ceremonie griffe de tigre fr .pdf


À propos / Télécharger Aperçu
Nom original: ceremonie-griffe-de-tigre-fr.pdf
Titre: Cérémonie Griffe de Tigre FR
Auteur: Thibaud

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Word / Mac OS X 10.7.5 Quartz PDFContext, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 10/02/2018 à 15:04, depuis l'adresse IP 88.185.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 252 fois.
Taille du document: 278 Ko (9 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


R hume   des   Foins   s’arrêta   devant   le   trou   qui   s’ouvrait   sous   les   crêtes  
irrégulières  et  fit  un  pas  de  côté.  «  Après  toi,  Griffe  de  Tigre  »,  murmura-­‐t-­‐il.  
   Griffe   de   Tigre   passa   devant   le   guérisseur   et   regarda   l’entrée   du   tunnel.   Au-­‐
dessus   de   leurs   têtes,   un   vent   vif   soufflait   sur   les   Hautes   Pierres,   aplatissant  
l’herbe   sur   les   collines   et   menaçant   de   faire   tomber   quelques   corbeaux   qui  
s’opposaient  à  lui.  La  Pierre  de  Lune  attendait  l’arrivée  des  chats  qui  verraient  
leur  vie  changer  au-­‐delà  de  toute  imagination.  
   Griffe  de  Tigre  était  déjà  venu  ici,  du  temps  où  c’était  encore  un  apprenti  du  
Clan  du  Tonnerre.  Mais  cette  fois-­‐ci,  c’était  différent.  Il  venait  recevoir  ses  neuf  
vies   en   tant   que   nouveau   chef   du   Clan   de   l’Ombre.   Il   avait   rejoint   le   Clan   après  
la  mort  d’Étoile  Noire,  qui  avait  laissé  ses  chats  déboussolés,  effrayés  et  encore  
traumatisés  par  le  règne  sanglant  d’Étoile  Brisée.  S’il  y  avait  un  Clan  qui  avait  
besoin  d’un  grand  chef,  c’était  bien  le  Clan  de  l’Ombre.  Griffe  de  Tigre  avait  pris  
son   temps,   prouvé   ses   talents   de   guerrier   et   de   chasseur   et   avait   convaincu   les  
membres   de   sa   nouvelle   tribu   que,   si   Étoile   Bleue   l’avait   choisi   pour   être   le  
lieutenant   du   Clan   du   Tonnerre,   c’était   parce   qu’elle   avait   vu   en   lui   les   qualités  
d’un  futur  chef.  Le  soutien  de  Patte  Noire,  Feuille  Rousse  et  Flèche  Grise  avait  
été   essentiel   lorsqu’il   avait   dû   s’imposer   comme   le   successeur   d’Étoile   Noire.  
Après   quelques   discussions   tendues,   les   autres   chats   étaient   convaincus.   Et  
maintenant,   Griffe   de   Tigre   était   là,   tellement   proche   de   tout   ce   dont   il   avait  
toujours   rêvé.   Diriger   un   Clan   et   l’ensemble   de   ses   membres.   Le   pouvoir   de  
déclarer  la  guerre  à  ses  ennemis.  
   Reste  sur  tes  gardes,  Cœur  de  Feu.  Je  n’en  ai  pas  encore  fini  avec  toi.  
   Derrière   lui,   Rhume   des   Foins   s’agitait.   «  La   lune   se   lève,   Griffe   de   Tigre  »,  
miaula-­‐t-­‐il.  
   Griffe   de   Tigre   se   tourna   vers   lui.   «  Le   Clan   des   Étoiles   peut   attendre  »,  
gronda-­‐t-­‐il.   De   tous   les   chats   dont   il   avait   obtenu   l’approbation,   Rhume   des  
Foins  avait  été  le  plus  difficile  à  convaincre.  Encore  maintenant,  Griffe  de  Tigre  
doutait   de   sa   loyauté.   Mais   les   guérisseurs   vivaient   pour   servir   leur   Clan,   et  
Rhume  des  Foins  ne  pouvait  pas  s’opposer  à  la  décision  de  la  majorité.  
   «  Le  Clan  des  Étoiles,  peut-­‐être,  mais  l’aube  non  »,  murmura  Rhume  des  Foins.  
Griffe   de   Tigre   grogna  et  se   tourna   vers  le   tunnel.   Il   prit   une   grande   inspiration  
et  s’enfonça  dans  l’obscurité,  laissant  les  ténèbres  se  refermer  sur  lui  jusqu’à  ce  
qu’il   disparaisse   complètement.   Il   était   désormais   aveugle,   et   utilisait   ses  
moustaches  pour  repérer  les  parois.  Il  pouvait  entendre  les  pas  de  Rhume  des  
Foins  et  sa  respiration  sifflante  qui  résonnaient  dans  l’espace  réduit.  Il  ressentit  
une  pointe  d’irritation.  Qui  pouvait  faire  confiance  à  un  guérisseur  incapable  de  
soigner  sa  propre  maladie,  de  toute  façon  ?  
   Soudain,  le  son  de  ses  pas  changea,  et  les  parois  disparurent.  Griffe  de  Tigre  
comprit   qu’il   avait   atteint   la   grotte   qui   abritait   la   Pierre   de   Lune.   Il   s’avança  

