MR 347 Kangoo Electrique 1 couleur .pdf



Nom original: MR_347_Kangoo_Electrique_1_couleur.pdfTitre: MAuteur: a961928

Ce document au format PDF 1.6 a été généré par Acrobat PDFMaker 7.0 for Word / Acrobat Distiller 7.0 (Windows), et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 20/11/2017 à 15:30, depuis l'adresse IP 109.16.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1657 fois.
Taille du document: 3.2 Mo (116 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


M.R. 347

RENAULT
KANGOO ELECTRIQUE

Novembre 2008
"Les Méthodes de Réparation prescrites par le constructeur, dans ce présent
document, sont établies en fonction des spécifications techniques en vigueur à la date
d'établissement du document.
Elles sont susceptibles de modifications en cas de changements apportés par le
constructeur à la fabrication des différents organes et accessoires des véhicules de
sa marque".

EDITION FRANÇAISE

Tous les droits d'auteur sont réservés à Renault.
La reproduction ou la traduction même partielle du présent document ainsi que
l'utilisation du système de numérotage de référence des pièces de rechange sont
interdites sans l'autorisation écrite et préalable de Renault.

© RENAULT 2002

TOUTES LES INTERVENTIONS SUR LES VEHICULES
ELECTRIQUE DOIVENT ETRE EFFECTUEES PAR DU PERSONNEL
QUALIFIE ET HABILITE AYANT REÇU UNE FORMATION

SOMMAIRE

Pages

Pages

1
10

Moteur électrique
Caractéristiques du moteur
électrique
Branchements
Dépose – repose moteur électrique

12

10-1
10-3

10-8
10-9

17

11-1

12-1
12-3
12-4
12-5
12-6
12-8
12-9

19
13

ALIMENTATION CARBURANT
Coupure de carburant en cas de
choc
Rampe d’injection
Filtre à essence
Débit pompe
Pression d’alimentation

14

13-1
13-2
13-3
13-4
13-5

ANTIPOLLUTION
Réaspiration des vapeurs
d’essence

16-2
16-4
16-5
16-6

14-1

INJECTION
Injection
Préliminaires
Tableau récapitulatif des défauts
Interpretation des défauts
Contrôle de conformité
Tableau récapitulatif des états
Interprétation des états
Tableau récapitulatif des
paramètres
Interprétation des paramètres
Tableau récapitulatif des
commandes
Interprétation des commandes
Aide
Arbres de localisation de pannes

MELANGE CARBURE
Caractéristiques
Boîtier papillon
Collecteur d’admission
Potentiomètre d’accélérateur
Collecteur d’échappement
Sonde à oxygène
Capteur PMH

16-1

10-5

HAUT ET AVANT MOTEUR
Courroie de distribution

DEMARRAGE – CHARGE BATTERIE
TRACTION
Dépose – repose du démarreur
Caractéristiques alternateurs Haute
Tension
Dépose – repose alternateur
gauche
Dépose – repose alternateur droit
Contrôle débit alternateurs Haute
Tension

ENSEMBLE MOTEUR ET BAS MOTEUR
Moteur auxiliaire
Caractéristiques du moteur
auxiliaire
Dépose – repose moteur auxiliaire

11

16

Moteur et périphériques

17-1
17-3
17-4
17-27
17-34
17-35
17-42
17-43
17-49
17-50
17-58
17-60

REFROIDISSEMENT – ECHAPPEMENT –
RESERVOIR
Refroidissement moteur de traction et
contrôleur d’énergie
Dépose – repose GMV CEVE
19-1
Refroidissement Moteur auxiliaire
Caractéristiques
Remplissage et purge
Contrôle
Schéma
Pompe à eau
Calorstat

19-2
19-3
19-4
19-5
19-6
19-7

Echappement
Ensemble de la ligne

19-8

Réservoir à carburant
Dépose – repose du réservoir à
carburant
Suspension moteur
Suspension pendulaire

19-9

19-10

SOMMAIRE

Pages

Pages

2
21

Transmission
BOITE DE VITESSE
Identification
Caractéristiques
Lubrifiants
Coupe
Dépose – Repose de la boîte de
vitesse
Actionneur du doigt de blocage
Connecteur de sens de marche

24

24

Filtre 100 Hz
Caractéristiques
Branchement; contrôle
Dépose - repose

21-1
21-2
21-2
21-2
21-3
21-6
21-7

3
30

Contrôleur d’énergie
Caractéristiques
Branchements
Identification
Dépose - repose
Contrôleur d’énergie - Onduleur
Préliminaires
Tableau récapitulatif des défauts
Interpretation des défauts
Tableau récapitulatif des états
Interprétation des états
Tableau récapitulatif des
paramètres
Interprétation des paramètres
Tableau récapitulatif des
commandes
Interprétation des commandes
Aide
Contrôleur d’énergie - Superviseur
Préliminaires
Tableau récapitulatif des défauts
Interpretation des défauts
Tableau récapitulatif des états
Interprétation des états
Tableau récapitulatif des
paramètres
Interprétation des paramètres
Tableau récapitulatif des
commandes
Interprétation des commandes
Liste des effets clients
Arbres de localisation de pannes

24-1
24-2

24-3
24-15
24-16
24-17

24-24
24-25
24-26
24-56
24-57

35

CHASSIS - GENERALITES

30-5
30-6

35-1

COMMANDES D’ELEMENTS MECANIQUES
Circuit d’assistance de freinage
Freinage récupératif
Sélecteur de sens de marche

24-58

30-1
30-3
30-4

ROUES ET PNEUMATIQUES
Caractéristiques

37

24-289
24-289
24-292

Chassis

Couples de serrage train avant
Couples de serrage train arrière
Points de mesure
Valeurs de contrôle des angles du
train avant
Valeurs de contrôle des angles du
train arrière

TRACTION ELECTRIQUE
Intervention de secours sur
véhicule
Mise en sécurité

TRACTION ELECTRIQUE (SUITE)

37-1
37-2
37-3

24-59
24-62
24-63
24-68

24-69
24-70
24-71
24-108
24-109
24-168
24-169
24-217
24-218
24-258
24-259

6
61

Climatisation
CHAUFFAGE
Dispositif de chauffage
Dépose repose du RACV et de la
CTP

61-1
61-3

SOMMAIRE

Pages

Pages

8
80

88

80-9
80-10
80-13

80-17

ANTIDEMARRAGE
Système antidémarrage CLE
Actionneur de la trappe de charge

83

80-1
80-2
80-3
80-5
80-8

80-16

82-1
82-3

INSTRUMENTS TABLEAU DE BORD
Tableau de bord
Caractéristiques
Les témoins
L’ADAC
Dépose - Repose
Branchements

83-1
83-2
83-4
83-5
83-6

Jauge à carburant
Caractéristiques
Dépose - repose
Branchements

83-7
83-9
83-9

CABLAGES ELECTRIQUES
Prise de charge
Caractéristiques
Branchements
Dépose – Repose
Câblages
Dépose – Repose faisceau moteur
Dépose – Repose faisceau Haute
Tension alternateurs

88-1
88-1
88-2

88-4
88-6

CABLAGES ELECTRIQUES (suite)
Schémas électriques
Sommaire schémas électriques
Nomenclature
Généralités
Schémas électriques 2001
Schémas électriques 2002
Schémas électriques 2003
Fusibles moteur et habitacle
Relais moteur et habitacle
Masse
Détails connecteurs et
raccordements
Passage câblage

BATTERIE DE TRACTION
Caractéristiques
Connecteurs batterie de traction
Dépose – repose bac avant
Dépose – repose bac arrière
Dépose – repose ventilateurs avant
Dépose – repose ventilateurs
arrière
La charge d’entretien
Mise en eau, entretien de la
batterie de traction (appareil
JAMET)
Mise en eau, entretien de la
batterie de traction (appareil
AUTOFIL)
Contrôles et mesures

82

88

Equipement Electrique

AA

88-7
88-8
88-12
88-13
88-79
88-145
88-199
88-202
88-204
88-205
88231

ANNEXES
Fiche diagnostic de demande
d’assistance
Fiche de remplissage batterie et/ou
mesure de tension non conforme
Fiche analyse batterie
Règle graduée quantité d’eau bidon
de 5 litres

AA-1
AA-2
AA-3
AA-4

ENSEMBLE MOTEUR ET BAS MOTEUR
Caractéristiques du moteur auxiliaire

10

Le prolongateur d’autonomie.


