IE2 Tourisme .pdf



Nom original: IE2-Tourisme.pdfTitre: Mise en page 1 (Page 1)

Ce document au format PDF 1.6 a été généré par QuarkXPress(R) 12.1 / Acrobat Distiller 8.0.0 (Macintosh), et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 17/07/2017 à 11:33, depuis l'adresse IP 194.250.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 508 fois.
Taille du document: 3.1 Mo (8 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


CHAQUE MOIS
UN DOSSIER
THÉMATIQUE
POUR
LES DÉCIDEURS
-

LE CAHIER DE LA DYNAMIQUE ÉCONOMIQUE DU POITOU ET DES CHARENTES

Le business
sur le green

AU SOMMAIRE
Tourisme d’affaires
Destination Vienne pour
vos réunions, congrès et
séminaires. PAGE II
En Charente-Maritime,
le tourisme d’affaires
se structure. PAGE II
Défi Planet’ mise sur
le séminaire insolite. PAGE III

Business sur le green
Au parc de Saint-Cyr, le golf
du Haut-Poitou mise
sur son naturel. PAGE IV
Au Domaine de Roiffé,
Pierre-Antoine Barbot
propose du footgolf. PAGE V

Salles de réunions
Grand Poitiers monte en
puissance en développant
une offre plurielle. PAGE VI
Tardivon se construit
un domaine. PAGE VI
L’espace Encan attire
les événements. PAGE VII
L’Acclameur fidélise
les entreprises. PAGE VII

Par
P
Pa
aarc
rc
rc de
de
e L
Loi
L
Lo
oisirs
ooisirs
isirs de
de
e Saint-Cy
Sa
Saint-Cy
aint-Cy
yr
yyr
rr

Journées incentives, multi--activités
Hébergementss tout confort

Location de salles, restauration
Initiations au golf

Votre évènement personnalisé
personn
nalisé, adapté à votre demande
demand
de et votre budget Parc de Saint Cyr - 86 130
0 BEAUMONTT SAINT CYR - 05 49 626 666 - www.par
parcdesaintcyrr.r.fr
fr

INFO-ÉCO 2 Tourisme d’affaires
I II I Info-éco 2

Juillet 2017

POITOU-CHARENTES

Destination Vienne pour vos réunions,
congrès et séminaires
De la salle de réunion à l’hébergement en passant par la restauration, la Vienne offre tout un panel de
sites pour le tourisme d’affaires. Les activités ludiques et sportives ne manquent pas non plus à l’appel.

M

utualiser les
outils et les
moyens, proposer des prestations de qualité et capter une clientèle
d’entreprises en dehors
des vacances scolaires, tels
sont les objectifs du club
du tourisme d’affaires au
pays du Futuroscope et de
l’Agence touristique de la
Vienne (ATV) qui accompagne les professionnels à
ce nouveau développement.
Dans la Vienne, le tourisme d’affaires s’organise
concrètement depuis six
ans. Aujourd’hui, une trentaine de sites, hôtels, restaurants, salles de congrès,
de séminaires et organisateurs d’activités ludiques
ou sportives sont réunis au
sein d’un club. « C’est une
meilleur visibilité des acteurs
sur le terrain et la mutualisa-

tion des actions de communication notamment génère du
business », assure David
Prioton, directeur adjoint
de l’ATV en charge des
activités de commercialisation. « Sur la clientèle d’entreprise, il faut pouvoir répondre à tous les types de
demandes, sur place. Nous ne
sommes pas nombreux à en
être capable individuellement.
Ensemble, nous avons l’atout
de la complémentarité. Localement nous pouvons être
concurrent mais sur ce type
de clientèle, plus nationale, il
faut être partenaire pour garder cette clientèle sur le territoire », complète Yann Decker, directeur commercial
de Défi Planet’ et président
du Club du tourisme d’affaires. Outre des rencontres mensuelles sur des
thématiques telles que la
stratégie commerciale, le

Adventure game en ville, segway en pleine nature ou parc du Futuroscope, les propositions d’activités
sont variées en Vienne.

web ou le marketing, cette
année, le club du tourisme
d’affaire organise des
Educ-Tour à l’attention d’agences évènementielles
dans le tourisme d’affaires.
« Nous prenons en charge leur
frais de transport et d’hébergement et, pendant deux
jours, nous leur montrons
concrètement nos atouts à
travers le département »,

décrit Yann Decker.

Un panel de
prestations important
Des salles de réunions,
des prestations de restauration et d’hébergements
sont autant de critères d’attractivité pour les entreprises. Et cerises sur le gâteau,
les activités dites incentives ludiques et sportives

dédiées à la cohésion d’équipe complètent le catalogue. Pour Laure et David
D’Arexy d’Odyssée Prod, le
tourisme d’affaires représente un tiers de leur activité d’adventure game.
« C’est une nouvelle destination en centre ville qui complète l’offre de nos partenaires
hôteliers et restaurateurs »,
assure Laure D’Arexy qui

converti les participants de
séminaires, congrès ou
réunions de travail en
agents secrets pour une
mission à travers Poitiers.
L’alliance de la découverte
de la ville et d’incentive.
« En premier lieu, ils passent
un bon moment de détente et
c’est l’occasion de tisser des
liens au sein d’une équipe ou
parfois entre des salariés
d’une même entreprise qui ne
se connaissent pas, de valoriser l’entraide aussi dans un
esprit de compétition positive », expliquent David
D’Arexy dont le concept
touche de la petite PME
locale aux plus importantes sociétés nationales.
D’autant que la position
centrale de la Vienne dans
le Grand-Ouest place le
département dans une
position privilégiée. ◆
M. N.

CHARENTE-MARITIME

De Royan à Jonzac,
le tourisme d’affaires se structure
Toutes les villes de Charente-Maritime sont engagées dans le tourisme d'affaires. Le Département aussi.
Avec la Charente, les conseils départementaux réfléchissent à une stratégie commune

S

i La Rochelle fait
figure de poids
lourd du tourisme
d'affaires, elle n'est pas la
seule à opérer sur ce secteur. Les agglomérations
de Royan (ses plages, le
zoo de La Palmyre, son
casino ...), de Rochefort (le
Fort Boyard, les îles d'Aix
et Oléron, l'Hermione),
Jonzac et Saujon (thermalisme), Saintes (vestiges
historiques gallo-romains,
croisières sur la Charente)
ou encore l'île de Ré (Destination île de Ré s'est
engagée dans la niche des
séminaires résidentiels
haut de gamme pour
petits groupes) déploient
aussi leurs apparats pour
séduire les professionnels.

