Travail Sommeil Vigilance Horaires [Lecture seule] .pdf



Nom original: Travail_Sommeil_Vigilance_Horaires [Lecture seule].pdfTitre: Microsoft PowerPoint - Travail_Sommeil_Vigilance_Horaires [Lecture seule]Auteur: JEANMICHEL

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par PScript5.dll Version 5.2.2 / GPL Ghostscript 9.06, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 25/07/2017 à 07:19, depuis l'adresse IP 90.112.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 305 fois.
Taille du document: 4.1 Mo (89 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Travail Sommeil Vigilance
Horaires décalés
Docteur Malika JALBERT
Santé au travail

Définitions du sommeil
normal
Périodes récurrentes, spontanées
et réversibles
Diminution des mouvements
Diminution de la réactivité à
l’environnement
Diminution de la mémorisation
Abolition de la perception du temps

Différent du coma, de
l’anesthésie, de l’hypnose
Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Le sommeil
Par opposition à l’éveil
Indispensable à la vie
Maintenance et réparation des
organes
Equilibre énergétique,
défenses immunitaires
Equilibre psychologique
Horloge interne réglée chez
l’homme sur +/- 24 heures
Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Alternance veille- sommeil
selon Eric Mullens (www.svs81.org)

Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Les 5 stades du sommeil
Transition veille – sommeil
Stade 1 = sommeil lent très
léger
Stade 2 = sommeil lent léger
Stade 3 = sommeil + profond
Stade 4 = sommeil lent, très
profond, tracé synchronisé
Stade 5 = sommeil paradoxal
Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Les stades 3 et 4
Baisse de la TA
Baisse de la fréquence
cardiaque
Donc diminution du débit
cardiaque
Baisse de la Fréquence
respiratoire
Baisse du métabolisme de base
Augmentation de la motilité
intestinale
Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Le stade 5 = sommeil
paradoxal = phase onirique
Le Tracé EEG est rapide,
désynchronisé
Comme dans un état de veille
alors que le sujet est
profondément endormi
Mouvements oculaires, atonie
musculaire
Fc et Fr augmentent, érection
Rêves +++
Durée 10 à 30 min
Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Janvier 2009
Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Le cycle du sommeil
selon l’école de Chicago (1960)

Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Enregistrements du sommeil
Polysomnographies
l'activité électrique du cerveau
(EEG),
les mouvements des yeux (électrooculogramme),
le tonus musculaire
(électromyogramme) au niveau des
muscles du menton,
l'activité cardiaque
(électrocardiogramme),
et la respiration.
Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

EEG en phase 1
(endormissement)

Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

EEG en phase 2 (sommeil léger)

Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

EEG pendant la phase 4
(S. profond)

Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

EEG pendant la phase 5
(S. paradoxal)

Les mouvements oculaires sont soulignés.
Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Comparaison éveil/sommeil
selon l’université Lyon1

Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Janvier 2009
Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Le train du sommeil
On peut représenter le déroulement
d'une nuit de sommeil comme une
succession de trains dont chaque wagon
représente un cycle de sommeil
Une nuit normale se compose de 4 à 6
trains de sommeil, coupées par de très
courts éveils et comprenant :
du sommeil lent profond qui permet de
récupérer de la fatigue de la journée.
du sommeil paradoxal qui permet d'apprendre
et de rêver.

Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Le train du sommeil
D'après Samara/Sommeil Primutam. Cradess)

s

Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Quelques chiffres
Les cycles se succèdent toutes
les 80 min à 120
La durée d’un cycle est fixe
chez un même individu
La durée totale du sommeil :
16 heures chez un nné dont 8 h
de S. paradoxal…
A 6 heures chez une personne
> 80 ans dont 1h30 de S.
paradoxal…
Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Autres chiffres
Chez l’adulte jeune
Durée : 6 – 9 h par nuit = TTS
Eveil + Stade 1 = 5% du TTS
Stade 2 = 50% du TTS
Stade 3 + 4 = SLP = 20% du TTS
Sommeil Paradoxal = SP = 25% du
TTS

