N°10 2015 MARS DETOX .pdf


Aperçu du fichier PDF n-10-2015-mars-detox.pdf - page 2/32

Page 1 234 ... 32



Aperçu du document


2

Aromathérapie

Prévenir… et
pourquoi pas guérir ?
»» Ce phénomène d’intoxication crée
un terrain favorable pour les maladies
dites émergentes : Alzheimer, Parkinson,
maladies auto-immunes, cancer et bien
d’autres. Drainer en profondeur devient
donc indispensable pour les prévenir ou,
si elles sont déjà présentes, pour apporter
de véritables réponses. D’autant plus que
d’autres toxines sont véhiculées par la
lymphe. Ce sont celles générées par notre
métabolisme ou par notre système immunitaire qui se débarrasse de bactéries.
Bien des pathologies peuvent être liées à
ce genre de surcharges : l’acné rebelle, les

Édito

Affronter vents et marées

Ces temps-ci, l’actualité nationale et internationale est agitée comme vents et
tempêtes. L’insécurité est croissante et
beaucoup ont peur pour l’avenir. C’est
compréhensible… mais connaissez-vous
ce proverbe : mars haleux, fait bon marier
la fille du laboureur. Autrement dit, s’il y
a beaucoup de vent en mars, on peut
s’attendre à de bonnes récoltes. Alors
cette « mauvaise saison » houleuse et
douloureuse annonce peut être de bons
présages  ! J’en suis sûr, c’est à nous de
faire le nécessaire pour que les choses
changent. Éveiller et diffuser notre
propre lumière éloigne l’obscurité. Et
en matière de santé, il en est de même.
Prendre soin de nous, trouver sa propre
lumière intérieure, celle qui nous donne
cette formidable capacité d’autoguérison, s’informer, partager nos connaissances… Toutes ces actions sont utiles
à l’humanité tout entière. Tout ce qui se
passe dans le monde nous influence, et
à l’inverse, nos actions, bonnes ou mauvaises, influent sur le monde.
Durant cette crise mondiale, il nous faut
tous tenir bon la voile. Plantes & Bien-Être
continue à vous informer et nous profitons du fait que la presse est, plus que
jamais, libre de s’exprimer !
Jean-François Astier

lipomes (des tumeurs bénignes constituées de graisse), l’eczéma,
la cellulite, certaines neuropathies (des troubles qui touchent
les nerfs périphériques), la fatigue chronique ou les allergies.
Mais avant de nous lancer dans un drainage profond, plongeons dans les abysses de notre milieu intérieur.

La lymphe, notre mer intérieure
»» En physiologie, on
épiglotte
cantonne la lymphe au
larynx
circuit lymphatique et à sa
fonction immunitaire. Ce glande droite
glande gauche
thyroïde
thyroïde
circuit contient entre 1 et
isthme
2 litres de lymphe et abrite
en effet des milliers de glotrachée
bules blancs qui neutralisent les bactéries. Mais la
lymphe circule pourtant
thymus
bien au-delà de ce réseau
canalisé. Au travers de
membranes, de canaux, le
long des fascias, ces fines membranes qui entourent tous nos
organes, elle s’infiltre jusqu’à nos cellules. Elle échange des
nutriments et des déchets avec le liquide intracellulaire. En
termes de volume, la lymphe, canalisée et interstitielle, représente environ 20 % de notre volume corporel. Elle est donc
plus abondante que notre sang qui en représente seulement
5 %. En résumé, notre lymphe est comme une mer intérieure
dans laquelle baignent tous nos tissus et cellules.
»» Circulation lymphatique
Ce qui la ralentit

La sédentarité
Le froid
Le stress
La fatigue
Les vêtements trop serrés
Les aliments comme les laitages, les céréales, surtout
raffinées, et les farineux comme les pommes de terre.
Ce qui l’accélère

• La contraction musculaire
• Le mouvement en général, généré par la marche,
la natation ou toute autre activité non stressante
• La respiration abdominale
• Les massages en général et surtout le massage
lymphatique de type Vodder qui est spécifique.


Ce fichier a été mis en ligne par un utilisateur du site. Identifiant unique du document: 00529034.
⚠️  Signaler un contenu illicite
Pour plus d'informations sur notre politique de lutte contre la diffusion illicite de contenus protégés par droit d'auteur, consultez notre page dédiée.