Newsletter1842 .pdf


Nom original: Newsletter1842.pdf

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Scribus 1.4.6 / Scribus PDF Library 1.4.6, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 14/11/2017 à 04:06, depuis l'adresse IP 178.197.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 222 fois.
Taille du document: 1.4 Mo (2 pages).
Confidentialité: fichier public
Auteur vérifié


Aperçu du document


Saison des intempéries sur le Grand Théâtre

Coïtus interruptus

- HTTPS://WWW.FACEBOOK.COM/CAUSESTOUJOURS

HTTP://PASCAL.HOLENWEG.BLOGSPOT.COM

VIVELACOMMUNE@INFOMANIAK.CH

Feuille à peu près quotidienne et assez généralement socialiste

Causes Tousjours

Genève, 24 Brumaire
(mardi 14 novembre 2017)
9ème année, N° 1842
Paraît généralement du lundi au vendredi
(sauf quand on en décide autrement)

Comme on le sait, le Grand
Théâtre prend l'eau. Le 13
octobre dernier, le département
municipal de Constructions et de
l'Aménagement avait annoncé
d'importantes infiltrations d'eau
en sous-sol, retardant de quatre
mois le chantier de rénovation
du bâtiment de la place Neuve,
et d'autant le retour de l'Opéra
sur son site -ce qui du même coup l'empêche d'ouvrir
chez lui sa saison 2018-2019, avec tout ce que cela
implique de perturbations de sa programmation. Et
il y a quelques jours, le Conseil d'Etat a annoncé qu'il
renonçait à proposer au Grand Conseil que le canton
prenne sa part de la « gouvernance » de la principale
institution culturelle (hors l'école) de la région.
LE CHAMP CULTUREL N'EST PAS UN JEU DE LEGOS
u printemps, on semblait proche
d'un accord entre les exécutifs du
c an t o n et d e l a V i l l e d e G en èv e s ur l a
« g o uv er n an c e» d u G r an d T h éât r e. O r
il y a quelques jours, le Conseil d'Etat
annonçait qu'il suspendait la négociation avec la Ville sur la répartition de
leurs responsabilités respectives dans
l'institution lyrique et qu'il se retirait
d e s o n C o n s ei l d e F o n d at i o n : « N o us
renonçons à mettre le pied dans le
G r an d T h éât r e » , r és um ai t F r an ç o i s
Longchamp. Le canton n'y mettra
donc qu'un peu d'argent. Que signifie
ce coitus interruptus ? D'abord une
pression sur la Ville : la participation
pérenne du canton à la « gouvernance»
e t a u fi n a n c e m e n t d u G r a n d T h é â t r e
est une garantie de sécurité pour
l'institution, dont le déficit structurel,
depuis plus de dix ans, est de plusieurs
m i l l i o n s . Se r et i r er d e l a F o n d at i o n ,
c'est évidemment la prendre en otage
mais c'est aussi exercer sur la Ville,
dont dépend l'existence même du
G r a n d T h é â t r e , u n e fo r m e d e c h a n t a g e :
soit vous faites ce qu'on vous dit de
fa i r e , s o i t v o u s a s s u m e z s e u l s l e s c o n s é q u e n c e s d e v o t r e r e fu s d e l e fa i r e . E t
c'est aussi prendre le personnel du
G r an d T h éât r e en o t ag e : l a m aj o r i t é d e
c el l es et c eux q ui y t r av ai l l en t s o n t d es
employés de la Ville, au bénéfice du

statut du personnel municipal. Le
projet plane depuis des années d'une
u n i fi c a t i o n d u s t a t u t d e t o u t l e
personnel, non pas en incluant les
employés de la Fondation dans le
personnel municipal mais en faisant
passer les employés municipaux sous
statut de droit privé. Le canton en fait
même une condition d'un accord avec
la Ville, alors que les personnel et es
s y n d i c at s s e m o b i l i s en t c o n t r e « t o ut e
forme d'externalisation » de l'emploi
dans l'institution. Enfin, c'est bien
d an s l e c ad r e, c o n t es t é, d e l a « r épartition des tâches » entre le canton
et les communes -ici, la Ville- qu'il
faut replacer l'épisode. Et s'il n'est pas
surprenant que ce soit sur le sort de la
principale institution culturelle du
c a n t o n q u e s 'i m m o b i l i s e c e t t e « n o u velle répartition des tâches » , c'est sans
regrets qu'on prendra acte de cet échec.
Le champ culturel n'est pas un jeu de
legos, qu'on assemble ou disjoint à sa
g ui s e. P o ur q ue l e c an t o n et l a V i l l e
puissent « faire ensemble » une politique culturelle, il faut bien qu'ils
veuillent la même chose. Et qu'ils
n'oublient ni l'un, ni l'autre, qu'ils ne
sont pas les acteurs réels de la culture
vivante -et qu'ils n'ont donc pas à
prendre en otage le Grand Théâtre et
les 300 personnes qui y travaillent.

