Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils Recherche Aide Contact



Micro2 02 Couts .pdf



Nom original: Micro2_02_Couts.pdf
Titre: Titre
Auteur: Frédéric Rychen

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® PowerPoint® 2010, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 04/05/2017 à 18:29, depuis l'adresse IP 176.181.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 379 fois.
Taille du document: 859 Ko (107 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


Microéconomie II
2016-2017 - Licences EG et AES - Semestre 2

2. Les couts de production
Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

Questions du chapitre
1. La mesure des coûts : quels coûts prendre
en compte ?
2. Les coûts de court terme
3. Les coûts de long terme

4. Les courbes de coût à long terme et à
court terme

Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

Introduction
• Au chapitre précédent, on a vu que :
– la technologie de production mesure la relation
entre facteurs de production (inputs) et produit
(output) ;
– la technologie de production ainsi que les prix
des facteurs de production déterminent les coûts
de production de l’entreprise ;
– selon la technologie de production de
l’entreprise, ses dirigeants doivent décider
comment produire.
Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

Introduction
• Dans ce chapitre, on verra :
– qu’il existe un choix optimal des inputs qui
minimisent les coûts ;
– que les coûts d’une entreprise dépendent de son
niveau de production et sont susceptibles de
varier avec le temps (court terme vs. long terme).

Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

1. Quels coûts prendre en
compte ?
• Avant d’analyser la façon dont les
entreprises minimisent leurs coûts, on doit
définir ce qu’est un coût, et comment le
mesurer :
– Les coûts comprennent bien sûr les salaires
qu’une entreprise verse à ses salariés et le loyer
qu’elle paie pour ses bureaux et machines.
– Mais que se passe-t-il si l’entreprise possède
ses propres bureaux et machines ?
Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

La mesure des coûts : quels
coûts prendre en compte ?
• Les économistes conçoivent les coûts différemment
des comptables. Ces derniers ont tendance à
envisager la situation financière de l’entreprise
rétrospectivement, alors que les premiers ont une
vision tournée vers l’avenir :
– Les coûts comptables incluent les dépenses effectives,
auxquelles s’ajoutent les coûts d’amortissement de
l’équipement (déterminés par des règles fiscales).
– Les coûts économiques comprennent tous les coûts
résultant de la production des biens et services.

Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

La mesure des coûts : quels
coûts prendre en compte ?
• Les coûts économiques distinguent les coûts que
l’entreprise peut contrôler de ceux qu’elle ne peut
pas contrôler.
– Le concept de coût d’opportunité joue un rôle fondamental.

• Le coût d’opportunité est le coût des opportunités
auxquelles l’entreprise a renoncé en n’assignant
pas ses ressources à leur meilleure utilisation
alternative.
Coût du facteur dans le meilleur usage alternatif.
Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

Coûts explicites et coûts
implicites
• Les coûts économiques de production d’une
entreprise sont la somme des coûts explicites et
implicites.
– Les coûts Explicites sont les coûts des facteurs de
production qui nécessitent un paiement monétaire direct de
l’entreprise.
Ce que l’entreprise doit dépenser pour acheter un facteur
dont elle ne dispose pas
– Les coûts Implicites sont des coûts qui ne nécessitent pas
un paiement monétaire direct de l’entreprise.
Ce que l’entreprise aurait pu gagner en utilisant le facteur de
production dont elle dispose déjà dans un autre usage.
Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

Exemples de coûts implicites
• Une entreprises possède des immeubles : Le coût
d’opportunité de leur utilisation est égal à la rente que
l’entreprise pourrait obtenir en les louant ou en les
vendant et en plaçant l’argent de la vente.
• Une entreprise investit 100 000€ de sa trésorerie
pour acquérir de nouveaux équipements. Le coût
d’opportunité (explicite) est égal à 100 000€, mais
simultanément elle renonce à percevoir les intérêts
de cette somme (coûts implicites) si elle avait choisi
de les placer.
Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

Les coûts d’opportunité
• Un autre exemple :
– Un nouveau chef d’entreprise qui ne se verse
pas de salaire doit néanmoins prendre en
compte le coût d’opportunité de son temps. Il
aurait pu aussi recevoir un salaire en travaillant
pour une autre entreprise que la sienne.