lentement   jusqu’à   ce   que   son   museau   touche   la   pierre   glaciale.   Rhume   des  
Foins  le  rejoignit,  et  Griffe  de  Tigre  sentit  son  souffle  chaud  sur  son  flanc.  
   «  Allonge-­‐toi   et   touche   la   Pierre   de   Lune   avec   ton   museau  »,   lui   dit   le  
guérisseur.  
   Je  sais  ce  que  je  dois  faire,  cervelle  de  souris  !  Griffe  de  Tigre  serra  les  dents  et  
s’allongea  en  grimaçant  au  contact  du  sol  froid.  Il  pressa  son  museau  contre  la  
Pierre   de   Lune.   À   cet   instant,   la   lumière   de   la   lune   éclaira   la   pierre,   qui   se   mit   à  
briller  de  mille  feux.  Le  cœur  de  Griffe  de  Tigre  fit  un  bond  dans  sa  poitrine.  Le  
Clan  des  Étoiles  !    
   Rhume   des   Foins   s’assit   à   côté   de   Griffe   de   Tigre.   Le   guerrier   se   retint   de  
reculer  devant  l’odeur  d’herbes  émanant  de  sa  fourrure.  «  Ne  sois  pas  surpris  si  
nos  ancêtres  ne  viennent  pas  à  toi.  »  
     
 
     
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   Es-­‐tu  aveugle  ?  La  Pierre  de  Lune  brille  !  
   «  Lorsque   Lune   Noire   et   moi   sommes   venus   ici…   commença   Rhume   des   Foins,  
les  choses  ne  se  sont  pas  déroulées  comme  prévu.  Le  Clan  des  Étoiles  ne  l’a  pas  
reconnu   en   tant   que   chef   car   Étoile   Brisée   était   toujours   en   vie.   Ce   fut   un  
moment  très  difficile.  »  
   Griffe  de  Tigre  résista  à  l’envie  d’arracher  les  oreilles  du  vieux  matou  stupide.  
«  Mais   Étoile   Brisée   est   mort,   miaula-­‐t-­‐il.   Et   le   Clan   de   l’Ombre   eux-­‐mêmes  
m’ont   demandé   de   devenir   leur   chef.   Leurs   ancêtres   ont-­‐ils   l’intention  
d’ignorer  leur  souhait  ?  »  
   Rhume   des   Foins   murmura   ce   qui   devait   être   une   prière.   «  Le  Clan  des   Étoiles  
connaît   notre   destin   mieux   qu’aucun   d’entre   nous  »,   miaula-­‐t-­‐il   ensuite   plus  
fort.  
   Et  mon  destin,  c’est  de  diriger  le  Clan  de  l’Ombre  !  Griffe  de  Tigre  n’était  pas  
d’humeur  à  poursuivre  sa  discussion  avec  le  vieux  guérisseur.  Il  ferma  les  yeux  
et  se  sentit  sombrer  dans  le  sommeil.  La  brise  fraiche,  qui  portait  l’odeur  des  
aiguilles   de   pins   et   des   marécages,   ébouriffa   sa   fourrure.   Griffe   de   Tigre   cilla   et  

