2017 11 09 details de l'operation dechets Serre Poncon .pdf



Nom original: 2017_11_09_details de l'operation dechets Serre-Poncon.pdf

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Adobe InDesign CC 13.0 (Macintosh) / Adobe PDF Library 15.0, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 22/11/2017 à 17:24, depuis l'adresse IP 80.14.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 339 fois.
Taille du document: 2.5 Mo (9 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)










Aperçu du document


Nettoyage à Serre-Ponçon
détails de l’opération
menée par trois ornithologues
Début d’hiver 2016/2017.
En Durance, près du lac, les oiseaux d’eau font le spectacle.

Harle bièvre
Cincles plongeurs

Juste à côté
c’est bien autre chose
qui est donné à voir.
Comment
ne pas nettoyer ça ?

Nettoyer la partie amont de la retenue de Serre-Ponçon, une gageure ? Pas du tout : trois ornithologues l’ont fait !
Riverains du lac, connaissant bien les lieux, lassés de marcher sur du plastique pour observer les oiseaux, ils ont
donc entrepris, depuis le début de l’année, de débarrasser ce vaste secteur des déchets qui s’y accumulent sous
l’effet des vents dominants.
Avec un objectif en tête : tout ramasser, ne rien laisser de ce que la Durance apporte lorsque son débit augmente
de façon conséquente.
De janvier à mai plus de 6 mètres cubes de déchets ont été retirés, non compris pneus, bâches et autres encombrants.
Après les crues printanières il était nécessaire de tout recommencer.
Une deuxième campagne de ramassage s’est donc déroulée de septembre à début novembre et ce ne sont pas
moins de 5,5 mètres cubes de détritus qui ont pris le chemin de la déchetterie.
Mais aussi une quarantaine de pneus, de nombreuses gaines en provenance de chantiers, des bidons hors
d’usage…

Le secteur concerné
EMBRUN
nce

Dura
Pont
Club
Plan d’eau
de la Clapière
Nautique
Chadenas
Alpin
Zone humide
du Liou
Digue de Crots
Torrent
de Boscodon

Chanterenne
La Garenne

n
ço

n
Po
e
err

S

RN94

Les opérations de nettoyage concernent la partie du lac située en amont du torrent de Boscodon, de part et d’autre du
lit de la Durance, jusqu’au pont de la Clapière.
Soit 7 Km de berges et de l’ordre de 130 hectares de terrains hors d’eau suite au marnage de la retenue.

De nombreux oiseaux, sédentaires ou migrateurs, trouvent le gîte et le couvert dans la retenue de Serre-Ponçon.
Au bout du lac, la zone humide du Liou présente un grand intérêt écologique. Labellisée «Espace Naturel Sensible» elle fera l’objet cet hiver de travaux d’aménagement destinés à faciliter l’accès du public : cheminement sur
pilotis, observatoire ornithologique, panneaux pédagogiques.
Cette opération s’inscrit dans le projet « Grands Lacs Alpins» soutenu par l’Europe et l’État.
Par ailleurs les 9 plages publiques de Serre-Ponçon ont obtenu cette année le label Pavillon Bleu.

Qu’ont-ils ramassé ?
Des objets du quotidien :
Par exemple briquets jetables, bouteilles plastiques, boîtes de boissons, canettes, capsules,
bouchons, boules ou fragments de polystyrène, restes de chaussures, semelles...
Mention spéciale pour les gobelets jetables en plastique, omniprésents en fin d’été, charriés
par le vent.
Et d’innombrables fragments de plastique non identifiables.

Contenu d’un sac collecté en rive droite de la retenue,
sur 20 mètres de berges, à l’ouest de la digue du Club Nautique Alpin.