Description
Le prolongateur d’autonomie ou "Range Extender" équipe la version "Elect’ road" du Kangoo électrique.
C'est un générateur d'énergie électrique embarqué capable de délivrer jusqu'à 11 kW sous 132V.
Il est constitué :
3
d'un moteur bicylindre de 500 cm fonctionnant à l’essence sans plomb, équipé d'une
injection électronique multipoint et est dépollué pour répondre aux normes "Euro 2000"
de 2 alternateurs entraînés par une courroie et fournissant chacun 5,5 kW sous 132V à
5000 tr/mn moteur.



Fonctionnement
En roulage, le prolongateur d’autonomie peut être mis en fonctionnement ou arrêté par le conducteur quel
que soit l'état de charge des batteries de traction.
Lorsque la batterie de traction est complètement vide, il permet encore au véhicule de rouler à 80 km/h
stabilisés sur du plat. En revanche, les accélérations sont plus faibles.



Principe
La vitesse de rotation et, par conséquent, la puissance électrique fournie par le prolongateur d’autonomie
est indexée sur la vitesse du véhicule et sur les besoins énergétiques de la chaîne de traction.



Constituants
-

3

Un moteur LOMBARDINI bicylindre de 500 cm et 16 kW, arbre à cames en tête, injection
électronique multipoint SAGEM, papillon motorisé, pot catalytique.
2 alternateurs VALEO de type automobile re-bobinés en haute tension (132V), dont le pilotage et
la régulation s’effectuent par l’intermédiaire du calculateur du véhicule.
Un entraînement par courroie Poly-V double face et un galet tendeur automatique.
Par défaut, le prolongateur d’autonomie est arrêté. C’est le conducteur qui décide de sa mise en
marche ou de son arrêt, indépendamment de l’état de charge des batteries de traction.

10-1

ENSEMBLE MOTEUR ET BAS MOTEUR
Caractéristiques du moteur auxiliaire

10

Le moteur thermique


Identification

Plaque moteur



Etiquette sur le carter de distribution

Caractéristiques du moteur
Marque
Type
Cylindrée / nombre de cylindres / phasage
Alésage
Course
Taux de compression
Puissance maximum
Couple maximum
Poids du moteur seul
Poids total (moteur et alternateurs)
Calculateur
Injection
Alimentation de carburant
Régulation de la puissance
Environnement
Norme de dépollution
Quantité d’huile (avec filtre)
Qualité d’huile

LOMBARDINI
LGW523 MPI
500cm³ / 2 / 360°
72 mm
62 mm
10,25 : 1
16 kW à 5000 tr/mn
35 Nm à 2000 tr/mn
57 kg
81 kg
Sagem S2000
Multipoint séquentielle
3,5 bars / sans retour
Par boîtier papillon motorisé, contrôlé par le CEVE en
boucle fermée via le calculateur d’injection
Pot catalytique avec sonde lambda et canister
Euro 2000 – niveau d’émission IF 005
1,5 litres
10 w 40

10-2

ENSEMBLE MOTEUR ET BAS MOTEUR
Dépose - repose du moteur auxiliaire

10

MATERIEL INDISPENSABLE
Outil support moteur
Grue d’atelier

COUPLES DE SERRAGE (en DaN.m)
Ecrous des support moteur auxiliaire

Débrancher les tuyaux d'arrivée de carburant et du
canister.

4,5

Important : Il est impératif de remplacer les tuyaux
de carburant à chaque dépose

Dépose :
Mettre le véhicule en sécurité (voir
chapitre correspondant, page 24-1).
Placer le véhicule sur un pont 2 colonnes.
IMPORTANT
Lors de cette opération, arrimer le véhicule au
pont élévateur à l’aide d’une sangle de sécurité,
pour éviter un déséquilibre.
Déposer :
- la gaine du filtre à air.
- déposer le vase d'expansion.

Déposer :
- le capot.
- le cache insonorisant du moteur auxiliaire.

Déposer les 3 écrous de fixation du moteur thermique.
Débrancher :
- la tresse de masse injection.
- le calculateur d'injection (3 connecteurs).
Déclipser le câblage du support calculateur.

Desserrer la bride
d'échappement.

de

fixation

du

collecteur

Purger le circuit de refroidissement.
Déposer le carter du CEVE.

Débrancher les durits de chauffage (clipsage rapide).

Débrancher le câblage haute tension des alternateurs.

Déconnecter les câbles d'excitation des alternateurs.

Nota : il est conseillé de déposer le CEVE pour
faciliter la dépose – repose du Range Extender (voir
chapitre correspondant page 24-17).

Débrancher la tresse de masse.
Accrocher le radiateur de refroidissement au moteur.

10-3

ENSEMBLE MOTEUR ET BAS MOTEUR
Dépose - repose du moteur auxiliaire

10

Fixer le crochet de la grue d'atelier sur l'anneau de
levage moteur et lever le moteur en assurant le
guidage.

Reposer les tuyaux d'arrivée de carburant (veiller à ne
pas oublier le clip inférieur).

Extraire le moteur auxiliaire.

Rebrancher la durit de réaspiration des vapeurs
d'huile.

Repose :
Mettre le véhicule en sécurité (voir
chapitre correspondant, page 24-1).
Nota : Contrôler l’état (visuellement) :
- de la courroie des alternateurs. La remplacer
si nécessaire ainsi que le tendeur
automatique.
- du câblage électrique
Remplacer impérativement les tuyaux de
carburant.
Reposer le moteur à l'aide de la grue d'atelier.
Reposer le vase d'expansion.
Reposer la durit du filtre à air.
Reposer le CEVE (voir chapitre correspondant,
page 24-22).
Effectuer la purge du circuit de refroidissement (voir
chapitre correspondant page 19-2).
Effectuer un essai routier.

Visser les 3 écrous de fixation du moteur.
Reposer la bride
d'échappement.

de

fixation

de

la

descente

10-4

ENSEMBLE MOTEUR ET BAS MOTEUR
Valeurs de contrôle du moteur électrique

10

LE MOTEUR ELECTRIQUE (MOVE)
Introduction
Le MOVE peut fonctionner comme moteur pour générer un couple de traction, mais aussi comme générateur
d’énergie électrique en produisant un couple de freinage lors des décélérations du véhicule.
A l’arrêt du véhicule, le moteur ne tourne pas et ne consomme pas d’énergie.
Sa vitesse maximale de rotation est de 9500 tr/mn et son couple suffisant sur toute la plage de vitesse permet de
ne pas utiliser de boîte de vitesses à plusieurs rapports.
Il est refroidi par air (ventilateur) et possède un rendement moyen supérieur à 90% (hors électronique).

Description
C’est un moteur synchrone triphasé (couplage étoile) à rotor bobiné de 300 mm de long sur 260 mm de diamètre
pesant 60 kg.
Le rotor de 140 mm de parties actives et de 165 mm de diamètre est à pôles saillants et comporte 2 paires de
pôles.
L’alimentation continue du rotor se fait par l’intermédiaire de 2 couples bague/balai.
Un synchro-resolver (capteur de position angulaire) donne en permanence à l’électronique la position du rotor et
2 sondes, la température des bobinages du stator.
La puissance maximale (sous 132 V d’alimentation) est de 30 kW sur l’arbre moteur de 1850 tr/mn jusqu’à 9500
tr/mn et la puissance permanente est supérieure à 15 kW.
Le couple maxi est de 165 Nm de 0 tr/mn jusqu’à 1850 tr/mn.

