o c i é t é . Ma i s s i c e t t e r e c o n naissance est demandée à l'Etat, la réponse doit être « non » : l'Etat n'a pas
plus à « reconnaître » l'islam, ni
d'ailleurs à le proscrire, qu'il ne devrait
avoir à reconnaître, ou à proscrire,
n'importe quelle autre religion. Le
président du Parti socialiste suisse,
C h r i s t i an L ev r at , q ui c o n s i d èr e q ue
«nous avons besoin d'un débat de fond
sur la place de l'islam en Suisse » , estim e q u e d a n s u n t e l d é b a t , l a « r é fl e x i o n
devrait porter sur la reconnaissance de
l'islam comme religion officielle » ...
m a i s l a d e r n i è r e c h o s e à fa i r e s i o n v e u t
défendre la laïcité, c'est de demander à
l'Etat de faire un tri entre les religions,
o u d e l es o r g an i s er l ui - m êm e. D e c e
point de vue, l'heureuse démarche de
l'ancien ambassadeur du Kosovo en
S u i s s e , l e G e n e v o i s N a ï m Ma l a j , e s t à
saluer : il a pris l'initiative de proposer
aux A l b an ai s m us ul m an s d e Sui s s e d e
signer, d'eux-mêmes, une charte qui
reconnaît la laïcité comme « principe

fondamental de fonctionnement d'une
s o c i ét é m o d er n e et d ém o c r at i q ue » ,
place l'Etat de droit au-dessus de
« t o ut e r ai s o n d e n at ur e r el i g i eus e» et
en c o ur ag e l es c en t r es c ul t ur el s et r eligieux à pratiquer une « transparence
fi n a n c i è r e t o t a l e » . U n e n g a g e m e n t q u i
rompt avec la situation dans laquelle se
complaisent plusieurs des 250 instit ut i o n s et l i eux d e c ul t es i s l am i q ues en
Suisse, à commencer par la Mosquée de
Genève, sous la coupe de l'Arabie
s ao ud i t e w ah ab i t e. F o n d am en t al em en t
conservateur, le wahabisme prône la
séparation, au sein des sociétés nonm us ul m an es , d es m us ul m an s d u r es t e
d e l a s o c i ét é. O r un e s o c i ét é s e
c o n s t r ui t s ur c e q ui r as s em b l e l es s o ciétaires, pas sur ce qui les divise. Et
c o m m e t o ut e s o c i ét é es t d és o r m ai s
pluraliste, y compris religieusement
-qu'elle l'admette ou non, les diverses
r el i g i o n s et i r r él i g i o n s q ui y c o h ab i t en t
sont un facteur de pluralisme jusque
dans la vie quotidienne. L'enjeu est
donc d'assumer ce pluralisme tout en
r e fu s a n t l a d i v i s i o n s o c i a l e . U n e d é m ar c h e c o m m e c el l e d es A l b an ai s d e
Suisse y concourt, des pratiques comme
c el l es d es Sao ud i en s d e l a « L i g ue i s l amique mondiale » , certainement pas.

« Si le socialisme est une pommade lénifiante sous laquelle demeurent les plaies, qu'éclate le socialisme » (Jean Sénac)

CAUSES TOUSJOURS
N° 1737, 27 Pédale
(jour de St Valens, frère
onirique)

En décembre dernier, nous raconte
« 20 Minutes », l'employée d'une
cabane d'altitude de Zermatt
tisonnait paisiblement un feu de
cheminée, quand le tisonnier a
explosé : c'était pas un tisonnier,
c'était une grenade à main de la
guerre de 14-18... Le recyclage des
vieux machins, c'est bien, mais faut
quand même être prudent. Comme
cuvette de chiottes, évitez donc
d'utiliser un obusier, on sait
jamais...
Le Génie des Alpages ne restera pas
dans le sien : Oskar Freysinger a été
éjecté du gouvernement valaisan.
Comme quoi, même en Valais, le Jour
du Seigneur n'est pas le Jour du
Despot. Bon, d'accord, c'est un PLR
qui a viré Freysinger et on aurait
préféré que ça soit un socialo, mais on
est en Valais, on fait avec ce qu'on a
sous la main. Depuis, il boude, Oskar.
On l'entend plus. Bah, ça va pas
durer, il va nous la jouer Fillon ou Le
Pen, complot médiatique, tout ça...
C'est dans les vieillles marmites de
lieux communs qu'on touille les
meilleures consolations.

