CONVERSION RATIONS MENAGERES FURET .pdf



Nom original: CONVERSION RATIONS MENAGERES FURET.pdf
Titre: Microsoft Word - RATIONS MENAGERES FURET.docx
Auteur: Adeline LINSART

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Word / Mac OS X 10.7.4 Quartz PDFContext, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 19/05/2017 à 09:29, depuis l'adresse IP 82.249.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 300 fois.
Taille du document: 440 Ko (4 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)










Aperçu du document


UTILISATION  DES  RATIONS  MENAGERES  CHEZ  LE  FURET  

 
 
Il  est  probable  que  le  recours  exclusif  à  une  alimentation  sèche  industrielle  ne  permet  pas  d’assurer  une  santé  
optimale  au  furet  et  doit  être  améliorée.  A  l’inverse,  le  recours  au  BARF  ou  à  une  alimentation  carnée  (à  base  
de   viande)   est   mal   encadré.   Il   est   courant   que   ce   type   d’alimentation   débouche   sur   des   déséquilibres  
nutritionnels  graves  pour  votre  animal  si  certaines  précautions  ne  sont  pas  prises.    
 
La  ration  ménagère  est  une  alternative  équilibrée  aux  régimes  proies  entières  /  BARF  ou  tout-­‐viandes.  Elle  peut  
être   utilisée   comme   un   repas   complet   à   l’exclusion   de   toute   autre   source   de   nourriture   ou   bien,   peut   venir  
compléter  une  alimentation  classique  à  base  de  croquettes.    
 
Type  
rationnement  
Proies  entières  

de  

Avantages  

Inconvénients  

Besoins  
nutritionnels  
couverts  
si  
proies  
distribuées  entières  (avec  
les  viscères)  

Contamination  bactérienne  probable    
Risques  occlusifs  souvent  rapportés  mais  rares  en  pratique  
-­‐  
Choisir  poussins  provenant  d’élevage  Salmonella  free  
Utiliser  un  congélateur  dédié  (attention  aux  contaminations  croisées  
avec  les  aliments  de  la  famille)    
Respect  de  la  chaîne  du  froid  

 

Besoin  en  acides  aminés  non  couvert  
Couverture  lipidique  imparfaite  
Couverture  vitaminique  imparfaite  
-­‐  
Complémentation   incalculable   car   apports   nutritionnels   inconstants  
et  non  définis.  A  éviter.    
Déséquilibré  !!!   Maladie   grave   après   quelques   mois   d’exposition     à   ce  
régime  
Risque   hygiénique   (respect   de   la   chaîne   du   froid).   A   proscrire  
absolument.      

Steak   de   volailles  
Pratique  
broyées   (Dogador,  
Peu  couteux  
Poher,  Prodia…)  

Viande  seule  
 
Ration  ménagère  =  
viande  +  
complément  minéral  
vitaminé  +  huile  +  
son  
 
 

-­‐  
Equilibré   si   la   recette   est  
parfaitement   respectée

Croquettes   de   bonne   Pratique  
qualité   adaptées   au   Hygiénique  
furet  
Equilibré  

Contamination   bactérienne   possible   si   non-­‐respect   de   la   chaîne   du  
froid  ou  défaut  d’hygiène  dans  la  préparation  
 

Surconsommation  
Problèmes  urinaires  (croquettes  de  mauvaise  qualité)  
Implication  dans  les  troubles  digestifs  chroniques  ?  
Rôle  dans  la  survenue  de  l’insulinome  ?  

 

Quid  des  œufs  ?    

Les  œufs  constituent  un  aliment  intéressant  très  apprécié  des  furets,  qui  peuvent  être  proposés  comme  une  
friandise  ou  comme  base  d’un  rationnement  ménager.    
Le   blanc   d’œuf   contient   de   l’avidine   qui   se   lie   à   la   biotine   et   bloque   son   absorption.   Il   contient   aussi   une  
protéine   anti-­‐trypsine   (inhibée   par   la   chaleur)   diminuant   la   digestibilité   des   protéines.   La   distribution  
ponctuelle  de  blanc  d’œuf  ou  d’œuf  entier  n’est  pas  nuisible.  La  cuisson  est  recommandée  lorsque  l’œuf  est  
distribué  quotidiennement  car  l’avidine  et  la  protéine  anti-­‐trypsine  sont  inactivées  par  la  chaleur.    
 

