La France était à Londres .pdf


Nom original: La France était à Londres.pdf
Auteur: Utilisateur

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Microsoft® Office Word 2007, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 04/05/2017 à 08:10, depuis l'adresse IP 79.88.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 259 fois.
Taille du document: 195 Ko (2 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)










Aperçu du document


« La France était à Londres. »
MLP a encore une fois de plus jouer à la révisionniste après sa précédente boulette sur le Vel’Div.
Elle qui se targue en permanence d’être la femme du peuple, elle a encore une fois de plus sali la
mémoire du peuple français, de celui qui lors de la débâcle a fui les routes de France, de celui qu’on a
fusillé pour avoir résisté au nazisme, parfois comme simple otage.
De ce peuple parfois de justes qui ont sauvé de la mort des familles juives persécutées.
Ce même peuple qu’elle utilise, manipule, dans ses meetings à des fins de prise de pouvoir pour
mettre en place une France du passé, recluse derrière une forteresse à l’image de Trump avec son
mur, pour chasser les mécréants. A quoi cela lui servira t-il d’avoir chassé « l’étranger »quand le
français « de souche » n’aura même plus son pain à manger tellement la crise l’aura décimé.
A nos concitoyens s’apprêtant à favoriser son pouvoir autoritaire et convaincu qu’on n’a jamais
essayé, nous leur rappelons qu’en Espagne, le parti d’extrême droite Vox n’obtient que 0,2 % des
suffrages, tellement le franquisme les a traumatisés. Et nous pourrions ici développer d’autres
exemples (italien ou autrichien) qui démontrent que sous l’apparence séduisante de rendre le
pouvoir au peuple, on le lui confisque pour ensuite faire son malheur, au service de paranoïaques du
pouvoir.
MLP , lors du débat du 3 mai, avait travaillé son image et son look de bonne mère de famille , un
sourire inhabituel qui masquait celui d’une brave ménagère avec son panier de monnaies, qui aurait
confondu les francs avec les anciens francs, et signifiant une incapacité affligeante de gérer
l’économie du pays et gravement quand il s’agit de renoncer sans garde fous à l’euro. Car on reste
sur sa faim dans ses explications nébuleuses sur sa sortie de l’euro et c’est gravissime à défaut d’être
tragi-comique.
On se serait cru à l’image de Moise entraînant son peuple pris dans l’étau de la submersion de 2
vagues géantes de part et d’autre, et qui sereinement se serait écrié « peuple de France, suivez moi
puisque je suis la seule à être votre sauveur ».
Et c’est à cette aventurière du passé, se disant gaullienne, qui insulte la mémoire de De Gaulle en
rappelant que la France était à Londres. Un paradoxe de plus !


La France était à Londres.pdf - page 1/2
La France était à Londres.pdf - page 2/2

Documents similaires


la france etait a londres 1
news otre idf 1er septembre 2017
la corruption de l autorite est inevitable
inventaire de collection d art africain pierre flament
lettre ouverte a ceux qui croient
ne nous soumettons pas 6


Sur le même sujet..