Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Boite à outils PDF Recherche Aide Contact



fiche espèce .pdf


Nom original: fiche espèce.pdf
Titre: fiche espèce.pub
Auteur: nadine

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par PDFCreator Version 0.9.1 / GPL Ghostscript 8.50, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 28/04/2017 à 11:02, depuis l'adresse IP 80.11.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 195 fois.
Taille du document: 434 Ko (2 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


La jacinthe de Rome
(Bellevalia romana (L.) Reich.)
La jacinthe de Rome (Bellevalia romana) est une
plante bulbeuse de la famille des Liliacées.
La plante mesure de 20 à 40 centimètres de
hauteur et est munie à la base de 4 à 5 feuilles
généralement étalées sur le sol et pliées en
gouttière.
La floraison est précoce et les fleurs regroupées
en grappe s’épanouissent d’avril à mai.
L’inflorescence, conique au début de la floraison,
s’allonge et devient plus lâche à mâturité. Les
fleurs petites (jusqu’à un centimètre) sont d’un
blanc verdâtre, en forme de cloche. Elles sont
caractérisées par des étamines violacées très
typiques.
La période de floraison est
relativement courte et la
précocité de l’espèce en fait une
plante printanière discrète, qui
n’est plus observable une fois les
fruits mûrs.

Illustration : Christophe Bergès

Plante des prairies
humides elle peut
être menacée par les
changements de
pratiques agricoles

Ecologie
La Jacinthe de Rome est une plante des
lieux humides (prairies fraîches, pelouses
littorales, dépressions d’arrière-plage, bords
de ruisseau).
Dans notre région, elle est présente dans
des pâturages et des prés de fauches
alluviaux, le long des cours d’eau, sur des
terrains frais à humides régulièrement
entretenus par la fauche et/ou le pâturage
ovin et bovin. Certains de ces terrains sont
par ailleurs très régullièrement inondés au
printemps.

Menaces
L’espèce est en régression générale. De nombreuses
stations ont disparu, et la plupart sont menacées par
le drainage et les changements de pratiques
agricoles, en particulier par la conversion de pâtures
extensives en cultures de céréales.
En périphérie de grandes villes, son habitat peut être
menacé par les projets d’urbanisation.

Préconisations générales de gestion



Pas de drainage ou de modification du régime hydrique du terrain
Maintien de l’exploitation extensive des prairies :
∗ La fauche doit intervenir après la fructification de la jacinthe, en général fin juin.
∗ Le pâturage peut être pratiqué l’été et l’automne avec une charge moyenne.
∗ Pas de fertilisation organique ou chimique. Pas d’amendement . Pas d’utilisation
de produit phytosanitaire.

Où trouver la Jacinthe de Rome ?
Dans le monde :
L’aire de répartition de l’espèce est centrée sur le domaine méditérranéen duquel elle déborde largement.
On la retrouve en France, Corse, Italie, Sicile, Malte, ex-Yougoslavie, Grèce et Albanie.
En France :
L’aire française de répartition de la Jacinthe de Rome se situe dans le midi, au sud d’une ligne Bordeaux –
Nice, ainsi qu’en Corse. Au niveau administratif, l’aire actuellement connue concerne les 5 régions
méridionales de notre pays (Aquitaine, Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon, Provence-Alpes-Côte d’Azur et
Corse).

En région Midi-Pyrénées
Autrefois...
Les données les plus anciennes signalant
l’espèce sur la région datent du milieu du
19e siècle.
L’espèce était alors indiquée en HauteGaronne dans quelques communes du
luchonnais (Bézins-Garaux, Eup et SaintBéat) ainsi qu’aux environs de Toulouse
sans autre précision.
Elle était également présente dans le
Gers aux environs d’Auch, ainsi que dans
le Lot et dans le secteur de la montagne
noire pour le Tarn.
Une donnée ancienne indique la
Jacinthe de Rome dans les HautesPyrénées aux alentours de Luz-SaintSauveur, ainsi que dans le Tarn-etGaronne vers Caussade.

"
"
"
"
"
+
+
+
+
+

+
+
+
+
+

(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
((
(
(
(
(
(

(
(
(
(
(
(
(
(
(
(

+
+
+
+
+
"
"
"

(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(

(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
((
(
+
+
+
(
+
+(
(
(
(
+
+
(
(
(
(
(
+
(
(
(
+
+(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
((
(
(
(
(
(
(
(
(
( (
(
(
(
(
(
(
(
((
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
( (
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
((
(
(
(
((
(
(
(
(
(
(
+
+
+
+
+

(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(

(
(
(
(
(
(

+
+
+
+
+
+ +
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+

(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
(
+
+
+
+
+

"
"
"
"
"
"
"
"
"
+
+
+
+
+

v
v
v
v
v
v information
"
"
"
"
" information

non datée
avant 1980
+
+
+
+
+ citation après 1980
(
(
(
(
( observation après 1980

+
+
+
+
+
+
+
+
+
+

+
+
+
+
+

25
25 km
km
km
25
km
25
25
km

Aujourd’hui...
Les prospections récentes menées par les botanistes de Midi-Pyrénées confirment la présence de la plante
dans plusieurs départements :
En Haute-Garonne, elle est encore bien représentée dans le midi toulousain, où les populations sont
néanmoins très menacées, à la fois par les projets d’urbanisation et la mise en culture des parcelles. Cette
région constitue un secteur de première importance pour la conservation de l’espèce.
La Jacinthe de Rome est également connue dans quelques localités du Gers (7 localités) et de l’Ariège (2
localités).
Dans le Tarn deux petites populations ont été trouvées en 2003, l’une d’elle redécouverte d’après des
informations datant du 19e siècle.

Une espèce protégée en France, reconnue rare et menacée en France et dans le monde :



Protection nationale Annexe I (Arrêté ministériel du 20-01-1982 modifié par l’arrêté du 31-08-1995)

A ce titre : « sont interdits en tout temps et sur tout le territoire métropolitain, la destruction, la coupe, la mutilation,
l’arrachage, la cueillette ou l’enlèvement, le colportage, l’utilisation, la mise en vente, la vente ou l’achat de tout ou partie
des spécimens sauvages des espèces citées à l’annexe I du présent arrêté ».




Livre rouge de la Flore menacée de France, Tome I : espèces prioritaires : Vulnérable
Cotation du Livre rouge de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) : Rare

Vallon de Salut, BP 315 - 65203 Bagnères de Bigorre Cedex – Tél. : 05.62.95.85.30 - Fax : 05.62.95.03.48 - Adel : cb.pyreneen@wanadoo.fr


fiche espèce.pdf - page 1/2
fiche espèce.pdf - page 2/2

Documents similaires


Fichier PDF fiche espece
Fichier PDF stage m1 drosophila suzukii
Fichier PDF liste rouge france poissons d eau douce de metropole
Fichier PDF index
Fichier PDF eichhornia crassipes
Fichier PDF especes facilement observables 1


Sur le même sujet..