20170602 Le Moci Interview de l'AMBASSADEUR.pdf


Aperçu du fichier PDF 20170602-le-moci-interview-de-l-ambassadeur.pdf

Page 1 2 3 4 5




Aperçu texte


I"3bagh de l'Azer­
a ville de Chou­

directement participe a I'adoption

pement accelere dans tous les do­

les

de ces resolutions.

maines. II est I'initiateur et Ie chef de

renouveler en 10- 15 minutes, par
exemple, leur perm is de conduire

Elles contre­

citoyens

peuvent

facilement

_3tion de plus de

disent Ie droit international et la le­

file de nombreux importants projets

;fit pres de 95 %

gislation nationale franc;aise, y com­

internationaux de la region dans les

ou recevoir d'autres documents. Le

-erba·idjan d'ori­

pris Ie Code general des collectivites

domaines de I'energie, des trans­

Service ASAN a rec;u Ie Prix d'ex­

et seulement

territoriales, qui souligne clairement

ports, des nouvelles technologies et

cellence du service public de I'ONU

: citoyens d' Azer­

que toute action de cooperations

de la commun ication. L'Azerba·idjan

en 2015. L'OCDE a defini Ie projet

amlenienne. Le 8

internationales des collectivites ter­

joue egalement un grand role dans

d' innovation et de savoir-fa~e azer­

F; armees de I' Ar­

ritoriales doit respecter les engage­

la securite energetique de l'Europe.

ba·idjanais « Service ASAN » comme

- :ont envahi Chou­

ments internationaux de la France.

Notre pays offre en outre des condi­

exemplaire.

, -i:

Pour cette raison, Ie gouvernement

tions d'investissement tres avanta­

Par ailleurs, il faut aussi noter que

atravers son circulaire NORJ

geux. II est par ailleurs pionn ier dans

d'apres Ie dernier rapport du Forum

un nettoyage

[ duquel des cen­

franc;ais

~!'>5 d'origine azer­

INTB1513713C date du 2 juillet

la mise en place de nombreuses re­

Economique International de Davos

formes . II convient de noter que les

sur la competitivite globale, I'econo­

assacres et des

2015, a interdit aux collectivites

:; azerba·idjanais

territoriales franc;aises de coope­

reformes majeures mises en ceuvre

mie azerba·l·djanaise occupe la 37'

a·sons natales et

rer ou de conclure toute forme de

recemment afin de faciliter I'obten­

place parmi celles des 148 pays et

:: ouch a nata Ie et

conventions de cooperation avec Ie

tion du visa pour les touristes et la

l'Azerba·idjan est unanimement re­

:2places internes.

regime separatiste cree par l'Arme­

recente devaluation de la monnaie

connu comme leader economique

cun azerba·ld­

nie dans la region du Haut-Karabakh

nationale ont cree une condition

regional.

: - :lucha, seuls les

de I' Azerba·idjan occupee illegale­

tres favorable pour les touristes. Cet

Notons aussi que de nombreuses

- II y a une petite

ment. J'invite egalement toutes les

€Ie Ie nombre de touristes en Azer­

personnalites

- : Ie maire a signe

collectivites territoriales franc;aises a

baidjan a connu une augmentation

ont eu, ou ont toujours des rela­
tions avec I' Azerba·l·djan. Ainsi, par

il

franc;aises

connues

(harte d' amitie »

respecter les resolutions et les deci­

significative. Histoire, cultu re, na­

. : ;cha de la region

sions des organisations internatio­

ture, sports d'hiver, trek, balneaire,

exemple, Charles de Gaulle a vi­

e I' Azerba·ldjan

nales et les normes et principes du

tourisme de sante,

site Bakou en 1944. Dans son livre

gastronomie,

occupation mili­

droit international, les engagements

production d'excellents vins (d'ail­

- 'TTlenie. La maire

internationaux de la France, la le­

leurs ce qui a donne I'occasion

;a·se a explique sa

gislation nationale de la France et

a

a

« Voyage au Caucase », Alexandre
Dumas-pere ecrit de son amour

la France d'etre invitee d 'honneur

pour I'Azerba·idjan, ses habitants,

: omme son inten­

ne pas influencer negativement les

a la

son histoire, sa diversite culturelle et

fete internationale des vignes

. .a democratie ».