regarda  autour  de  lui.  Il  se  trouvait  à  la  lisière  d’une  forêt  de  pins  où  poussait  
une   étendue   de   touffes   d’herbe.   «  Mais   c’est…   c’est   le   territoire   du   Clan   de  
l’Ombre  !  »  s’exclama-­‐t-­‐il.  
   Un  chat  surgit  des  bois.  «  Pas  tout  à  fait,  ronronna-­‐t-­‐il.  Ceci  est  notre  version  
du  Clan  de  l’Ombre.  »  
   Griffe   de   Tigre   examina   attentivement   le   nouveau   venu.   C’était   un   mâle   gris  
sombre  aux  yeux  de  la  couleur  de  la  bruyère.  La  lumière  des  étoiles  traversait  
son   corps,   et   Griffe   de   Tigre   parvenait   à   distinguer   les   contours   des   troncs  
d’arbres  à  travers  ses  flancs.  
   «  Je  m’appelle  Étoile  de  Cèdre,  miaula  le  chat.  Bienvenue.  »  
   Griffe   de   Tigre   laissa   échapper   un   long   soupir,   soudain   conscient   de   la   tension  
qui  avait  sa  fourrure  se  hérisser  le  long  de  son  échine.  «  Où  sont  les  autres  ?  »  
demanda-­‐t-­‐il.  Il  me  faut  neuf  vies  !  
   Étoile  de  Cèdre  agita  la  queue  en  direction  de  la  forêt.  Soudain,  les  ténèbres  
s’illuminèrent,  et,  un  à  un,  des  chats  s’avancèrent.  Ils  sont  venus  !  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   Une  petite  femelle  rousse  s’avança  jusqu’à  ce  qu’elle  soit  à  une  longueur  de  
souris  de  son  museau.  Il  s’étonna  de  ne  pas  sentir  son  souffle,  puis  se  rappela  
que  ces  chats  étaient  morts.  
   «  Cela   faisait   longtemps   que   nous   t’attendions,   miaula-­‐t-­‐elle.   Mon   nom   est  
Plume   de   Bécasse.   Malheureusement,   je   suis   morte   avant   d’avoir   pu   sauver  
mon  Clan  d’Étoile  Brisée.  »  
   Griffe  de  Tigre  baissa  la  tête.  «  Si  tu  m’aides,  je  pourrai  mener  ton  Clan  à  de  
plus  grandes  victoires  que  celles  qu’il  ait  jamais  connues.  
   —  La  victoire  n’est  pas  la  seule  chose  qui  importe,  miaula  doucement  Plume  
de  Bécasse.  Parfois,  la  paix  apporte  plus.  »  

