Rapport de situation Accidents.pdf


Aperçu du fichier PDF rapport-de-situation-accidents.pdf - page 4/13

Page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13



Aperçu texte


2 "CROISSEMENT DE LA MORT" EN CHIFFRES
- 1 accident mortel en moyenne par semaine,
- Plusieurs décès,
- Centaines de blessés,
- Des centaines de véhicules dégradés et abimés,
- 1 risque mortel journalier pour les habitants de cité Bouakline,
- 1 point noir pour la ville de Hammamet,
- 0 mesures appliquées pour faire baisser le nombre de décès et de traumatismes
consécutifs aux accidents au niveau du "croisement de la mort",
- La mortalité a touchée toutes les catégories :
 Des automobilistes,
 Des piétons,
 Des cyclistes,
 Des usagers vulnérables,
 Des usagers de deux-roues motorisés.

3 LES CAUSES DES ACCIDENTS
- Le croisement reliant la MC 28 et cité Bouakline n’est tout simplement pas adapté
aux conditions de la sécurité routière,
- Infrastructures routières dangereuses :
 Une descente rapide juste après un croisement à feux qui débouche sur
un virage brutal,
 Passage dangereux pour les passagers en provenance de la MC28 qui
comptent se rendre à cité Bouakline,
 Passage dangereux pour les passagers en provenance de cité Bouakline
qui comptent se rendre sur la MC 28,
 Manque de visibilité (arbres et déchets de construction au niveau du
croisement).
- Limite de vitesse non respectée(1) : Augmentation de la vitesse due à la descente.
- L’entrée de cité Bouakline présente un point de blocage (passage étroit de
4,70m) : Les véhicules en prévenance de la MC28 se trouvent automatiquement
bloquer si un véhicule est présent au même moment à l’intersection.
(1) Il y a un lien direct entre l’augmentation de la vitesse moyenne et la probabilité à la fois d’un accident et de la gravité de ses
conséquences. Par exemple, l’augmentation de 1 km/heure de la vitesse moyenne d’un véhicule entraîne une hausse de 3% de
l’incidence des accidents faisant des blessés et une hausse de 4 à 5% de l’incidence des accidents mortels.
Un piéton adulte a un risque de mourir inférieur à 20% s’il est heurté par une voiture roulant à 50 km/h; à 80 km/h, le risque
atteint presque 60%.

Page : 4 / 13