20170602 Le Moci Interview de l'AMBASSADEUR .pdf



Nom original: 20170602-Le Moci_Interview de l'AMBASSADEUR.pdf

Ce document au format PDF 1.6 a été généré par HP LJ M1530 Scan TWAIN / Adobe Acrobat 9.0 Paper Capture Plug-in, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 03/06/2017 à 12:32, depuis l'adresse IP 80.215.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 675 fois.
Taille du document: 3.2 Mo (5 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Moniteur du Commerce International depuis 1883

Neuvieme edition 2017




es rls

S


Paiement, recouvrement,
logistique et douane

10 Etats
passes au crible pour les exportateurs

En partenariat avec

EULER HERMES
. . . . Our knowledq e serving your success

N· 2.036-2037' Blmensuel- Du 1" au 14 juin 2017 - 2S € -ISSN: 0026-9719

MOCI --------------------------~---

COMMUNICATION

ton

Interview de I'Ambassadeur de I' Azerba'idjan en France
S.E.M. Elchin Amirbayov
ce jour, plus de 50 grandes entre­

sig ­

Nico las Sarkozy, lors de sa visite
officielle en Azerba'I'djan, et iI a ete

prises fran~a i ses operent avec suc­
ces en Aze rba'I'djan ,

noir

annees, les presidents f ran~ais ont
effectue trois visi tes officielles en
Azerbal'djan,
l'Azerbal'djan M, Ilham Aliyev a ef­
ET LA

fectue sa premiere visite officiel le
en France et, depuis, il a effectue

Les relations entre I'Azerbaidjan et

reprises des visites en
France sur invitation de son homo­
logue fran~ais, Cette annee marque

la France dans tous les domaines
se situent aujourd'hui un tres haut

Ie 25' anniversaire de I'etablisse·

niveau, La France est un des parte­
naires economiques cles de l'Azer­

ment des relations diplomatiques
entre l'Azerba'idjan et la France, et

a

ba'I'djan et,

ason tour, notre pays est a cette

Ie premier partenaire economique
et commercial de la France dans Ie

occasion, Ie president de
I' Azerba'I'djan a effectue les 13 et
14 mars 2017 une visite officielle en

AuJOURO' HUJ, DANS LA REGION OU CAu­

853
mite

GIE SONT DES PARTENAIRES >rRATEGIQUES
ET REAUSENT CONJOINTEMENT DES PRO­

Caucase du Sud, Le choix de I' an­

France reussie

L' EXPORTATION DU PfTROLE ET DU GAl,
LE TRANSPORT DE TRAN51T ET o 'AUTRES
SECTEURS, QUEL ROLE, 0 ' A?REs

vous,

POURRAIT JOUER LA FRANCE DANS LA PERS­
PECTIVE DE LA MISE EN PLACE O' UNE coo­

PERATION ECONOMIQUE REGIONALE ENTRE

1'0
cond
terri,
mais
de
les t
ega!,

ou CAUCASE DU SUO 1

pris:

Une longue histoire d'amitie et de
fraternite lie la Georgie et l'Azerbal'd­

actui

jan, Et les relations entre ces deux

ces
poli'

TOUS LES TROIS PAYS

voisins restent toujours tres amicales,
Ces pays continuent d'entretenir des

ille~

nos
ains'

relat ions de bon voisinage, se sou­
tiennent en cas de difficultes et, en

droil

a I'invitation du pre­

tant que partenaires strategiques,

doxa

cien president fran~ais M, Fran~o i s
Hollande de commencer sa visite au

sident fran~ais, Lars de cette visite,

realisent avec succes dans la region

Ie president azerba'I'djanais s'est en­

nombre de projets energetiques et

reso
tisse:

Caucase du Sud en 2014 par I' Azer­
ba'idjan Ie prouve une fois de plus,

tretenu avec Ie president fran~a i s,
les presidents du Senat et de l'As­
semblee Nationale, ainsi qu'avec

de transport internationaux tels que
Bakou-Tbilissi-Ceyhan, Bakou-Tbi­

Lors de la vi si te susmentionnee, une
declaration com mu ne a ete signee

les chefs de plus de 100 entreprises

entre les deux chefs d'Etat Ce do­

fran~aises

a MEDEF,

Dans Ie cadre

lissi·Erzurum, Corridor Gazier Sud,
Bakou-Tbilissi-Kars, etc. Aujourd'hui,
l'Azerbaidjan est Ie plus grand inves­

les ['
inte'
siec,
inter'

cument determinait les directions

de cette visite, plusieurs documents

tisseur et partenaire economique et

tique
terre!

principales de la poursuite de nos re­
lations politiques, La France reconfir­
mait par cette declaration soutenir
la souverainete, I'independance et

de cooperation importants ont ete
signes dans les domaines de I'inno­
vation, la communication et la haute

commercial de la Georgie,

par f,

techno logie,

I'integrite territoria le de l'Azerbald­

de I'u rbanisation, du chemin de fer

economique entre les trois pays du
Caucase du Sud, Or, et malheureu­

et de la simplification de I'acces aux

sement, la politique menee actuelle­

tive,

jan, Para llelement

a ce

document,

de I' environnement,

a

II existe un grand potentiel quant
la mise en place d'une cooperation

leme!
Si Ie
chan:
et

0:

nombre d'accords de cooperation

services publics,

ment par Ie gouvernement de l'Ar­

men:

intergouvernementale et interminis­
terielle dans Ie domaine de I'econo­

Les relations economiques entre
l'Azerbaldjan et la France se de­

menie empeche la rea lisation d'une

naux

mie, notamment dans les secteurs

veloppent

Jusqu'a

cooperation region ale entre les trois
pays du Caucase du Sud, En effet,

Geor!
entre

de I' agriculture, des transports, de

present, les entreprises fran~aises

l'Armenie a envahi et continue de

Sud

I' energie et autres, ant egalement
ete conclus, Toujours dans Ie cadre

ont participe

detenir sous I'occupation il legale la
region historique azerba'I'djanaise du

per
rer sc

de cette visite, les deux chefs d'Etat

I'energie, de I'aviation, de I'industrie

Haut-Karabakh et nos sept aut res

transi

a I'inauguration du
a Bakou, d'ailleurs Ie

spatiale, du transport, de I'approvi­
sionnement en eau, de I'agriculture

regions adjacentes, alors que to utes
ces regions - au total 20 % du terri­

certai

plus grand Iycee fran~ais de to ute

et d'autres, et la France a investi

toire de notre pays - font partie inte­

nautE

la region du Caucase, La premiere

plus de 2,2 milliards de dollars dans

pierre du Iycee a ete posee en 2011

I'economie azerbal'djanaise, Ainsi, a

grante internationalement reconnue
de l'Azerba'I'djan et ont toujours his-

sans'

ont participe
Lycee fran~ais

110


a plusieurs

com
Ie ~

CASE OU SUD, L' AzERBAioJAN ET LA GEOR­

JETS INTERNATIONAUX IMPORTANTS DANS

Apres son election, Ie president de

COMMENT EVALUEZ-VOUS LES RElATIONS

gil'S

par I'ancien president fran~ais M,

inaugure en 2014 par M, Fran~ois
Hollande, Au cours des six dernieres

Seo OMIQUES ENTRE L' AzeRBA10JAN
fRANCE?

l'Aze
du t(

rap idement.

a environ 30 projets a

grande echelle dans les domaines de

inde~

ne

G

toriquement ete des territoires de
l'Azerba'I'djan, La signification meme
du toponyme « Karabakh » est d'ori­
gine azerbaidjanaise - « gara bag»

