Madagascar 27 octobre 2017 ext fra .pdf


Nom original: Madagascar_27_octobre_2017_ext_fra.pdf
Titre: Un défenseur de l'environnement déclaré coupable sur la base d'accusations forgées de toutes pièces
Auteur: AILRC-FR

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Word 2013, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 28/10/2017 à 18:45, depuis l'adresse IP 176.189.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 122 fois.
Taille du document: 126 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


DÉCLARATION PUBLIQUE CONJOINTE
AILRC-FR
27 octobre 2017
AFR 35/7361/2017

Madagascar. Un défenseur de l'environnement déclaré coupable sur la base
d'accusations forgées de toutes pièces
Réagissant à la peine de deux ans d'emprisonnement avec sursis prononcée contre le défenseur de
l'environnement et militant des droits humains Raleva par le tribunal de Mananjary le 26 octobre 2017
pour « usurpation de titre », un groupe d'organisations de défense des droits humains et de la société
civile comprenant Amnesty International, CCFD – Terre Solidaire, CIVICUS, CRAAD-OI, le Collectif
TANY et Front Line Defenders, a souligné, dans une déclaration conjointe :
« Les deux ans d'emprisonnement avec sursis prononcés contre Raleva sont conformes à la tendance
que l'on observe d'un système judiciaire utilisé par les autorités pour réduire au silence les défenseurs
des droits humains et les empêcher de faire leur travail.
« Cet homme est sanctionné pour avoir dénoncé les activités d'une société minière à Madagascar, qui
seraient illicites. Cette peine avec sursis doit être immédiatement annulée, et le casier judiciaire de
Raleva ne doit présenter aucune condamnation liée à ses activités pacifiques de militant des droits
humains. »

Complément d’information
Raleva a été arrêté dans le village de Vohilava le 27 septembre 2017. Il a été arrêté pour avoir demandé
à voir les permis d'exploitation minière et en matière d'environnement d'une société minière aurifère
chinoise opérant à Mananjary, dans le cadre de ses activités au sein de deux organisations locales de
défense des droits humains. Le 26 octobre 2017, il a été remis en liberté après avoir passé 25 jours
en détention provisoire, mais il a été déclaré coupable d'avoir usurpé le titre de « chef de district ».


Aperçu du document Madagascar_27_octobre_2017_ext_fra.pdf - page 1/1


Télécharger le fichier (PDF)

Madagascar_27_octobre_2017_ext_fra.pdf (PDF, 126 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP







Documents similaires


madagascar 27 octobre 2017 ext fra 2
joint public statement raleva sentence 2
2016 10 05 com presse crimin act synd
relaxe pour farid appel au 23 mai
https aful cgt
rapportalternatif desccameroun 2016

Sur le même sujet..