Quid  des  friandises  industrielles  ?  

Les  friandises  ou  compléments  alimentaires  destinés  au  furet  sont  généralement  riches  en  sucres  et  produits  
d’origine   végétale   qui   ne   conviennent   pas   au   furet.   Mieux   vaut   les   éviter.   Une   alternative   équilibrée   est   le  
recours   à   des   produits   animaux   frais   (morceaux   de   viande   crue   ou   cuite,   cou   de   poulet,   œuf).  

Copyright  2011  @  A.N.E.sarl.  Dr  Géraldine  BLANCHARD  &  Dr  Adeline  LINSART  

Bien  préparer  la  ration  ménagère  
 
 

Crue  ou  cuite  ?    

Distribuée  crue,  la  ration  ménagère  apporte  des  nutriments  stables  qui  bénéficient  en  totalité  à  l’animal.  Elle  
présente   cependant   un   risque   hygiénique   plus   important   et   doit   alors   être   consommée   rapidement   par   le  
furet.    
Distribuée  cuite,  la  ration  ménagère  présente  un  risque  hygiénique  moins  important.  Certains  nutriments  sont  
toutefois  détruits  par  la  chaleur.    
 
à   Pour   diminuer   le   risque   hygiénique,   proposer   la   ration   ménagère   en   deux   à   trois   repas   quotidiens   d’une  
demi-­‐heure   /   une   heure.   Maintenez   votre   furet   enfermé   durant   le   repas     afin   qu’il   ne   puisse   pas   cacher   les  
aliments.    
à   Une   solution   pratique   et   hygiénique   peut   consister   à   congeler   la   ration   ménagère   par   portions   (bac   à  
glaçons  par  exemple)  et  à  décongeler  les  portions  dans  le  réfrigérateur  du  jour  au  lendemain,  en  mélangeant  
avec  un  peu  d’eau  chaude  au  moment  de  donner  le  repas  (éviter  le  micro-­‐ondes).    
 
 

Comment  est  composée  la  ration  ménagère  ?  
 

La   ration   ménagère   est   une   et   indivisible.   Tous   les   ingrédients   la   constituant   sont   nécessaires   pour  
en   faire   un   aliment   complet   et   équilibré   pour   votre   furet.   Il   est   impératif   de   respecter   les  
proportions  indiquées  et  d’utiliser  tous  les  éléments  de  la  recette  pour  la  préparation  de  la  ration.    
 

Viandes,  poissons  et  oeufs  peuvent  être  achetés  dans  tous  les  magasins  d’alimentation  humaine  pour  de  

meilleures  garanties  sanitaires,  et,  pour  les  viandes  et  poissons,  congelés  en  petites  portions,  
qui  seront  décongelées  au  réfrigérateur  dans  la  nuit.  
Le  cœur  de  bœuf  peut  être  remplacé  par  du  cœur  d’une  autre  espèce  (veau,  volaille…).  Le  cœur  est  une  source  
de  protéine  animale  de  bonne  qualité.  Il  n’est  pas  équivalent  et  ne  doit  pas  être  remplacé  par  du  foie  ou  des  
rognons.    
 
L’huile   de   colza  se  trouve  au  supermarché.  L’huile  de  soja  peut  être  utilisée  dans  les  mêmes  proportions  à  la  
place   de   l’huile   de   colza.   L’huile   de   colza   et   l’huile   de   soja   apportent   des   acides   gras   essentiels   (omega   3   et  
omega  6).  Par  contre,   l’huile   de   colza   ou   de   soja  ne  doit   être   remplacée  par  aucune  autre   sorte   d’huile  :  ne  pas  
remplacer  par  de  l’huile  d’olive,  un  mélange  d’huile  ou  de  l’huile  de  pépins  de  raisin.    
 