: de 50 grandes entrE­

: <;€s operent avec suc­
: ~dj an_
:-~s LA REGION DU

CA

AzERBAlOJAN IT LA GEO'­

-I!T'ENAIRES STRATEGIOl.P
":>'tJCINTEMENT DES PRO­

•UX IMPORTANTS D ,
PEnroLE IT DU ~
CE "RANSIT IT O'AUTPE,.
ROLE, D' APRES VOUS
-

:A FRANCE DANS LA PEl1S­

__ EIII PLACE 0' UNE

coo-

UE REGIONAlE EIIITII:

i DU

uuooe OIJ SUD'

·5toire d'amitie et dE
-= -eorgie et I'Azerbaid­

: i :::ons entre ces deux
--..JUjours tres amicales_
-- Jent d'entretenir des
~") voisinage, se sou­

::-:i de difficultes et, en

"-,='"'aires strategiques,
: -: _t ces dans la region
: __ ets energetiques et
' : ~rn ationaux tels que
-...eyhan, Bakou -Tbi­
::: cridor Gazier Sud,
- , etc Aujourd'hui,
.:.._ !e plus grand inves­
- ~.aire

economique et
: a Georgie,
~"cd potentiel quant

a

":-= d'une cooperation
-:' e les trois pays du
Or, et malheureu­
- que menee actuelle­

r

signifie en azerba'I'djanais « jardin
noir», En depit des efforts de la
communaute internationale qui, par
Ie biais de quatre resoluti ons n° 822,
853,874 et 884 adoptees I'unani­

a

mite par Ie Conseil de Securite de
I'ONU, avait exige la liberation sans
condition et immediate de tous les
territoires occupes de l'Azerba'I'djan,
mais egalement de ceux du Groupe
de Minsk, co-p reside par la France,
les Etats-Unis et la Russie, qui a

a

egalement declare
plusieurs re­
prises I'inadmissibilite du statu quo
actuel concernant cette occupation
illegale, l'Armenie persiste depuis

I'economie armenienne ne peut pas
se developper, et atteindre une veri­
table independance,

Y A-T-IL

UN PROBLEME DAIllS LE DOMAIIIIE

DE LA COOPERATION ~CONOMIQUE 81­
LATERALE ENTRE L' AzERBAIOJAN Ei LA

FRANCE?

Malheureusement, certaines socie­
tes franc;aises s'irnpliquent directe­
ment ou indirecternent au x activi­

pertinentes, elles contournent ega­
lement les payements fiscaux et Ie
droit douanier et devien nent de cette
maniere criminelles, Apres avoir de­
couvert etre manipulees, un certain
nombre d'entreprises franc;aises ont
presente leurs excuses I'Azerbaid­
jan, A cet egard, tra;ers votre re­

a

a

vue, j'appelle toutes les societes fran­

tes econorniques et commerciales

c;aises, notamment celles qui ont des
liens avec l'Armenie, ihre vigilantes

illega les dans la region occupee

et j'informe que toute forme d'activi­

du Haut-Karabakh de l'Azerbal'd­
jan, Apres avoir etudie la question,

te economique ou commerciale dans
la region occupee du Haut-Karabakh
de l'Azerba'I'djan sans autorisation

ces societes franc;a ises ont compris
qu'elles etaient manipulees et, sans

a

du

gouvernement

azerba'idjanais

Ie savoir, ont viole par leurs activites
illegales Ie droit international et ont

est en contradiction avec Ie droit
international et la legislation natio­

porte atteinte aux engagements

nale de I'Azerbal'djan, Toute activite

a

ces 25 dernieres annees dans la

internationaux de la France, son
image d'intermediaire internationale

sur Ie territoire azerba'I'djanais dans

economique et commerciale menee

politique d'occupation illegale de
nos terres ancestrales, bafouant

en tant que copresident du groupe
de Minsk de I'OSCE, cree pour la

ces frontieres internationalement re­
connues, y compris notre region du

ainsi les principes et les normes du
droit international. Or, aussi para­

resolution pacifique du conflit arme­
no-azerbaidjanais du Haut-Karabakh

Haut-Karabakh, doit etre concertee
avec I'autorite executive cornpetente

doxal que ce la puisse paraitre, ces

via la rea lisation pacifique des quatre

de l'Azerbal'djan,

resolutions ne trouvent pas d'abou­

resolutions importantes du Conseil

tissement, car I'Armenie meprise

de Securite de I'ON U, En effet, les

les reclamations des organisations
internationales et - encore au XXI'
siecle - viole grossierement Ie droit

resolutions mentionnees ci-dessus du
Conseil de Securite de I'ONU et ce lie
de l'Assemblee Generale de I'ON U