Un secteur un peu
oublié
Le conseil départemental de Charente-Maritime

n'est pas en reste. Sans
communiquer encore sur
le sujet, il s'active en coulisses. Deuxième département touristique auprès
des Français en termes de
nuitées, il avance lui aussi
ses arguments, plus généraux : trois îles, trois centres de thermalisme qui en
font le premier département de soin par l'eau, six
centres de thalassothérapie, dix terrains de golf,
quatorze pôles nature et
un infini patrimoine culturel.
Conscient du potentiel
que représente le marché
professionnel, il a lancé en
2007 son Club Tourisme
d'affaires. 25 membres
actifs le composent :
11 hôtels et restaurants,
1 centre de congrès, 9 lieux
événementiels, 2 résidences de tourisme ou villages
vacance et une agence

Le nautisme attire beaucoup les entreprises pour la cohésion
d'équipe.

événementielle
(www.en-charente-maritime.com/tourisme-daffaires-en-charente-maritime). Mais depuis, il s'est
surtout concentré sur le
tourisme grand public et à
quelque peu délaissé le
monde de l'entreprise. Un
problème auquel il compte
remédier dans les mois qui

viennent.

Voir comment soutenir
la filière
« La fusion des deux comités du tourisme de Charente
et de Charente-Maritime est
officielle depuis le 5 juillet,
rappelle Stéphane Villain,
le président du nouvel
ensemble baptisé, pour le

La Charente-Maritime comporte de nombreuses routes cyclables.

moment, Destination Les
Charentes. Maintenant nous
allons voir comment soutenir
la filière tourisme d'affaires.
Nous allons nous appuyer sur
l'expertise de La Rochelle Evénements, de Destination île de
Ré et des partenaires de Destination Les Charentes. La
grand disparité des acteurs
nécessite que nous réfléchis-

sions autrement à la manière
de communiquer. La LGV sera
sans doute un plus aussi
dans ce secteur très concurrentiel, notamment par rapport à Angoulême. Ensuite
nous communiquerons. Le
site internet www.seminaires-congres.fr devrait évoluer
l'année prochaine. »
O. G.

INFO-ÉCO 2 Tourisme d’affaires
I III I Info-éco 2

Juillet 2017

HÉBERGEMENT INSOLITE – DIENNÉ / 86

LES BRÈVES

Défi Planet’ mise
sur le séminaire insolite

de l’Agence Touristique de la
a Vienne

Les Mercre
credis de l’Été

Fidèle à sa tradition d'habitat dans les arbres, c'est haut perchée que
sa première salle de réunion a ouvert en 2009 à Dienné. Depuis, son
extension et ses projet le démontrent, DéfiPlanet’ à la volonté d'être
un acteur majeur du tourisme d'affaires dans la Vienne.
'IX ɯXɯ GLEUYI QIVGVIHM HI L ɦ L YR 3JƤGI HI 8SYVMWQI
HI PE :MIRRI ZSYW TVSTSWI HIW HɯKYWXEXMSRW HI TVSHYMXW
HY XIVVSMV HIW ERMQEXMSRW HIW NIY\
N
HIW HɯQSRWXVEXMSRW
HŭEVXMWERW PSGEY\ HIW ZMWMXIW HY TTEXVMQSMRI :SYW TSYVVI^
EMRWM HɯGSYZVMV PIW VMGLIWWIW HI ZZSXVI XIVVMXSMVI HI QERMɮVI
PYHMUYI IX GSRZMZMEPI 4EVXMGMTEXMSR IX ERMQEXMSRW KVEXYMXIW
HI RSQFVIY\ PSXW ɦ KEKRIV

C











Le nouvel “hôtel” peut accueillir 130 personnes dans des chambres de 2 à 6 personnes.

demande bien réelle.
« Notre tableau de suivis des
refus nous démontraient que
chaque année nous devions
refuser une dizaine de séminaires et évènements de près
de 400 personnes », poursuit
Yann Decker ravi de combler ce manque à gagner
pour le site.

Le totalement différent
des autres
A Dienné, les premiers
pas dans le tourisme d'affaires datent de 2009 avec
une première salle de
réunion, dans les arbres
pouvant accueillir 49 personnes. Une manière aussi
de compléter la saison touristique en dehors des
vacances scolaires. « Nos
prestations d'hébergement, de
restauration et nos propositions d’activités nous permet-

taient alors de nous lancer sur
le terrain des séminaires et
autres rencontres d’entreprises », explique Yann Decker qui confirme : « Habituellement, le site est fermé
en janvier, pas cette année à
la demande des groupes et de
séminaires d’entreprises. »
Mais Dienné ne s'en
contente pas et dès le
départ mise sur le concept
du TDDA. « C'est le totalement différend des autres.
Nous avons souhaité nous
démarquer et avec la salle
dans les arbres, nos différents
types d'hébergements et nos
activités le pari est
réusIE07si. Nous avons
aujourd'hui la possibilité de
proposer toutes les prestations sur place. C’est ce que
veulent les entreprises »,
assure Yann Decker qui
n'oublie pas que la singu-

larité doit s'accompagner
de convivialité pour amener de la cohésion et aider
les entreprises à travailler
sur le management ou le
concept de team building
(construction d’équipe).
Les activités dites incentives (tir-à-l’arc, vélo,
course, accrobranche ...)
complètent largement le
panel de prestations de
Défi Planet’ et sont au cœur
des projets à venir. Il y a l’aménagement d’un espace
de 800 m² pour organiser
des animations en lieu
couvert et, dans le même
esprit, la rénovation de la
partie aquatique avec un
espace couvert et chauffée.
Objectif : augmenter le
planning d’ouverture et
capter autant de clients en
été qu’en hiver. ◆

