lierre vigne court.pdf


Aperçu du fichier PDF lierre-vigne-court.pdf

Page 1...35 36 37




Aperçu texte


- Je suis tellement fière de toi. T’es incroyable. Et toi aussi
t’es incroyable, envoya-t-elle dans la direction de Sonia.
- Et nous, on pue ? s’exclama Keith.
- Ohlala, mais ça va les mecs là, on peut se féliciter entre
meufs cinq minutes sans que ça détruise votre ego ou c’est
pas possible ?
Rose riait malgré la sévérité de se propos, et Sonia sentait
que sa tête commençait à tourner. C’était trop de bonheur,
elle avait l’impression de rêver.
- Je sais pas trop pourquoi vous avez besoin de moi en fait.
- Vous allez très bien vous en sortir, vous savez. Par contre,
je veux bien un thé s’il te plaît Keith.
Marin aussi avait l’air béat. Leurs regards se croisèrent, et
elle eut l’impression qu’il avait les larmes aux yeux.
- Je voudrais faire un projet avec vous, dit-il soudain.
- Un projet ?
- Oui, j’aimerais qu’on réalise un truc tous ensemble.
C’en était trop. Sonia ne travaillait pas dans le même atelier que Beth et Keith, car elle bossait directement dans
les théâtres. En tant qu’acousticienne, elle devait connaître
par coeur l’architecture d’un bâtiment pour pouvoir penser
la sonorisation d’un opéra ou d’un spectacle. Mais avant
de bosser dans l’acoustique, elle avait longtemps était scénographe, donc plasticienne, et le contact avec la matière
lui manquait. Elle adorait son travail, mais il s’avérait
malheureusement peu collaboratif. Elle bossait pour un
metteur en scène ou un chorégraphe, qui lui donnait généralement carte blanche car n’y connaissant rien. Son art
était si technique qu’elle se demandait parfois s’il s’agissait encore d’un art.
Elle avait tellement de projets rangés dans un coin de sa
tête, tellement qu’un choisir un ne lui demanda aucun effort.
- J’avais pensé à un village. Un village suspendu. Avec des
matériaux naturels.
- J’adore l’idée.
Beth avait l’air déjà partie dans le processus de création.
Elle partait toujours au quart de tour sur les projets qui
l’emballait. Keith hocha la tête, et Marin applaudit tout
seul d’excitation.
- Faut faire ça vite ! On se prend une journée à la campagne, on ramasse des trucs par terre, et on construit ça
ici… ça va être trop génial !!!
- En fait, je crois que je peux vous aider, finalement.
Les yeux de Rose brillaient. Elle avait le sourire de
quelqu’un qui va annoncer une très très bonne nouvelle.
- Vous avez déjà entendu parler de la Mare ?