LES MYRIADES DE DIEU 3.pdf


Aperçu du fichier PDF les-myriades-de-dieu-3.pdf - page 6/62

Page 1...4 5 67862



Aperçu texte


Esdras… son nom signifie « secours ou secourir ou aide » Ps 60:11 Donne-nous du
secours contre la détresse ! Le secours de l’homme n’est que vanité.
Le récit débute avec une préoccupation :
Esd1:3 Qui d’entre vous est de son peuple ? Que son Dieu soit avec lui, et qu’il monte
à Jérusalem en Juda et bâtisse la maison de l’Eternel, le Dieu d’Israël ! C’est le Dieu
qui est à Jérusalem.
La promulgation n’était pas d’Esdras. C’est Cyrus « puissance suprême, possédant la
fournaise » le roi Perse « pur ou splendide » que Dieu saisit.
Esd 1:1 La première année de Cyrus, roi de Perse, afin que s’accomplît la parole de
l’Eternel prononcée par la bouche de Jérémie, l’Eternel réveilla l’esprit de Cyrus, roi
de Perse, qui fit faire de vive voix et par écrit cette publication dans tout son royaume.
C’est « Dieu qui se réveille sa mémoire », qui met en branle les forces armées
supérieures pour exécuter sa Parole. Il prend alors un âne, un païen, un citoyen
quelconque… un enfant… une femme…
Dieu se donne les moyens d’exécuter la parole donnée. Et il prend qui il veut.
Un autre dira « quand les hommes se réfugient dans la lâcheté Dieu suscite alors la
femme ». Jug 4:4 Dans ce temps-là, Débora (l’abeille), prophétesse, femme de
Lappidoth (torches), était juge en Israël.
Nous étions en des temps d’apostasie, de rejet
de Dieu… ou Dieu lui-même fit déborder
l’infamie. L’utilisation de Cyrus ne fit point
jurisprudence. Il fut très actif mais derrière les
titulaires, bien que roi.
Cyrus dit : Dieu m’a dit de lui bâtir une
maison à Juda… Mais lui n’avait pas la qualité
spirituelle pour le faire… ce sont ceux de la
maison de Dieu qui peuvent bâtir leur propre
maison. Il y a des choses dans cette maison que
le citoyen lambda ne peut approcher… Et puis
Débora comprit-elle aussi… Juges 4:6 Elle
envoya appeler Barak (éclair), fils d’Abinoam (père de douceur), de KédeschNephthali (lieu saint, consacré), N’est-ce pas l’ordre qu’a donné l’Eternel, le Dieu
d’Israël ?...
Elle prend alors attache avec celui que Dieu lui dévoila et s’éclipsa.
Rebâtir le sanctuaire, c’est rétablir l’alliance, revenir aux ordonnances de la Parole.
Notre attachement à mettre la Loi en pratique nous réconcilie avec Dieu. Alors les
provisions nous sont données pour la besogne. Et c’est encore le décret de Cyrus qui
pourvoit. Sinon le « peuple de Dieu » était inexistant.

LA VOIX QUI CRIE AU MILIEU DE LA NUIT : JE SUIS LE CEP, VOUS ETES LES SARMENTS, JN15

5