TERREUGrEUX, DE CONCOURS DE MUSIQUE

international, en poursuivant sa poli­

n° 62/243 demandent Ie retrait im­

nONAUX.

tique d'agression, d'occupation des

mediat, inconditionnel et complet

terres du pays voisi n, en modifiant

des forces d'occupation armeniennes

MENTS P~OFITENT- 'L5 AU DEVEWPPEMtNT
DU TOURISME DANS VOTRE BEAU PAYS,

par force les frontieres internationa­

de tous les territoires occupes de

NOMME ENCORE DE NOS JOIJRS PeRLE DU

lement recon nues,
Si Ie regime actuel de l'Armenie
change de position dans ce conflit

l'Azerbal'djan, y compris de la region
du Haut-Karabakh, Le cin quierne pa­
ragraphe de la resolution de l'Assem­

UUCAse?

et adopte une position construc­

blee Generale de I'ONU n° 62/243

Route de la Soie,

tive, l'Armenie pourra bien evidem­

« reaffirme qu'aucun Etat ne doit

vilisations occidentale et orientale et
reconnue de par Ie monde comme

AUJOURD'HUI, L' AZERBAiDJAN EST UN

DES ESPACES PRINCIPAUX 0 ' ACCUEIL DE
FORUMS MONDIAUX INTERCUlJUREL5 IT IN­

IT DE COMPETlllON5 SPORTIVES INTERNA­
DE QUELLE MANlEllE CES EVENE­

TANT ADM1RE PAR ALEXANDRE DUMAS IT

Idealement situe au carrefour de
l'Europe et de l'Asie, sur I'ancienne

ala croisee des ci­

~erneme nt de l'Ar­

ment- se joindre aux projets regio­

reconnaitre comrne licite la situation

- la realisation d'une
og'on ale entre les trois

naux realises par l'Azerbaidjan et la

creee par I'occupation de territoires

la Perle du Caucase, l'Azerba'idjan

Georgie, La cooperation reg ion ale
entre les trois pays du Caucase du

de la Republique d'Azerba'tdjan, ni
preter aide ou assistance pour per­
petuer la situation ainsi creee,)) En

avec sa superficie de 86600 kilo­
rnetres carres et ses pres de 10 mil­

meme temps, par leurs activites ille­
gales sur les territoires de l'Azerba'id­

refour strategique incontournable,

5e

du Sud , En effet,

~ahj et continue de

cupation illegale la

Sud pourrait ainsi se realiser, Cela
permettrait
l'Armenie de restau­

a

-t: azerba'idjanaise du

rer son economie et elle pourrait se

- et nos sept autres

transformer en un Etat reellement

--:es, alors que to utes
otal 20 % du terri­

independant.
Malheureusement,
certains membres de la commu­
naute armenienne vivant en France

OJ

""ys - font partie inte­
o alement reconnue
et ont toujours his­

,r

ne comprennent toujours pas que
sans faire la paix avec l'Azerba-idjan

jan, ces societes fran~aises non seule­
rnent violent d'une maniere flagrante

lions d'habitants represente un car­
offre une position geopolitique
interessante et s'avere I'un des plus

les dispositions de la legislation de
l'Azerba'idjan, ainsi que la loi sur les

anciens foyers de la cultu re mon­
diale, un berceau de I'humanite, Les
raci nes de l'Azerba'idjan sont incom­

frontieres d'Etat, Ie Code d'impots

parablement plus profondes que

et Ie Code douanier, et d'autres lois

ses richesses de sous-sol, de meme

----------------~~ ~----------------------------------------------------------------------------------------~