Efficacité du sommeil
Temps dormi / Temps passé au lit >
85%
Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Durée du sommeil

Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Typologie du dormeur
Courts et longs dormeurs
Court dormeur : moins de 7 h par jour
Long dormeur : entre 9 et 10 h par jour

Typologie du Soir ou du Matin
Type vespéral : couche tard - lève tard
Type matinal : couche tôt – lève tôt

Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Fonctions du sommeil
Sommeil Lent Profond
Récupération physique
Synthèse des protéines

Sommeil Paradoxal
Récupération mentale
Consolidation des souvenirs

Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Evolution normale du sommeil
avec l’âge
Pas ou peu de modification du délai
d’endormissement
Pas de modification de la durée totale du
sommeil au cours des 24h
Nombre des éveils au cours de la nuit
Durée moyenne des éveils (<1 à 10 min)
Durée de la veille au cours de la nuit (5
à 120 min)
Efficacité du sommeil (91% à 85%)
Moins bonne capacité de récupération
Sommeil lent léger augmentation puis
stabilité au-delà de 60 ans
Sommeil lent profond tout au long de
la vie

Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Les synchroniseurs

Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Le rythme circadien du
sommeil
L’humain a tendance a être
éveillé le jour
Et à dormir la nuit
L’alternance veille – sommeil
(ou rythme circadien) est
préservée même en l’absence
de repères extérieurs
Les rythmes biologiques sont
synchronisés sur une base de
23 à 25 heures selon les gens
Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Régulations du rythme
circadien = synchroniseurs
externes
Lumière et obscurité
Repas
Vie familiale : couple, enfants
Contraintes sociales :
Vie professionnelle
Vie sociale
Pratique d’un sport
Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Synchroniseurs internes
La localisation anatomique de
l’horloge circadienne se situe
dans l’hypothalamus
Régulation de la température
et de l’alimentation
Fonction de montre et de
calendrier

Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Une affaire chimique
Ce sont les mécanismes de l’éveil
qui produisent, tout au long de la
journée, les médiateurs chimiques
responsables du sommeil.
Le sommeil est régulé par des
horloges biologiques et ne se
commande pas à volonté.
Le cerveau est aussi actif durant le
sommeil que durant l’éveil.
Il en résulte que la sieste doit être
utilisée avec des précautions
d’emploi très particulières.
Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Modulation des sécrétions
hormonales
La prolactine et la TSH
augmentent la nuit
L’aldostérone augmente en fin
de nuit et diminue en fin de j.
Pic d’hormone de croissance :
pdt la 1ère phase de sommeil lent
Hormones sexuelles
Cortisol
Hormones thyroïdiennes
Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Vous avez dit hormones ?

Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Régulation de l’horloge interne
Sécrétion de mélatonine
Par la glande pinéale
Pic en début de nuit

Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Schéma du SNC
Glande pinéale

Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Effet de la suppression des
repères extérieurs sur la sécrétion
de mélatonine

Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Anomalies du sommeil

Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Privation de sommeil
paradoxal ?

Comportement hallucinatoire
chez le chat
Troubles des apprentissages
en cours
Troubles de l’humeur de type
dépressif
Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Insomnies
10 à 20% des adultes
Impression de ne pas assez
dormir ou pas bien
Difficultés d’endormissement,
réveils précoces, durée de
sommeil plus courte
Symptôme majeur des
dépressions endogènes
Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Les troubles du sommeil
ou Les altérations de
l’organisation nycthémérale du
sommeil
Le somnambulisme = adulte
jeune
Enurésie = 10% des enfants < 2
ans
Narcolepsie = cataplexie +/hallucinations
Syndrome d’Apnées du Sommeil
Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Le travail en horaires
atypiques…

Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Définition du travail de nuit
Est considéré comme travail de
nuit tout travail compris entre 21
heures et 6 heures.
Est travailleur de nuit le
travailleur :
soit qui accomplit, au moins deux fois
par semaine (selon son horaire
habituel) au moins trois heures de son
temps quotidien entre 21 heures et 6
heures ;
soit qui accomplit au minimum 270
heures de travail de nuit pendant une
période de 12 mois consécutifs.
Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Définition du travail posté
et Critères d’organisation
Travail en équipes successives
avec un relais par des
transmissions
Travail posté = Travail à
horaires alternants
La continuité des équipes
Les équipes fixes ou alternantes
Le type de rotation
Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Le type de rotation
Le rythme décrivant le nombre
de jours passés dans le même
poste (court si compris entre
un et trois jours et long si
supérieur à cinq jours),
Le sens (horaire ou antihoraire),
Le cycle de rotation qui décrit
l’alternance des postes.
Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Définition du travail posté
continu
Au moins 3 équipes se succèdent
sur les mêmes postes de travail
Le repos hebdomadaire est donné à
chacune d'entre elles par
roulement
Les équipes "tournent" et la
répartition des jours de travail à
l'intérieur des différentes
semaines se reproduit à l'identique
suivant un rythme régulier (4*8,
5*8…).
Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Définition du travail posté
semi-continu
Comprend 3 à 4 équipes qui
tournent
Interruption du rythme
pendant les WE et les congés
Une semaine de « recalage »
difficile

Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Définition du travail posté
discontinu
2 équipes tournent
Plages horaires du matin ou de
l’après-midi
Extension de la plage horaire
variable (2*7, 2*8, 2*9,
2*10…)

Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Depuis quand des horaires
décalés?
Depuis l’invention de la lampe
électrique par T. Edison en
1879
Et la révolution industrielle
amenant les industries à faire
travailler leurs machines de
façon ininterrompue

Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Pour quelles raisons des
horaires décalés?
Raison économique : rentabiliser
des machines dont les
investissements sont importants,
Raison de sécurité et de santé
publique : présence continue
(personnel hospitalier, gardiens de
prisons, pompiers…),
Raison technique : impossibilité
d’arrêter des processus de
production en continu.
Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Catégories de personnels
Personnel de soins
Agents de surveillance
Personnel autoroutier
Agents de fabrication dans l'industrie
Conducteurs de chaufferie
Restauration, industrie agroalimentaire,
boulangers
Personnel des centres de tri postal
Collecte des ordures
Transports routier (conducteurs poids
lourd), aérien (personnel navigant),
maritime, ferré (conducteurs de trains)
Police, armée, pompiers
Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

Horaires atypiques
Qui est concerné?
Augmentation régulière du travail
posté
CEE : 20 % des travailleurs.
Hommes, 8 millions.
Femmes, 1 million (de plus en plus).

Travail
Travail
Travail
Travail

posté continu (3x8) : 15%
posté semi-continu 50%
de nuit permanent 15%
à horaires irréguliers 15%
Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009

L’adaptation au travail
posté dépend :
Des facteurs chronobiologiques
De la désynchronisation des
rythmes circadiens
Du facteur sommeil
Des facteurs personnels et
domestiques

Dr Malika JALBERT – Santé et Travail, Novembre 2009


Aperçu du document Travail_Sommeil_Vigilance_Horaires [Lecture seule].pdf - page 1/89

 
Travail_Sommeil_Vigilance_Horaires [Lecture seule].pdf - page 3/89
Travail_Sommeil_Vigilance_Horaires [Lecture seule].pdf - page 4/89
Travail_Sommeil_Vigilance_Horaires [Lecture seule].pdf - page 5/89
Travail_Sommeil_Vigilance_Horaires [Lecture seule].pdf - page 6/89
 




Télécharger le fichier (PDF)





Documents similaires


travail sommeil vigilance horaires lecture seule
travail sommeil vigilance horaires 1
article bgm bien etre et sante
eeg et sommeil
partiel neuro
notions sur le sommeil0001

Sur le même sujet..




🚀  Page générée en 0.046s