   Pense  ça  si  ça  peut  te  faire  plaisir.  Lorsque  j’en  serai  le  chef,  j’utiliserai  ton  Clan  
pour  me  venger  de  tous  mes  ennemis.  
   Plume   de   Bécasse   dut   se   mettre   sur   la   pointe   des   pattes   afin   de   pouvoir  
effleurer   du   museau   le   menton   de   Griffe   de   Tigre.   «  Avec   cette   vie,   je   te   donne  
la  compassion,  murmura-­‐t-­‐elle.  Essaie  de  te  soucier  de  ce  qui  est  important  aux  
yeux  des  autres  chats,  et  laisse  ta  compassion  guider  tes  pas.  »    
   Durant   un   instant,   des   images   de   chats   joyeux,   tristes,     terrorisés   ou   feulant  
de   rage   traversèrent   l’esprit   de   Griffe   de   Tigre.   Il   chancela,   submergé   par   les  
émotions  qui  l’assaillaient  de  toute  part.  
   «  Sois   fort,   Griffe   de   Tigre,   chuchota   Plume   de   Bécasse.   Prendre   soin   des  
autres  demande  plus  de  courage  que  tu  ne  le  crois.  »  
   Si  je  suis  le  chef  de  ma  tribu,  et  que  ma  parole  fait  loi,  pourquoi  devrais-­‐je  me  
sentir  concerné  par  ce  que  pense  mon  Clan  ?  Il  est  de  mon  devoir  de  les  diriger  ;  
le  leur  est  de  me  suivre.  «  Merci,  Plume  de  Bécasse  »,  miaula-­‐t-­‐il.  
   Un  petit  chat  surgit  des  fougères  derrière  elle.  De  la  taille  d’un  nouveau-­‐né,  il  
avait  un  pelage  noir  et  blanc  qui  brillait  dans  la  pénombre.  Avançant  vers  Griffe  
de   Tigre,   il   tendit   le   cou   pour   le   regarder.   «  Je   m’appelle   Croc   de   Vipère  !  »  
couina-­‐t-­‐il.  
   Griffe  de  Tigre  pouffa  de  rire.  «  Tu  en  es  sûr  ?  Tu  es  le  plus  petit  guerrier  que  
j’aie  jamais  vu  !  »  
   Une  lueur  de  rage  passa  les  yeux  du  petit  chat.  «  Lorsque  je  suis  mort,  j’avais  
quatre   lunes,   et   je   m’appelais   Nuage   de   Vipère.   Étoile   Brisée   nous   obligeait   à  
nous   battre   avant   même   le   moment   où   nous   aurions   dû   commencer   notre  
apprentissage.   Mais   je   me   suis   battu   avec   courage,   et   j’ai   donné   ma   vie   pour  
mon  Clan.  C’est  pour  cela  que  mon  mentor,  Croc  de  Silex,  a  dit  que  je  pouvais  
choisir  mon  nom  de  guerrier.  »  
   Griffe  de  Tigre  acquiesça.  «  D’accord.  Quelle  vie  vas-­‐tu  me  donner,  alors  ?  »  
   Croc   de   Vipère   cilla.   «  Sois   patient,   le   mit-­‐il   en   garde.   Tes   vies   te   seront  
données   lorsque   nous   le   souhaiterons,   et   non   parce   que   tu   en   auras   décidé  
ainsi.  »   Il   fit   un   pas   en   avant   et   effleura   son   menton.   «  Forme   correctement   les  
jeunes  chats.  Encourage-­‐les  à  écouter  les  autres,  et  surtout  les  anciens.  Ils  ont  
beaucoup  à  apprendre  des  membres  de  leur  Clan.  »  
   Griffe   de   Tigre   sentit   une   vague   de   chaleur   se   déverser   en   lui,   et   entendit  
soudain   des   voix   de   chatons.   En   se   souvenant   de   sa   propre   impatience   de  
quitter   la   pouponnière   et   de   commencer   son   apprentissage,   il   retroussa   les  
lèvres,   amusé.   Oh,   je   formerai   les   jeunes   membres   de   mon   Clan,   jura-­‐t-­‐il.   Ils  
sauront  bientôt  qu’ils  appartiennent  au  Clan  le  plus  puissant  de  la  forêt,  et  qu’ils  
méritent  de  remporter  chaque  bataille  !  

   Croc   de   Vipère   s’éloigna.   Son   ombre   était   à   peine   plus   grande   que   la   patte   de  
Griffe   de   Tigre.   Un   autre   chat   prit   sa   place.   Griffe   de   Tigre   fixa,   incrédule,   le  
matou  roux  qui  avait  été  son  père.  «  Étoile  de  Sapin  !  »  souffla-­‐t-­‐il.  
   Il  hocha  la  tête.  «  Oui,  même  si  ce  n’est  pas  le  nom  que  je  portais  à  ma  mort.  »  
   Griffe   de   Tigre   sentit   ses   griffes   s’enfoncer   dans   le   sol.   «  Parce   que   tu   étais   un  
chat  domestique,  gronda-­‐t-­‐il.  
   —    C’est  ainsi  que  j’ai  choisi  de  vivre  ma  dernière  vie.  Mais  pour  ce  soir,  je  suis  
aux  côtés  de  nos  ancêtres.  N’oublie  pas  que  les  bons  chats  existent,  Griffe  de  
Tigre.  »  Il  se  pencha  en  avant  et  pressa  son  museau  contre  le  sien.  
   Des   images   de   champs,   de   crues,   de   la   Ville   des   Bipèdes   et   de   ses   chemins   du  
Tonnerre   faits   de   pierre   rouge   traversèrent   l’esprit   de   Griffe   de   Tigre.   Il   secoua  
la  tête.  «  Je  serai  loyal  à  mon  Clan  »,  grogna-­‐t-­‐il.  
   Étoile   de   Sapin   hocha   la   tête.   «  C’est   ce   qu’exige   le   code   du   guerrier.  
Cependant,  ne  considère  pas  que  tous  les  chats  sont  tes  ennemis,    ni  qu’ils  ne  
peuvent   pas   t’être   utiles   de   quelque   manière   que   ce   soit.  »   Il   s’apprêtait   à  
partir,   mais   se   retourna.   «  Je   suis   fier   de   toi,   mon   fils,   miaula-­‐t-­‐il.   Lorsque   j’ai  
quitté   la   forêt,   je   pensais   ne   jamais   te   revoir.   Mais   te   voilà,   chef   du   Clan   de  
l’Ombre.   Ce   n’est   peut-­‐être   pas   le   choix   que   j’aurais   fait,   ajouta-­‐t-­‐il  
ironiquement,  mais  tu  as  emprunté  un  sentier  difficile  pour  arriver  jusqu’ici,  et  
tu  mérites  d’être  récompensé.  »  
   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   Et  j’y  suis  parvenu  sans  ton  aide,  siffla-­‐t-­‐il  mentalement.  Sa  fourrure  se  hérissa  
à   la   seule   pensée   que   son   père   —   ce   traître   de   guerrier   devenu   chat  

