Pratiques et représentations identitaires sur internet.pdf


Aperçu du fichier PDF pratiques-et-representations-identitaires-sur-internet.pdf - page 1/27

Page 12327



Aperçu texte


CJMS Fall 2015 / RCÉM automne 2015

38

Pratiques  et  représentations  identitaires  
sur  Internet  :  analyse  qualitative  des  
interactions    de  collectifs  appartenant    à  
un  groupe    déterritorialisé    et  
anthropologiquement    situé  -­‐-­‐  les  
Kabyles  
 
Mohamed-­‐Ali  Allioui,  Ph.  D.,  chercheur  indépendant  
 
Résumé    
Pour  comprendre  les  processus  d’interactions  en  ligne,  cet  article  
propose   une   approche   qui   part   d’un   groupe   anthropologiquement  
constitué.   Il   s’appuie   sur   le   postulat   que   ces   dynamiques   sont  
indissociables   des   contextes   anthropologiques   et   socio-­‐
médiatiques  qui  les  ont  produites.  Il  définit  le  groupe  socioculturel  
étudié,   les   Kabyles,   comme   minorité   berbère   déterritorialisée  
revendiquant   la   reconnaissance   de   son   identité   «  culturelle  »   et  
linguistique.   Les   Kabyles   constituent   un   terrain   de   recherche  
pertinent  pour  observer  les  dynamiques  entre  identités  et  réseaux  
sociotechniques.   Ce   travail   s’appuie   sur   une   approche   empirique  
qui   comprend   un   dispositif   de   cueillette   de   données   basé   sur   la  
triangulation   méthodologique   (observation   participante,   analyse  
de   corpus,   enquête   qualitative)   et   une   démarche   compréhensive  
présentant  un  modèle  explicatif/interprétatif  qui  tient  compte  de  
la  relation  qu’entretient  le  groupe  avec  le  pouvoir,  la  mémoire  et  
le   territoire.   Les   résultats   de   cette   recherche   montrent   que  
l’appropriation   d’internet   entraîne   une   pluralisation   des  
références  identitaires  et  une  transformation  des  représentations  
(valorisation   pour   le   groupe).   Ces   processus   se   traduisent   par   la  
mise  en  œuvre  de  nouvelles  pratiques  médiatiques  et  identitaires  
qui  transcendent  les  contraintes  spatio-­‐temporelles.  Ils  favorisent  
la  manifestation  de  la  volonté  de  ces  collectifs  de  mettre  en  place  
un   espace   d’expression   et   d’action   collective   autonome,