lierre vigne court.pdf


Aperçu du fichier PDF lierre-vigne-court.pdf

Page 1...33 34 3536 37




Aperçu texte


mails relatifs à des commandes. Marin était illustrateur
quand il ne bossait pas sur une installation. Ce métier lui
permettait de manger et de payer la location de l’atelier. Il
espérait un jour pouvoir vivre de son travail de plasticien,
mais pour l’instant, ce n’était pas le cas.
Marin dormait dans un studio minuscule, dans lequel il
passait très peu de temps. Il préférait être dehors, surtout
quand il faisait beau, ou dans un espace où il pouvait créer
sans restriction de place. L’atelier était pratique pour ça.
Mais il n’arrivait à rien aujourd’hui, son cerveau bloquait
sur les mots de Sonia « on en parle plus tard, quand je serai
un peu moins bourrée. » Il s’attendait à tout. Qu’elle lui
saute dans les bras, qu’elle le gifle, qu’elle éclate de rire ou
même qu’elle soit sèche. Tout, sauf ça. Dans la tête de Marin, la vie était une comédie romantique : des déclarations
émouvantes, des sentiments bouleversants, de la musique
et des danses. La vie était si décevante.
Sonia ne vint pas chercher ses amoureux ce soir-là. Elle
ne vint pas le jour suivant. Le troisième jour, l’ambiance
était plutôt tendue à l’atelier. Beth était malade, Keith était
à la bourre sur une commande, et Marin n’arrivait pas à
se concentrer. Sonia toqua à la porte avant d’entrer, ce
qu’elle ne faisait jamais. Il avait plu dehors et elle n’avait
pas de parapluie, alors ses cheveux et son maquillage dégoulinaient. Elle était magnifique dans sa robe rouge, avec
son immense sac à main dans lequel elle rangeait toute sa
maison.
- Il faut qu’on parle.