domestique   —   ait   osé   lui   donner   une   de   ses   vies.   Je   ne   regretterai   pas   de  
perdre  celle-­‐là  dans  une  bataille,  songea-­‐t-­‐il.  
   Le   chat   suivant   était   une   petite   femelle   gris   pâle   que   Griffe   de   Tigre   ne  
reconnut   pas.   Comme   si   elle   lisait   dans   ses   pensées,   elle   miaula  :   «  Tu   ne   me  
connais  pas,  Griffe  de  Tigre.  Je  m’appelle  Plume  de  Neige.  J’arpentais  ces  bois  il  
y   a   bien   longtemps,   avant   même   ta   naissance.   Mais   si   nous   nous   étions  
rencontrés,  m’aurais-­‐tu  remarquée  ?  Je  me  le  demande.  »  
   Surpris,   Griffe   de   Tigre   regarda   plus   attentivement   la   femelle.   Sa   tête   lui  
arrivait  au  poitrail.  S’il  l’avait  rencontrée  en  plein  milieu  d’une  bataille,  il  l’aurait  
envoyée   valdinguer   d’un   coup   de   patte   aussi   facilement   que   si   c’était   un  
papillon.  
   Plume  de  Neige  ne  lui  laissa  pas  le  temps  de  répondre.  «  La  taille  ne  fait  pas  
tout.  La  force  n’est  pas  toujours  l’alliée  du  pouvoir,  et  tu  devrais  respecter  tes  
ennemis,  quelle  que  soit  leur  apparence.  »  Griffe  de  Tigre  ressentit  un  étrange  
sentiment   de   calme   lorsqu’elle   l’effleura   du   museau.   À   sa   grande  
consternation,  il  se  mit  à  frissonner  —  pas  seulement  à  cause  du  froid  ;  à  cause  
de  la  peur.  Mais  de  quoi  avait-­‐il  peur  ?  
   Plume  de  Neige  leva  les  yeux  vers  lui.  «  Méfie-­‐toi  des  petits  chats  »,  murmura-­‐
t-­‐elle.  Elle  se  retourna  et  s’enfonça  dans  les  ténèbres.  
   Le  chat  suivant  était  un  mâle  au  pelage  brun  pâle  tigré.  Il  affirma  être  Étoile  de  
Héron,  chef  du  Clan  de  l’Ombre  à  l’époque  où  il  y  avait  cinq  Clans  dans  la  forêt.  
Il  était  très  vieux,  mais  sa  voix  était  forte  et  ferme.  
   «  Sois   fier   de   ton   Clan.   Ils   peuvent   affronter   tous   les   défis,   et   le   Clan   de  
l’Ombre   n’a   pas   besoin   d’alliance   ni   de   l’aide   des   autres   tribus.  Tes   chats  
trouveront  toujours  un  moyen  de  survivre  si  tu  les  aides,  Griffe  de  Tigre.  »  
   Griffe  de  Tigre  se  sentit  soudain  plus  puissant,  plus  fort  qu’un  renard  ou  qu’un  
blaireau,   convaincu   que   le   Clan   de   l’Ombre   était   le   Clan   le   plus   puissant   de  
tous.  Quoi  qu’il  arrive,  le  Clan  de  l’Ombre  serait  victorieux  !    
   Une   femelle   au   pelage   roux-­‐blanc   prit   la   place   d’Étoile   de   Héron.   «  Je   suis  
Étoile  de  Coquelicot,  miaula-­‐t-­‐elle.  Tout  comme  toi,  je  n’étais  pas  le  lieutenant  
du   chef   avant   moi.   Ledit   chef,   Moustache   Argentée,   est   mort   durant   sa  
première   nuit   en   tant   que   meneur,   avant   d’avoir   pu   recevoir   ses   neuf   vies   et  
nommé  un  lieutenant.  Notre  guérisseur,  Balafre  Rouge,    avait  reçu  un  signe  du  
Clan  des  Étoiles  —  la  tige  d’un  perce-­‐neige  en  train  de  pousser  —  me  destinant  
à  devenir  le  prochain  chef.  »  Elle  s’approcha  et  effleura  de  son  museau  la  joue  
de  Griffe  de  Tigre.  
   «  Aie   confiance   en   le   Clan   des   Étoiles,   chuchota-­‐t-­‐elle.   Laisse   tes   ancêtres   te  
guider   lorsque   tout   semble   perdu,   et   honore-­‐les   avec   chacune   de   tes   neuf  
vies.  »  

