03 17 Note technique feu bacterien 31.06.pdf


Aperçu du fichier PDF 03-17-note-technique-feu-bacterien-31-06.pdf - page 1/13

Page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13



Aperçu texte


NOTE TECHNIQUE N° 03
31 mai 2017
Erwinia amylovora, agent pathogène du feu bactérien
Le feu bactérien est une maladie bactérienne très redoutable originaire d'Amérique du Nord,
l’agent causal est Erwinia amylovora, organisme nuisible de la liste A2 de l'OEPP pour lequel la
lutte est obligatoire.
Il a été découvert pour la première fois en Algérie par l’INPV en juillet 2010 dans la wilaya de Tipaza (Koléa). Actuellement cette parasitose se répand inexorablement sur le territoire national et
présente une menace sérieuse pour nos vergers et certaines plantes ornementales.
Cette bactérie touche essentiellement les arbres fruitiers et notamment la famille des rosacées à
pépins (pommier, poirier, néflier et cognassier) ainsi que les maloïdés d’ornements (cognassier du
japon, aubépine, …etc.).
Le feu bactérien ne cesse de prendre de l’ampleur, puisque tous récemment, trois autres vergers
ont révélé la présence de cette bactérie dévastatrice durant le mois de mai dont l’un sur pommier,
variétés Golden delicious et starkrimson, l’autre sur poirier (Santa Maria) au niveau de la commune de Ain Smara wilaya de Constantine et sur un troisième verger de poirier, variété Santa Maria au niveau de la commune de Tassadane wilaya de Mila.
A cet effet, il est recommandé vivement aux inspecteurs des wilayas relevant de la circonscription
de la Station Régionale de la Protection des Végétaux de Constantine d’être vigilant et de renforcer d’avantage la surveillance des vergers susceptibles d’être touchés par cette bactérie (voir
symptômes cités ci-dessous) et de procéder à un éventuel échantillonnage pour diagnostic en cas
de suspicion, ainsi qu’aux apiculteurs de suivre rigoureusement les recommandations et les conseils cités ci-dessous afin d’éviter le risque de contamination et de propagation d’Erwinia amylovora vers d’autres zones indemnes.

Symptômes et dégâts
L’activité d’Erwinia amylovora dans la plante provoque l’arrêt de la sève montante (la sève brute).
La maladie se manifeste alors par le dessèchement de la zone infectée vers l’extrémité du rameau, en premier lieu, puis le dessèchement des parties aériennes en progressant de haut en
bas. (Voir images)