PI NYMPPIX ɦ Pŭ3JƤ
JƤGI HI8S
8SYVMWQI HI 2IYZMPPI HI 4SMXSY
PI NYMPPIX ɦ Pŭ3JƤ
JƤGI HI8S
8SYVMWQI HI +IRɭE]
PI NYMPPIX ɦ Pŭ3JƤ
JƤGI HI8S
8SYVMWQI HI 0IRGPSɴXVI
PI NYMPPIX ɦ Pŭ3JƤ
JƤGI HI8S
8SYVMWQI HI 0SYHYR
PI ESɾXEY&YVI
VIEYHŭ ŭ-RJS
JSVQEXMSR8S
8SYVMWXMUYIHI0ŭ
0ŭ-WPI .SYVH
VHEMR
PI ESɾX ɦ Pŭ3JƤ
JƤGI HI8S
8SYVMWQI HI 0E 6SGLI 4SWE]
PI ESɾX EY &YVIEY Hŭ-ŭ-RJS
JSVQEXMSR8S
8SYVMWXMUYI HI 7EMRX 7EZMR
PI ESɾX ɦ Pŭ3JƤ
JƤGI HI8S
8SYVMVMWQI HI (ERKɯ 7EMRX 6SQEMR
PI ESɾX ɦ PE 1EMWSR HY 8S
8SYVMWQI HI 0YWMKRER

Plus d’infos auprès de l’’A
Agence To
Touristique de la Vienne
au 055 49 377 48 48.
NOUVEAUTÉ

L’Aquazone Wipe Out de Saint-Cyr

(ɮW HɯFYX NYMPPIX EZIRXYVI^ ZSSYW WYV GIXXI WXVYGXYVI
KSRƥEFPI EUYEXMUYI KɯERXI MRWXXEPPɯI WYV PI PEG HI 7EMRX
']V )RXMɮVIQIRX WɯGYVMWɯI TSVX HY KMPIX HI WEYZIXEKI
SFPMKEXSMVI WYVZIMPPERGI TEV YRI
Y ɯUYMTI HI REKIYV







WEYZIXIYVW ZSYWTSYVVI^]EGGɯH
HIVEZIGYRJSVJEMXɦPŭLIYVI

SY ɦ PE NSYVRɯI
NSYVRɯI *YR IX JSYW VMVIW KEVERXMW
K
Plus d’infos auprès du Parc de Saint-Cyr au 05 49 62 57 22
ou surr www
w..lacdesaintcy
cyr.fr
.fr
IDÉE DE VISITE ESTTIVA
IVALE

La Tour
o Fo
Forteresse oubliée de Monthoiron

M. N.

©Clain d’Oeil Fotocllub

ette fois, c'est bien
sur terre que de
drôles de champignons viennent de pousser sur le site Défi Planet’
à Dienné. Avec son hôtel
sous les pins, ouvert il y a
quelques jours, 100 couchages supplémentaires
sont répartis dans sept
bâtiments à la configuration singulière. « Chaque
bâtiment comporte quatre
chambres avec salle de bain
qui gravitent autour d'une
pièce centrale de 25 m² avec
table et kitchenette. Une pièce
que nous avons voulu idéale
comme lieu d’échanges, propice aux affaires, après une
réunion ou un séminaire »,
présente Yann Decker,
directeur commercial de
Défi Planet’, satisfait du
taux d’occupation de l’hôtel sous les pins en ce tout
début de saison. D’autant
que des séminaires ont
déjà eu lieu en juillet et les
comités d’entreprises,
agences de voyages et
entreprises se montrent
intéressés par les lieux.
Trois millions d’euros
ont été investis sur le site
pour passer d'une capacité
d'accueil des réunions,
séminaires et congrès de
250 à 400 personnes et, sur
place, il y a 600 couchages.
C’est la réponse à une

'SRWXVYMXI EY HɯFYX HY I WMɮGPII WIPSR PIW TPERW SVMKMREY\
HI 0ɯSREVH HI :MRGM IPPI JYX SYFPMɯI TIRHERX GMRU WMɮGPIW TYMW
VIHɯGSYZIVXI ɦ PE ƤR HY I 8ɯQSSMKREKI YRMUYI HI 0ɯSREVH
HI :MRGM EVGLMXIGXI IPPI VIGɮPI IRRGSVI FMIR HIW Q]WXɮVIWŷ
:MWMXI IR TEVXMIW
Défi Planet’ est une référence en terme d'hébergements insolites
pour des nuits très dépaysantes (roulottes, yourtes, cabanes
perchées, maisons de farfadets, maison poule ou lapin ...).


Une salle de réunions dans les arbres pour se dépayser.




ZMWMXI PMFVI
VI EZIG YR ZMWMSKYMHI WYV XEFPIXXI RYQɯVMUYI ZMHɯS
VIGSRWXMXYXMSR IR Vɯ
VɯEPMXɯ ZMVXYIPPI UYM^ IX NIY\
\
ZMWMXI KYMHɯI IX GSQQIRXɯI EYY G“YV HY QSRYQIRX EZIG
TVSN
SNIGXMSR HY ƤPQ m 0ɯSREVH
VH PŭEQFMXMSR WIGVɮXI |
ZMWMXIPMFVITSYVHɯGSYZVMVPIWXIGLR

RMUYIWHIWMɮKIHY IWMɮGPI



8SYV V
IR HɯEQFYPERX HERW PI FMZSYEG EY TMIH HI PE 8S

:MWMXI HŭIRZMVSR L TEVGSYVW WTɯGMEP IRJERX
Ouvert du 1er juillet au 31 août. Pluus d’infos au 05 49 86 28 44
m
ou surr www
w..vinci-montthhoir
iron.com

De multiples activités sportives et nature sont proposées : parcours
aventure, centre équestre, tir à l'arc, accrobranche, chasse au trésor ...

INFO-ÉCO 2 Tourisme d’affaires
I IV I Info-éco 2

Juillet 2017

VIENNE

Le lac de Saint-Cyr mise sur son naturel
pour attirer les entreprises
Entre Poitiers et Châtellerault, le parc de loisirs de Saint-Cyr est un pôle touristique important avec lac,
camping, restaurant et golf. Les entreprises peuvent bénéficier des nombreuses activités proposées.

