Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils PDF Recherche PDF Aide Contact



La Comédie .pdf


Nom original: La Comédie.pdf
Titre: La Comédie

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Pages / Mac OS X 10.13.2 Quartz PDFContext, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 02/01/2018 à 18:07, depuis l'adresse IP 90.118.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 371 fois.
Taille du document: 32 Ko (2 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


La Comédie
I. Son origine
– renvoie à une fête grecque célébrée en Grèce Antique en l’honneur de la divinité du
vin et de l’inspiration, à savoir Dionysos.
– Dans l’Antiquité, les acteurs n’étaient que des hommes et portaient des masques
aux expressions figées sur tout le visage. On reconnaissait les personnages car ils
étaient composés de « types » : le vieillard, le jeune premier, le savant pédant, …
II. Définition
La comédie est un genre qui suscite le rire. Elle représente des personnages du
peuple d’extraction basse (paysans) ou moyenne (bourgeois, gentilshommes). On n’y
trouve peu de nobles. Il y est question de la vie quotidienne et surtout du mariage.
III. Les différentes formes de comédies
– La farce : au Moyen Age, la farce était jouée en pleine ville sur des tréteaux. Elle
est caractérisée par un comique gras et grossier : coups de bâtons, bastonnades,
goinfreries, vols, insultes, chutes, grimaces, jurons, plaisanteries misogynes (à
l’encontre des femmes) ou scatologiques. Molière a gardé de nombreux ressorts
comiques hérités de la farce pour ses comédies.
– La commedia dell’arte : théâtre extérieur et populaire très pratiquée au XVIIe s.,
elle vient d’Italie et met en scène des acteurs qui improvisent. Chaque acteur joue
un personnage type célèbre : Arlequin le valet, Pierrot l’amoureux, le Docteur, …
(hérités des « types » antiques) ou encore Turlupin le personnage outrancier (créé par
le dramaturge français Henri Le Grand au XIIe siècle)
– La comédie classique dont le dramaturge emblématique est Molière (XVIIe).


Comédie de caractère qui tourne en ridicule un vice humain : L’Avare



Comédie de mœurs qui critique la société et certaines attitudes (les médecins,
les Précieuses, …)



Comédie d’intrigue qui repose sur des rebondissements (Beaumarchais)

– Le vaudeville : comédie populaire du XIXe, qui repose sur l’exploitation du
comique de situation et les quiproquos. Labiche, Feydeau, Courteline.

– La pièce absurde repose, au XXe, sur des dialogues sans cohérence et le nonsens. Le but est de montrer sur scène l’absurdité de la condition humaine. Beckett et
Ionesco.
IV. Les quatre types de comique
1)

Le comique de situation : quiproquo, rencontres imprévues, coups de

théâtre.
2)
3)

Le comique de gestes : coups de bâtons, pantomimes, courses poursuites, …
Le comique de mots : insulte, jeu de mot, répartie (qualité de répondre de

manière brillante à une attaque)
4)

Le comique de caractère : c’est le défaut d’un personnage qui fait rire


La Comédie.pdf - page 1/2
La Comédie.pdf - page 2/2

Documents similaires


la come die
105 genre theatral
loy0ic0
108 monologue au theatre
106 mouvement theatraux
2n8m265


Sur le même sujet..