10-5

ENSEMBLE MOTEUR ET BAS MOTEUR
Valeurs de contrôle du moteur électrique

10

Performances

La gestion de l'énergie est contrôlée par l’onduleur de pilotage du moteur (incorporé au CEVE) pour assurer une
autonomie confortable.
Les deux versions disposent d’une loi "Neige" qui limite le couple de démarrage lorsque le sol offre une faible
adhérence. Cette loi est sélectionnée par appui sur le bouton "Neige" au pied du levier de sens de marche.
Principe de fonctionnement
Le rotor est parcouru par un courant continu acheminé par deux contacts tournants réalisés par deux balais et
deux bagues. Il se comporte donc comme un gros électro-aimant générant un champ magnétique « Hr ».
Le stator est constitué de trois autres électro-aimants disposés géométriquement à 120 ° l’un de l’aut re dont les
bobinages sont connectés en "étoile" (trois phases connectées à l’onduleur du CEVE).
En appliquant une tension sinusoïdale égale sur toutes les phases du moteur, mais en retard dans le temps de 120
° l’une par rapport à l’autre, le CEVE crée un champ magnétique tournant à une vitesse proportionnelle à la
fréquence « f ».
L'intensité du champ dépend du courant traversant chacune des phases du moteur. Le sens de rotation de ce
champ magnétique dépend de la séquence de pilotage des phases.
On peut donc piloter le champ en vitesse de rotation et en sens de rotation.
Le rotor est soumis à un couple tendant toujours à aligner les champs magnétiques. Ce couple est nul quand les
champs sont alignés et maximal quand ils sont perpendiculaires.

10-6

ENSEMBLE MOTEUR ET BAS MOTEUR
Valeurs de contrôle du moteur électrique

10

Le sens, la force et la direction sont contrôlés par l'onduleur en pilotant :




le courant du rotor,
le courant de phase stator,
le déphasage du rotor par rapport au champ tournant stator (grâce au capteur de position [synchroresolver] du rotor).

En freinage, le champ tournant généré par le rotor entraîné par les roues du véhicule produit un courant alternatif
dans les enroulements du stator.
L’onduleur intégré au CEVE redresse le courant généré par ces phases et le dirige vers la batterie.
Pour résumer, en traction le champ tournant magnétique entraîne le rotor, en freinage, il le retient.

10-7

ENSEMBLE MOTEUR ET BAS MOTEUR
Valeurs de contrôle du moteur électrique

Identification
Désignation
1 : Marque
2 : type moteur
3 : N° de série
4 : Date de fabrication
5 : Référence MPR
6 : Caractéristiques

Branchement
Connecteur 24 voies
Voie
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12

Désignation

Voie

+ Excitation
- Excitation

13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24

Non utilisé
Non utilisé
Masse
Température moteur 1
Température moteur 2
Sinus S2
Cosinus S1
Excitation synchro 1
Non utilisé
Non utilisé

Phases moteur
A
Phase A

B

Phase B

C

Désignation
Non utilisé
Non utilisé
Non utilisé
Non utilisé
Non utilisé
Non utilisé
Masse
Retour température moteur 1
Retour température moteur 2
Sinus S4
Cosinus S3
Excitation synchro 2

Phase C

10-8

10

ENSEMBLE MOTEUR ET BAS MOTEUR
Dépose - repose du moteur électrique

10

OUTILLAGE SPECIALISE INDISPENSABLE
Clé dynamométrique
MATERIEL INDISPENSABLE
Outil support moteur
Grue d’atelier

COUPLES DE SERRAGE (en N.m)
Ecrous bornier électrique CEVE Ø4
Ecrous bornier électrique CEVE Ø6
Ecrous bornier électrique CEVE Ø8
COUPLES DE SERRAGE (en DaN.m)
Vis et écrous de boite de vitesse
Vis biellette reprise de couple
Vis de fixation support pendulaire droit sur
le CEVE
Vis de fixation support pendulaire droit sur
la caisse
Vis de fixation du CEVE sur le moteur

Mettre le véhicule en sécurité (voir
chapitre correspondant, page 24-1).

4
6
8

Dévisser les 2 écrous sur les goujons, de chaque coté
du moteur.
4,5
6,5
6,2
6,2
6,2

NOTA : cette opération ne peut s’effectuer
qu’après la dépose du CEVE. (voir lchapitre
correspondant, page 24-17.)

Particulaité Range Extender
Déposer le moteur thermique (voir chapitre
correspondant, page 10-3).

Dévisser complètement les 2 vis supérieures de
liaison entre le moteur et la boîte aux extrémités et
desserrer légèrement la 3ème vis centrale.

Dépose :
Mettre le véhicule sur le pont 2 colonnes. Faire
attention à la position du bras arrière qui est à
proximité des carters de bacs à batteries.
IMPORTANT
Lors de cette opération, arrimer le véhicule au
pont élévateur à l’aide d’une sangle de sécurité,
pour éviter un déséquilibre.

Utiliser la grue d’atelier pour maintenir le moteur.

10-9

ENSEMBLE MOTEUR ET BAS MOTEUR
Dépose - repose du moteur électrique

10

IMPORTANT : Lever les deux roues AV du
véhicule, avant d’exécuter la procédure.

Dévisser complètement la 3ème vis centrale entre le
moteur et la boîte.

Mettre le contact, et dans le menu « KANGOO /
SUPERVISEUR
/
MODE
COMMANDES
/
EFFACEMENT », sélectionner la commande :
- RZ007 - Réinitialisation PL, sans appuyer sur
la pédale d'accélérateur, puis valider.
- RZ008 - Réinitialisation PF, accélérez à fond,
puis valider.
Sortir du diagnostic SUPERVISEUR et entrer en
diagnostic ONDULEUR.
Dans le menu « KANGOO / ONDULEUR /
COMMANDE / EFFACEMENT », sélectionner la
commande :

Extraire le moteur.

-

Repose :

« RZ003
CALAGE
POSITION », puis valider.

CAPTEUR

A la fin de la commande, sortez du diagnostic
« ONDULEUR », et couper le contact.

Mettre le véhicule en sécurité (voir
chapitre correspondant, page 24-1).

Remettre le contact et donner un coup de démarreur.

NOTA : Attention au montage du moyeu
d’entraînement.

Passer
en
position
« D »,
puis
accélérez
progressivement jusqu’à 60 km/h. Vérifier que les
roues tournent dans le bon sens.
NOTA : si la vitesse n’est pas atteinte, ou si le sens
de rotation des roues est inversé, ralentir doucement
et recommencer la procédure de calage du capteur de
position.
Passer
en
position
« R »,
puis
accélérez
progressivement jusqu’à 40 km/h. Vérifier que les
roues tournent dans le bon sens.
NOTA : si la vitesse n’est pas atteinte, ou si le sens
de rotation des roues est inversé, ralentir doucement
et recommencer la procédure de calage du capteur de
position.

Effectuer les opérations dans l’ordre inverse de la
dépose en respectant les couples de serrage.

Arrêter le véhicule, débrancher l’outil de diagnostic.
Effectuer un essai routier avec le véhicule.

10-10

HAUT ET AVANT MOTEUR
Courroie de distribution

Desserrer la
vilebrequin.

Dépose :
NOTA : cette opération nécessite la dépose :
- du prolongateur d'autonomie
- du démarreur
- de
l'alternateur
gauche.
Voir
les
procédures correspondantes.
Le moteur tourne dans le sens horaire vu côté
distribution. Le sens de rotation est repéré sur la
courroie de distribution.

poulie

11
d'accessoires

en

bout

de

Nota : C’est un pas à gauche.

Mettre le véhicule en sécurité (voir
chapitre correspondant page 24-1).
Enlever le fusible HT du bac arrière et le poser de
manière à ce qu’il soit visible (sur le pare-brise, par
exemple) au cas où d’autres opérateurs viendraient
travailler sur le véhicule.
Débrancher la batterie 12V.
Démonter le support des canalisations de carburant.

Extraire le prolongateur d'autonomie.
Déposer le démarreur.
Placer l'outil de calage moteur.