negociations deja tres fragiles entre

et du vin dans la ville de GandjaJ,

sa cuisine abondante. Les Franc;ais

-:"'ciel de la situa­

I' Armenie et I' Azerbardjan.

tous ces domaines en Azerbardjan

d 'origine azerba·idjanaise, tels que

:: _e de Choucha

Si j'aborde dans votre revue econo­

ont de quoi attirer les touristes.

Robert Hossein, acteur, metteur en

",,-ge de la force et

mique la problematique de I'occu­

Par ailleurs, les touristes etrangers

scene, rea lisateur, scenariste fran­

.r'que, et I'abus de

pation militaire illegale par I' Armenie

peuvent desormais obtenir leur visa

c;ais, Reza Deghati, photojournaliste,

- , la democratie

»

de la region historique azerba·id­

electronique par Ie Service ASAN,

Banine (Umm EI-Banu Asadullaye­

~'s , dependant des

janaise du Haut -Karabakh et de

« Asan Visa (Visa Facile) », et ceci

va) qui a cho isi la France comme

_~ la communaute

nos sept autres reg ions adjacentes,

directement en

lignehttps:/Jevisa .

seconde patrie et a partage sa vie

= t-ils pas une ten­

c'est pour attirer I'attention sur I'in ­

gov.azlenl. Ainsi, ils pourront en­

d'ecrivain entre Bakou et Paris, et

une occupation

cidence prejudiciable de ce conflit

voyer leur demande de visa sur

d' autres sont connus en France et

C' est pourquoi Ie

sur I'economie de l'Azerbaldjan et

internet, transferer leurs photos,

dans Ie monde entier.

, <;ais a exprime sa

sur la cooperation region ale dans

effectuer Ie pa iement en ligne et ils

A la

. ce sujet et a inter­

Ie Caucase du Sud, mais aussi pour

obtiendront leur visa dans un delai

lecteurs du Moci de meme que les

territoriales fran­

montrer I' illegalite des actes de cer­

de 3 jours. Apprecie comme une

hommes d'affaires et tous les Fran­

~r de telles activites

tains elus franc;ais vis-a-vis de la le­

marque azerbardjanaise, Ie Service

c;ais en general a refaire I'experience
de leur compatriote Alexandre Du­

",5

gislation franc;a ise et I'influence tres

ASAN (<< asan

:elles conventions

negative de ces actes sur I'image

azerbaldjanais) - l'Agence nationale

,nt

internationale de la France et ses en­

des servi ces

illegale.

Elle

nent les quatre re­
nflit armeno-azer­

gagements internationaux.
Q UE

SOUHAITUIEZ-VOUS

DIRE

EN

»

signifie « facile

a la

»

en

fin, je souhaiterais inviter les

mas-pere

a visiter

I' Azerba·rdjan,

personne et des

pays du Caucase du Sud, situe sur

innovations sociales, est un reseau

I'ancienne Grande Route de la Soie.

de service public centralise cree en

lis decouvriront un pays fascinant a

Azerbar·djan, represente aujourd'hui

une histoire et une culture riches et

~ -Karabakh adop­

CONCLUSION

.eil de Securite de

Aujourd'hui, I' Azerba·ldjan est un

un modele reussi de lu tte c~ntre la

anciennes, mais aussi un pays avec

ngagements inter­

pays absolument independant et

corruption et de simplification de

un developpement dynamique. lis

rance, membre du

stable tant sur Ie plan politi que

I'acces des citoyens aux services

verront eux-memes les verites et re­

t e de I'ONU, qui a

qu' economique, avec un develop­

publics. Grace au Service ASAN,

alites de notre pays.

A NOS

LECTEURS?

113