• De même, les comptables et économistes
traitent de façon différente la dépréciation de
l’équipement.
Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

Profit économique et Profit
comptable
• Les économistes mesurent le profit économique
d’une entreprise comme la différence entre la recette
totale et les coûts totaux, en incluant tous les coûts
d’opportunités : les coûts explicites et les coûts
implicites.
• Les comptables mesurent le profit comptable comme
la différence entre la recette totale et les coûts
explicites seulement. Ils ignorent les coûts implicites.

Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

Profit économique et Profit
comptable
• L’entreprise gagne un profit économique
positif uniquement si la Recette Totale est
supérieure à la somme des coûts explicites et
implicites.
• Le profit économique est toujours inférieur ou
à la limite égal au profit comptable.

Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

Economistes et comptables
par un comptable

par un économiste

Profit
économique
Profit
comptable
Recette
Totale

Coûts
implicites

Coûts
explicites

Coûts
d’opportunité
totaux

Recette
Totale
Coûts
explicites

Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

Les coûts d’opportunité et
les coûts irrécupérables
• Bien que les coûts d’opportunité soient souvent
implicites (cachés), ils doivent être pris en compte
lors de décisions économiques… alors que les
coûts irrécupérables ne doivent pas être pris en
compte.
• Les coûts irrécupérables sont les dépenses qui
ont été effectuées et qui ne peuvent pas être
récupérées. Elles ne doivent pas influencer les
décisions futures de l’entreprise.
Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

Les coûts irrécupérables
• Supposons qu’une entreprise achète un
équipement spécialisé qui ne peut être utilisé que
pour l’usage pour lequel il a été conçu, à
l’exclusion de tout autre.

• Les dépenses faites pour cet équipement sont
des coûts irrécupérables.
– Son coût d’opportunité est égal à zéro, car il n’y a
pas d’utilisation alternative.
– La décision de l’acheter peut avoir été bonne ou
mauvaise, mais cela n’a pas d’importance
maintenant.
Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

Les coûts irrécupérables
• Une entreprise se demande si elle va déménager
son siège social dans une autre ville.
• Elle a payé 500 000 euros une option pour l’achat
d’un immeuble dans cette ville. Le coût de cet
immeuble est de 5 millions d’euros. Si elle
déménage effectivement, sa dépense totale sera de
5,5 millions d’euros.
• Elle trouve ensuite un immeuble équivalent dans la
même ville à un prix de 5,25 millions d’euros. Quel
immeuble devrait-elle acheter ?
Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

Les coûts irrécupérables
• Réponse : l’entreprise devrait acquérir
l’immeuble qu’elle projetait d’acheter, car
l’option de 500 000 euros est irrécupérable.
• La question est de savoir si elle dépensera :
– 5 millions en plus pour le premier immeuble ;
– 5,25 millions en plus pour le second immeuble.

Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

La mesure des coûts : quels
coûts prendre en compte ?


Certains coûts varient avec le niveau de
production, alors que d’autres restent inchangés
tant que l’entreprise produit.



Le coût total peut être décomposé en :




Le coût fixe. Ce coût ne varie pas avec le niveau de
production. La seule façon d’éliminer un coût fixe est
d’arrêter de produire.
Le coût variable. Ce coût varie avec le niveau de
production.

Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

Les coûts fixes et variables
• La production totale est une fonction des
inputs fixes et variables.
• Par conséquent, le coût total de production
est égal à la somme du coût fixe (le coût des
inputs fixes) et du coût variable (le coût des
inputs variables) :

CT = CF + CV
Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

Les coûts fixes et variables
• Le caractère fixe ou variable d’un coût dépend de
l’intervalle de temps que l’on considère.
• Sur une très courte période, la plupart des coûts
sont fixes.
• Sur une plus longue période, de nombreux coûts
sont variables.

• Pour déterminer comment des variations de
production vont affecter les coûts, il faut différencier
les coûts fixes et variables.
Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

Les coûts fixes et
irrécupérables
• Il y a souvent confusion entre coûts fixes et
coûts irrécupérables :
• Les coûts fixes sont des coûts payés par
l’entreprise présente sur le marché, quel que soit
son niveau de production.
• Les coûts irrécupérables sont les coûts qui ont
été encourus par l’entreprise et qui ne peuvent
pas être récupérés.

Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

Les coûts marginaux et
moyens
• Il faut aussi distinguer entre :
– coût marginal ;
– coût moyen.