L’huile   de   poisson   apporte   des   acides   gras   essentiels.   Elle   est   disponible   en   pharmacie   sous   la   forme   de  
capsule  source  d’omega  3  ou  chez  le  vétérinaire.  L’huile   de   poisson   ne   doit   pas   être   confondue   avec   de   l’huile  
de   foie   de   morue.   Le   produit   Actis   Omega   Felin   convient   et   est   disponible   chez   votre   vétérinaire.   Chaque  
pression  de  la  pompe  délivre  1ml  d’huile  de  poisson.    
 
Vit’i5  Little  Ca  est  la  seule  spécialité  disponible  pour  carnivores  domestiques  contenant  du  calcium  
sans  phosphore  ajouté,  des  vitamines  et  oligo-­‐éléments.  Ce  produit  n’a  pas  d’équivalent.  Il  peut  être  acheté  sur  
le  site  www.cuisineacrocs.com  ou  chez  votre  vétérinaire.    
 
Le   son   de   blé   se   trouve   au   supermarché.   Le   son   de   blé   n’est   pas   l’équivalent   du   germe   de   blé.   Il   peut  
éventuellement  être  remplacé  par  du  son  d’avoine.    
 
 
 
 

Copyright  2011  @  A.N.E.sarl.  Dr  Géraldine  BLANCHARD  &  Dr  Adeline  LINSART  

Pour  nourrir  facilement  son  furet  avec  une  ration  ménagère…  

Le  plus  simple  est  de  préparer  à  l’avance  la  ration  et  de  la  congeler  en  petites  portions,  qui  seront  décongelées  
ensuite  au  réfrigérateur  de  la  veille  au  lendemain.    
Une   solution   pratique   et   hygiénique   peut   consister   à   décongeler   une   portion   de   rations   ménagères   préparée   à  
l’avance  en  la  passant  rapidement  dans  l’eau  bouillante.  
 
 
• Utiliser   des   ingrédients   frais,   non   surgelés,   destinés   à  
l’alimentation  humaine.    
• Respecter   les   mêmes   règles   d’hygiène   que   lors   de   la  
préparation  d’un  repas.    
• Respecter  la  chaîne  du  froid.    
 
 
 

• Peser  /  mesurer  tous  les  ingrédients  utilisés.    
• Ne  négliger  pas  les  apports  d’huile  et  de  Viti5  Little  Ca,  
essentiels  à  l’équilibre  de  la  ration.    
 
 
 
 
 
 

 
 

• Placer  tous  les  ingrédients  dans  le  bol  du  mixeur.    
• Mixer.    

 

 
• Congeler  ensuite  en  de  petites  portions,  qu’il  sera  facile  
de  décongeler  au  frigo,  au  fur  et  à  mesure.    
 
 
 
 

Comment  convertir  son  furet  à  ce  nouvel  aliment  ?    
Les   furets   jeunes   ayant   été   sevrés   avec   un   régime   mixte   croquettes   et   carné   peuvent   consommer   la   ration  
ménagère   dès   les   premières   présentations.   Il   faut   parfois   insister   quelques   jours   pour   les   convaincre   de   goûter  
ce   nouvel   aliment   mais   cela   se   fait   généralement   facilement.   Pour   faciliter   la   conversion,   il   est   possible  
d’ajouter   temporairement   une   demi-­‐cuillérée   à   café   de   crème   fraîche   entière   qui   rendra   la   ration   plus  
attirante.    
Les  furets  adultes  qui  sont  habitués  à  consommer  des  croquettes  sont  généralement  plus  difficiles  à  convertir.  
A   moins   d’être   habitués   à   consommer   de   petits   morceaux   de   viande,   la   plupart   refusent   de   consommer   la  
ration  ménagère.  Il  est  important  d’insister  et  de  stimuler  votre  animal  afin  que  sa  curiosité  le  pousse  à  goûter.  
Les   furets   adorant   laper,   il   est   possible   de   liquéfier   la   ration   ménagère   en   y   a   joutant,   temporairement,   des  
œufs  ou  de  la  crème  fraîche  entière.  Enfin,  pour  les  furets  les  plus  difficiles,  il  est  possible  de  réaliser  une  soupe  
1
de   croquettes  dans   laquelle   la   ration   sera   très   progressivement   introduite   (par   exemple,   introduire   une  
cuillérée  à  moka  de  ration  dans  la  soupe  de  croquettes  puis  une  cuillérée  à  café...  et  ainsi  de  suite).    