Déposer le goujon tenant le support.

Déposer l'alternateur gauche.
Déposer la courroie d'accessoires.

Retirer le carter de distribution.
11-1

HAUT ET AVANT MOTEUR
Courroie de distribution

Retirer l’outil de blocage moteur et procéder au calage
de ce dernier.
Positionner le repère d'arbre à cames en face du
repère de fonderie de la culasse. La goupille du
vilebrequin doit se trouver en face de la flèche située
sur la pompe à huile.

Mettre une pige de 6 mm de diamètre pour bloquer le
galet tendeur, en desserrer l’écrou et retirer la
courroie.

Repose :
Mettre le véhicule en sécurité (voir
chapitre correspondant page 24-1).
Effectuer les opérations dans l'ordre inverse de la
dépose en respectant les couples de serrage et en
remplaçant le galet tendeur.

11-2

11

MELANGE CARBURE
Caractéristiques

Moteur auxiliaire

12

Moteur auxiliaire
Véhicule

XCDZ

Boite de
vitesses

Type

RW0

LGW

Indice

Alésage
(mm)

Course
(mm)

Cylindrée
3
(cm )

Rapport
volumétrique

523

72

62

500

10,25/1

Moteur auxiliaire
Type

Indice

LGW

523

Pot
catalytique

Euro 2000

Contrôles effectués au ralenti *
Régime
(tr/mn)

Norme de
dépollution

Carburant ***
(indice d’octane
minimal)

Emission des polluants **
CO (%)

CO2 (%)

HC (ppm)

Lambda (λ)

0,5 maxi

14,5 mini

100 maxi

0,97<λ<1,03

Sans plomb (IO 95)

* Pour une température d’eau supérieure à 80°C et après régime stabilisé à 2 500 tr/min. pendant 30 secondes
environ. Contrôle à effectuer après retour au ralenti.
** Pour valeurs législatives, voir spécification selon pays.
*** Compatible IO 91 sans plomb.
Température en °C

- 10

25

50

80

110

Capteur température d’air collecteur
Type CTN
Résistance en Ohms

10450
à
8585

2120
à
1880

860
à
760

-

-

Capteur température d’eau Type CTN
Résistance en Ohms

-

2360
à
2140

850
à
770

290
à
275

117
à
112

DESIGNATION

Calculateur
Injection

Allumage

Capteur Point Mort Haut
Bougies
Filtre à essence

Pompe d’alimentation

Régulateur de pression
Injecteurs électromagnétiques

MARQUE/TYPE

SAGEM

INDICATIONS PARTICULIERES

120 voies.

-

Multipoint régulée séquentielle.

-

Statique à
une bobine
monobloc à
double sortie

NGK : BKR5EK

Voies

Résistance

1-2

0,54 Ω ± 10%

HT - HT

07 kΩ ± 10%

Résistance 220 .Ω
Ecartement : 0,9 mm
Serrage : 2,5 à 3 daN.m

-

Fixé sur le réservoir.
Remplacement à la révision générale.

WALBRO

Immergé dans le réservoir
Débit : 80 l/h minimum sous une
pression régulée de 3,5 bars et sous
une tension de 12 Volts.

SIEMENS

12-1

Intégré à la pompe, y compris le retour.
Pression régulée.
Tension : 12 Volts
Résistance : 1,8 ± 0,1 Ω

Moteur auxiliaire

DESIGNATION

Boîtier papillon
Moteur pas à pas de régulation
de ralenti

MELANGE CARBURE
Caractéristiques

MARQUE/TYPE

12

INDICATIONS PARTICULIERES

MAGNETI MARELLI

Ø. 36 mm
Tension : 12 V (à haute fréquence)
Résistance :
voies A-D 100 ± 10 . Ω
voies B-C 100 ± 10 . Ω

AIR PAX

Tension : 5 V
Résistance :
Potentiomètre papillon

-

Piste 1
Piste 2

Réaspiration vapeur d’essence
canister
Electrovanne

Sonde à oxygène réchauffée

Voie

PL

PF

5–3
5–2
2–3
6-3

1180 Ω
1910 Ω
1045 Ω
1770 Ω

1935 Ω
735 Ω
1890 Ω
685 Ω

Tension : 12 Volts
Résistance : 35 ± 5 .Ω

-

Tension délivrée à 850 °C
Mélange riche > 625 mvolts
Mélange pauvre : 0 à 80 mvolts
Résistance réchauffage voies A-B : 3 à 15 Ω
Couple de serrage : 5 daN.m

BOSCH

12-2

Moteur auxiliaire

MELANGE CARBURE
Boîtier papillon

COUPLES DE SERRAGE (en DaN.m)
Vis de fixation boîtier papillon sur
collecteur admission
La dépose - repose ne présente pas de
particularité.

12-3

12
1

Moteur auxiliaire

MELANGE CARBURE
Collecteur d’admission

COUPLES DE SERRAGE (en DaN.m)
Vis de fixation rampe d’injection sur
collecteur
Ecrou de fixation collecteur sur culasse

12

Déposer les pattes de fixation du câblage.
1
Débrancher :
- les injecteurs.
- boîtier papillon motorisé.

1,7

Dépose :

Desserrer et retirer les 4 vis du collecteur d’admission.

Mettre le véhicule en sécurité (voir
chapitre correspondant page 24-1).
Déposer les alternateurs droit et gauche (voir
chapitre correspondant page 16-4).
Débrancher le tuyau de réaspiration des vapeurs
d’huile.
Déposer le boîtier de filtre à air.

Extraire le collecteur. Récupérer les deux joints du
collecteur.

Débrancher les tuyaux d'arrivée de carburant sur la
rampe d'injection.

Repose :
Mettre le véhicule en sécurité (voir
chapitre correspondant page 24-1).
Effectuer les opérations dans l'ordre inverse de la
dépose en respectant les couples de serrage et en
montant des joints neufs.

Débrancher les sondes fixées sur le collecteur
d'admission.

12-4

MELANGE CARBURE
Potentiomètre d’accélérateur

Dépose :

12

Retirer le potentiomètre.

Mettre le véhicule en sécurité (voir
chapitre correspondant page 24-1).

Ouvrir le boîtier du potentiomètre et tirer sur le câble
d'accélérateur pour le dégrafer et extraire le
potentiomètre.

Enlever le fusible HT du bac arrière et le poser de
manière à ce qu’il soit visible (sur le pare-brise, par
exemple) au cas où d’autres opérateurs viendraient
travailler sur le véhicule.
Débrancher la batterie 12V
Débrancher le connecteur du potentiomètre.

Repose :
Mettre le véhicule en sécurité (voir
chapitre correspondant page 24-1).
Effectuer les opérations dans l’ordre inverse de la
dépose en respectant les couples de serrages.
Dévisser les 2 vis de fixation du potentiomètre sous le
support batterie.

A l’aide de l’outil de diagnostic CLIP, faire
l’apprentissage pied levé, pied à fond.
Dans le menu SUPERVISEUR / COMMANDE /
EFFACEMENT, sélectionner :
- RZ007 « REINITIALISATION
POTENTIOMETRE ACCELERATEUR PL »,
puis valider.
- RZ008 « REINITIALISATION
POTENTIOMETRE ACCELERATEUR PF »,
accélérer à fond, puis valider.

12-5

Moteur auxiliaire

MELANGE CARBURE
Collecteur d’échappement

COUPLES DE SERRAGE (en DaN.m)
Ecrou fixation collecteur
Vis fixant la descente d’échappement

12

Ecarter légèrement et retirer la protection (faire
attention aux rondelles situées de chaque côté de la
protection).

2,5
2,2

Dépose :
Mettre le véhicule en sécurité (voir
chapitre correspondant page 24-1).
Desserrer la vis de maintien du tube de la jauge de
niveau d'huile et déposer ce dernier.

Déposer les 2 écrous de la bride du pot catalytique.

Déposer :
- les 2 écrous et rondelles AR de la protection
thermique du collecteur d’échappement.
- la vis AV de la protection thermique du
collecteur d’échappement.

