GUIDE DU BON POLICIER%2FGENDARME .pdf



Nom original: GUIDE DU BON POLICIER%2FGENDARME.pdf

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par / Skia/PDF m65, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 12/12/2017 à 02:55, depuis l'adresse IP 109.26.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 771 fois.
Taille du document: 504 Ko (17 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)










Aperçu du document


 
GUIDE DU BON 
POLICIER/GENDARME 

 
 
Introduction ​: Vous pourrez retrouvez dans ce guide différentes informations
afin de vous permettres de vous perfectionner dans vos compétences au sein
de la police nationale et la gendarmerie nationale dans la DCPJ.
Ce guide sera alimenté au fur et à mesure à votre demande afin de vous
donner les compétences théoriques suffisantes pour satisfaire à vos missions
de tous les jours.
Bien que le contenue soit tiré du code pénal et du code de procédure pénal,
les informations seront simplifiées pour une accessibilité à tous.

​SOMMAIRE
Les grades en gendarmerie nationale ………………………………………...​PAGE 1
Les grades en police nationale …………………………………...…….……...​PAGE 2
Les indicatifs radio en gendarmerie nationale ……………………………....​PAGE 3
Les indicatifs radio en police nationale …………………………………….…​PAGE 4
Alphabet de l’OTAN …………………………………………………………….…​PAGE 5
Procédure radio dite “tactique” ………………………………………………...​PAGE 6
Notion de légitime défense ……………………………………………………...​PAGE 8
Rapport de service / d’intervention …………………………………………..​PAGE 10
La palpation de sécurité et la fouille..………………………………………...​PAGE 11
Le contrôle d’identité……………….…………………………………………...​PAGE 12
Le contrôle de véhicule…………………………………………………….…...​PAGE 13
Les interventions courantes……..………………………………………..…...​PAGE 14
Le respect du RP et diverses informations…………………………..……..​PAGE 15

En effet ce guide contient beaucoup de pages et nous vous remercions de le
lire jusqu’à la fin afin de vous renseigner sur notre métier et faire du bon
RP sur les serveurs DCPJ.

Elève-Officier Tristan
Elève-Officier Camsur

LES GRADES
Au sein de la gendarmerie nationale.
Le corps des officiers

Emploi du “mon” pour chaque grade, (élève officier = mon Lieutenant)

Le corps des sous-officiers

Vouvoiement a partir du grade d’Adjudant avec emploi du “mon” sauf Major

Le corps des volontaires (GAV)

PAGE 1

Au sein de la police nationale.
Le corps de conception et de direction

Vouvoiement avec l’emploi de “mes respects monsieur le Commissaire”

Le corps de commandement et d’encadrement

Vouvoiement

Le corps d’encadrement et d’application

Vouvoiement à partir de Brigadier pour les grades inférieurs

Le corps de contractuelles (ADS)

! Pas d’emploi du “mon” pour aucun des grades !
PAGE 2

INFORMATION INDICATIF RADIO EN GENDARMERIE
INDICATIF CORG(​Centre d’Opérations et de Renseignement de la
Gendarmerie) = CORG 74
Les indicatifs pour les voitures de patrouilles sont PAM (Premier à marcher) +
Commune :
PAM CHAMONIX
PAM 2 CHAMONIX
Ensuite si + de deux « PAM’s » dehors les indicatifs changent pour les
suivants :
PATROUILLE CHAMONIX
PATROUILLE 2 CHAMONIX
Les indicatifs pour les voitures Officiers sont :
Charlie 1​ : Commandant le Groupement de Gendarmerie du 74 (Max)
Charlie 2​ : Commandant Adjoint au Groupement de Gendarmerie du 74 (Maxence)
Charlie Charlie Bravo CHAMONIX​ : Commandant de la COB* (Pharell)
Charlie Bravo CHAMONIX​ : Commandant de Brigade (Louis)
Oscar Papa (1/2...) CHAMONIX​ : Officier(s) de permanence secteur (Tout autre Off)
COB* = Communauté de Brigades de CHAMONIX(ensembles de Brigades)