111

LEMOCI ____________________________


~---COMMUNICATION
que son patrimoine culturel est in­

theatre, opera et ballet d'Orient ont

region du Haut-Karabagh de l'Azer­

finiment plus riche et varie que ses

egalement ete crees en Azerb aidjan,

baidjan, En

reserves d'hydrocarbures,


cha avait une population de plus de

Apres la restauration de son inde­

pendance en

1991, l'Azerba'ldjan a


QuE POUVEZ-vOUS DIRE
COOPERATION

A PROPOS

ECONOMIQUE

DE LA

ENTRE

us

REGIONS ET lE5 VlLLES DE L'AzERBAfDJAN

directe
de ce
disent

20 000 habitants dont pres de 95 %

gislatic

etaient citoyens d 'Azerba'idjan d'ori­

pris le i
territor

beau coup investi dans la creation

CT DE LA FRANCE?

gine azerba'idjanaise et seulement

d'une infrastructure touristique mo­

La cooperation entre les regions et

5 % environ etaient citoyens d'Azer­

que t<

derne dans sa capita Ie, Bakou, et

les villes de France et d'Azerba'ldjan

baidjan d'origin~ armenienne, Le

interne

8

1992, les forces armees de l'Ar­

ritoria

dans ses regions, Et aujourd'hui,

se developpe avec succes, La pre­

mai

beaucoup d'efforts sont faits pour

miere cooperation a ete marquee

menie ont illegalement envahi Chou­

ments

transformer Ie pays en une nouvelle

par la signature de la charte de ju­

cha et y ont mene un nettoyage

Pou r

destination touristique, Privilegiee

mel age en

ethnique au cours duquel des cen­

fran~a

pour la mise en place des evene­

1979 entre les villes de
Bordeaux et de Bakou, Environ 15

taines de ses citoyens d' origine azer­

ments

importants,

chartes de jumelage ou d'amitie et

ba'idjanaise ont ete massacres et des

INTB l
2015,

Bakou, capita Ie azerba'idjanaise, est

de cooperation ont ete signees entre

milliers

territo

devenue aujourd'hui un centre eve­

nos villes, Cette cooperation couvre

ont perdu leurs maisons natales et

rer

57' edi­

divers domaines tels que la culture,

ont dCl quitter leur Choucha natale et

conve

se retrouver ainsi deplaces internes,

regi m

Aujourd'hui, plus aucun azerba'ld­

nie de

internationaux

nementiel internationa l. La

tion du concours de la chanson Eu­

i'economie, Ie tourisme, I'education,

2012, les premiers Jeux
Europeens en 2015, la 7' ed ition du

Ie sport, etc. Dans

rovision en

25 villes de France

dont Paris, de nombreuses exposi­

d'habitants

janais ne vit

azerbaidjanais

a Choucha,

seuls les

c

OL

de

I')

Forum Mondial des Alliances des

tions et concerts ont ete organises

armeniens

y a une petite

ment

Civilisations des Nations Unies et Ie

par la Fondation Heydar Aliyev dans

ville en France dont Ie maire a signe

collec

20 16, la 42'
Olympia de d'echecs en 2016, les 4"
Jeux Islamiques en 2017, ainsi que

Ie cadre du projet « Valeurs cultu­

illegalement une « charte d'amitie »