Des déchets d’origine industrielle :
Ces disques de plastique trouvés en grande quantité (plus de 2000) étaient une énigme.
Nous savons maintenant qu’il s’agit de «médias filtrants» de type BioChip, utilisés dans le
traitement des eaux usées.
Nous en avons trouvé partout. Pas un endroit n’a échappé à cette pollution due à un rejet
accidentel survenu dans une station d’épuration située à plusieurs dizaines de kilomètres en
amont du lac.
Plus d’une année après l’incident nous en retrouvons quotidiennement, en particulier après
les épisodes pluvieux ou les coups de vent qui les dégagent des sédiments.
Ils sont particulièrement présents le long de la digue de Crots, salle à manger habituelle des
oiseaux limicoles en migration.

Bécasseau maubèche

Digue de Crots : BioChips

Autre modèle de « médias filtrants ». Nous
en avons ramassé des centaines.

Également des gaines de toutes
sortes, fragments de canalisations,
nombreux pneus.

Des restes d’équipements sportifs :
Palmes, pagaies, chaussures adaptées aux sports nautiques, bateau gonflable, balles de
tennis, ballons.

Plusieurs centaines d’éléments de
cartouches de fusil de chasse.
Quelle origine ?
Chasseurs ? Stand de tir ? Ball-trap ?

Du matériel de pêche échappé à la surveillance des
utilisateurs.

La digue du plan d’eau d’Embrun
La répartition des déchets dans la
retenue n’est pas homogène.
Pour faire simple plus on approche
du bout du lac et de la côte 780
(côte maximale) plus les choses
se compliquent, comme le long
de la digue du plan d’eau : une
journée à avancer avec précaution
sur les dalles en béton, mètre par
mètre, pour retirer au final 500
litres de débris le plus souvent non
identifiables et des macrodéchets
pris dans la végétation.

Durée de vie du plastique
Le plastique : durée de vie XXXXXXXL
Le temps nécessaire à la dégradation des objets en plastique dans la nature est considérable.
Briquets : 100 ans
Bouteilles : 100 à 400 ans
Sacs plastiques : 450 ans
Polystyrène : 1000 ans

Pour une valorisation des bois flottés
Les bois flottés constituent, et de loin, la majeure partie des apports effectués par la Durance.
Ces bois sont pour une bonne part incinérés sur place par l’organisme gestionnaire de la
retenue.
Organiser une filière de valorisation serait certainement davantage dans l’air du temps.

Zone du Liou : juin et septembre 2017

Bilan
Au terme des 2 campagnes de ramassage menées cette année, la queue de la retenue se
trouve délestée de plus de 11 mètres cubes de déchets, de plusieurs dizaines de pneus (dont
certains quasi fossilisés!) et d’autres encombrants.
Ce serait miraculeux que les choses en restent là .
Mais il faut souhaiter que d’Embrun
à Briançon, de l’Argentière à
Pelvoux, de Guillestre à Ristolas,
chacun se rende compte que le lac
est, finalement, le réceptacle de
tout ce qui transite dans les fossés,
les torrents, les rivières.

La Garenne : nouvelle espèce d’ammonite ?

Novembre 2017

Ne jetez rien,
ramassez tout :
le lac commence
devant chez vous !
Digue de Crots : Aigrette garzette

LPO PACA

Villa Saint-Jules - 6 avenue Jean-Jaurès - 83400 Hyères
Tél. : 04 94 12 76 52 - Web : http://paca.lpo.fr

Contact presse : Antenne des Hautes-Alpes
Tél. : 04 92 21 94 17 - Port. : 06 15 72 56 74 - Email : hautes-alpes@lpo.fr
Dossier réalisé par le groupe local LPO Écrins-Embrunais - http://paca.lpo.fr/blogs/ecrins-embrunais/



Documents similaires


2017 11 09 details de l operation dechets serre poncon
cte strat 2018 vf
bois fossiles vensac gironde carnets nat d raymond 2019
170829 nf odorunalpes htes alpes 2017 v6
adhesion avenirhautedurance v2
trions aussi nos dechets d ameublement


Sur le même sujet..