PAGE 3

Les indicatifs radio en police nationale

Les indicatifs pour les véhicules :
Voiture : TV (10 ; 11 ; 12 etc)
Camion : TC (10 ; 11 ; 12 etc)
Moto : TM Alpha TM Bravo etc
Pédestre : TP (10 ; 11 ; 12 etc)
L’indicatif du CIC​ (centre d’information et de commandement) ​:
TN 750

Info :​ ​Si un effectif de la TV descend en pédestre pour prendre un individu à
pied par exemple, son indicatif devient TP.
(Exemple : TV10 (chauffeur de la TV) de TP10 (l’effectif à pied)
Les indicatifs pour les voitures autorités/officers sont :
Commissaire divisionnaire : TI 75
Commissaire : TI 75 A
Commandant : TK 75
Capitaine : TO 75
Lieutenant : TL 75

PAGE 4

ALPHABET DE L’OTAN

Cet alphabet est à apprendre par coeur, et ceci pour le bon déroulement des scènes
RP et durant le tournage de vidéo.
De plus pour les GAV et les ADS ainsi que pour ceux qui souhaitent passer
MDC/S-BGD , il y a un examen portant sur cet alphabet.

PAGE 5

PROCEDURE RADIO DITE “TACTIQUE”
1)​ P
​ rise de services :
-

-

-

​ djudant Dupont​ ​:​ « CORG 74 / TN 750 de l’Adjudant Dupont en
A
attente d’affectation. »
​CORG 74 / TN 750 :​ « Adjudant, vous allez équiper Pam Chamonix
/ TV 10. »
​Adjudant Dupont :​ « CORG 74 / TN 750 c’est bien pris pour Pam
Chamonix / TV 10, je vous recontacte pour ma prise de service. »
​Adjudant Dupont​ (après avoir équipé son véhicule) : « CORG 74 /
TN 750 de Pam Chamonix / TV 10 pour une prise d’écoute (ou de
services à vous de choisir).
​CORG 74 / TN 750 :​ « Je vous écoute pour votre prise. »
​Adjudant Dupont :​ « Départ patrouille de Pam Chamonix / TV 10
dans le véhicule léger sérigraphié DELTA-MIKE-2,8,1,-PAPA-INDIA
(dite la marque du véhicule aussi) équipé d’un Adjudant, patrouille
dans Chamonix et ses environs. »
​CORG 74 / TN 750 :​ « C’est bien pris Pam Chamonix / TV 10
bonne vacation à vous. »

1) Rendre compte d’une intervention :
​CORG 74 / TN 750 :​ « Pam Chamonix / TV 10​ ​ de CORG 74 / TN
750. »
​Pam Chamonix / TV 10 :​ « À l’écoute CORG 74 / TN 750. »
​CORG 74 / TN 750 :​ « Pam Chamonix / TV 10 vous allez vous
rendre au 75 rue du commerce sur Chamonix centre pour un différend
de couple. »
​Pam Chamonix / TV 10 :​ « C’est bien pris pour le 75 rue du
commerce nous nous y rendons. »
​Pam Chamonix / TV 10 :​ « Pam Chamonix / TV 10 arrivé sur les
lieux, 75 rue du commerce »
​CORG 74 / TN 750 :​ « C’est bien pris Pam Chamonix / TV 10. »
​Pam Chamonix / TV 10 : ​« CORG 75 / TN 75 de Pam Chamonix /
TV 10. »
​CORG 75 / TN 750 :​ « Je vous écoute Pam Chamonix / TV 10. »

PAGE 6

​ am Chamonix / TV 10 :​ « Pour le 75 rue du commerce différend
P
entre Monsieur et Madame DUPOND suite à une rupture que Monsieur
à du mal à accepter, nous avons donc invité ce dernier à quitter les
lieux, ce qu’il a fait dans le calme, nous quittons les lieux et sommes de
nouveau disponibles. »
​CORG 74 / TN 750 :​ « C’est parfaitement pris Pam Chamonix / TV
10. »
1) Appel urgent, dit prioritaire :
​Pam Chamonix / TV 10 ​: « Appel prioritaire de Pam Chamonix / TV
10, sommes à la poursuite d’un véhicule de marque Fiat Panda,
avenue du Général de Gaulle pour un délit de fuite suite à un AVP
matériel. »
​CORG 74 / TN 750 ​: « Pam Chamonix / TV 10, avez-vous la plaque,
la direction de fuite et la description du ou des individus à bord du
véhicule. »
​Pam Chamonix / TV 10 ​: « Négatif pour la plaque, un seul individu à
bord type N/A nous sommes derrière lui au niveau de la station Total, il
prend la rue du commerce direction Chamonix centre. »
​CORG 74 / TN 750​ : « C’est bien pris vous pouvez communiquer
avec les autres patrouilles Pam Chamonix / TV 10. »
-