E

ntre Poitiers et
Châtellerault, le
lac de Saint-Cyr
propose 300 hectares de
loisirs au naturel. C'est le
plus grand site en eau du
département. « Notre métier
est d'apporter des loisirs, de
la détente aux gens, un autre
volet est l'accueil d'entreprises, souligne Christophe
Jaulin, directeur de la
société anonyme pour la
gestion et l'animation du
Parc de loisirs (SAGA). Nous
leur proposons d'allier réunions, restauration et activités. »

Le golf du Haut-Poitou
Ainsi, le site dispose de
trois salles de réunions de
15 à 80 personnes. Le restaurant peut également
être privatisé pour une
présentation de produit, la
jauge monte alors à
200 personnes. « Nous
accueillons tout type d'événements, de la réunion au salon
professionnel. » Les partici-

Golf, quad ou voile, les activités sont nombreuses sur le parc.

pants peuvent aussi bénéficier du restaurant et de la
terrasse qui vient d'être
agrandie (250 m2). Elle offre
un magnifique panorama
sur le lac, le golf et Beaumont. « Nous proposons de
nouvelles cartes très régulièrement, à partir de produits
locaux et de saison. »
Côté activités, la première d'entre elles est le
golf. Sur 85 hectares, deux
parcours de 9 et 18 trous
sont disponibles. Pour le

9 trous, il faut compter 2 h,
pour celui de 18 trous,
4 h 30. Chacun pourra s'initier à ce sport de précision. Le pôle d'entraînement, le practice, a été
refait en mai, incluant les
éclairages, tapis et badges
d'accès. Deux enseignants
sont là pour encadrer les
initiations ou donner des
cours. L'association sportive du golf compte près de
550 membres et anime
une école de golf pour

80 enfants dès 6 ans. « Près
de 5 500 personnes viennent
pratiquer le golf sur notre
site. » Et pour les 30 ans du
golf, une compétition proAm est prévue du 15 au
17 septembre. 18 équipes
composées d'un professionnel et de trois amateurs vont s'affronter.
« Chacun joue tout en bénéficiant des conseils d'un professionnel. »
D'autres activités sont
disponibles et notamment
sur l'eau : voile, catamaran,
paddle, optimist ou encore
kayak. L'Aqua Zone et ses
structures gonflables peuvent aussi être un lieu où
s'amuser entre collègues.
Une aire de toboggans
aquatiques est en réflexion
pour 2018. Le parc propose
aussi un circuit pour quads
et mini-motos, ainsi que
du tir-à-l'arc, du vélo, du
segway … Dans la réserve
ornithologique, il est possible de réaliser une course

d'orientation ou une
chasse aux trésors. « Nous
pouvons aussi mixer toutes
ses activités dans une aprèsmidi Koh Lanta. »
L'événement qui en est
l'illustration est le challenge inter-entreprises qui
se tient sur place en septembre. « C'est le plus gros
challenge de France. 550 équipes sont présentes et nous
dépassons chaque année la
fréquentation de la l'année
précédente. C'est un grand
moment de partage, de convivialité », promet Christophe
Jaulin. Course, bateau et
vélo, voilà le trio d'activités
proposé. 2017 sera la
20 e édition, un moment
fort en perspective.

Baignade et
hébergement
Le site dispose aussi
d'une aire de baignade,
surveillée en juillet et août,
d'espaces de pique-nique,
d'aire de jeux pour les

enfants. « Toutes ses activités cohabitent, avec un axe :
la nature et le respect de l'environnement. »
Côté hébergements, il y
a le camping, mais un des
projets en cours de
réflexion serait de construire quelques hébergements dédiés aux golfeurs
et aux séminaristes. Le
camping, ouvert six mois
par an, propose 198 emplacements (pour tente ou
camping-car)
dont
45 hébergements (mobilhomes, yourte, grandes
tentes). Il attire 12 800 personnes pour 42 000 nuitées.
Depuis 2012, il détient
l'éco-label européen. Une
nouvelle aire de campingcar (36 places) vient aussi
en complément. Ouverte
toute l'année, les véhicules
de passage pourront bénéficier ainsi d'un accès pour
faire leur vidange et utiliser
eau, électricité et wifi. ◆
MATHILDE WOJYLAC

VIENNE

Le golf de Mignaloux-Beauvoir
veut démocratiser l’activité
Aux portes de Poitiers, le golf de Mignaloux-Beauvoir propose aux entreprises des espaces de réunions
et un parcours de 18 trous pour s’initier à ce sport de précision.

A

deux pas de Poitiers, le golf de
Mignaloux-Beauvoir s'étend sur 60 hectares. Il accueille aussi bien
les particuliers que les
entreprises pour leurs
séminaires, réunions ou
présentation de produit.
« Nous avons tout sur place,
c'est un avantage : lieu, restauration et activité », souligne Nicolas Hervé, directeur adjoint du site. Le golf
dispose d'une grand salle
pouvant accueillir 100 personnes et d'une deuxième
plus petite pour 20 personnes. Il est aussi possible de
se restaurer sur place avec
le restaurant*. Et pour compléter la journée, les entreprises, pour la partie animation,
peuvent
demander une initiation
au golf. Ainsi, suivant le
temps dont dispose cha-

Nicolas Hervé au golf de Mignaloux-Beauvoir.

cun, plusieurs formules
sont proposées. Il s'agit
dans un premier temps de
prendre possession du
practice, la zone d'entraînement. « Nous allons expliquer les bases du matériel,
pourquoi il y a 14 clubs de golf
différents, à quoi ils servent,
dans quelles conditions les utiliser. Avec le même geste, mais
suivant le club, la balle ira plus
ou moins loin. » Puis, il s'agit

de taper dans quelques
balles, mais « surtout de la
faire décoller ». Il y a aussi un
green d'approche et un
putting green, pour continuer à s'entraîner. Ensuite,
les joueurs peuvent accéder au green. Le golf de
Mignaloux-Beauvoir
dispose de 18 trous avec la
possibilité sur les premiers
trous de réduire la distance
de départ. « Tout l'enjeu

consiste à mettre la balle dans
le trou, le tout en moins de
coups possibles. Les joueurs
peuvent se mettre en équipe.
C'est ainsi l'occasion pour l'entreprise de proposer une activité commune entre cadres,
salariés, membres d'un même
service pour se découvrir
autrement. En faisant découvrir cette activité, nous espérons que la personne reviendra
pour approfondir le sujet seule
ou avec des amis. Notre souhait est de développer la structure en attirant de nouveaux
joueurs. Les portes-ouvertes
comme les séminaires sont
pour nous un moyen d'initier
à ce sport, de casser quelques
clichés. »

Initiations
Depuis plusieurs années,
le golf cherche à se démocratiser. « C'est un sport de
précision, de concentration, de

stratégie, ce sont des qualité
qui plaisent aux entreprises,
souligne Nicolas Hervé. Il
faut de la stratégie pour savoir
s'il est plus intéressant de
poser sa balle avant ou après
un obstacle. A chaque fois le
joueur doit se poser la question : comment me placer pour
que le trou suivant me soit
plus facile. Il faut beaucoup
d'anticipation et de technique. » Le golf convient à
tous les âges. « Chacun fait à
son niveau. » C'est aussi un
sport nature. « La personne
est en plein air et mine de rien
sur un 18 trous, elle parcourt
9 à 10 km, c'est très bon pour
la santé. » Et pour varier les
plaisirs, les trous changent
de place toutes les semaines.
Autre élément, le golf de
Mignaloux fait partie du
groupe Blue Green qui gère
49 golfs en France, dont

trois se situent en DeuxSèvres : Golf Niort-Romagné, Golf Mazière-enGâtine et Golf Domaine
des Forges, à deux pas de
Ménigoute et Sanxay. « Un
membre inscrit chez nous
peut profiter de ces trois autres parcours. » Une association sportive gère et organise
toutes
les
compétitions. Certaines
sont d'ailleurs sponsorisées. « Les entreprises sont
attirées par l'image que véhicule le golf, c'est pour elles
une certaine clientèle qui est
touchée. » ◆
M. W.

