Numéro 108.pdf


Aperçu du fichier PDF numero-108.pdf - page 4/48

Page 1 2 3 45648



Aperçu texte


Entretien

Catalogne, un coup d’épée dans l’eau ?
Après les élections du 21 décembre en Catalogne, Nicolas Klein revient pour nous sur les
résultats en mettant les points sur les « i » concernant la « victoire » des séparatistes et le coup
gagnant de « Citoyens »
Nicolas Klein est agrégé d’espagnol et ancien élève de l’École normale supérieure de Lyon. Il
est spécialiste de l’Espagne contemporaine. Il est l’auteur de « Rupture de ban – L’Espagne
face à la crise », paru aux éditions Perspectives libres en octobre 2017, mais également
traducteur à ses heures perdues.

Nicolas Klein, les élections catalanes du 21 décembre, sortie de crise ou coup pour rien ?
Il est apparu clairement dès l’annonce des résultats des élections du 21 décembre dernier que
ce scrutin ne pourrait pas résoudre la crise catalane – pas à court ou moyen terme, en tout cas.
D’un côté, les partis séparatistes cumulent 70 sièges sur 135 au Parlement régional, soit deux
de plus que la majorité absolue, et vont donc pouvoir continuer à contrôler la Catalogne pendant
quatre ans (sauf dissolution anticipée). De l’autre, le bloc indépendantiste qui gouvernait
jusqu’alors la communauté autonome (le parti de Carles Puigdemont à droite et celui d’Oriol
Junqueras à gauche avec le renfort de la Candidature d’Unité populaire, formation de gauche «
radicale ») a été désavoué dans les urnes puisqu’il a remporté un peu moins de 47,5 % des
suffrages, soit une minorité d’électeurs. Les inégalités électorales entre les quatre provinces

4