   La  lumière  des  étoiles  illumina  le  pelage  de  Griffe  de  Tigre,  qui  frissonna.  Il  y  
avait  de  la  férocité  dans  cette  vie,  mais  aussi  la  chaleur  du  ventre  d’une  mère.  
   Étoile   de   Coquelicot   resta   encore   quelques   instants   à   le   regarder,   jusqu’à   ce  
qu’une   quinte   de   toux   derrière   elle   la   fasse   se   retourner.   Un   félin   au   pelage  
brun  rouge  tigré  fit  un  pas  en  avant,  et  Griffe  de  Tigre  tressaillit  lorsqu’il  vit  la  
longue  entaille  qui  s’étendait  de  son  oreille  à  sa  mâchoire.  
   «  Mon   nom   est   Balafre   Rouge  »,   dit-­‐il.   Il   jeta   un   coup   d’œil   par-­‐dessus   son  
épaule  pour  vérifier  qu’Étoile  de  Coquelicot  était  partie.  «  Je  suis  le  guérisseur  
qui  a  dit  à  Étoile  de  Coquelicot  que  le  Clan  des  Étoiles  l’avait  désignée  pour  être  
notre   chef.   Mais   il   y   a   une   chose   que   tu   dois   savoir  :   j’ai   fabriqué   ce   signe   de  
toute   pièce.   J’ai   choisi   un   perce-­‐neige,   ai   coupé   la   fleur   puis   placé   la   tige   au  
milieu  du  camp  et  ai  annoncé  au  Clan  que  nos  ancêtres  nous  avaient  envoyé  un  
signe.   Nous   avions   besoin   d’un   chef,   et   je   nous   en   ai   trouvé   un.  »   Il   avait   le  
regard   fiévreux   lorsqu’il   s’avança   pour   poser   son   museau   sur   le   menton   de  
Griffe   de   Tigre.   «  Écoute   le   Clan   des   Étoiles,   mais   ne   les   laisse   pas   t’aveugler.  
Fais  confiance  à  ton  instinct.  Nous  te  guiderons,  mais  seul  toi,  en  tant  que  chef,  
peut  guider  les  pas  de  ton  Clan.  »  
   Griffe  de  Tigre  acquiesça.  Enfin  quelque  chose  d’utile  !    
   Une   femelle   écaille-­‐de-­‐tortue   apparut.   Dans   l’obscurité,   ses   yeux   jaunes  
brillaient  comme  des  lunes.  
   «  Je  m’appelle  Cœur  de  Mousse,  annonça-­‐t-­‐elle.  J’étais  guérisseuse  il  y  a  bien  
longtemps,  à   une   époque   où   chaque   journée   marquait   la   mort   de   chats   dans  
des  batailles  inutiles  contre  les  autres  Clans.  Le  sang  entachait  la  forêt,  et  mes  
herbes  étaient  inutiles  ;  les  chats  mouraient  avant  que  je  puisse  faire  quoi  que  
ce  soit  pour  les  aider.  Avec  les  autres  guérisseurs,  nous  avons  mis  en  place  la  
règle  selon  laquelle  un  guerrier  n’a  pas  besoin  de  tuer  pour  être  victorieux.  Que  
deviendraient  les  Clans  s’ils  laissaient  leur  sang  se  répandre  sur  la  terre  ?  »  
   «  Avec   cette   vie,   je   te   donne   la   clémence.   Une   victoire   peut   laisser   les   deux  
chats  en  vie.  Même  si  ton  adversaire  a  été  le  plus  faible  dans  cette  bataille,  il  
mérite  de  vivre  et  d’avoir  une  seconde  chance.  »  
   Quel   type   de   victoire   est-­‐ce,   sachant   que   tu   as   épargné   ton   ennemi  ?   Griffe   de  
Tigre   se   raidit   lorsque   la   vague   de   chaleur   se   déversa   en   lui,   et   détesta   cette  
douceur.  Les  perdants  méritent  de  mourir  !  
   Il   ouvrit   les   yeux   et   vit   que   Cœur   de   Mousse   le   regardait.   «  La   clémence  
apporte   la   force,   souviens-­‐t’en  »,   murmura-­‐t-­‐elle.   La   vieille   chatte   savait-­‐elle  
que  Griffe  de  Tigre  ne  voulait  pas  de  cette  vie  ?  
   Lorsque  Cœur  de  Mousse  s’en  alla,  Étoile  de  Cèdre,  qui  était  resté  à  côté  de  
Griffe   de   Tigre   tout   ce   temps,   s’avança.   «  Il   ne   te   reste   plus   qu’une   vie   à  
recevoir,  miaula-­‐t-­‐il.  Tu  es  prêt  ?  »  