« Si le socialisme est une pommade lénifiante sous laquelle demeurent les plaies, qu'éclate le socialisme » (Jean Sénac)

CAUSEs TOUsJOURS
N° 1842, 12 As
Jour la dispute du signe +" et
du signe mardi 14 novembre 2017

On a reçu dans notre boîte aux
lettres l'invitation, par « Ensemble à
Gauche », à des soirées de discussion
dans les quartiers avec les candidats
de la coalition aux élections
cantonales 2018. L'invitation dresse
la liste, par quartier, des nombreux
candidats et candidates d'EaG au
Grand Conseil. Et quel est le
quartier qui en compte le plus, de
candidates et candidats de la
«gauche de la gauche» ? La Jonction,
Plainpalais, les Pâquis, les Grottes ?
Nan ! C'est Champel-FlorissantMalagnou!
L'avant-garde
du
prolétariat investissant un bastion
de l'ennemi, c'est beau comme la
prise du Palais d'Hiver...
L'Etat de Genève (le canton, donc),
bon prince compatissant, avant mis
à disposition de l'association
Carrefour-Rue un terrain au PetitSaconnex pour que l'association
puisse y installer un troisième «
hameau » de six studios mobiles
pour le logement de sans-abris.
C'était bien gentil de la part du
canton. Sauf que le terrain s'est
révélé être classé en zone de verdure,
inconstructible. Et que « des mois de
travail s'écroulent », constate le
président de Carrefour-Rue, Noël
Constant. Les studios mobiles, déjà
commandés, sont stockés, inutilisés,
sur un chantier. Faut se méfier des
bons mouvements de l'Etat : ils sont
pas dans sa nature. Eux aussi sont
«inconstructibles»...

« Affaire Ramadan », suite et
pas fin (c'est le feuilleton de
l'automne) : on a assez rapidement commencé à entendre
répondre aux accusations
portées contre Tariq Ramadan,
et au fait que ces accusations
étaient portées un quart de
siècle (ou plus) après les faits
qu'elles évoquent, qu'à l'époque
on n'était pas aussi sensibilisé
au caractère inacceptable des
relations sexuelles entre professeurs et élèves (on a aussi
commencé à lire, comme sous la
plume d'un ancien directeur de
Cycle d'Orientation, que tout
ça, c'était la faute à Mai68 et à
la pilule, surtout que le Sida
n'avait pas encore montré le
bout de son virus), et qu'on ne
peut juger ce qui s'est passé dans
les années '80 du siècle passé
avec nos conceptions des années
'10 du siècle présent... Piètres
arguties : faudrait tout de même
pas oublier que dans les années
'80 du siècle passé, les relations
sexuelles entre enseignants et
élèves étaient déjà, en tant que
telles, réprimées par le code
pénal. Dans la « Tribune de
Genève », une ancienne collégienne de Saussure, témoigne
avoir porté plainte en 1992
contre un prof dont elle avait
été victime : il avait été condamné (à huit mois avec sursis,
et interdiction d'exercer un
métier en contact avec des
mineurs) pour acte sexuel avec
une mineure avec laquelle il
était dans un rapport
hiérarchique... Va falloir trouver une autre excuse que le
temps qui passe pour justifier le
priapisme sévissant au présent...

AGENDA
TOUT LE PROGRAMME DE
L'USINE ET A L'USINE

www.usine.ch www.ptrnet.ch www.lekab.ch
L'AGENDA CULTUREL ARABE A
GENEVE
http://www.icamge.ch/

JUSQU' AU 18 NOVEMBRE,
GENEVE
Soulever la politique

spectacles, conférence, colloque
La Comédie
www.comedie.ch
MERCREDI 15 NOVEMBRE,
BERNE

Centenaire de la Grève Générale :
origines, conflits, conséquences

Colloque historique
de 9h1 5 à 1 7 heures, Hôtel National
www.generalstreik.ch
DU 17 NOVEMBRE AU 3
DECEMBRE, GENEVE

Festival Filmar en América Latina

www.filmar.ch

DU 23 AU 26 NOVEMBRE,
GENEVE
La Fureur de Lire

www.fureurdelire.ch

VENDREDI 24 NOVEMBRE,
GENEVE
Hommage à Violeta Parra

Dès 1 7 h. 45, Salle Frank Martin


Aperçu du document Newsletter1842.pdf - page 1/2

Aperçu du document Newsletter1842.pdf - page 2/2




Télécharger le fichier (PDF)


Newsletter1842.pdf (PDF, 1.4 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP




Documents similaires


newsletter1842
newsetter2353
newsletter 2259
newsletter1868
newsletter2433
newsletter 2252

Sur le même sujet..




🚀  Page générée en 0.324s