                                                                                                               
1

 Soupe  de  croquettes  :  laisser  tremper  les  croquettes  puis  les  mixer.  Les  furets  adorent  laper  les  aliments.  Il  est  ensuite  possible  d’ajouter  
une  petite  quantité  de  ration  ménagère  à  la  soupe  de  croquettes.    

Copyright  2011  @  A.N.E.sarl.  Dr  Géraldine  BLANCHARD  &  Dr  Adeline  LINSART  

Que  dois-­‐je  surveiller  durant  la  transition  alimentaire  ?  

Même   si   votre   furet   consomme   rapidement   la   ration   ménagère,   il   faut   effectuer   une   transition  alimentaire  de  
8   à   10   jours   durant   laquelle   l’ancienne   alimentation   sera   progressivement   substituée   au   profit   de   la   ration  
ménagère.    
Peser   votre   furet   (le   matin,   à   jeun)   tous   les   quinze   jours  avec  la  nouvelle  alimentation.  Si  le  poids  de  votre  
furet   reste   stable,   le   volume   de   ration   distribué   est   adapté.   Si   votre   animal   grossit,   diminuer   le   volume   des  
repas.   Si   votre   animal   maigrit,   augmenter   le   volume   de   la   ration   ou   passer   à   une   ration   plus   énergétique.  
N’hésitez  pas  à  contacter  votre  vétérinaire  durant  cette  phase  d’adaptation.    
L’aspect   des   selles   de   votre   furet   peut   être   modifié   avec   cette   nouvelle   alimentation.   Si   les   crottes   restent  
fermes  et  moulées,  un  changement  de  coloration  est  normal.  En  cas  de  diarrhée,  contacter  votre  vétérinaire.    
 

Afin   de   faciliter   le   suivi   du   rationnement   de   votre   furet,   nous   vous   invitons   à   remplir   les  
informations  suivantes,  avec  l’aide  du  vétérinaire  assurant  le  suivi  de  votre  animal  :    
 
Nom  du  furet  :      
 
 
Date  de  naissance  :    
Coordonnées  (mail  ou  téléphone)  :    
Vétérinaire  traitant  :  
Motif  de  la  conversion  alimentaire  :    
Antécédents  médicaux  notables  :    
 

 

 

Type  racial  :    

 
 

Avant  la  conversion   Suivi  à  15  jours  
alimentaire  
Prise   spontanée   du    
 
nouvel  aliment  
Transition  
 
 
alimentaire   encore  
en  cours  
Liste   complète   des    
 
aliments  distribués    
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Appétit  du  furet  
 
 
Poids  (kg)  
 
 
Embonpoint  
 
 
Qualité  du  pelage  
 
 
Qualité  des  selles  
 
 
Difficultés  
 
 
rencontrées  
 
 
 
 
 
 

Suivi  à  un  mois  

Suivi  à  trois  mois  

 

 

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 

Copyright  2011  @  A.N.E.sarl.  Dr  Géraldine  BLANCHARD  &  Dr  Adeline  LINSART  


CONVERSION RATIONS MENAGERES FURET.pdf - page 1/4
CONVERSION RATIONS MENAGERES FURET.pdf - page 2/4
CONVERSION RATIONS MENAGERES FURET.pdf - page 3/4
CONVERSION RATIONS MENAGERES FURET.pdf - page 4/4

Documents similaires


conversion rations menageres furet
comment bien nourrir son furet 2
3
catalogue 8 pages kalina ss prix hd
contour 3 5 fr web
specificites du furet consequences pratiques


Sur le même sujet..