   Griffe   de   Tigre   hocha   la   tête.   Encore   une   vie,   et   je   serai   le   véritable   chef   du  
Clan  de  l’Ombre  !  
   Étoile   de   Cèdre   soupira.   «  Je   n’aurais   jamais   dû   choisir   Étoile   Grise   comme  
lieutenant.   C’est   comme   ça   que   tous   les   problèmes   ont   commencé.   Si  
seulement   j’avais   su   ce   qui   nous   attendait…  »   Il   baissa   la   tête   et   posa   son  
museau  sur  celui  de  Griffe  de  Tigre.  «  Avec  cette  vie,  je  te  donne  la  prévoyance,  
le   don   de   prévoir   les   conséquences   de   tes   actes.   Ce   sera   la   partie   de   ton   règne  
la  plus  difficile,  durant  laquelle  tu  te  sentiras  le  plus  seul,  Griffe  de  Tigre,  mais  
c’est  essentiel  pour  assurer  la  sécurité  de  ton  Clan.  Ne  te  précipite  pas.  Choisis  
avec  attention  le  bon  chemin.  »    
   La  vie  traversa  sa  fourrure  telle  une  lumière  vive,  aiguisant  ses  sens  jusqu’à  ce  
qu’il  pût  sentir  le  Clan  des  Étoiles  comme  s’il  pouvait  le  voir.  
   «  Mais…   Je   n’ai   pas   eu   de   vie   pour   le   courage,   la   force   et   le   pouvoir   de   me  
venger   de   mes   ennemis  !  »   En   entendant   le   doute   percer   dans   sa   voix,   il  
grimaça.  
   Étoile  de  Cèdre  le  regarda  calmement.  «  Il  y  a  déjà  suffisamment  de  courage,  
de  force  et  de  soif  de  vengeance  en  toi.  Il  est  de  notre  devoir  de   t’offrir  ce  qu’il  
te  manque,  afin  que  ton  règne  soit  juste.  »  
   Si  le  Clan  des  Étoiles  me  fait  confiance  pour  remporter  des  batailles  sans  leur  
aide,  qui  suis-­‐je  pour  protester  ?  
   «  Merci,  Étoile  de  Cèdre,  miaula-­‐t-­‐il.  
   —  Bienvenue,  Étoile  du  Tigre  !  »  déclara  Étoile  de  Cèdre  en  reculant,  élevant  la  
voix.  «  Veille  bien  sur  le  Clan  de  l’Ombre.  
   —  Étoile  du  Tigre  !    
—  Étoile  du  Tigre  !  »    
   Étoile  du  Tigre  se  laissa  porter  par  les  acclamations  du  Clan  des  Étoiles.   Enfin  !  
J’ai  attendu  ce  moment  toute  ma  vie.  Il  regarda  autour  de  lui  et  vit  un  groupe  
de  chats  se  tenant  non  loin,  le  regardant  avec  anxiété,  les  yeux  pleins  d’espoir.  
   Il   reconnut   des   anciens   du   Clan   de   l’Ombre  :   Œil   de   Faucon,   Fleur   de   Pavot,  
Fleur  de  Jais,  Fleur  de  l’Aube,  et,  derrière  eux,  Étoile  Noire  —  ou  peut-­‐être  Lune  
Noire,  car  il  n’avait  jamais  reçu  ses  neuf  vies  ?  Avec  moi,  votre  Clan  retrouvera  
sa  gloire  passée,  leur  promit-­‐il  silencieusement.  Faites-­‐moi  confiance.  
   Les   chats   étoilés   commencèrent   à   disparaitre   devant   lui.   Rhume   des   Foins  
apparut,   le   faisant   sursauter.   «  J’étais   là   pendant   tout   ce   temps,   dit-­‐il.  
Maintenant,  il  est  temps  de  partir.  »  
   Étoile  du  Tigre  acquiesça.  «  J’ai  un  Clan  à  diriger  »,  déclara-­‐t-­‐il.  
   S’arrêtant,   Rhume   des   Foins   plongea   son   regard   dans   le   sien.   «  Tu   dois  
écouter   ce   que   t’ont   dit   nos   ancêtres.   Si   tu   ne   le   fais   pas,   alors   le   Clan   des  
Étoiles  ne  pourra  t’être  d’aucune  aide.  »  