*Pour la partie réunion et
restauration, le golf travaille
également en complémentarité
avec le Manoir de Beauvoir. Cet
hôtel trois étoiles dispose de
45 chambres et appartements,
de six salles de réunions et d'un
restaurant.

INFO-ÉCO 2 Tourisme d’affaires
I V I Info-éco 2

Juillet 2017

ECOSCOPE / PIERRE-ANTOINE BARBOT Propriétaire du Domaine de Roiffé

Réveiller le Domaine de Roiffé
BIO EXPRESS

Pierre-Antoine Barbot

1985 Né en Indre-et-Loire, un
27 avril
2003 Obtient son bac après
son collège et son lycée à
Poitiers
2004 Passe un an à Toronto, au
Canada
2005 Entre à HEC, à Montréal
2010 Travaille dans l'immobilier
lié au tourisme à Miami, aux
Etats-Unis
2011 Suit une formation
« Restructuration de sites
immobiliers » à Bruxelles
2012 Revient sur Paris
2014 Tombe sous le charme du
Domaine de Roiffé et rachète
le site avec le golf
2016 Lance un Club des
entreprises du golf de Roiffé
2017 Propose du foot-golf

Carrière. Quelle est votre plus belle
réussite professionnelle ?
Pierre-Antoine Barbot / C'est d'avoir
redonné vie au Domaine de Roiffé, d'avoir
réveillé cette belle endormie. Il y a 4 ans,
quand nous cherchions un projet qui
mêle exploitation et tourisme, nous avons
eu un véritable coup de cœur pour le site.
C'est un lieu hors normes, avec du caractère, une histoire. Je pouvais ainsi mettre
en pratique de mon expérience de restructuration de site immobilier. Nous
avons changé de vie en rachetant ce site
mis en vente par l'Etat. Nous avons
rénové le site, créé une cuisine et son restaurant l'Alcôve, sept salles de réception
dont l'Orangerie de 450 m2 et nous nous
sommes tout de suite positionnés
comme hôtel trois étoiles. Nous étions au
carrefour de plusieurs dynamiques, le
Center Parcs allait ouvrir, l'abbaye de Fontevraud créait un hôtel et un restaurant.
C'était une vraie émulation. Nous avons
constitué une bonne équipe autour de
nous. Nous avons développé des offres
tout en un pour les entreprises, elles
apprécient d'avoir tout sur place dans un
cadre exceptionnel. Nous sommes désormais un acteur majeur du tourisme
d'affaires en région. Nous rayonnons sur
tout le grand Ouest. C'est un point de ralliement idéal pour des grands groupes.

Conseil. Quel conseil donneriez-vous

“ Du côté
des activités,
nous proposons
désormais
aux groupes
du footgolf.
C'est un nouveau
sport. Avec
un ballon de foot,
il faut avec le
moins de coup
possible, le rentrer
dans le trou.
C'est accessible
à tout le monde,
différent,
ludique ”

C’est le chef Anthony Vaillant qui officie dans les cuisines de
l’Alcôve.

P.-A. B. / Avoir envie de faire plaisir aux
gens. Et être passionné.

Motivation. Qu'est-ce qui vous motive
dans votre travail ?
P.-A. B. / Etre un marchand de rêves.
Que ce soit pour un weekend, un mariage
ou un séminaire, chacun doit être
transporté ailleurs, avoir des étoiles dans
les yeux et l'envie de revenir.

Mots croisés. Pouvez-vous nous donner trois mots pour vous définir ?
P.-A. B. / Curieux, généreux et qui aime
les challenges. ◆
PROPOS RECUEILLIS PAR MATHILDE WOJYLAC

à un jeune entrepreneur ?

La qualité que j’apprécie
chez les autres
La générosité
Ce que je déteste
Le mensonge
Mon principal défaut
Etre excessif
Mon occupation favorite
Le golf !
Mon rêve de bonheur
Passer quelques jours à l'île
d'Aix avec la famille et les
amis.
Le pays où je désirerais vivre
Le Canada

La couleur que je préfère
Le bleu
Un plat favori
Des pâtes aux palourdes
Mes lectures
Des polars en anglais
Des films
Des séries US en version
originale
Mes héros dans la vie réelle
Des personnes déterminées,
avec une vraie capacité de
travail
Une devise
Rien n'est impossible.

ABONNEZ-VOUS À

Avenir. Quels sont les projets à venir ?
P.-A. B. / Du côté du restaurant, nous
venons de lancer un nouveau menu. L’Alcôce vient de recevoir trois cocottes chez
Logis et le Domaine trois cheminées. Du
côté des activités, nous proposons désormais aux groupes du footgolf. C'est un
nouveau sport. Avec un ballon de foot, il
faut, avec le moins de coups possibles,
rentrer la balle dans le trou. C'est accessible à tout le monde, différent, ludique.
D'autres activités autour du cheval pourraient également compléter notre offre.
Nous avons la possibilité de reprendre le
centre équestre en partenariat. Nous
réfléchissons également à la création
d'un spa, avec des soins autour du raisin.

QUESTIONNAIRE DE PROUST

Info-eco

mensuel papier

Info-eco 2.0
hebdomadaire numérique

OFFRE SPÉCIALE

info-eco.fr
site internet 24h/24

❏ Je souscris un abonnement de 1 AN
à Info-éco (papier et numérique) pour 99€
avec ses suppléments.
Nom et prénom ou raison sociale : …………………………………………

………………………………………………………………………….
Profession : …………………………………… Tél. …………….…………
adresse : …………………………………………………………………….
Code postal : …………………… Ville : ……………………………………
Adresse mail (obligatoire) : …………………………………………………

Le Domaine de Roiffé propose une nouvelle activité, le footgolf.

