Newsletter1798 .pdf


Nom original: Newsletter1798.pdf

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Scribus 1.4.6 / Scribus PDF Library 1.4.6, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 01/08/2017 à 02:24, depuis l'adresse IP 178.197.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 258 fois.
Taille du document: 1.4 Mo (2 pages).
Confidentialité: fichier public
Auteur vérifié


Aperçu du document


Fêtes nationales, rites tribaux et frites belges

Le 1er raout, c'est bénin..

- HTTPS://WWW.FACEBOOK.COM/CAUSESTOUJOURS

HTTP://PASCAL.HOLENWEG.BLOGSPOT.COM

VIVELACOMMUNE@INFOMANIAK.CH

Feuille à peu près quotidienne et assez généralement socialiste

Causes Tousjours

Genève, 14 Thermidor
(mardi 1er août 2017)
8ème année, N° 1798
Paraît généralement du lundi au vendredi
(sauf quand on en décide autrement)

Le 1er août, en
Ville de Genève (au
Parc La Grange, dès
15 heures), c'est le
Bénin qui sera hôte
d'honneur
de
la
Fête Nationale suisse. Parce que le 1er
août, c'est aussi la
Fête Nationale du Bénin. Et donc, à Genève, les deux
fêtes nationales seront célébrées en même temps. Et
ça a fait hurler le MCG. Et ça a suscité une pétition
sur internet « Pour un 1er août suisse » . Parce que
partager notre fête nationale avec des nègres, c'est
salissant. Et que notre « identité nationale » est si
faible, si improbable, que la confronter à une autre
risquerait de la dissoudre. Juste une chose, encore,
et on vous jure qu'on ne l'a pas inventé : le 1er août,
c'est la Journée internationale de la frite belge.
Quand on vous dit que le 1er août, c'est bénin...
NOUS SOMMES D’UNE CITÉ, PAS D’UNE TRIBU.
u e s i g n i fi e u n e fê t e n a t i o n a l e ?
Elle peut signifier la commémoration d'un événement, d'un
moment que les détenteurs du pouvoir
politique (et donc du pouvoir de
d é fi n i r l a s y m b o l i q u e q u i l e s l é g i t i m e )
d éc i d en t
de
c o n s i d ér er
c o mme
fondateur : c'est le 14 juillet français ou
l e 4 j ui l l et am ér i c ai n . O u l e 1 er ao ût d u
Bénin. Ou alors, elle peut ne signifier
q ue c et t e s y m b o l i q ue l ég i t i m an t e, s an s
qu'aucun événement particulier ne se
rattache à la date qu'on a choisie : c'est
l e 1 e r a o û t s u i s s e . C e q u e s i g n i fi e l a fê t e
nationale du Bénin, c'est l'accession du
pays à l'indépendance (sous son nom
d'alors, le Dahomey), le 1er août 1960.
M a i s c e q u e s i g n i fi e l a fê t e n a t i o n a l e
suisse est bien plus nébuleux. Croit-on
y c o m m ém o r er l a n ai s s an c e d e l a
S u i s s e , l a c r é a t i o n d e l a C o n fé d é r a t i o n ?
On se tromperait -ou plutôt, on se
trompe, et on le sait ou devrait le
savoir : il n'y a pas de Suisse, comme
Etat, avant 1798, pas de Confédération
avant 1803... Le choix du 1er août
c o m m e fê t e n a t i o n a l e , a d u s e n s - m a i s
pas celui d'une commémoration
historique, celui d'un acte politique. La

Sui s s e m o d er n e, n ée d e l a r év o l ut i o n
r ad i c al e, s e c h er c h ai t d es r ac i n es
c o n s en s uel l es . L a r év o l ut i o n r ad i c al e n e
pouvait l'être (la moitié de la Suisse ne
l'avait pas digérée), la République
Helvétique encore moins. on s'est
d o n c i n v en t é un év én em en t , o n a
t r a n s fo r m é u n e a l l i a n c e e n t r e c o m m u nautés en naissance d'un Etat, et on en
a fa i t n o t r e F ê t e d e l a F é d é r a t i o n à
nous. Alors, quand nos xénophobes
n o us c o ui n en t q ue l e 1 er ao ût d o i t êt r e
« un e c él éb r at i o n d e n o t r e i d en t i t é » ,
e t q u e l e MC G d é n o n c e l e « s a b o t a g e
du 1er août par la gauche internationaliste » , on s'interroge sur la faiblesse de leur suissitude, qu'affaiblirait le
partage d'une fête avec des Africains.
Cela dit, nul n'oblige qui que ce soit à
al l er c él éb r er l e 1 er ao ût au P ar c d e l a
G r an g e : c eux q ui t i en n en t ab s o l um en t
à c e q ue c et t e d at e n e s o i t q ue s ui s s e
t r o uv er o n t c er t ai n em en t ai l l eur s l a
c él éb r at i o n q ui l eur c o n v i en t . U n
entre-soi tribal, un sam'suffit endog am i q ue. Q uan t à n o us , n o us s o m m es
d’une Cité, pas d’un camp retranché.
D’un pays, pas d’une tribu. Et nous
n'avons plus l'âge d'avoir peur du noir.

