essairdig .pdf


Nom original: essairdig.pdfTitre: ESSAIAuteur: Leila-Habib

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Word 2013, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 11/05/2017 à 18:53, depuis l'adresse IP 197.7.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 250 fois.
Taille du document: 64 Ko (3 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


ESSAI
SUJET PROPOSÉ :
Votre professeur de français vous a chargé(e) de faire un travail
documentaire sur la situation des Africains en Europe.
Ce supposé projet sera une réponse cohérente aux questions
suivantes :
 Dans quelle situation se trouvent les Africains en Europe ?
 Quel avenir peut-on prévoir à cette situation ?
RÉDACTION :
(Travail collectif en classe)
Depuis que le monde est monde, l’histoire de l’humanité n’a connu
que des scènes de conflits, de haine, de mépris et de vulgarité.
Parmi les aspects de la cruauté humaine convient-il de citer
l’exemple de la situation des Africains à l’Occident. Ainsi, loin de
prétendre l’exhaustivité, notre travail de documentation sera articulé
d’abord, autour de la condition de ces derniers à l’étranger pour
focaliser dans une deuxième partie sur le destin sombre et lugubre qui
leur est infligée.
D’ores et déjà, personne ne peut nier la gravité du phénomène de
l’immigration clandestine (illégale) des Africains en Europe lequel
phénomène peut coûter cher aux budgets des pays ciblés ; mais il n’en
reste pas moins vrai que même si leur situation était légale ils ne
seraient jamais « les bienvenus » chez les Européens rien que parce
que ces derniers ont dû hériter la mentalité dominatrice voire
esclavagiste de leurs ancêtres.
Dans cette perspective, il est important de signaler que les
immigrants sont mis à l’écart pour occuper la marge de la société.
Ainsi, sont-ils condamnés à vivre dans les banlieues des grandes villes
sinon dans des ghettos comme celui de Marseille là où plusieurs
familles arabes viennent s’installer.
Aussi pouvons-nous dire que les Africains sont d’avance les premiers
suspects de meurtres, de vols, d’enlèvements, d’assassinats…; prenons
l’exemple des émeutes qui se sont produites en France en novembre
2005 : incidents entre les forces de l’ordre et quelques jeunes qui sont
sortis pour exprimer leur mécontentement quant à la manière dont on

1

a interpellé un banlieusard d’origine maghrébine qui a fini par trouver
la mort (il a été électrocuté) en voulant fuir les policiers.
Par ailleurs, sur le plan professionnel, on ne saurait s’aveugler aux
souffrances quotidiennes des Africains à qui on propose fréquemment
des métiers pénibles et rebutants dont les Occidentaux ne veulent plus
puisqu’ils n’aiment pas « se salir les mains » ; en l’occurrence, on les
trouve un peu partout : des éboueurs qui nettoient les ordures, des
ouvriers dans des usines, dans des chantiers ou dans des autoroutes
travaillant la nuit sous la pluie et sous la neige de l’Europe.
Curieusement, ils travaillent plus pour se payer moins ; en effet, les
quelques euros qu’ils touchent quotidiennement demeurent bien audelà de leurs besoins les plus urgents.
Encore, est-il important de dire que l’Europe présente à l’esprit d’un
Africain « un paradis terrestre » mais à vrai dire cette situation est
plutôt utopique et plus proche du rêve que de la réalité. Originaires de
pays arabo-musulmans, les Africains sont suspects d’avance de
terrorisme ; venus de l’Afrique Noire, ils sont victimes de1 la mentalité
raciste des Européens. Notons à ce propos, que les noirs sont empêchés
moralement d’accéder à la société des blancs ; à titre indicatif, on
remarque cette ségrégation partout dans les écoles et dans les lycées
où le racisme commence à se développer progressivement, dans les
stades de football où les joueurs noirs sont abondamment hués par le
public, chez le médecin dans la salle d’attente où s’est écrit en anglais
l’affiche suivante : « White waiting room » (salle d’attente réservée aux
blancs !).
En somme, « le paradis » tant rêvé et tant attendu par les Africains
commence petit à petit à prendre l’aspect d’un enfer où on enterre les
ambitions et les rêves africains.
Mais, quel avenir attendra-t-il ces derniers ? Existe-t-il quelque
symptôme d’amélioration ou au contraire, continueront-ils de payer
très cher le prix de leur résignation étonnante ?
Malheureusement, rien n’annonce le moindre changement
concernant la condition des Africains à l’Occident ; bien au contraire,
la métamorphose ressemble plus à une utopie sinon à une illusion car
le gouffre qui sépare les pays développés du tiers monde ne fait que de
s’élargir ; pire, l’humanité est contrainte à remonter de nouveau à
l’histoire en retrouvant « la loi de la jungle ».
Du point de vue historique, on n’est loin d’oublier qu’après les deux
guerres mondiales les portes de l’Europe s’ouvrent pour accueillir « les
bras ouverts » des vagues d’immigrants à majorité africaine pour
reconstruire le continent surtout la France qui a été un champ de
2

bataille. Actuellement, il est beaucoup plus difficile d’y accéder étant
donné que le processus fixé par l’État accueillant devient de plus en
plus compliqué (on demande plein de papiers pour faire un Visa).
En outre, l’avenir des Africains paraît sombre, lugubre et désespéré
dans la mesure où ils sont chassés de l’Europe qu’ils ont tant servi ;
désormais, ils sont contraints à retrouver la famine, la pauvreté voire
les guerres civiles qui caractérisent leurs pays. Á ce propos, JeanMarie LE PEN, le représentant du Front National n’a-t-il pas dit que
« la France est aux Français » ? Aussi Nicolas SARKOZY, le ministre
de l’intérieur et le candidat favori aux élections présidentielles avait-il
annoncé dernièrement et avec fierté que les efforts de l’État ont
permis à la France de « mettre à la porte » plus de vingt quatre milles
immigrés dont la majorité écrasante est d’origine africaine. Non
seulement ils sont déracinés de leur culture et de leur civilisation,
mais ces Africains se préparent péniblement à vivre une nouvelle
situation qui répercutera sans doute sur l’avenir de leurs familles.
Il résulte de ce qui précède qu’au-delà des statistiques et des chiffres
choquants, il est clair que les Africains ont toujours présenté
« une proie » facile aux yeux des Occidentaux matérialistes, pécunieux
et privés de leur humanité.
Cette situation ressemble plus à un destin inévitable qui n’épargnera
certainement pas les générations ultérieures en l’absence de tout
espoir, de toute tentative de changement.
Néanmoins, loin d’être trop pessimiste, le rêve africain reste légitime
malgré toutes les circonstances !

3


essairdig.pdf - page 1/3


essairdig.pdf - page 2/3


essairdig.pdf - page 3/3


Télécharger le fichier (PDF)


essairdig.pdf (PDF, 64 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


essairdig
le tsunami de la jeunesse africaine
journal le progres n 341 du 8 decembre 2013
corrige all bac pro 2011 2
lettre cade 178
synthese matins des ateliers de la terre 5

Sur le même sujet..