Bon à découper et à retourner accompagné
de votre règlement à :
Public Media - BP 70047 - 16700 RUFFEC
Tél. 05 45 31 06 05

INFO-ÉCO 2 Tourisme d’affaires
I VI I Info-éco 2

Juillet 2017

VIENNE

Le tourisme d’affaires monte
en puissance à Poitiers
Le tourisme d’affaires représente la moitié de la fréquentation des hôtels à Poitiers. La ville peut compter
sur plusieurs équipements complémentaires (le parc des expositions, le centre de conférences et le palais
des congrès) pour attirer les entreprises.

L

e tourisme d'affaires
est un élément important pour Poitiers et
Grand Poitiers, affirme Patricia Persico, adjointe en
charge du tourisme. Il est
complémentaire au tourisme
« classique » car plutôt hors
des vacances scolaires. » Et les
chiffres l'attestent. En 2016,
Grand Poitiers (comprenant 13 communes) a
accueilli 102 000 congressistes qui ont généré
515 000 nuitées. Cela
représente 40 % de la
clientèle des hôtels. De
plus, la fréquentation de
2016 est supérieure de
12 % à celle de 2015. Et
pour Poitiers le tourisme
d'affaires est encore plus
marquant, représentant
53 % des nuitées (pour
213 000 nuitées). Les hôtels
de Poitiers font ainsi la
moitié de leur chiffre d'affaires grâce aux réunions,
séminaires et autres évè-

nements d'entreprises. Et
ce dans un contexte global
de baisse du nombre de
congrès, tant au niveau
national que local.
« Sur Poitiers, nous pouvons compter sur l'université. » Poitiers accorde
d'ailleurs 32 000 euros par
an à l'université de Poitiers
pour l'organisation de ses
grands rendez-vous. En
2017, Poitiers accueillera
ainsi 10 colloques nationaux, soit 2 500 participants et 18 colloques internationaux
pour
2 000 participants. Ainsi, se
sont tenus à Poitiers les
rencontres internationales
de mathématiques en analyses, le campus européen
de l'e-éducation, le colloque de la société française de biologie théorique,
le congrès de la société
française d’endocrinologie,
un séminaire d'études
médiévales ou encore en

Le centre de conférences de Poitiers dispose d’un amphithéâtre.

octobre la conférence « Esport, enjeux et perspectives ».
Grand Poitiers dispose
de plusieurs équipements
complémentaires. Le parc
des expositions de Poitiers
est le 2e parc de NouvelleAquitaine en capacité. Il
s'étend sur 16 500 m2 couverts et 22 000 m 2 extérieurs. Il accueille des
salons grand public aussi
bien que professionnels.

En 2017, 50 événements se
dérouleront en son sein,
contre 20 en 2014, comme
par exemple le salon national de la restauration collective, le concours national de la race limousine …
Le centre de conférences est le lieu des réunions,
conférences et autres présentations. Il dispose d'un
amphi de 200 places et de
6 salles de 10 à 40 places,
ainsi que d'une salle de

réception avec terrasse. Il
accueille 60 % des manifestations d'affaires de Poitiers, avec 40 personnes en
moyenne. « Cet espace bénéficie d'un très bon emplacement avec la gare, l'autoroute
à proximité, le centre-ville en
lien direct. » Des formations
pour le CNFPT s'y déroulent, des colloques du CHU
ou de l'INRA, des événements du SPN ou du CJD,
des cabinets KPMG ou du
Groupe Y, de La Poste ou
Orange.
Le Palais des Congrès du
Futuroscope joue lui sur
un autre créneau en
accueillant les fédérations
et les grands groupes. « Il a
l'avantage d'avoir tout sur
place : espaces de réunion,
restauration, hébergements
avec les hôtels à proximité
directe et même distraction
avec le parc du Futuroscope
en accès. Il concentre 90 % de
la fréquentation des congres-

sistes, avec près de 600 personnes en moyenne par événements. »
Poitiers et Grand Poitiers
vont chercher les entreprises. « Nous répondons aux
demandes, mais nous faisons
aussi des propositions. Nous
avons une offre qui se tient
pour toutes les tailles et sortes
d'événements. Notre situation
géographique, nous permet
d'avoir une emplacement
idéal à mi-chemin entre Bordeaux et Paris pour se retrouver. Nous sommes au bon
carrefour pour les rencontres
et nous avons une belle carte
à jouer sur ce sujet. » Du cercle national des hôteliers
accueilli en 2016, au
congrès national de la
Jeune chambre économique en 2018, Poitiers sait
recevoir. « Nous avons les
équipements, les savoir-faire
et les capacités pour recevoir
les rendez-vous professionnels. » ◆

TRAITEUR – VILLIERS / 86

Tardivon se construit un Domaine
Avec l'envie de recentrer son activité sur la Vienne, l'entreprise Tardivon réhabilite et transforme l'ancien
camping des Amandiers, à Jaunay-Marigny, en un lieu de réception et d'hébergements pour mariages et
séminaires qui ouvrira en octobre.

A

Jaunay-Marigny,
l'entreprise Tardivon transforme
le camping des Amandiers
en un lieu de réception
pour mariages et séminaires : le Domaine Aliénor
d'Aquitaine. En quelques
jours, un pavillon d'acier et
de verre (sur le modèle du
pavillon Baltard à Paris)
vient d'être installé à l'arrière du site. Le pavillon
Aliénor comprend une partie rangements, des sanitaires, un office pour traiteur et sur 400 m2 pourront
se déployer les tables et au
centre une piste de danse,
de spectacles, le tout pouvant accueillir près de
300 convives. « Je vois déjà
les gens se garant à côté et
arrivant par l'allée, souligne
Bernard Tardivon, fondateur et dirigeant de l'entreprise. Il reste encore du travail, mais avec l'installation

du pavillon, cela devient plus
concret. » Il a également
déjà pensé aux différentes
options qu'il pourra proposer pour le vin d'honneur :
sur la pelouse sous les arbres, sous une tonnelle qui
va être installée ou dans
les salon d'Aquitaine (une
salle pouvant accueillir
près de 120 personnes). Le
site de 4,5 hectares offre de
nombreuses possibilités et
une vue sur la Technopole
et le parc du Futuroscope.