   Étoile  du  Tigre  se  crispa.  Son  guérisseur  était-­‐il  en  train  de  le  menacer  ?  «  Rien  
de  ce  que  j’ai  entendu  cette  nuit  ne  va  à  l’encontre  de  ce  que  je  veux  pour  mon  
Clan,  grogna-­‐t-­‐il.  Tu  es  mon  guérisseur,  Rhume  des  Foins.  Tu  dois  m’être  loyal,  
et  cette  loyauté  doit  passer  avant  ta  tribu,  et  avant  le  Clan  des  Étoiles.  »  
   Le   regard   de   Rhume   des   Foins   s’assombrit   un   instant,   puis   il   baissa   la   tête.  
«  Bien  entendu,  Étoile  du  Tigre  »,  murmura-­‐t-­‐il.  
   Étoile  du  Tigre  leva  la  tête  et  regarda  le  paysage  étoilé.  «  Le  Clan  de  l’Ombre  
m’appartient,   chuchota-­‐t-­‐il.   Et   j’ai   neuf   vies   pour   les   faire   se   souvenir   de   moi  
pour  toujours  !  »  
 
 
     
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
© Traduction :
thibaud220 (administrateur du site
http://laguerredesclans-erin-hunter.e-monsite.com)

TOUTE REPRODUCTION INTERDITE


Aperçu du document ceremonie-griffe-de-tigre-fr.pdf - page 1/9

 
ceremonie-griffe-de-tigre-fr.pdf - page 2/9
ceremonie-griffe-de-tigre-fr.pdf - page 3/9
ceremonie-griffe-de-tigre-fr.pdf - page 4/9
ceremonie-griffe-de-tigre-fr.pdf - page 5/9
ceremonie-griffe-de-tigre-fr.pdf - page 6/9
 




Télécharger le fichier (PDF)




Sur le même sujet..





Ce fichier a été mis en ligne par un utilisateur du site. Identifiant unique du document: 00573852.
⚠️  Signaler un contenu illicite
Pour plus d'informations sur notre politique de lutte contre la diffusion illicite de contenus protégés par droit d'auteur, consultez notre page dédiée.