Déposer :
- la béquille.
- les 2 goujons et les 2 écrous du collecteur
d’échappement

Extraire le collecteur.

12-6

Moteur auxiliaire

MELANGE CARBURE
Collecteur d’échappement

Retirer les 2 joints du collecteur.

Repose :
Mettre le véhicule en sécurité (voir
chapitre correspondant page 24-1).
Effectuer les opérations dans l'ordre inverse de la
dépose en respectant les couples de serrage en
montant des joints neufs.

12-7

12

Moteur auxiliaire

MELANGE CARBURE
Sonde à oxygène

COUPLES DE SERRAGE (en DaN.m)
Sonde à oxygène
2,5

Dépose :
Mettre le véhicule en sécurité (voir
chapitre correspondant page 24-1).
Nota : Déposer le collecteur d’échappement (voir
chapitre correspondant page 12-6).
La dépose - repose de la sonde à oxygène ne
présente pas de particularité.
Effectuer un essai routier, afin de contrôler le bon
fonctionnement de la sonde à oxygène.

12-8

12

Moteur auxiliaire

MELANGE CARBURE
Capteur PMH

COUPLES DE SERRAGE (en DaN.m)
Capteur PMH
1

Dépose :
Mettre le véhicule en sécurité (voir
chapitre correspondant page 24-1).
Nota : Déposer le moteur thermique auxiliaire (voir
chapitre correspondant page 10-3).
La dépose - repose du capteur de PMH ne
présente pas de particularité.

12-9

12

ALIMENTATION CARBURANT
Coupure de carburant en cas de choc

13

BUT
FONCTIONNEMENT
Sa fonction est d’éviter, à la suite d’un accident, un
incendie dû à l’écoulement de carburant.
Pour ce faire, tous les organes pompant le carburant
du réservoir sont stoppés durant et à la suite du choc.
Ils ne peuvent être remis en fonction que par une
action mécanique du conducteur ou du réparateur.

Durant le choc, la bille du contacteur à inertie quitte
son siège et interrompt la liaison électrique.
Pour les véhicules électriques, la traction est
interrompue, par coupure de la masse du CP
(contacteur de puissance).

DESCRIPTION

Pour les motorisations essence, l’alimentation en
« + » du circuit de commande du relais de pompe
(236) est coupée. La pompe ainsi que les injecteurs
ne sont plus alimentés électriquement.
L’essence contenue dans le réservoir est de ce fait
isolée.

Le système se compose, en tout et pour tout, d’un
contacteur à inertie (1) qui :
- détecte le choc,
- interrompt le circuit électrique.

REMISE ET FONCTIONNEMENT DU
CONTACTEUR
Pour réarmer le contacteur à inertie, il suffit d’appuyer
dessus pour repositionner la bille sur son siège.
ATTENTION : il faut IMPERATIVEMENT, après avoir
réarmé le contacteur, effacer à l’aide de l’outil de
diagnostic CLIP, la mémoire du calculateur
SUPERVISEUR.
En effet, le calculateur SUPERVISEUR mémorise un
défaut de « contacteur de puissance » à la suite du
déclenchement du système.

Il est monté :
- pour les véhicules électriques (avec et sans
moteur auxiliaire), dans la ligne de commande
du contacteur de puissance (CP), se trouvant
dans le CEVE.
- pour les motorisations essence (moteur
auxiliaire), entre la voie 1 du relais de pompe
(236) et l’alimentation en + 12 V.

13-1

ALIMENTATION CARBURANT
Rampe d’injection

MATERIEL INDISPENSABLE
Mot 1311-06

Outil de dépose des raccords
d’essence

COUPLES DE SERRAGE (en DaN.m)
Vis de fixation rampe d’injection sur
collecteur

1

Dépose :
NOTA : cette opération nécessite la dépose du
Collecteur d’admission (voir chapitre
correspondant, page 12-3)
Mettre le véhicule en sécurité (voir
chapitre correspondant page 24-1).
Débrancher le conduit d’arrivée en carburant en
utilisant l’outil Mot. 1311-06.
ATTENTION : lors de l’ouverture du circuit de
carburant, se protéger avec un chiffon des projections
d’essence dues à la pression résiduelle.
Retirer les 2 vis de maintien de la rampe d’injection.

Sortir la rampe en faisant attention de ne pas
détériorer les joints d’étanchéité des injecteurs.

Repose :
Mettre le véhicule en sécurité (voir
chapitre correspondant page 24-1).
Effectuer les opérations dans l'ordre inverse de la
dépose en respectant les couples de serrage et en
faisant attention aux joints d’étanchéité des injecteurs.
Contrôler l’étanchéité du circuit de carburant en
mettant le prolongateur d’autonomie en marche.
13-2

13

ALIMENTATION CARBURANT
Filtre à essence

13

MATERIEL INDISPENSABLE
Mot 1265

Pince pour dépose des raccords
rapide

Débrancher les canalisations munies de raccords
rapides (2) à l’aide de la pince Mot. 1265.

IMPLANTATION
Le filtre à essence (1) est situé sur le réservoir.

REMPLACEMENT
Il est préconisé de remplacer le filtre à essence lors
de chaque révision générale.

Retirer le filtre.

Repose :

ATTENTION : lors de l’ouverture du circuit de
carburant, se protéger avec un chiffon des projections
d’essence dues à la pression résiduelle.

Respecter le sens d’écoulement de carburant (repéré
par une flèche sur le filtre).

Dépose :

Rebrancher les canalisations à la main (il n’est pas
nécessaire d’utiliser la pince Mot. 1265).

Déposer le réservoir (voir chapitre correspondant,
page 19-9).

S’assurer du bon encliquetage des raccords rapides.

Avant toute dépose, prévoir l’écoulement de carburant
(ne pas pincer les canalisations car il y a risque de
destruction).

Reposer le réservoir (voir chapitre correspondant,
page 19-9).

13-3

ALIMENTATION CARBURANT
Débit de pompe à essence

13

OUTILLAGE INDISPENSABLE
Pince pour dépose des raccords
Rapide

Mot 1265

MATERIEL INDISPENSABLE
1 éprouvette de 2 000 ml

Brancher sur la Durit un bout de canalisation et le
plonger dans une éprouvette graduée de 2 000 ml.

Il est conseillé de contrôler le débit de pompe à
carburant par le tuyau de retour de carburant branché
sur l’ensemble pompe-jauge.

Shunter les bornes (J3) et (J5) du relais (J) de pompe
à carburant (il est situé dans la BIM).
En une minute, le débit de pompe doit être au
minimum sous une tension de 12 volts de 1,3 l.

IMPORTANT
Lors de cette opération, il est impératif :
• de ne pas fumer et de ne pas approcher d’objet
incandescent près de l’aire de travail,
• de se protéger des projections d’essence dues à la
pression résiduelle régnant dans les canalisations lors
de la dépose de celles-ci.
Déposer le réservoir (voir chapitre correspondant,
page 19-9).

CONTROLE DU DEBIT DE POMPE
Débrancher la canalisation de retour à carburant
(1) (Mot. 1265).
Si le débit est faible, vérifier la tension d’alimentation
de la pompe (perte de débit d’environ 10 % pour une
chute de tension de 1 volt).

13-4

ALIMENTATION CARBURANT
Pression d’alimentation

13

MATERIEL INDISPENSABLE
Mot 1311-01

Valise contrôle pression d’essence (avec
manomètre 0 ;+ 10 bars incorporé)

Mot 1311-05

Té de dérivation (raccord K)

Mettre en place le manomètre 0 ; 10 bars ainsi que le
tuyau souple Mot. 1311-01.

ATTENTION : lors de l’ouverture du circuit de
carburant, se protéger avec un chiffon des projections
d’essence dues à la pression résiduelle.
Débrancher le conduit d’arrivée en carburant (1).

Shunter les bornes (J3) et (J5) du relais (J) de pompe
à carburant (il est situé dans la BIM).
Brancher le té de dérivation Mot. 1311-05 sur la
rampe, puis rebrancher la canalisation d’arrivée en
carburant sur le té.