Ensuite, Pam Chamonix / TV 10 à le champ libre sur les ondes pour
communiquer sa position aux autres équipages. Vous devez donner un
maximum d’information pour que les autres effectifs puissent vous
rejoindre et faire des barrages.
SEUL LES APPELS PRIORITAIRES PEUVENT COUPER LES ONDES !!!

PAGE 7

NOTION DE LÉGITIME DÉFENSE ET USAGE DE L’ARME
Introduction: ​ L’usage de l’arme par les forces de l’ordre doit intervenir dans des
cas bien précis qui l’autorise. Sachez que IG, si vous utilisez votre arme en dehors
des cas prévue par la loi vous vous ferez surement bien remonter par la hiérarchie
mais IRL l’erreur n’est pas admise, vous irez devant le tribunal et ferez un tour au
près de la prison pour voir comment ça se passe donc soyez très attentif et vigilant à
célà. Il n’existe pas “license to kill” dans la police/gendarmerie.
L’usage de l’arme est prévu par l’article 435-1 du code de sécurité intérieur.
Il prévoit l’usage de l’arme dans le cas de la légitime défense :

La légitime défense des personnes​. Pour cela il faut une atteinte envers
vous ou autrui. Pour être dans le cas de la légitime défense il faut que l’atteinte soit :
Injustifiée​ : Elle ne doit pas être prévu par la loi (Exemple : il est interdit de tirer sur
quelqu’un)
Réel​ : Il doit y avoir une atteinte caractérisée et non pas supposée
Actuelle​ : Qui se commet actuellement
L’acte de riposte (usage de l’arme administrative, tonfa, taser, coup de poing etc)
doit être :
Nécessaire​ : Il n’y a pas d’autre choix; un moyen de fuite est considéré comme un
autre choix.
Simultané​ : Dans un temps très proche de l’action. Si la personne par en courant;
dos à vous, la simultanéité ne sera pas pris en compte.
Proportionnel​ : L’acte de riposte doit être proportionnel à l’atteinte.
(Exemple : Un couteau tue, une arme à feu aussi ; un coup de poing ne tue pas, un
tonfa non plus “​en théorie”.)
Quelques exemples :
Un homme se trouve à 15 mètres de vous, il vous fonce dessus avec une batte de baseball, vous lui
tirez dessus avec votre arme de service : pas de légitime défense, il n’y avait pas de danger
immédiat, vous auriez pu le stopper d’une autre manière par exemple (TASER, TONFA,BPT).
Lors d’une progression dans un appartement, un homme caché se précipite sur votre collègue avec
un couteau, vous lui tirez dessus avec votre arme de service, la légitime défense sera retenue. La vie
de votre collègue était en jeu, l’espace confiné de l’appartement ne lui laissait pas de moyen
de fuite. De plus un couteau peut tuer, votre arme aussi (notion de proportionnalité.)

PAGE 8

Trois autres cas particuliers permettent l’usage de l’arme par le policier/gendarme.
La protection d'un lieu ou d'une personne; ​deux conditions cumulatives:
○ la nécessité de procéder à des sommations à haute voix
○ lorsqu'il s'agit de la défense de lieux qu'ils occupent ou des
personnes qui leur sont confiées
L’arrestation d'un fugitif, ​deux conditions cumulatives​:
○ que la personne cherche à échapper à la garde ou aux
investigations policières
○ la personne est susceptible de perpétrer, dans sa fuite, des
atteintes à la vie ou à l'intégrité physique des policiers,
gendarmes, ou tiers. (ne fonctionne pas si la personne est
menottée ou à main nue par exemple).
○ Deux sommations orales obligatoires (exemple : “Police !
arrêtez vous ou je fais feu !”)
Le périple meurtrier ; ​deux conditions cumulatives:
○ plusieurs meurtres ont été commis
○ le policier a des raisons réelles et objectives de croire à une
réitération probable de ces actes, au regard des informations
dont il dispose
○ ces actes seraient dans un temps rapproché du premier acte
criminel