respe

relies de la perle du Caucase, l'Azer­

avec la ville de Choucha de la region

sions

ba'idjan)) , Le developpement de la

du Haut-Karabagh de l'Azerbaidjan

nales

d'autres forums internationaux dans

cooperation entre les regions et les

qui se trouve sous I'occupation mili­

droit

les domaines sportifs, humanitaires

villes a ete soutenu et I'importance

taire illegale de l'Armenie, La maire

interr

Grand Prix d'Europe en

y vivent. II

et du dialogue interculturel en sont

du developpement de ces relations

de cette ville fran~aise a explique sa

gislat

quelques exemples, Tous ces evene­

a ete accentuee dans la declaration

demarche illegale com me son inten­

ne p

tion de « soutenir la democratie»,

negc

ments internationaux contribuent

a

la plus grande promotion de l'Azer­

conjointe signee Ie

12 mai 2014 par

les presidents azerba'idjanais et fran­

Le changement artificiel de la situa­

l'Am

ba'idjan dans Ie monde et au deve­

~ais,

tion demographique de Choucha

Sij'a

loppement du tourisme dans notre

developpement de cooperation eco­

perpetre avec I'usage de I,a force et

miqL

pays, Le pays Ie plus developpe du

nomique entre les regions et les villes

par nettoyage ethnique, et I'abus de

patic

II y a un

grand potentiel pour Ie

Caucase du Sud, l'Azerba'ldjan est

de nos deux pays et en particulier

I' idee de « soutenir la democratie »

de

devenu egalement un pays modele

entre les PM E,

par ce maire fran~ais, dependant des

janai

de reussite et un centre international

Malheureusement, il y a auss i cer­

voix electorales de la com munaute

nos

sur Ie plan de la tolerance et du dia­

tains problemes dans ce domaine,

armenienne, ne sont-ils pas une ten­

c'est

logue interculturel et interreligieux,

Les maires de certaines villes fran­

tative de legaliser une occupation

cide

En effet, I'Azerba'idjan represente

~aises ou vivent les communautes

militaire illegale? ('est pourquoi Ie

sur

aujourd'hui un modele de to lerance

armeniennes acceptent les propo­

gouvernement fran~ais a exprime sa

sur

dans Ie monde entier,

sitions de signer des conventions

position claire sur ce sujet et a inter­

Ie

mo,

C

Nous sommes si ~ers que la pre­

illegales avec Ie regime separatiste

dit aux collectivites territoriales fran­

miere republique democratique et

cree par l'Armenie dans la region oc­

~aises de continuer de telles activites

tai r~

gis",

Etat la'ique de l'Orient musulman, la

cupee du Haut-Karabakh de l'Azer­

illegales,

Republique Democratique d' Azer­

ba'idjan et violent ainsi les engage­

La signature de telles conventions

neg

Elle

inte

28 mai 1918,

ments internationaux de la France,

est

Cette meme annee, les femmes

car ceci est en contradiction absolue

contredit notamment les quatre re­

azerbaidjanaises ont obtenu Ie droit

avec Ie droit international, les legis­

solutions sur Ie conflit armeno-azer­

QUi

de vote - non seulement une revolu ­

lations nationales de la France et de

baidjanais du Haut-Ka rabakh adop­

CO'

tion dans Ie monde musulman, mais

I' Azerba'idjan, ainsi que les droits

tees par Ie Conseil de Securite de

Auj

baidjan a ete etablie Ie

112


1989, la ville de Chou­

completement

illegale,

gag

aussi une primeur au regard d'une

fondamentaux de I'homme,

I'ONU, et les engagements inter­

pa~

bonne majorite de pays europeens

II y a 25 ans que l'Armenie a occupe

nationaux de la France, membre du

staf

et americains, Par ailleurs, Ie premier

illega lement la ville de Choucha de la

Conseil de Securite de I'ONU, qui a

qu'

I"3bagh de l'Azer­
a ville de Chou­

directement participe a I'adoption

pement accelere dans tous les do­

les

de ces resolutions.