On a bien célébré, comme il se
devait, la défaite de l'extrêmedroite (qualifions-là ainsi pour
gagner du temps) néerlandaise la
semaine dernière. En oubliant au
passage qu'elle (c'est-à-dire le
PVV, « Parti pour la liberté » -de
quelques uns et pas des autres,
mais on va pas chipoter) avait
quand même, avec 13,1 % des
suffrages, gagné cinq sièges et était
devenu le deuxième groupe
parlementaire avec 20 élus, après
le parti vainqueur, le VDD (les
libéraux, 21,2 % des suffrages),
qui a tout de même, lui, perdu
huit sièges et n'en compte plus
que 33. On a curieusement un
peu moins souvent noté la belle
progression de la gauche de la
gauche (dont fait partie aux PaysBas le PS) et en particulier de la
Gauche Verte, premier parti à
Amsterdam, qui a gagné 10 sièges
et en compte désormais 14,
autant que le PS (qui en a perdu
un). Ensemble, ces deux partis et
ces deux groupes parlementaires
font donc mieux que l'extrêmedroite. Entre cette gauche et la
droite libérale, on trouve encore
trois partis centristes, les sociauxdémocrates (des sociaux-libéraux,
en fait), qui ont pris une râclée en
faisant le plus mauvais score de
leur histoire (ils ont perdu 29 de
leurs 38 sièges), D66 (des libéraux
sociaux), qui a gagné sept sièges et
en a désormais 19, et les chrétiensdémocrates, qui ont gagné six
sièges et en ont désormais 20.
Ajoutez-y un parti communautariste turc, Denk (3 élus), un
parti eurosceptique (Forum, pour
la démocratie, 2 élus), le Parti des
animaux (5 élus humains), un
parti des seniors et des retraités
(50+, 4 sièges) et deux partis
confessionnels protestants (8 sièges
à eux deux), et vous avez le
paysage politique des Pays-Bas,
joliment éclaté mais toujours
structuré
fondamentalement
entre une gauche (28 sièges), un
centre (48 sièges), une droite
démocratique (33 sièges) et une
extrême-droite (20 sièges). Un peu
comme en Suisse, donc... Mais
avec une participation électorale
de 80 %. Presque deux fois plus
forte que chez nous. Qui disait
que la participation électorale
profitait aux « populistes » ? On
aime se faire peur, quoi...

AGENDA
TOUT LE PROGRAMME DE
L'USINE ET A L'USINE

www.usine.ch www.ptrnet.ch www.lekab.ch
L'AGENDA CULTUREL ARABE A
GENEVE
http://www.icamge.ch/

JUSQU'AU AU 30 AVRIL,
LAUSANNE
Rétrospective Ken Loach

Cinémathèque Suisse
www.cinematheque.ch

JUSQU'AU 26 MARS, GENEVE
AMR Jazz Festival

www.amr-geneve.ch

JEUDI 23 MARS, GENEVE

Histoire et traces de
discriminations : des saisonniers et
saisonnières aux réfugié­e­s, 1931­
2017

1 9 heures, Maison de quartier de Saint-Jean
(Ch. François Furet 8)
Organisation : Archives Contestataires,
Collège du Travail
SAMEDI 25 MARS, BERNE

Liberté, négociation de paix, Etat
de droit et démocratie... en Turquie
­ maintenant !

Manifestation nationale
1 4 heures, Place Fédérale


Newsletter1737.pdf - page 1/2
Newsletter1737.pdf - page 2/2

Documents similaires


newsletter2062
banque islamique
newsletter2091
newsletter1737
newsletter2010
newsletter1921


Sur le même sujet..