Plaidoirie mckenzy .pdf


Nom original: Plaidoirie_mckenzy.pdf
Auteur: Utilisateur Windows

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Conv2pdf.com, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 09/07/2017 à 04:20, depuis l'adresse IP 78.226.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 235 fois.
Taille du document: 408 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


LENTZLAW – DÉFENSE DU DÉPARTEMENT DE POLICE
De prime abord, nous allons réfuter l’accusation de séquestration qui aggrave les faits d’homicide
intentionnel. La séquestration se note très clairement comme étant le fait de retenir une personne
enfermée contre son gré en dehors des mesures établies par la loi et en usant de la violence, de la
ruse ou de la menace pour parvenir à ses fins ; hors, ici, nous sommes dans des mesures établies par
la loi, aucune violence, ruse ou menace n’ont étés notés – ou le bureau du procureur n’a pas fait
parvenir cet élément à la défense, et à ce moment, je demande à ce que le procès soit repoussé -. Je
vais également jouer sur les mots de cette Loi ; si tous les facteurs ne sont pas présents alors
l’accusation n’est pas formée ; ce n’est pas « […] En dehors des mesures établies par la Loi OU » mais
bel et bien « et ». En plus de cela, concernant la raison de l’arrestation, « Enquête en cours » signifie
peut-être le fait que le département de police est en train de démanteler petit à petit un groupe de
malfaiteurs au sein de la cité des Saints.
Vis-à-vis des faits de détention d’arme illégale ; le bureau du procureur dit ici que mon client ne
possède pas l’habilitation NA59 prévue par la Loi Dopler. Cependant – faire parvenir l’élément aux
huissiers et ainsi aux juges – vous pouvez voir sur ce papier (qui n’est rien d’autre qu’une fiche
informatique) que monsieur McKenzy a cette licence. Par ailleurs, même s’il ne l’avait pas, la loi de
sieur Dopler prévoit que
«Les agents de quelconque police ayant reçu l'habilitation NA59 du présent texte de manière
post-académique peuvent porter lors de leur service : »
Nous avons face à nous un Lieutenant de police ; et je doute que celui-ci soit présent depuis la date
d’application de cette loi, soit, le 17 février 2017. L’application de cette loi s’est donc faite bien après
son intégration et donc son arrivée post-académique. Mais, combien même, il a bel et bien ladite
habilitation.
Concernant la tentative d’homicide intentionnel, excusez-moi du peu, mais les preuves sont
insuffisantes. Nous voyons ici monsieur McKenzy qui pointe son arme vers quelque chose /
quelqu’un ; mais nous ne voyons pas de pizzaboy, et ni-même de la fumée sortant du bout de son
arme (même si nous zoomons) démontrant qu’une balle a jailli de son arme à feu. Dans la deuxième
photographie de l’article – à donner au juge et à ses assesseurs – nous ne voyons pas sieur McKenzy
et son collègue ; les photographies sont incohérentes entre elles, et nous ne voyons personne de
blessé. Je n’ai même pas eu besoin de présenter le dossier d’enquête du département de police pour
démontrer les failles de ce procès.
Je conclus simplement par dénoncer le manque de clarté et de transparence entre le département
de police et le bureau du procureur ; les substituts semblent vouloir nuire très clairement au LSPD
sans leur faire parvenir des éléments importants d’un futur procès, les affaires internes ont dû se
dépêcher et ont concentrés un effectif très faible sur cette instruction pénale pour faire une enquête
interne.


Aperçu du document Plaidoirie_mckenzy.pdf - page 1/1




Télécharger le fichier (PDF)




Sur le même sujet..





Ce fichier a été mis en ligne par un utilisateur du site. Identifiant unique du document: 00529094.
⚠️  Signaler un contenu illicite
Pour plus d'informations sur notre politique de lutte contre la diffusion illicite de contenus protégés par droit d'auteur, consultez notre page dédiée.