Tout en un
Le camping comprenait
aussi 40 studettes. « Elles
sont réhabilitées pour permettre aux convives qui le souhaitent de dormir sur place.
Nous allons en réunir certaines pour accueillir des
familles nombreuses, nous
pourrons ainsi coucher 100
personnes environ. » Le site
se loue dans sa globalité,

du pavillon aux studettes
que les clients les occupent ou non, partiellement
ou en totalité. « C'est un vrai
plus que nous proposons et si
cela ne suffit pas, les hôtels de
la Technopole sont à deux
pas. » Le site a notamment
été choisi pour sa position
à proximité des voies d'accès : autoroute, train,
avion. « Tout est à proximité.
Il y a aussi des synergies avec
la salle de l'Agora que nous
pourrons développer, pour
accueillir la partie séminaire. »
Bernard Tardivon espère
réaliser au moins une trentaine d'évènements par
an. Le site entrera en service en octobre pour un
premier mariage. Pour
2018, les sanitaires extérieurs seront réhabilités
auxquels viendra s'ajouter
une salle pour les enfants.
La piscine également
devrait subir un coup de

Bernard Tardivon, son équipe et le maire de Jaunay-Marigny, Jérôme Neveux ont visité le site.
« L'entreprise Tardivon a toujours eu une grande fidélité à Jaunay-Marigny, souligne son maire Jérôme
Neveux. Nous voulons aussi faire valoir notre position aux portes de la région, faire reconnaître notre
art de vivre, notre gastronomie, nos vins. Ce projet s'inscrit parfaitement dans cette logique. »

jeune.

Créer de l'activité sur
place
Les ateliers de fabrication de Tardivon sont à
Villiers et l'entreprise gère
également le domaine de
l'Abbaye du Pin, à Béruges.
Avec 25 salariés (et jusqu'à
50 avec les extras), pour

3,7 M€ de chiffre d’affaires,
présent en Vienne, mais
rayonnant jusqu'à La
Rochelle, sur les bords de
la Loire ou Paris, l'objectif
était aussi pour le traiteur
de se recentrer sur le
département. « Au lieu de
faire de la route, nous
essayons de créer de l'activité
sur place. Le Domaine nous

apportera l'activité qui nous
permettra de moins nous rendre à l'extérieur. » Ainsi Bernard Tardivon a déjà en
tête sa retraite et sa succession. « J'ai toute une
équipe autour de moi, ma
femme, ma fille, mon gendre,
mon chef. C'est un projet qui
se mène en famille. »
M. W.

INFO-ÉCO 2 Tourisme d’affaires
I VII I Info-éco 2

Juillet 2017

CHARENTE-MARITIME

La Rochelle concentre
les professionnels
En matière de tourisme d'affaires, il n'y a pas que La Rochelle en Charente-Maritime, mais il y a surtout
La Rochelle en termes d'offres. Pour autant des points de faiblesses existent.

L

a Rochelle a une belle
image. Elle est perçue
comme une ville
authentique, une ville maritime. Cela crée un pouvoir de
séduction », apprécie
Nathalie Durand-Deshayes, directrice de
La Rochelle Événements,
la société d'économie
mixte qui exploite l'Espace
Encan et qui gère l'office
de tourisme depuis son
retentissant dépôt de
bilan en 2014. Or « un sondage réalisé en 2016 auprès
des grands opérateurs parisiens que sont les agences
événementielles et les tour
opérateurs rapporte que l'attractivité touristique de la
destination compte pour 60 %
dans la décision. »

Une foule
d'équipements
Mais surtout, la cité des
tours concentre la majeure
partie de l'offre. La Rochelle
Événements exploite le

L'Espace Encan accueille de très nombreux
séminaires.

bâtiment du Forum des
pertuis, au port des Minimes ainsi que l'Espace
Encan, qui fonctionne
comme un palais des
congrès. La municipalité
propose également son
parc des expositions. Mais
une foule d'équipements
non dédiés opèrent aussi
sur ce secteur, au premier
rang desquels l'Aquarium.
De nombreux hôtels sont

La Rochelle bénéficie d'une belle image « nature ».
Mais son elle ne tire pas profit de la fermeture du
vieux port à la circulation automobile.

aussi inscrits sur ce segment ainsi que ... le Stade
Rochelais. Et d'autres
comptent bien y venir, à l'image du groupe CGR,
connu pour ses cinémas,
mais qui diversifie ses activités, restaurants, locations de meublés ... L'an
passé, il a acquis le
Domaine des trois îles, à
Châtelaillon-Plage.
Lorsque les travaux seront

achevés, d'ici la fin de l'été,
les deux hôtels et le centre
de thalassothérapie qui en
font partie seront ouverts
aux séjours professionnels.
Et nul doute que le restaurant tenu par le chef étoilé
Pierre Gagnaire aura un
effet d'attraction certain.

L'effet LGV inversé
A cette liste s'en ajoute
une autre, aussi longue,

celle des agences événementielles. Une aubaine
pour la ville. Car « le tourisme d'affaires permet d'avoir une industrie sur quatre
saisons. C'est un des piliers
du maintien de l'activité en
centre ville. C'est la même
chaîne de valeur, indique
Nathalie-Durand-Deshayes. 80 % des retombées
d'un séminaire profitent aux
hôtels, restaurants, etc. Les
professionnels en séminaire
se comportent comme des
touristes. Seuls 20 % des
retombées incombent au lieu
et au prestataire. » Pour
autant ni la municipalité
ni l'Agglomération ne s'endorment sur leurs lauriers.
Elles investissent pour
continuer de l'embellir,
même si le sujet ne semble
pas captiver le président
Fountaine.
Mais La Rochelle a
néanmoins quelques faiblesses, notamment le fait
qu'elle ne bénéficie pas de

l'effet d'attraction de la
LGV. La SNCF avait pourtant fait miroiter quatre
allers-retours directs par
jour en 2 h 25 à l'agglomération en contrepartie
d'une participation au
financement de la modernisation de la ligne. Las,
elle n'en aura qu'un et
demi et cela pose problème pour le tourisme
d'affaires. « Le fait que La
Rochelle ne soit pas à deux
heures de train de Paris augmente la concurrence avec
toutes les villes qui le sont
maintenant », admet volontiers la directrice de
La Rochelle Événements.
La cité ne peut même pas
compter sur « l'effet » port
piéton pour contrebalancer. « Ça paraît naturel dans
une ville maritime, glisse
Nathalie Durand-Deshayes. »
C'est le retour de pédalier
d'une ville identifiée
vélo. ◆
O. G.