La pression doit être de 3,5 bars ± 0,2.

13-5

ANTIPOLLUTION
Réaspiration des vapeurs d’essence

14

IMPLANTATION

1 – vers le collecteur d’admission.
2 – Absorbeur de vapeurs d’essence (canister).
3 – Electrovanne à commande RCO.
R – Canalisation venant du réservoir.
CONDITION DE PURGE DU CANISTER
-

Température d’eau supérieure à + 15 °C.
Température d’air supérieure à + 10 °C.
Position pied levé non reconnue (en cas de panne du capteur de position papillon, la condition position
pied levé non reconnue est remplacée par une condition de régime moteur R > 1500 tr/min).

14-1

ANTIPOLLUTION
Réaspiration des vapeurs d’essence

Il est situé dans le passage de roue avant droit.

Dépose :
Débrancher la canalisation canister collecteur par le
dessus du véhicule.
Par dessous, déposer le passage de roue.
Débrancher la canalisation (2) canister réservoir.
Déposer les trois vis (3) fixant le canister (1) puis
l’extraire.

Repose :
Procéder en sens inverse de la dépose.

14-2

14

DEMARREUR
Dépose - repose

16

Extraire le démarreur.

Dépose :
NOTA : cette opération nécessite la dépose du
prolongateur
d'autonomie
(voir
chapitre
correspondant, page 10-3).
Mettre le véhicule en sécurité (voir
chapitre correspondant, page 24-1).
Débrancher la batterie 12V.
Déposer le prolongateur d'autonomie.
Débrancher les cosses du faisceau d'alimentation.

Repose :
Mettre le véhicule en sécurité (voir
chapitre correspondant, page 24-1).
Effectuer les opérations dans l'ordre inverse de la
dépose en respectant les couples de serrage.

Dévisser les deux vis de fixation du démarreur.

16-1

ALTERNATEURS HAUTE TENSION
Caractéristiques

16

Les alternateurs
- Génération de courant avec 2 alternateurs (2 x 5,5 kW)
- Alternateur de type A 14 VI re-bobiné haute tension
- Fournisseur VALEO
- Protection thermique et circuit de protection de surtension
- Excitation pilotée par le superviseur
- Rendement alternateur environ 87%
- Entraînement par courroie Poly-V double face

Le dispositif d’entraînement des alternateurs
Les deux alternateurs sont montés sur un support en aluminium fixé au moteur LOMBARDINI en trois points. De
plus, l’alternateur extérieur (gauche) est équipé d’une béquille de triangulation fixée en bout de culasse.
Les alternateurs sont entraînés par une courroie Poly-V double face à partir d’une poulie moteur située du côté de
la distribution.
Les poulies des alternateurs tournent en prise continue à environ deux fois le régime du moteur thermique.
L’architecture électro-informatique
Le calculateur de bord du véhicule contrôle la charge électrique des alternateurs, en pilotant leur excitation.
Parallèlement, il contrôle l'ouverture du papillon moteur par le biais du calculateur d'injection avec lequel il dialogue
via un bus CAN.
Entretien
Le système doit être maintenu en bon état car la courroie est fortement sollicitée et risque de surchauffer en cas de
patinage.
Il est impératif de ne pas laisser tomber d’huile sur la courroie notamment lors de l’appoint en huile moteur.
Il faut également veiller à ne pas endommager le profil des poulies Poly-V.
La tension de la courroie est automatiquement assurée par le galet tendeur dynamique.
A l’exception des précautions ci-dessus et des changements de courroie périodiques, aucun entretien spécifique
n’est nécessaire.
Il est toutefois impératif de remplacer systématiquement la courroie ainsi que le galet tendeur après
chaque dépose.

16-2

ALTERNATEURS HAUTE TENSION
Caractéristiques

Caractéristiques des alternateurs
Marque
Type

VALEO
A 14 VI, re-bobiné haute tension

Puissance
Protection thermique

5,5 kW
Oui

Circuit de protection de surtension
Rendement

Oui
Environ 87 %

Entraînement

Par courroie Poly-V double face

Rapport (alternateur : moteur)
Courroie (marque / nombre de V / longueur)

1,95 : 1
Hutchinson / 6 / 1250 mm

Réglage de tension
Durée de vie maximum de la courroie

Automatique, par galet tendeur
300 heures ou 5 ans

Passage courroie

Branchement
Voie Désignation
1
Excitation alternateur
2
Excitation alternateur
3
Masse température alternateur
4
Température alternateur

Etiquette

Bornes Haute Tension
Voie Désignation
+ Haute tension
+
- Haute tension
Repérage des alternateurs :
Alternateur 1 => Alternateur droit.
Alternateur 2 => Alternateur gauche

16-3

16

ALTERNATEURS HAUTE TENSION
Dépose –repose alternateur gauche (2)

16

Dévisser et déposer la vis supérieure et la vis
inférieure de l'alternateur gauche.

Dépose :
Mettre le véhicule en sécurité (voir
chapitre correspondant, page 24-1).
Débrancher la batterie 12V.
Déposer le cache de protection de l'alternateur.
Dévisser les 2 écrous des câbles HT de l'alternateur
gauche.

Sortir l'alternateur gauche (faire attention à l'entretoise
qui se trouve dans le support).

Débrancher le connecteur d'excitation et température.
Déposer la vis de fixation supérieure de l'alternateur.
Débloquer le renfort de l'alternateur droit.
Tourner le galet tendeur dans le sens horaire jusqu'en
butée.

Déposer la courroie.

Mettre une pige de 6 mm de diamètre pour bloquer le
galet tendeur.

repose :
Mettre le véhicule en sécurité (voir
chapitre correspondant, page 24-1).
Effectuer les opérations dans l'ordre inverse de la
dépose en respectant les couples de serrage.
Remplacer impérativement la courroie Poly-V et le
galet tendeur.

16-4

ALTERNATEURS HAUTE TENSION
Dépose –repose alternateur droit (1)

16

Débrancher la durit de réaspiration des vapeurs
d'huile.

Dépose :

ème

Mettre le véhicule en sécurité (voir
chapitre correspondant, page 24-1).

Desserrer la 2

vis de fixation de l'alternateur.

Déposer l'alternateur (faire attention à l'entretoise
qui se trouve dans le support).

Nota : la dépose de l’alternateur droit nécessite
d’abord la dépose de l’alternateur gauche.

Repose :

Débrancher la batterie 12V.
Mettre le véhicule en sécurité (voir
chapitre correspondant, page 24-1).

Déposer l’alternateur gauche.
Déposer le carter de protection haute tension de
l'alternateur.

Effectuer les opérations dans l'ordre inverse de la
dépose en respectant les couples de serrage.
Remplacer impérativement a courroie Poly-V et le
galet tendeur.
Reposer l’alternateur gauche.

Débrancher le connecteur d'excitation et température.
Déplacer le câblage pour libérer l'accès.
Déposer le renfort.
Déposer le bloc de filtre à air.
Débrancher le tuyau de dépression du canister.

16-5

ALTERNATEURS HAUTE TENSION
Contrôle des alternateurs Haute Tension

16

Le contrôle du fonctionnement des alternateurs est réalisé uniquement en essai routier.
Test des alternateurs :
- Sélecteur de sens de marche en position « Parking », mettre le contact et brancher le CLIP.
- Démarrer le véhicule ainsi que le Prolongateur d’autonomie.
- Dans le menu SUPERVISEUR / PARAMETRES, contrôler les températures des 2 alternateurs :
o PR029 : Température alternateur droit.
o PR016 : Température alternateur gauche.
- Les températures doivent être identiques (+/- 5°C ).
- Partir en essai avec le véhicule et le CLIP.
- Observer les paramètres suivants :
o PR075 : Consigne position papillon motorisé.
o PR071 : Consigne d’excitation des alternateurs droit et gauche.
- Consulter le tableau ci-dessous, afin de déterminer l’alternateur défaillant.
Diagnostic des alternateurs :
Diagnostic CLIP
PR075
%Ouverture papillon

PR071
% excitation

PR 029 et PR016
Températures alternateurs

Fonctionnent correct des 2 alternateurs.