• Puis, il faudra différencier coûts de :
– court terme ;
– long terme.

Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

Les coûts marginaux et
moyens
• Le coût marginal (Cm) est l’accroissement du
coût correspondant à la production d’une unité
supplémentaire.
– Les coûts fixes n’ont pas d’effet sur Cm.

DCV DCT
Cm =
=
Dq
Dq
Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

Les coûts marginaux et
moyens
• Le coût total moyen (CTM) est le coût total
par unité de production. Le CTM est aussi
égal à la somme du coût fixe moyen (CFM)
et du coût variable moyen (CVM) :

CT CF CV
CTM =
=
+
= CFM + CVM
q
q
q

Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

La mesure des coûts : quels
coûts prendre en compte ?
• On peut maintenant différencier les coûts de
court terme et de long terme.
• Les coûts qui sont fixes dans le court terme
peuvent ne plus être fixes dans le long terme.
En fait, la plupart des coûts deviennent
variables dans le long terme.

Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

2. Les coûts de court terme

Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

Fonction de production et de
coût total
• La fonction de production fait correspondre
pour chaque niveau de production une
quantité efficace de facteur de production.
• Connaissant le prix du facteur, il est possible
pour chaque niveau de production de calculer
le coût de production associé.
• La courbe de coût total décrit graphiquement
cette relation.
Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

Fonction de production et de
coût total à court terme
Nombre de
travailleurs

Quantité
produite

Produit
marginal du Coût Fixe Coût variable
Capital
Travail
travail

Coût
Total

Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

Courbe de coût total à court
terme
Coût
Total
$80

Courbe de coût total

70

60

50

40

30

20

10

0

10

20 30

40 50

60 70

80 90 100 110 120 130 140 150

Quantité
produite

Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

Les coûts de court terme
• Le tableau ainsi que la forme de la courbe de coût indiquent la
façon dont les coûts variables et les coûts totaux augmentent
avec le niveau de production dans le court terme.
• Le rythme d’augmentation de ces coûts dépend de la nature
du processus de production et en particulier du fait que la
production induit des rendements marginaux décroissants
pour les facteurs variables.
• Les rendements marginaux décroissants du travail
correspondent à une productivité marginale décroissante du
travail.

Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

Les déterminants des coûts
de court terme
• Si la productivité marginale du travail décroît au fur
et à mesure de son utilisation, on devra dépenser
plus pour produire à un niveau plus élevé, et les
coûts variables et totaux vont augmenter.

• Si la productivité marginale du travail ne diminue
que faiblement lorsque la quantité de travail
augmente, les coûts n’augmenteront pas aussi vite
lorsque la production augmentera.

Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

Les déterminants des coûts
de court terme
• Supposons que le salaire (w = wage) est fixe par
rapport aux nombres de salariés.
• Les coûts variables sont égaux au salaire w
multiplié par la quantité de travail L,

CV = wL
• Le coût marginal Cm est égal à :

DCV wDL
Cm =
=
Dq
Dq
Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

Les déterminants des coûts
de court terme
• En se souvenant que :

DQ
Pm L =
DL

On peut conclure qu’une productivité marginale du
travail PmL faible implique un coût marginal élevé
Cm et vice versa :

w
Cm =
Pm L

Le coût marginal augmentera d’autant plus
fortement que la productivité du travail diminuera
fortement

Mesure des coûts
Quantité

Coût Total

Coût Fixe

0
1
2
3
4
5
6
7
8
9

3.00
3.30
3.80
4.50
5.40
6.50
7.80
9.30
11.00
12.90
15.00

3.00
3.00
3.00
3.00
3.00
3.00
3.00
3.00
3.00
3.00
3.00

Coût Variable

0.00
0.30
0.80
1.50
2.40
3.50
4.80
6.30
8.00
9.90
12.00

Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

Famille des Coûts Totaux
• Coûts totaux
– Coûts Totaux (CT) : C(q)
– Coûts Fixes Totaux (CFT): CFT = C(0)
– Coûts Variables Totaux (CVT): CVT(q)
– CT = CFT + CVT
C(q) = C(0) + CVT(q)

Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

Famille des Coûts Moyens
• Coûts Fixes Moyens (CFM)
• Coûts Variables Moyens (CVM)
• Coûts Totaux Moyens (CTM)