« Si le socialisme est une pommade lénifiante sous laquelle demeurent les plaies, qu'éclate le socialisme » (Jean Sénac)

CAUSEs TOUsJOURS
N° 1798, 19 Tatane
Jour de Ste Taloche,
matrone

(mardi 1er août 2017)

Le candidat du PDC à la Municipalité
de Zurich, Markus Hungerbühler, est
homosexuel, vit en partenariat enregistré et est père d'un enfant issu
d'une mère porteuse américaine
(pratique interdite en Suisse), alors que
son parti défend la famille traditionnelle, s'était opposé au partenariat
enregistré, et s'oppose toujours au
mariage homosexuel. « On peut être à
la fois conservateur et incarner de
nouvelles formes de familles », explique
le candidat. Certes. Mais on est
conservateur de quoi, alors ?
Faut bien avouer que, dès la fin de l'année scolaire, le militant socialiste de
base commence à se faire un peu chier : plus de réunions, plus d'assemblées,
plus de commissions... alors on meuble. Par exemple, pour peu qu'on ait eu
une assemblée générale de désignation de candidats au Conseil d'Etat et au
Grand Conseil un peu avant, disons à la mi-mai, et qu'on n'apprécie pas les
choix de l'assemblée, on se fait un petit caca nerveux public. Et on dénonce
des magouilles, des adhésions suspectes en masse dans certaines sections (la
Ville de Genève, Vernier) dont une candidate (Sandrine Salerno) et un
candidat (Thierry Apothéloz) sont membres. On y voit un complot. Et on
exige une enquête. Et on l'obtient. Et il en sort un rapport. Qui fait
feuilleton dans la presse locale. Il dit quoi, le rapport ? Que dans les cinq
mois qui ont précédé l'Assemblée générale de désignation des candidats, y'a
eu 124 adhésions au parti (dont des adhésions collectives de familles), et dans
les trois mois précédant l'assemblée, 99 adhésions. Pour l'effet de masse, c'est
un peu ristrett', ça compense tout juste les départs naturels (décès,
déménagements hors du canton, démissions, radiations pour non paiement
des cotisations). Sur ces 124 nouvelles adhésions, 58 l'ont été à la section de
la Ville de Genève, soit en gros la proportion de membres de cette section
par rapport au nombre total des membres du parti cantonal (en gros, 40 %).
Et seuls 23 nouveaux membres de la section Ville (sur 173 de ses membres
au total) ont participé à l'assemblée de désignation des candidats. Pas de
quoi faire basculer les votes, même en supposant que ces 23 aient toutes et
tous voté de la même manière (alors qu'il y avait trois candidatures issues
de la section Ville :; celles de Sandrine Salerno, de Carlo Sommaruga et de
Romain de Sainte-Marie). La section de Vernier, la deuxième plus
importante du canton après celle de la Ville, a reçu 25 adhésions : elle avait
fait une campagne d'adhésions. Le rapport note aussi que neuf personnes
présentes à l'Assemblée Générale du PS ont pu y voter (et y élire) alors
qu'elles n'en avaient pas le droit (leur demande d'adhésion n'avait pas
encore été validée, ou elles n'avaient pas payé leurs cotisations). Neuf
personnes (dont, sauf erreur, aucune n'était membre, même
frauduleusement, de la section Ville) sur 441 votants. Ce qui n'a rien
changé au résultat final pour le Conseil d'Etat (la désignation de Thierry
Apothéloz, de Sandrine Salerno et d'Anne Emery Torracinta, avec 25 voix
d'avance sur Carole-Anne Kast). Ouala. Et le premier qui dit que tout ça,
c'est beaucoup de bruit pour rien n'a rien compris au poids de l'ennui qui
s'empare du militant socialiste genevois de base sitôt la Fête des Promotions
terminée, et de la nécessité pour lui de se faire un petit feuilleton pour
meubler les longs crépuscules estivaux. Ferait mieux de tenir un stand de
signatures pour les multiples initiatives et référendums qu'on a lancé ou
qu'on soutient, le militant de base. Feignasse, va...

AGENDA
TOUT LE PROGRAMME DE
L'USINE ET A L'USINE

www.usine.ch www.ptrnet.ch www.lekab.ch
L'AGENDA CULTUREL ARABE A
GENEVE
http://www.icamge.ch/

MARDI 1er AOUT, GENEVE
Fêtes nationales suisse et
béninoise

Parc La Grange, dès 1 5 heures

(partie officielle à 1 8h1 5)

JUSQU'AU 20 AOUT, GENEVE
Musées du XXIe siècle
visions, amitions, défis

Musée d'Art et d'Histoire
www.mah-geneve.ch

DU 15 AU 23 SEPTEMBRE,
GENEVE
Semaine de la démocratie

www.ge.ch/chancellerie/semaine-democratie
DU 29 SEPTEMBRE AU 1er
OCTOBRE, GENEVE
La Saga des Géants

Royal de Luxe


Aperçu du document Newsletter1798.pdf - page 1/2

Aperçu du document Newsletter1798.pdf - page 2/2




Télécharger le fichier (PDF)


Newsletter1798.pdf (PDF, 1.4 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


newsletter1798
newsletter2141
newsletter1773
newsletter2169
newsletter1913
newsletter1771

Sur le même sujet..




🚀  Page générée en 0.23s