38.82

38.82

Identique (+/- 5°C)

1 seul alternateur est défaillant

7.84

38.82

Différence > 5°C

Les 2 alternateurs sont défaillants

2.75

38.82

Identique (+/- 5°C) et
n’évolue pas

Nota :
- Dans le cas où au moins un alternateur est défaillant, le papillon ne s’ouvre pas entièrement (voir PR075).
- Aucune réparation des alternateurs n’est possible.
- La sonde de température se trouve dans l’alternateur et n’est pas remplaçable seule.

16-6

SAGEM S2000
N° PROGRAMME : 00F3
N° VDIAG : 10

INJECTION
Diagnostic – Préliminaires

17

METHODE DE DIAGNOSTIC
Pour entreprendre le diagnostic du système d’injection « SAGEM S2000 Vdiag 10 », il est
impératif de disposer des éléments suivants :
- Schéma électrique de la fonction pour le véhicule considéré.
- Outils de diagnostic.
- Multimètre.
- Bornier de contrôle : Elé 1590.

1

Mise en oeuvre d'un des outils de diagnostic pour effectuer l'identification du système équipant
le véhicule (lecture de la famille calculateur "SAGEM 2000 Vdiag 10").

Nota : Pour dialoguer avec le calculateur S2000, mettre le + Après contact et appuyer sur le bouton de
mise en fonctionnement du Range Extender. Le voyant du Range clignote (vert) au Tableau de Bord.
REMARQUE : Si l'entrée en dialogue avec le calculateur est impossible, passer directement au chapitre
"Effets client" et consulter l'ALP 1 "Pas de communication avec le calculateur".

2

Recherche des documents "Diagnostic" correspondant au système identifié.

3

Lecture des défauts enregistrés en mémoire du calculateur et exploitation de la partie
"Interprétation des défauts" des documents.

Rappel : L'interprétation d'un défaut est à considérer à la mise en oeuvre de l'outil de diagnostic suite à une
coupure et une remise du contact.
Il y a deux types d'interprétation des défauts, les défauts présents et les défauts mémorisés.
– Si le défaut est déclaré "Présent" :
exécuter directement le diagnostic.
– Si le défaut est déclaré "Mémorisé" :
suivre la consigne d'application sur défaut mémorisé. Si le défaut ne remonte pas présent, exécuter le
diagnostic mais ne pas remplacer d'élément. Dans les deux cas, terminer le diagnostic en exécutant le
paragraphe "Après Réparation".

17-1

SAGEM S2000
N° PROGRAMME : 00F3
N° VDIAG : 10

INJECTION
Diagnostic – Préliminaires

17

4

Réalisation du contrôle de conformité (mise en évidence d'éventuels dysfonctionnements non
encore déclarés par l'autodiagnostic du système) et application des diagnostics associés
suivant les résultats.

5

Validation de la réparation (disparition des chapitres "Effets client" et "Arbre de localisation de
pannes").

6

Exploitation des chapitres "Effets client" et "Arbre de localisation de pannes" si problème
persiste.

ATTENTION :
Ne jamais rouler avec le véhicule sans avoir vérifié que le calculateur soit vierge de toute panne
relative au "Boîtier papillon".

CARACTERISTIQUES DU BORNIER
Le bornier Elé. 1590 se compose d'une embase 112 voies solidaire d'un circuit imprimé, sur lequel sont
réparties 112 surfaces cuivrées et numérotées de 1 à 112.
A l'aide des schémas électriques, on pourra facilement identifier les reliants et les éléments devant être
contrôlés.
IMPORTANT
*Tous les contrôles, avec le bornier Elé. 1590, ne seront effectués que batterie débranchée.
* Le bornier n'est conçu que pour être utilisé avec un ohmmètre. En aucun cas on n'amènera de 12
volts sur les points de contrôle.

17-2

SAGEM S2000
N° PROGRAMME : 00F3
N° VDIAG : 10

INJECTION
Diagnostic – Tableau récapitulatif des défauts
N° Défaut
DF002
DF003
DF004
DF005
DF008
DF009
DF010
DF014
DF017
DF018
DF019
DF022
DF030
DF052
DF053
DF057
DF061
DF123
DF124
DF137
DF168

Libellé
Circuit potentiomètre papillon
Circuit capteur température air
Circuit capteur température d’eau
Circuit capteur pression
Circuit commande relais pompe à essence
Circuit commande relais actuateurs
Circuit GMV petite vitesse
Circuit électrovanne purge canister
Information signal volant
Circuit chauffage sonde à oxygène amont
Alimentation
Calculateur
Circuit GMV grande vitesse
Circuit injecteur cylindre 1
Circuit injecteur cylindre 2
Circuit sonde à oxygène amont
Circuit bobine d’allumage 1 – 2
Circuit potentiomètre papillon piste 1
Circuit potentiomètre papillon piste 2
Papillon motorisé
Circuit d’admission d’air

17-3

17

SAGEM S2000
N° PROGRAMME : 00F3
N° VDIAG : 10

DF002
PRÉSENT
OU
MEMORISE

INJECTION
Diagnostic – Interprétation des défauts

17

CIRCUIT POTENTIOMETRE PAPILLON
DEF : PANNE électrique non identifiée

Attention : Ne pas rouler avec le véhicule sans avoir vérifié que le calculateur soit
vierge de toute panne relative au papillon.
CONSIGNES
Conditions d'application du diagnostic sur défaut mémorisé :
–Le défaut est déclaré présent suite à la variation du régime moteur.

Vérifier la propreté et l'état de la connectique du potentiomètre papillon.
Changer la connectique si nécessaire.
Débrancher la batterie.
Débrancher le calculateur. Vérifier la propreté et l'état de la connectique.
Brancher le bornier à la place du calculateur et vérifier l'isolement, la continuité et l'absence de résistance
parasite des liaisons suivantes :
Calculateur voie G4 connecteur Marron
Calculateur voie G3 connecteur Marron
Calculateur voie G2 connecteur Marron
Calculateur voie D3 connecteur Marron

Potentiomètre papillon
Potentiomètre papillon
Potentiomètre papillon
Potentiomètre papillon

(Voir les numéros des voies du connecteur dans le schéma électrique correspondant).
Remettre en état si nécessaire.
Vérifier la propreté du boîtier papillon, et la bonne rotation du papillon.
Vérifier que les pistes 1 et 2 du potentiomètre papillon suivent bien leurs courbes résistives. (Voir les valeurs
dans le chapitre "AIDE").
Remettre en état ou changer le boîtier papillon si nécessaire.
Si le problème n'est toujours pas résolu, traiter les autres défauts puis passer au contrôle de conformité.

APRÈS
RÉPARATION

Si le boîtier papillon a été changé, faire une réinitialisation des apprentissages
("RZ008").
Exécuter la consigne pour confirmer la réparation :
– Si le défaut est présent, continuer le traitement du défaut.
– Si le défaut est mémorisé, ne plus en tenir compte.
Traiter les autres défauts éventuels.
Faire un effacement des défauts mémorisés.

17-4

SAGEM S2000
N° PROGRAMME : 00F3
N° VDIAG : 10

DF003
PRÉSENT
OU
MEMORISE

CONSIGNES

INJECTION
Diagnostic – Interprétation des défauts

17

CIRCUIT CAPTEUR TEMPERATURE D’AIR
DEF : Panne électrique non identifiée

Conditions d'application du diagnostic sur défaut mémorisé :
Le défaut est déclaré présent suite à un déclenchement du Groupe Moto ventilateur
moteur tournant.