• CTM = CFM + CVM

Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

Coûts Moyens
Coût Fixe CFT C(0)
CFM =
=
=
Quantité
q
q
Coût Variable CVT(q)
CVM =
=
= CVM (q)
Quantité
q
Coût Total CT C(q)
CTM =
=
=
= CTM (q)
Quantité
q
q
Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

Coût Marginal (Cm)

Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

Courbe de coût total
Coût total
Courbe de coût total

15.00

14.00
13.00
12.00
11.00
10.00
9.00
8.00

7.00
6.00
5.00
4.00
3.00
2.00
1.00
0

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10 Quantité
Produite
Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

Courbes de coûts moyens et
de coûts marginaux
Coûts
3.50
3.25
3.00
2.75
2.50
2.25

Cm

2.00
1.75
1.50

CTM

1.25

CVM

1.00
0.75
0.50
CFM

0.25
0

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10 Quantité
Produite
Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

Courbes de Coûts et leurs
formes
• Le coût marginal augmente avec la quantité
produite.
• C’est une conséquence de la décroissance
de la productivité marginale.

Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

Courbes de Coûts et leurs
formes
• La courbe de Coût Total Moyen est en forme de U.
• Pour des niveaux très faibles de production le CTM
est élevé car les coûts fixes sont distribués sur un
nombre trop limité d’unités produites.
• CTM décroît au fur et à mesure que les quantités
augmentent du fait d’une baisse importante du CFM.
• Après un certain niveau de production le CTM
commence à croître car les CVM augmentent
sensiblement et la baisse des CFM devient faible.

Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

Courbes de Coûts et leurs
formes
• La quantité produite qui minimise le Coût
Total Moyen est appelée Taille efficiente de
l’entreprise.

• C’est le point qui correspond à l’idée de
pleine utilisation des moyens de production.

Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

Relations entre coût moyen
et marginal
• Lorsque le Coût marginal (Cm) est inférieur
au Coût Total Moyen (CTM), le CTM est
décroissant.

• Lorsque le Coût marginal (Cm) est supérieur
au Coût Total Moyen (CTM), le CTM est
croissant.

Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

Relations coûts moyens et
marginaux
• Le Coût Total Moyen s’exprime comme :
CTM(q) = C(q) / q
• Le CTM croît quand sa dérivée est positive :
CTM’(q) ≥ 0

[(C’. q) - C] / q2 ≥ 0

[(C’. q) - C] ≥ 0

C’ ≥ C / q  Cm(q) ≥ CTM (q)

• Le coût total moyen croît lorsque le coût marginal est
supérieur au coût total moyen.
Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

Relations coûts moyens et
marginaux
• La courbe de Coût Marginal (Cm) coupe la courbe de
Coût Total Moyen (CTM) à la quantité produite qui
correspond à la Taille efficiente de l’entreprise.
• La taille efficiente est la quantité qui minimise le Coût
Total Moyen.
• À la taille efficiente qeff, le Coût Marginal est égal au
Coût Total Moyen
Cm(qeff) = CTM (qeff)
Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

Relations entre coûts totaux
moyens et marginaux
Coûts
3.50
3.25
3.00
2.75
2.50
2.25

Cm

2.00
1.75

CTM

1.50

1.25
1.00
0.75
0.50

0.25
0

1

2

3

4

5

6

10 Quantité
Produite
Taille efficiente
qeff = 6
7

8

9

Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

Relations entre coûts totaux
moyens et marginaux
• Le minimum du coût total moyen est trouvé
lorsque :
CTM’(q) = 0
• Nous en déduisons :
CTM’(q) = 0
 [(C’. q ) - C] / q2 = 0
 [(C’. q ) - C] = 0
 C’ = C / q  Cm(q) = CTM (q)
Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017

Relations entre coûts totaux
moyens et marginaux
• Exercice :
– Soit la fonction de coût total
C(q) = 3q2 + 10q + 27
– Vérifier que le minimum du CTM est obtenu pour:
q=3
– et qu’en ce point:
CTM(3) = Cm(3)

Charles FIGUIERES - Microéconomie II - 2017


Documents similaires


Fichier PDF micro2 02 couts
Fichier PDF microeconomie chapitre 8
Fichier PDF exercice corrige sur la fonction offre
Fichier PDF micro2 01 production
Fichier PDF corrige g46
Fichier PDF micro2 08 discrimination


Sur le même sujet..