maines. II est I'initiateur et Ie chef de

renouveler en 10- 15 minutes, par
exemple, leur perm is de conduire

Elles contre­

citoyens

peuvent

facilement

_3tion de plus de

disent Ie droit international et la le­

file de nombreux importants projets

;fit pres de 95 %

gislation nationale franc;aise, y com­

internationaux de la region dans les

ou recevoir d'autres documents. Le

-erba·idjan d'ori­

pris Ie Code general des collectivites

domaines de I'energie, des trans­

Service ASAN a rec;u Ie Prix d'ex­

et seulement

territoriales, qui souligne clairement

ports, des nouvelles technologies et

cellence du service public de I'ONU

: citoyens d' Azer­

que toute action de cooperations

de la commun ication. L'Azerba·idjan

en 2015. L'OCDE a defini Ie projet

amlenienne. Le 8

internationales des collectivites ter­

joue egalement un grand role dans

d' innovation et de savoir-fa~e azer­

F; armees de I' Ar­

ritoriales doit respecter les engage­

la securite energetique de l'Europe.

ba·idjanais « Service ASAN » comme

- :ont envahi Chou­

ments internationaux de la France.

Notre pays offre en outre des condi­

exemplaire.

, -i:

Pour cette raison, Ie gouvernement

tions d'investissement tres avanta­

Par ailleurs, il faut aussi noter que

atravers son circulaire NORJ

geux. II est par ailleurs pionn ier dans

d'apres Ie dernier rapport du Forum

un nettoyage

[ duquel des cen­

franc;ais

~!'>5 d'origine azer­

INTB1513713C date du 2 juillet

la mise en place de nombreuses re­

Economique International de Davos

formes . II convient de noter que les

sur la competitivite globale, I'econo­

assacres et des

2015, a interdit aux collectivites

:; azerba·idjanais

territoriales franc;aises de coope­

reformes majeures mises en ceuvre

mie azerba·l·djanaise occupe la 37'

a·sons natales et

rer ou de conclure toute forme de

recemment afin de faciliter I'obten­

place parmi celles des 148 pays et

:: ouch a nata Ie et

conventions de cooperation avec Ie

tion du visa pour les touristes et la

l'Azerba·idjan est unanimement re­

:2places internes.

regime separatiste cree par l'Arme­

recente devaluation de la monnaie

connu comme leader economique

cun azerba·ld­

nie dans la region du Haut-Karabakh

nationale ont cree une condition

regional.

: - :lucha, seuls les

de I' Azerba·idjan occupee illegale­

tres favorable pour les touristes. Cet

Notons aussi que de nombreuses

- II y a une petite

ment. J'invite egalement toutes les

€Ie Ie nombre de touristes en Azer­

personnalites

- : Ie maire a signe

collectivites territoriales franc;aises a

baidjan a connu une augmentation

ont eu, ou ont toujours des rela­
tions avec I' Azerba·l·djan. Ainsi, par

il

franc;aises

connues

(harte d' amitie »

respecter les resolutions et les deci­

significative. Histoire, cultu re, na­

. : ;cha de la region

sions des organisations internatio­

ture, sports d'hiver, trek, balneaire,

exemple, Charles de Gaulle a vi­

e I' Azerba·ldjan

nales et les normes et principes du

tourisme de sante,

site Bakou en 1944. Dans son livre

gastronomie,

occupation mili­

droit international, les engagements

production d'excellents vins (d'ail­

- 'TTlenie. La maire

internationaux de la France, la le­

leurs ce qui a donne I'occasion

;a·se a explique sa

gislation nationale de la France et

a

a

« Voyage au Caucase », Alexandre
Dumas-pere ecrit de son amour

la France d'etre invitee d 'honneur

pour I'Azerba·idjan, ses habitants,

: omme son inten­

ne pas influencer negativement les

a la

son histoire, sa diversite culturelle et

fete internationale des vignes

. .a democratie ».

negociations deja tres fragiles entre

et du vin dans la ville de GandjaJ,

sa cuisine abondante. Les Franc;ais

-:"'ciel de la situa­

I' Armenie et I' Azerbardjan.

tous ces domaines en Azerbardjan

d 'origine azerba·idjanaise, tels que

:: _e de Choucha

Si j'aborde dans votre revue econo­

ont de quoi attirer les touristes.