PAGE 9

Rapport de service / d’intervention
Les rapports de services / d’interventions, se rédige sous la forme de main-courante,
(MCI) dans le salon textuel dédié à cet effet.
Ce dernier à pour but d’informer la hiérarchie du service que vous avez effectué, des
interventions effectuées.
Ce rapport doit être clair et précis, et doit être rédigé par le Chef de bord du véhicule
dans lequel vous avez patrouillé.
Exemple :
MCI N°15
Date : 03/11/2017
Heure : 16h50
Chef de bord : Capitaine Pharrell
Effectifs : GPX Durand, ADS Michel
Rapport : Sommes requis par notre station directrice pour un iincendie de VL Rue du
port à Chamonix.
Nous transportons sur place
Il s'agit d'un feu de VL maîtrisé par les SP sans incidents.
Origine de l’incendie inconnu.
Avisons notre station directrice.
VL immatriculé GH 565 TY.
Quittons les lieux.

PAGE 10

La palpation de sécurité et la fouille
La palpation de sécurité :
Cette dernière consiste à découvrir sur l’individu des objets pouvant être dangereux
pour lui même ou autrui.
Elle s’effectue sur la voie publique lors d’un contrôle d’identité ou d’une
interpellation.
La palpation de sécurité s’effectue à l’aide de pressions successibles sur l’individu
par dessus les vêtements. Elle permet de découvrir des armes par exemple.
Lors d’une palpation de sécurité, le policier ou le gendarme ne met pas les mains
dans les poches, il est donc impossible de trouver de la résine de cannabis sur un
individu lors d’une palpation.
La palpation doit être réalisée systématiquement !

La fouille :
A la différence de la palpation de sécurité, la fouille s’effectue en service (au
commissariat ou à la gendarmerie) suite à une interpellation.
Elle a deux objectifs :
- La découverte d’objet dangereux avant le placement en garde à vue d’un
individu
- La découverte d’objet utile à l'enquête en cours.
Elle est effectuée systématiquement juste après le placement en garde à vue.

PAGE 11

Le contrôle d’identité

Le contrôle d’identité à comme son nom l’indique pour but d’obtenir l’identité d’une
personne.
Il est pratiqué seulement s’il existe une ou plusieurs raisons plausibles de
soupçonner que la personne :
- a commis ou tenté de commettre une infraction,
- se prépare à commettre un crime ou un délit,
- peut fournir des renseignements sur un crime ou un délit, ( pour les
témoins)
Le cas de la vérification d’identité.
Si la personne n’est pas en mesure de justifier de son identité, vous avez la
possibilité de ramener la personne au service pour vérification d’identité afin
d’effectuer les recherches qui permettront de déterminer celles ci.

PAGE 12

Le contrôle de véhicule
Le contrôle d’un véhicule n’est pas soumis à des conditions, en effet si vous
souhaitez contrôler un véhicule il suffit de faire les gestes réglementaire, si vous êtes
en poste de controle police route, ou d’activer les effets lumineux et sonores de votre
véhicule.
Lors du contrôle, le conducteur de la patrouille va du coté conducteur du véhicule
intercepté, le passager va du coté passager afin vérifier le CT et l’assurance, puis
va se mettre en arrière du conducteur afin de l’assister.
ON NE PASSE JAMAIS DEVANT LE VÉHICULE QUE L’ON CONTRÔLE !!!
Lors de l’abordage du véhicule vous saluez de manière “militaire” en indiquant
“Bonjour gendarmerie ou police” puis indiquez le motif du contrôle et demandez de
couper le moteur.
Demandez les papiers du véhicule et le permis.
Utilisez votre tablette Néogend(gendarmerie) ou Néo(police), (système permettant
de passer les individus / véhicule au différend fichiers) pour tout contrôle des papiers
et titres d’identité. ​C’est à dire dans le Chat : Identité? Véhicule volé? ect….
--​Si tout est en règle​, redonnez les papiers et remettez le véhicule en circulation.
--​Si une infraction d’ordre contraventionnel est relevé​ , verbaliser l’individu et
remettre le véhicule en circulation. ( en cas de doute pour les infractions et délit ,
télécharger l’appli “stop infraction”)
--​Si un délit est constaté​, procéder à l'interpellation de l’individu et rendre compte à
sa hiérarchie immédiatement.