DEUX-SÈVRES

L’Acclameur fidélise les entreprises
La salle de spectacle et de sport L'Acclameur, à Niort, a fait du tourisme d'affaires un des piliers de son
économie. Une activité pour laquelle il a été pensé, entre spectacle, espace d'accueil et sport.

L

e tourisme d'affaires
fait partie du trépied
de l'Acclameur avec
le spectacle et le sport », lance
d'emblée Nicolas Fredon,
le directeur du fer de lance
du projet d'aménagement
urbain « Terre de sport » de
la ville de Niort, lorsqu'on
lui demande son intérêt
pour ce pan d'activité. Il
cherche d'ailleurs en permanence à le développer.
« Nous envoyons environ huit
lettres d'information par an
pour communiquer. D'ailleurs,
nous avons un beau taux de
lecture de 30 %. En plus, nous
publions le magazine L'Acclameur, même si celui-ci n'a pas
de fréquence de parution fixe.
Nous sommes également référencés dans le guide des lieux
et des prestataires. »

Privatisable
Il faut dire que l'outil est
beau et pensé pour ce type
de tourisme. Les entrepri-

Avec son mur d'escalade unique en France, L'Acclameur attire de
nombreuses entreprises pour de la cohésion d'équipe.

ses qui réservent bénéficient d'un accueil VIP au
Club pour maximum
100 personnes avant le
spectacle et avec un service de traiteur. « Nous les
recevons à partir de 18 heures. Nous organisons une animation musicale ou vidéo ou
autre et à 20 heures, nous leur
faisons traverser le parvis
pour s’asseoir au Carré or et

suivre le spectacle. Ensuite,
parfois, les gens retournent au
club pour refaire le spectacle
ou le monde », plaisante
Nicolas Fredon. Bien
entendu les professionnels
peuvent aussi opter pour
une privatisation totale du
site et s'offrir l'artiste.
« Nous le faisons déjà pour le
spectacle de Noël depuis trois
ans en co-organisant un spec-

Confortablement installés aux premières loges, les professionnels bénéficient d'un accueil premium
pour les spectacles.

tacle pour plusieurs comités
d'entreprise. Ça permet de
mutualiser les coûts. Là aussi
nous prévoyons le goûter
avant la remise des cadeaux.
Nous avons fidélisé des clients
qui reviennent régulièrement,
des grands comptes comme
des structures plus petites.
Dans cette configuration, nous
proposons jusqu'à 2300 places assises pour le spectacle. ».

Escalade, escrime, golf
En parallèle, L'Acclameur accueille des entreprises pour des séminaires, des congrès, des
assemblées plénières ou
des journées de team building (construction d'équipe en français) autour
de l'escalade. L'espace
comporte « la plus grande
salle de France avec 16 mètres

de haut et 42 mètres de large,
précise le directeur. Pour la
confiance en soi, en l'autre et
le dépassement de soi, c'est un
sport formidable. » Et si des
personnes ne peuvent le
pratiquer, elles peuvent
découvrir l'escrime ou le
golf en intérieur, toujours
avec la notion de challenge. ◆
O. G.

INFO-ÉCO 2 Tourisme d’affaires
I VIII I Info-éco 2

Juillet 2017

ÉVÉNEMENT

Une soirée pour
les Leaders & Talents du Poitou
Pour mettre en avant le hors-série Leaders & Talents du Poitou, Info-éco avait convié 120 dirigeants
à une soirée conviviale. Dix intervenants ont présenté leur vision sur trois sujets : l’innovation, l’ancrage
territorial et l’international.

Roger Anglument, le directeur de la publication du groupe Public Media a ouvert la soirée. “Notre
volonté était de mettre des visages sur ces entreprises, de montrer ces gens qui créent, qui gèrent, qui
osent ...”

Patrice Lemonnier, pour le groupe La Poste et Benoît Thomazo, pour EDF ont apporté leur soutien à
cette soirée. Dominique Hummel pour le Futuroscope a souhaité la bienvenue à tous au parc : “La
création est désormais accessible au plus grand nombre. La question sera comment faire pour que ces
talents se diffusent ?”

Les deux présidents Bruno Belin pour la Vienne et Gilbert Favreau
pour les Deux-Sèvres étaient présents pour mettre en avant la
marque Poitou.

Harold Astre, directeur de la recherche au CHU de Poitiers, Sébastien
Mahé de Ria Studio et Evelyne Achache dirigeante de l’agence
Multicibles sont intervenus sur l’innovation, ainsi qu’un clin d’œil de
Pierre Goubault.

DD du Pwatoo (Jean-Philippe Vriet et Frédéric Trouvat) ont parlé
territoire et ancarge territorial, ainsi que Juliette Delrieux. “Nous
croyons à la singularité des identités, tant qu’elle est ouverte,
curieuse. Le Poitou peut voyager, il est attachant et séduisant, il a
tout l’avenir devant lui.”

Olivier Bouba Olga, professeur à l’université de Poitiers est
intervenu sur les trois thématiques. Il a notamment appelé chaque
territoire à inventer ses propres solutions de développement en
diversifiant les pistes. Les territoires doivent trouver des
complémentarités dans une logique gagnant-gagnant.

Sur l’international, Marie Lecouturier, de l’Atelier de Marie, Laurent
Colas des planchas Eno et Didier Degrand, co-dirigeant de la
marque de lingerie Indiscrète ont partagé leur expérience.

Laurent Colas,co-dirigeant d’Eno, fabricant niortais de planchas, a
expliqué avoir racheté son concurrent nord-américain et par ce
biais exporter aux Etats-Unis en mettant en avant son Origine
France Garantie.



# * #( . *$(& " & # $)&# ),
$) ')& +++ # $ $ &
$) # & "%! '' #( ! $# $"" # ''$)'
/ & #*$- & * &0 ! " #(












$ # & *$(& &0 ! " #(
)&$'
. #
3 3 & ' %$&(
/ )!! ( # ( !2 & '' &
1
1 )


IE2-Tourisme.pdf - page 1/8
 
IE2-Tourisme.pdf - page 2/8
IE2-Tourisme.pdf - page 3/8
IE2-Tourisme.pdf - page 4/8
IE2-Tourisme.pdf - page 5/8
IE2-Tourisme.pdf - page 6/8
 




Télécharger le fichier (PDF)


IE2-Tourisme.pdf (PDF, 3.1 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


ie2 tourisme
ie2 mars
ie2 immo 2015
ie2 sept
ie juillet aout
ie 02 mai

Sur le même sujet..