aaa.pdf


Aperçu du fichier PDF aaa.pdf

Page 12329




Aperçu texte


Nicolas WALTER, Pour l’anarchisme, in Anarchisme et non-violence n°18-19, Paris, octobre
1969. Titre original : About anarchism, centième numéro de la revue Anarchy, juin 1969,
publié par la suite sous forme de brochure, toutes deux éditées à Londres par Freedom Press.
Traduit et présenté en collaboration avec le Centre International de Recherches sur
l’Anarchisme (CIRA).
PRESENTATION
Le mouvement anarchiste a aujourd'hui cent ans, si on le fait naître au moment où les bakouninistes
entrèrent dans lAssociation Internationale des Travailleurs ; depuis lors il s'est étendu à plusieurs
pays du monde, restant un mouvement minoritaire et méconnu, mats vivace. Une certaine force se
dégage de son histoire, mais en même temps de la faiblesse - en particulier dans le domaine de la
chose écrite. La littérature anarchiste ancienne pèse de tout son poids sur le mouvement actuel, et
nous avons de la peine à en créer une nouvelle. Si les écrits de nos prédecesseurs sont nombreux, la
plupart sont aujourd'hui épuisés, et le reste est souvent désuet.
Le texte qu'on va lire propose une présentation nouvelle de l'anarchisme. Ecrit en Angleterre au
printemps 1969, il s'adresse également au lecteur de langue française - car il y a actuellement en
GrandeBretagne et en Europe un renouveau d'intérêt pour la pensée libertaire qui, abandonnant les
anciennes dissensions, pose les bases d'une discussion pratique pour l'avenir.
Les opinions exposées ici sont naturellement personnelles ; en effet, un des traits caractéristiques de
l'anarchisme, c'est qu'il repose sur le jugement individuel ; mais elles ne manqueront pas de tenir
compte de théories plus générales sur l'anarchisme et de les présenter impartialement. La langue
choisie est volontairement simple, et évite les références fréquentes à des écrivains ou à des
événements passés ; ainsi ce texte sera compris même par le lecteur peu introduit dans le sujet. Il
s'inspire d'écrits antérieurs et ne prétend pas à l'originalité, pas plus qu'il ne prétend être définitif :
on ne peut pas tout dire sur l'anarchisme en quarante-six pages, et ce résumé sera sans doute bientôt
remplacé, comme ceux qui l'ont.précédé.
Surtout, je ne voudrais pas qu'on me prenne pour une autorité en la matière, car un autre trait
caractéristique de l'anarchisme, c'est qu'il ne se résume pas aux théories de quelques maîtres à
penser. Si mes lecteurs ne trouvent pas à me critiquer, c'est que j'ai échoué. Le texte qu'on va lire est
un exposé personnel sur l'anarchisme, qui voit le jour après quinze ans de lectures et de discussions
à ce sujet, et après dix ans d'activité dans le mouvement et la presse anarchistes.
N.W.
QUE CROIENT LES ANARCHISTES
Les premiers que l’on surnomma anarchistes le furent par insulte au cours des révolutions anglaise
et française des 17ème et 18ème siècles, pour laisser entendre qu’ils voulaient l’anarchie, c’est-àdire le chaos ou la confusion. Mais, depuis les années 1840, furent anarchistes ceux qui acceptèrent
ce nom comme symbole pour montrer qu’ils voulaient l’anarchie, c’est-à-dire l’absence de
gouvernement. Le mot grec anarkhia, comme le mot français anarchie, a les deux sens ; ceux qui ne
sont pas anarchistes soutiennent que tous deux reviennent au même, mais les anarchistes tendent à
faire la distinction. Depuis plus d’un siècle, sont anarchistes ceux qui croient non seulement que