PAGE 13

LES INTERVENTIONS COURANTES
L’accident de voie publique corporel (AVP CORPO)
La police et la gendarmerie se déplacent sur un accident uniquement si celui ci est
corporel (voir mortel).
Votre rôle lors d’un AVP est de réguler la circulation afin d’éviter un suraccident,
prendre contacte avec les sapeurs pompiers pour prendre les informations
importantes (nom des victimes, natures des blessures, si la personne est alcoolisée,
les circonstances de l’accident etc.).
Vous devez rendre compte à votre station directrice et l’informer sur les natures de
l’accident.
Pensez à demander le lieux de transport de la victime aux SP pour la rédaction de
votre MC.
Nota : Vous devez vous déplacer sur les accidents matériels ( pas de blessés) s’il y
a une gène à la circulation).
L’ivresse publique et manifeste (IPM)
Si vous constater une personne saoul sur la voie publique, vous devez la prendre en
charge. Une fois la personne pris en charge, vous devez vous transporter à l'hôpital
pour qu’ils vous délivrent un CERTIFICAT DE NON ADMISSION. Ce certificat vous
informe si l’état de la personne est compatible avec un dégrisement au
commissariat/gendarmerie. Dans le cas contraire la personne reste à l'hôpital et
vous quittez les lieux.
Si vous avez un doute sur l’état de la personne, faites appel aux SP.
Nota : L’IPM est contraventionnelle, pas de garde à vue, auditions etc.
Le tapage :
Le tapage est le fait créer un trouble sonore. Il peut être diurne (journée) et nocturne
(nuit).
Le tapage est contraventionnel, il fera l’objet d’une verbalisation.
Nota : Le tapage étant une infraction, vous êtes en droit d’effectuer un contrôle
d’identité.
Le refus d'obtempérer:
Le refus d’obtempérer est le fait pour un conducteur de véhicule de ne pas obéir aux
injonctions du police/gendarme de s'arrêter.
Lors d’un refus d’obtempérer, prévenez de suite votre station directrice avec le signalement
du véhicule (marque, modèle, couleur), le numéro d’immatriculation du véhicule si vous
l’avez, la déscription du conducteur et ​SURTOUT ​votre position et la direction de fuite du
véhicule pour que les autres patrouilles puissent prendre également en charge le véhicule.
PAGE 14

LE RESPECT DU RP ET INFOS DIVERSES
Vous n'êtes pas sans savoir que vous êtes sur un serveur RP, votre comportement
doit-être exemplaire pour le bon déroulement des scénarios.
Le HRP est interdit et punis de sanctions lourdes.
Nous vous demandons également une présence régulière et marquée par une
bonne appréciation face à vos supérieurs.
Je vous confirme que nous ne sommes que dans un jeu, mais notre serveur et la
chaine YouTube de la DCPJ, se veulent les plus réalistes possibles, afin de montrer
via le virtuel, les différents services de secours.
Nous ne sommes pas tous pro PN/GN mais ce document à été créé par ces
professionnelles police et gendarmerie, dans le but de vous informer et ceux au plus
proche de l’IRL notre métier.

Notes des rédacteurs:
Merci pour la lecture de ce document qui fut longue ;) #T
Plus d'excuses :P #C

Document réservé exclusivement aux membres de la gendarmerie et de la police
DCPJ, diffusion externe interdite et sanctionnable lourdement !

PAGE 15



Documents similaires


guide du bon policier 2fgendarme
com
fiche inscription jumbo2012 voitures fans anciennes2
code de d ontologie de la police et de la gendarmerie
presentation patrick kollibay
note ondrp


Sur le même sujet..