Robert Hossein, acteur, metteur en

",,-ge de la force et

mique la problematique de I'occu­

Par ailleurs, les touristes etrangers

scene, rea lisateur, scenariste fran­

.r'que, et I'abus de

pation militaire illegale par I' Armenie

peuvent desormais obtenir leur visa

c;ais, Reza Deghati, photojournaliste,

- , la democratie

»

de la region historique azerba·id­

electronique par Ie Service ASAN,

Banine (Umm EI-Banu Asadullaye­

~'s , dependant des

janaise du Haut -Karabakh et de

« Asan Visa (Visa Facile) », et ceci

va) qui a cho isi la France comme

_~ la communaute

nos sept autres reg ions adjacentes,

directement en

lignehttps:/Jevisa .

seconde patrie et a partage sa vie

= t-ils pas une ten­

c'est pour attirer I'attention sur I'in ­

gov.azlenl. Ainsi, ils pourront en­

d'ecrivain entre Bakou et Paris, et

une occupation

cidence prejudiciable de ce conflit

voyer leur demande de visa sur

d' autres sont connus en France et

C' est pourquoi Ie

sur I'economie de l'Azerbaldjan et

internet, transferer leurs photos,

dans Ie monde entier.

, <;ais a exprime sa

sur la cooperation region ale dans

effectuer Ie pa iement en ligne et ils

A la

. ce sujet et a inter­

Ie Caucase du Sud, mais aussi pour

obtiendront leur visa dans un delai

lecteurs du Moci de meme que les

territoriales fran­

montrer I' illegalite des actes de cer­

de 3 jours. Apprecie comme une

hommes d'affaires et tous les Fran­

~r de telles activites

tains elus franc;ais vis-a-vis de la le­

marque azerbardjanaise, Ie Service

c;ais en general a refaire I'experience
de leur compatriote Alexandre Du­

",5

gislation franc;a ise et I'influence tres

ASAN (<< asan

:elles conventions

negative de ces actes sur I'image

azerbaldjanais) - l'Agence nationale

,nt

internationale de la France et ses en­

des servi ces

illegale.

Elle

nent les quatre re­
nflit armeno-azer­

gagements internationaux.
Q UE

SOUHAITUIEZ-VOUS

DIRE

EN

»

signifie « facile

a la

»

en

fin, je souhaiterais inviter les

mas-pere

a visiter

I' Azerba·rdjan,

personne et des

pays du Caucase du Sud, situe sur

innovations sociales, est un reseau

I'ancienne Grande Route de la Soie.

de service public centralise cree en

lis decouvriront un pays fascinant a

Azerbar·djan, represente aujourd'hui

une histoire et une culture riches et

~ -Karabakh adop­

CONCLUSION

.eil de Securite de

Aujourd'hui, I' Azerba·ldjan est un

un modele reussi de lu tte c~ntre la

anciennes, mais aussi un pays avec

ngagements inter­

pays absolument independant et

corruption et de simplification de

un developpement dynamique. lis

rance, membre du

stable tant sur Ie plan politi que

I'acces des citoyens aux services

verront eux-memes les verites et re­

t e de I'ONU, qui a

qu' economique, avec un develop­

publics. Grace au Service ASAN,

alites de notre pays.

A NOS

LECTEURS?

113


20170602-Le Moci_Interview de l'AMBASSADEUR.pdf - page 1/5


20170602-Le Moci_Interview de l'AMBASSADEUR.pdf - page 2/5


20170602-Le Moci_Interview de l'AMBASSADEUR.pdf - page 3/5

20170602-Le Moci_Interview de l'AMBASSADEUR.pdf - page 4/5

20170602-Le Moci_Interview de l'AMBASSADEUR.pdf - page 5/5


Télécharger le fichier (PDF)


20170602-Le Moci_Interview de l'AMBASSADEUR.pdf (PDF, 3.2 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


20170602 le moci interview de l ambassadeur
201705 statement 25th anniversary occupation ofshusha
cercle d amitie
canard du caucase no 5 final
canard du caucase no 9
teas magazine july 2016

Sur le même sujet..