20171128 CP FNSEA .pdf


Nom original: 20171128_CP_FNSEA.pdfAuteur: LE JEUNE Carole - FNSEA

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Word 2016, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 29/11/2017 à 11:06, depuis l'adresse IP 194.250.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 269 fois.
Taille du document: 415 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public

Aperçu du document


Paris, le 28 novembre 2017

COMMUNIQUE DE PRESSE
Le Président de la République se dédie et provoque
Hier, une majorité qualifiée s’est dégagée au sein de l’Union Européenne en faveur d’une ré
autorisation du glyphosate pour une durée de 5 ans. Il s’agit bien d’une majorité d’Etats et
non d’une décision technocratique de la Commission ; une majorité sans la France qui a été
mise en minorité : c’est aussi ça, la démocratie.
Comme nous l’avons qualifiée, hier, cette décision de l’Europe est une preuve de
pragmatisme des Etats membres qui ont bien compris que le temps politique devait
s’accorder au temps scientifique nécessaire pour proposer des solutions crédibles aux
agriculteurs et garantir ainsi la sécurité alimentaire de nos concitoyens.
Pourtant, face à ce vote, le Président de la République a décidé que la France ferait cavalier
seule, en précisant dans un tweet qu’il prendrait les dispositions nécessaires pour que «
l’utilisation du glyphosate soit interdite dans notre pays au plus tard d’ici trois ans ».
Il est incompréhensible que Monsieur Macron, dont l’élection s’est largement faite sur
l’adhésion au projet européen, en refuse les décisions et les principes lorsqu’ils ne lui
conviennent pas.
Les agriculteurs reçoivent cette position comme un reniement, alors même que le candidat
Macron leur déclarait dans la lettre qu’il leur envoyait le 19 avril : « je me battrai pour la
convergence fiscale, sociale ET environnementale au sein de l’Union européenne, afin que
chaque Etat joue avec les mêmes règles du jeu ». Engagement confirmé le 30 mars devant
1 000 agriculteurs à Brest, comme vous pourrez le constater en regardant cette vidéo.
Nous regrettons cette provocation ! D’ailleurs dès aujourd’hui nous allons mettre l’accent sur
les risques de distorsion en manifestant contre le CETA et le Mercosur. La viande bovine
étant particulièrement en danger, ce sont ses producteurs qui vont commencer le
mouvement.
Il s’agit de dénoncer l’acceptation de règles différentes pour ce que l’on produit et pour ce
que l’on importe, car cela devient insupportable.
D’ici quelques jours, l’ensemble des agriculteurs, toutes productions confondues,
manifesteront sur tout le territoire pour mettre en avant ces contradictions, ces distorsions et
au fond ces injustices qui touchent l’ensemble des agriculteurs.
Contact presse :
FNSEA : Marion Fournier – 07 60 29 56 17 - marion.fournier@fnsea.fr
@FNSEA
FNSEA
laFNSEA


Aperçu du document 20171128_CP_FNSEA.pdf - page 1/1



Télécharger le fichier (PDF)

20171128_CP_FNSEA.pdf (PDF, 415 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP




Documents similaires


20171128 cp fnsea
ptci
cp fnsea 30 08 2017
cp fnsea gestion eau
151012 cp pna
les gilets jaunes  frank lepage

Sur le même sujet..