Vérifier la propreté et l'état du capteur et de sa connectique.
Changer la connectique si nécessaire.
Débrancher la batterie.
Débrancher le calculateur. Vérifier la propreté et l'état de la connectique.
Brancher le bornier à la place du calculateur et vérifier l'isolement, la continuité et l'absence de résistance
parasite des liaisons suivantes :
Calculateur voie E3 connecteur Marron
Calculateur voie E2 connecteur Marron

Capteur de température d’air
Capteur de température d’air

(Voir les numéros des voies du connecteur dans le schéma électrique correspondant).
Remettre en état si nécessaire.
Vérifier la résistance du capteur température d'air. (Voir les valeurs dans le chapitre "AIDE").
Changer le capteur si nécessaire.
Si le problème n'est toujours pas résolu, traiter les autres défauts puis passer au contrôle de conformité.

APRÈS
RÉPARATION

Exécuter la consigne pour confirmer la réparation :
–Si le défaut est présent avec la caractérisation "DEF", continuer le traitement du
défaut.
–Si le défaut est mémorisé avec la caractérisation "DEF", ne plus en tenir compte.
Traiter les autres défauts éventuels.
Faire un effacement des défauts mémorisés.
17-5

SAGEM S2000
N° PROGRAMME : 00F3
N° VDIAG : 10

DF004
PRÉSENT
OU
MEMORISE

CONSIGNES

INJECTION
Diagnostic – Interprétation des défauts

17

CIRCUIT CAPTEUR TEMPERATURE D’EAU
DEF : Panne électrique non identifiée

Conditions d'application du diagnostic sur défaut mémorisé :
Le défaut est déclaré présent suite à un déclenchement du Groupe Moto ventilateur
moteur tournant.

Vérifier la propreté et l'état du capteur et de sa connectique.
Changer la connectique si nécessaire.
Débrancher la batterie.
Débrancher le calculateur. Vérifier la propreté et l'état de la connectique.
Brancher le bornier à la place du calculateur et vérifier l'isolement, la continuité et l'absence de résistance
parasite des liaisons suivantes :
Calculateur voie F2 connecteur Marron
Calculateur voie F4 connecteur Marron

Capteur de température d’air
Capteur de température d’air

(Voir les numéros des voies du connecteur dans le schéma électrique correspondant).
Remettre en état si nécessaire.
Vérifier la résistance du capteur température d'air. (Voir les valeurs dans le chapitre "AIDE").
Changer le capteur si nécessaire.
Si le problème n'est toujours pas résolu, traiter les autres défauts puis passer au contrôle de conformité.

APRÈS
RÉPARATION

Exécuter la consigne pour confirmer la réparation :
–Si le défaut est présent avec la caractérisation "DEF", continuer le traitement du
défaut.
–Si le défaut est mémorisé avec la caractérisation "DEF", ne plus en tenir compte.
Traiter les autres défauts éventuels.
Faire un effacement des défauts mémorisés.
17-6

SAGEM S2000
N° PROGRAMME : 00F3
N° VDIAG : 10

DF005
PRÉSENT
OU
MÉMORISE

CONSIGNES

INJECTION
Diagnostic – Interprétation des défauts

17

CIRCUIT CAPTEUR PRESSION
DEF : Panne électrique non identifiée

Conditions d'application du diagnostic sur défaut mémorisé :
Le défaut est déclaré présent suite à :
–une coupure du contact et une perte de la communication,
–une remise du contact et une entrée en communication,
–une temporisation de 10 secondes au ralenti.

Vérifier la propreté et l'état du capteur et de sa connectique.
Changer la connectique si nécessaire.
A l'aide d'une pompe à vide, vérifier la cohérence de la pression collecteur.
Contrôler la cohérence avec le paramètre PR001 dans l'outil de diagnostic.
Changer le capteur si nécessaire.
Débrancher la batterie.
Débrancher le calculateur. Vérifier la propreté et l'état de la connectique.
Brancher le bornier à la place du calculateur et vérifier l'isolement, la continuité et l'absence de résistance
parasite des liaisons suivantes :
Calculateur voie H2 connecteur Marron
Calculateur voie H3 connecteur Marron
Calculateur voie H4 connecteur Marron

Capteur de pression
Capteur de pression
Capteur de pression

(Voir les numéros des voies du connecteur dans le schéma électrique correspondant).
Remettre en état si nécessaire.
L’étanchéité de la ligne d’admission doit être parfaite, du boîtier jusqu’à la culasse.
Vérifier :
– l’étanchéité du capteur pression collecteur,
– l’étanchéité entre le boîtier papillon et le collecteur,
– la purge canister qui ne doit pas être bloquée ouverte,
– l’étanchéité du circuit purge canister,
– le montage du capteur température d’air collecteur,
– l’absence de fuite entre le collecteur d’admission et la culasse.
Si le problème n'est toujours pas résolu, traiter les autres défauts puis passer au contrôle de conformité.

APRÈS
RÉPARATION

Exécuter la consigne pour confirmer la réparation :
–Si le défaut est présent avec la caractérisation "DEF", continuer le traitement du
défaut.
–Si le défaut est mémorisé avec la caractérisation "DEF", ne plus en tenir compte.
Traiter les autres défauts éventuels.
Faire un effacement des défauts mémorisés.
17-7

SAGEM S2000
N° PROGRAMME : 00F3
N° VDIAG : 10

DF008
PRÉSENT
OU
MEMORISE

CONSIGNES

INJECTION
Diagnostic – Interprétation des défauts

17

CIRCUIT COMMANDE RELAIS POMPE A ESSENCE
CC.0
CC.1
CO
DEF

: Court circuit a la masse
: Court circuit au + 12 V
: Circuit ouvert
: Panne électrique non identifiée

Conditions d'application du diagnostic sur défaut mémorisé :
Le défaut est déclaré présent suite à la mise du contact

Contrôler le fusible d'alimentation du relais pompe à essence.
Changer le fusible si nécessaire.
Vérifier la propreté et l'état de la connectique du relais de pompe à essence.
Changer ce qui est nécessaire.
Déconnecter le relais. Vérifier l'état et la propreté des contacts.
Vérifier, sous contact et après appui sur le bouton du Range la présence du + 12 V sur la voie 1 côté connecteur
du relais pompe à essence.
Remettre en état si nécessaire.
Vérifier la résistance du relais de pompe à essence sur les voies 1 et 2.
(Voir la valeur dans le chapitre "AIDE").
Changer le relais de pompe à essence si nécessaire.
Débrancher la batterie.
Débrancher le calculateur. Vérifier la propreté et l'état de la connectique.
Brancher le bornier à la place du calculateur et vérifier l'isolement, la continuité et l'absence de résistance
parasite des liaisons suivantes :
Calculateur voie D1 connecteur Gris

Relais de pompe à essence

(Voir les numéros des voies du connecteur dans le schéma électrique correspondant).
Remettre en état si nécessaire.
Si le problème n'est toujours pas résolu, traiter les autres défauts puis passer au contrôle de conformité.

APRÈS
RÉPARATION

Exécuter la consigne pour confirmer la réparation :
–Si le défaut est présent avec la caractérisation "DEF", continuer le traitement du
défaut.
–Si le défaut est mémorisé avec la caractérisation "DEF", ne plus en tenir compte.
Traiter les autres défauts éventuels.
Faire un effacement des défauts mémorisés.
17-8


Aperçu du document MR_347_Kangoo_Electrique_1_couleur.pdf - page 1/116
 
MR_347_Kangoo_Electrique_1_couleur.pdf - page 2/116
MR_347_Kangoo_Electrique_1_couleur.pdf - page 3/116
MR_347_Kangoo_Electrique_1_couleur.pdf - page 4/116
MR_347_Kangoo_Electrique_1_couleur.pdf - page 5/116
MR_347_Kangoo_Electrique_1_couleur.pdf - page 6/116
 




Télécharger le fichier (PDF)


MR_347_Kangoo_Electrique_1_couleur.pdf (PDF, 3.2 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


rta m20 et m50 suite
doc tuono
mr 347 kangoo electrique 1 couleur
an2u9h2
1 6 hdi dv6ated4 9hx 90ch
2 0 l ew10j4 rfn 135ch marelli 4 8p2 avec obd

Sur le même sujet..