iran.pdf


Aperçu du fichier PDF iran.pdf - page 1/27

Page 12327


Aperçu texte


IRAN :
Révolution et contre-révolution
1978-1979
Traduit de « Solidarity », journal de Workers’Liberty, juin 2006
La révolution iranienne de 1978-79 fut un des évènements marquant du 20ème siècle,
riche en leçons pour les socialistes lutte de classe. C’est une histoire de lutte de
classe, de l’auto-affirmation des femmes et du réveil des minorités nationales. Les
travailleurs iraniens ont été la force décisive dans le renversement du régime haï de
Mohamed Reza Shah. Aujourd’hui ce mouvement a été écrasé par la théocratie qui
a pris la place de la monarchie. L’Etat islamique dirigé par des clercs fut une
catastrophe pour les travailleurs, les femmes et les opprimés. Ces évènements ont
eu de fortes répercussions sur la politique au Moyen-Orient et dans le monde. Paul
Hampton revient sur cette histoire dans un article en trois parties.

Comment les ouvriers iraniens
ont renversé un dictateur
Mohammed Rea Shah a pris le pouvoir en Iran après que son père (Reza Shah qui a
fondé la dynastie des Pahlavis en 1921) dut abdiquer sous la pression des alliés en
1941. Il fut chassé du pouvoir en 1952 par les nationalistes dirigés par Mossadeq. En
1953, un coup d’Etat militaire soutenu par la CIA ré-instaura la dictature du Shah.
Dopé par les réserves de pétrole et la répression, le Shah lança un développement
industriel soutenu par l’Etat et des réformes agraires, avec d’importantes
conséquences économiques. Selon les chiffres de l’OCDE, entre 1950 et 1978, le
PNB a été multiplié par neuf et le PNB par habitant par quatre.
En 1962, les travailleurs de l’industrie ne représentaient que 20% de la population
active. En 1977, 33% de la population active travaillait dans l’industrie. Plus de 50%
de la population active (soit près de neuf millions de personnes) étaient des
travailleurs salariés. Et la plupart des salariés travaillaient dans des secteurs liés à
l’industrie (2,38 millions de personnes) comme les manufactures, les mines, la
construction, le transport et la communication. Cependant, bon nombre de ces
travailleurs étaient des migrants qui conservaient des habitudes de la campagne 1.
Comme le dit l’historien Ervand Abrahmian : « Reza Shah a fait naître la classe
ouvrière moderne ; Mohammed Shah en a fait la plus grande classe de l’Iran
contemporain. 2»
Cette période de développement capitaliste rapide (connue sous le nom de
« Révolution blanche ») avait d’autres effets. Le règne du Shah était marqué par les
1
2

Bayat, Workers and Revolution in Iran
Iran between two revolution.